18/08/2015

PAS D'ACCORD

Un voisin de palier, lisez un blogueur de ce site, affirme que l'islam en ses débuts était tolérant ; qu'il est à l'origine de grandes découvertes ; qu'il a donné au monde des chefs-d'œuvre admirables. Il a cependant l'honnête lucidité de dire que cela n'est plus.

Je vais me permettre de contredire tout ça. Notre blogueur semble ignorer que l'islam a été intolérant dès ses débuts, à commencer par son fondateur, homme violent et sans scrupules qu'un autre voisin voudrait nous faire prendre pour un exemple de rectitude et de bonté et qu'on devrait prendre pour modèle, c'te blague !

Certes, l'islam a toléré sur ses territoires conquis la présence de juifs et de chrétiens. Ils devenaient alors dhimmis, moyennant un impôt, une dîme qui dépassait largement le dixième étymologique et qui était d'une ironie sinistre :

– Vous payez pour être protégé.

– Protégé contre quoi ?

– Contre nous, si vous ne payez pas, nous vous tuons.

C'est tout au long des siècles que l'islam s'est voulu la seule religion. Les petits garçons chrétiens des Balkans étaient enlevés par les Ottomans qui en faisaient, moyennant un lavage complet du cerveau, de bons musulmans fanatisés qui combattaient alors sous le nom de janissaires. Les exemples de conversions forcées sont innombrables.

Quant à l'affirmation qu'il y avait des savants musulmans, elle ne tient pas pour cette raison que le mot « science » s'emploie toujours sans adjectif. Personne n'aurait l'idée de parler de science luthérienne en parlant de savants allemands ou catholique en parlant de Pasteur ou Marie Curie. Et ni Darwin, ni Faraday n'étaient des savants anglicans !

Y a-t-il des chefs-d'œuvre impérissables issus de l'islam ? J'aurais aimé quelques exemples illustratifs. Car dans une religion où la plupart des savants1 déclarent la musique impure puisqu'elle empêche de se concentrer sur l'adoration d'Allah, donc, pas de Cinquième, pas de Requiem de Mozart, même pas Lily Marlene ou le Temps des Cerises ; où la représentation d'un être vivant est en principe bannie, ce qui empêche les portraits et surtout les baigneuses et les majas desnudas (l'horreur absolue), j'ai mes doutes.

J'attends de voir.

 

Renoir, Baigneuses dans la forêt

Goya, Maja desnuda

 

1 Il faut savoir que dans le vocabulaire patibulaire de l'islam, le mot « savant » n'a rien à voir avec la science. Il désigne celui qui fait l'exégèse du Coran, en explique les contradictions et de façon générale désigne ce qui est hallal et ce qui ne l'est pas.

15:22 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

c o n v i v e n c i a . . .

Écrit par : logos | 18/08/2015

Les commentaires sont fermés.