30/11/2015

CETTE GRANDE LUMIÈRE VENANT DE L'EST*

Mais d'abord ceci en propos liminaire : si j'écris ce qui suit, ça n'est pas par haine des musulmans, comme certains pourraient l'interpréter, la haine est un sentiment qui m'est étranger. Mais le mépris, ça oui ! Mépris pour ceux qui avalent tout cru le discours des tenants d'une doctrine habilement habillée des oripeaux d'une religion faite de rites contraignants et obsédée par la pureté, histoire d'obtenir du croyant lambda une soumission sans bavures et qui est en fait un totalitarisme clamé sans gêne haut et fort dans un livre dont on devrait prendre connaissance. Mépris aussi pour ceux qui propagent cette doctrine en ne reculant pas devant le mensonge, qu'ils appellent takia (mon orthographe simplifiée) et qui est autorisé, voire recommandé s'il peut nous enfumer. Mépris et crainte.

Maintenant, vous pouvez vous mettre à lire.

Je veux naturellement vous parler de Malek Chebel. Ce monsieur est un théologien musulman algérien, bilingue français-arabe (grâce à la colonisation) et qui s'est acquis une petite renommée en créant l'oxymore « islam des lumières ». De sorte qu'il est l'invité des médias, radios, plateaux de télévision, universités. La SSR l'accueille avec joie, en alternance avec Tarik-le-beau-parleur-Ramadan dès que le sujet touche de près ou de loin à l'islam.

Le problème, c'est que notre homme est un roublard et qu'il sait que les intervieweurs n'ont jamais mis le nez dans le Coran et qu'il peut leur raconter n'importe quoi, y compris les mensonges les plus culottés.

Exemple : dans un entretien dont j'ai vu, stupéfait, la vidéo, il dit ceci (dont ici le mot-à-mot) : « Autre chose qu'on ne trouve pas dans le Coran, la polygamie, le Coran est pour la monogamie. Souvent les gens lisent les versets à moitié. » Plus c'est gros... Et un peu plus loin, « le Coran est un beau, un grand livre, c'est un livre universel que tout le monde devrait avoir lu ». Et devant son interlocuteur qui ne moufte toujours pas, il parle de la profondeur philosophique du Coran. Tel quel !

Alors, qu'en est-il de la polygamie dans l'islam. Exégèse.

La sourate IV, verset trois, dit ceci (dans la traduction de la Pléiade, une maison sérieuse) : Épousez comme il vous plaira, deux, trois ou quatre femmes. Mais si vous craignez de ne pas être équitables, prenez une seule femme ou vos captives de guerre.

Si j'ai bien compris, mais il y a un risque, le Coran déclare la polygamie O.K. et la monogamie citée ensuite n'étant qu'un pis-aller. Pauvre vieux, tu devras te contenter d'une seule femme, essaye de faire avec.

On notera la mention d'une captive de guerre. La Convention de Genève de 1949 demande qu'on ne soumette pas les prisonniers de guerre à un traitement dégradant. Or, le coït avec une prisonnière de guerre, c'est un viol, traitement indiscutablement dégradant. Le Coran et ses lecteurs (éventuels) se foutent de la Convention de Genève. Ils sont dans un autre siècle.

Mais c'est pour cela qu'il faut essayer de les contrer.

Quant à la profondeur philosophique du Coran, j'ai mes doutes. Ou alors je vous trouve une profondeur philosophique dans n'importe quel album de Tintin. Après le Coran, dont je recommande la lecture mais pour les bonnes raisons, relisez Tintin pour vous détendre, vous en aurez besoin.

Mais je m'arrête ici, car je sens que je commence à blasphémer.

 

* De l'ouest pour les Chinois.

 

Schlafen Sie gut, träumen Sie süss, lieber Leser.

14:00 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Rien à redire. Excellent billet.

Écrit par : Déblogueur | 30/11/2015

Malgré tous ses gros mensonges, Chebel est invité dans les médias, mais pas dans les mosquées.
Il affirme aussi que si on le lit bien, le Coran condamne en fait l'esclavage.
Les journalistes aiment tellement rapporter ces bobards!

Écrit par : Mireille Vallette | 01/12/2015

"Malek Chebel Je propose l’organisation d’une grande table ronde ouverte afin de définir le rôle exact des religions dans le cadre de la laïcité et de la République."

La seule place qui convienne: à la maison.

http://www.humanite.fr/malek-chebel-nous-sommes-dans-la-confusion-totale-sur-les-religions-562235

Écrit par : Johann | 01/12/2015

Sans commentaires, sauf pour dire que l'islam est avant tout une idéologie politique qui instrumentalise la religion et non pas le contraire. Entre un dictateur laïque et l'islam idéologie totalitaire, le choix est vite fait.

http://www.dailymotion.com/video/x6g4zy_zemmour-face-a-malek-chebel_news

Écrit par : Johann | 01/12/2015

Ce qui est certain du moins, c'est que Chebel n'est pas moins imbu de lui-même ni moins prétentieux que ces adversaires, parmi lesquels nos propre frères prédicateur locaux, dont on peut taire le nom pour s'en reposer.

Écrit par : Mère-Grand | 01/12/2015

Les commentaires sont fermés.