11/03/2016

SWISS BASHING

Il faut se faire une raison, nous, les Suisses, nous ne sommes pas aimés de tous. Cela a plusieurs causes, dont la principale est que nous sommes riches, je veux dire la Suisse est riche, pas forcément tous les Suisses. Nous avons, corrigez-moi si je me trompe, des pauvres parmi nous, et des chômeurs. Mais je crois comprendre qu'on leur vient en aide.

Mais riches, nous ne l'avons pas toujours été, nous avons été longtemps pauvres, pauvres à crever. Pays sans sous-sol généreux, pays à l'agriculture difficile, en montagne surtout, pays dont l'eau des torrents manquait d'iode, ce qui causait le crétinisme. On émigrait, souvent comme mercenaires : mourir de faim ou mourir sous les balles, le choix était pénible mais évident. Des mercenaires suisses sont morts aux Tuileries en défendant un roi de France. Déjà à Marignan, ils étaient présents. De manière plus folklorique, ils défendraient le Pape, s'il était attaqué. Nous exportions notre chômage comme les Italiens leur natalité.

Être aimé de tous serait d'ailleurs suspect. Clemenceau disait : « Ne craignez jamais de vous faire des ennemis ; si vous n'en avez pas, c'est que vous n'avez rien fait. » Nous faisons donc avec.

Mais lorsque nous sommes mis en joue par une ONG ayant pignon sur rue, nous disons holà ! Il s'agit d'Amnesty qui nous vole dans les plumes parce que nous ne serions pas en règle avec les Droits de l'Homme. Il y avait d'abord cette initiative sur les réfugiés criminels (ne jamais omettre l'adjectif !). Puis ce besoin du Tessin d'interdire aux femmes musulmanes d'avancer masquées. Contraire aux Droits de l'Homme et à la liberté de manifester sa religion. Ici, deux remarques : il faudrait tout de même qu'on complète un jour la Convention en parlant aussi des devoirs de l'Homme (et en l'occurrence de la Femme), et un de ces devoirs c'est de ne pas cacher sa gueule. La moindre des choses. L'argument paradoxal d'Amnesty est qu'en interdisant le voile, on stigmatise celles qui le portent et on empêche le « vivre ensemble ». Or, c'est évidemment l'inverse qui est vrai. Vivre sans vouloir se montrer, c'est justement ne pas vouloir vivre avec les autres, voir les autres sans être vues, une démarche monstrueuse.

Ensuite, si on admet qu'il faut respecter les religions, il faut aussi que celles-ci soient respectables.

Or, en ce qui concerne l'islam, j'ai mes doutes. Je précise tout de suite qu'en disant cela, je n'incite pas à la haine des musulmans, dont la plupart sont justement respectables. Leur tort, c'est de déclarer sacré, voire noble, un livre dont un des commandements dit qu'il faut me couper la tronche (je suis mécréant) et me fracasser les doigts (Barenboïm et Brendel ne doivent pas aimer) sous prétexte que je ne rends pas à Allah ce qui lui est dû. Allah d'ailleurs n'aime ni Barenboïm ni Brendel, ils propagent des sons (admirables pour ceux qui aiment) mais qui distraient le croyant de la seule activité qui vaille, l'adoration qu'il exige. L'imam de Brest, un fou dangereux, déclare même que ceux qui aiment la musique seront changés en singes et en cochons. Vous pouvez entendre ça vous-mêmes en cliquant sur 'imam de Brest', c'est édifiant (pas dans le sens religieux) mais pas vraiment respectable. L'imam de Brest est, que je sache, toujours en liberté, et il continue ses prêches délétères. C'est au nom de la liberté de manifester sa religion dont parle Amnesty. On se permettra de ne pas être d'accord.

 

 

Hop Schwiitz, hop Schwiitz !

10:00 | Lien permanent | Commentaires (20) | |  Facebook | | | |

Commentaires

"un de ces devoirs c'est de ne pas cacher sa gueule."

D'où tirez vous cette idée que ce serait un devoir, pour tous les hommes, de garder le visage découvert ? Si je souhaitais par exemple me promener dans les rues avec un masque, où serait le crime ? Quel mal infligerais-je à mes semblables ?

Écrit par : Plouf Plouvitch s'interroge sincèrement. Ce n'est pas une question piège | 11/03/2016

"Ce n'est pas une question piège"
Peut-être bien que non, mais alors c'est une question bien naïve: non seulement nous vivons dans une culture qui exige, par son aspect démocratique, que les individus soient reconnaissables, mais cette obligation est inscrite dans nos lois, le port du masque étant strictement interdit en dehors de certaines fêtes bien définies.

Écrit par : Mère-Grand | 11/03/2016

On tempère son vocabulaire. Il n'est pas question de crime, cacher son visage est seulement une grossièreté condamnable. Les imbéciles donzelles qui pratiquent ainsi ont droit à notre total mépris.
Maintenant, si pour des raisons esthétiques, vous souhaitez cacher votre visage par un masque, le public vous en sera reconnaissant.

Écrit par : andré thomann | 11/03/2016

On pourrait aussi parmi les devoirs noter celui d'exposer ses couilles et le femmes leur con. Voilà.

Écrit par : Machin | 12/03/2016

AVIS AUX POPULATIONS COMMENTATRICES: L'EMPLOI DE MOTS GROSSIERS NE SERA DESORMAIS PLUS TOLERE.
En revanche, les fautes de frappe, dans la mesure où il ne nuisent pas au sens, dont acceptées, ainsi que les insultes à mon égard, sous réserve de ce qui est mentionné ci-dessus. J'ai le cuir épais.

Écrit par : andré thomann | 12/03/2016

Je vous conseille de lire "Identités meurtrieres" de l`écrivain libano-francais Amin Maalouf, monsieur Thomann. L`Islam n`est pas la caricature que vous croyez et dans toutes les religions il y a toujours eu des extrémistes. Pour ce qui est du voile, son interdiction ne peut que renforcer l˙obscurantisme qui y est lié, alors que la tolérance donne une chance a celles qui veulent le porter de se rendre compte que cela ne les rend pas plus heureuses. Que pensez que se produirait si l`on interdisait le port de la kippa? Bien évidemment, les juifs intégristes crieraient a la persécution religieuse et se prendraient du coup pour des martyrs, ce qui n`arrangerait en rien leur relation avec le reste de la société.

Écrit par : Jean Murat | 12/03/2016

fautes de frappes... et d'étourderie:
'elles sont acceptées'
Faut te relire, Thomann!

Écrit par : andré thomann | 12/03/2016

martouille: Parfaitement, mais ça n'est pas un voile religieux, Allah m'en garde. Il s'agit seulement de maintenir ce blog à un niveau de civilité convenable.
J'ai cru déceler de l'ironie dans votre commentaire. Si c'est le cas, bienvenue au Club.

Écrit par : andré thomann | 13/03/2016

"L'EMPLOI DE MOTS GROSSIERS NE SERA DESORMAIS PLUS TOLERE."

Voulez mettre un voile sur les mots ?

Écrit par : Martouille | 12/03/2016

Note à l'adresse de commentateurs non publiés.

Machin: si vous ne connaissez pas le sens du mot 'grossier', vous vivez sur une autre planète. Un synonyme: 'vulgaire'. Si vous tenez à l'être à tout prix, vous assumez et ne signez pas d'un pseudonyme bon marché.

Divergente: votre commentaire 'coup de gueule' n'a rien à voir avec ce que j'ai écrit.

Écrit par : andré thomann | 12/03/2016

Censure selon andré thomann:

"Divergente: votre commentaire 'coup de gueule' n'a rien à voir avec ce que j'ai écrit."


Thomann, va falloir faire le tri
de ceux que vous voulez happer dans votre sillage,

et ce, AVANT DE FORMULER VOS NOTES SUR BLOG TDG

Écrit par : divergente | 12/03/2016

Réponse à Jean Murat: On ne va pas être d'accord.Je ne peux que répéter ce que j'ai déjà écrit ailleurs: les signes religieux, c'est comme les pantoufles, ça se porte chez soi. Je suis donc contre le port de la kippa comme je le suis,ou je l'étais, contre le port de l'étoile jaune. Sans être antisémite, j'ai même une certaine admiration (limitée) pour les juifs et leur cohésion, ces croyants-là m'irritent aussi un peu: ils vont couinant qu'on s'attaque à eux, et cela n'est pas niable, parce qu'ils sont juifs. Mais comment sait-on qu'ils sont juifs, puisqu'il n'y a pas de race juive? Affirmer le contraire, c'est donner raison à Hitler et à Rosenberg. Vous vous promenez en ville, vous distinguez un protestant d'un catholique ou d'un juif en croisant un passant?
Quant aux juifs intégristes, laissons les hurler au martyr. l'Etat d'Israël a assez de problèmes avec ces cinglés du quartier de Mea-Sharim sans que nous nous en mêlions. Ce sont eux (ils sont anti-sionistes!) qui empêchent toute avancée dans un éventuel règlement du conflit en Moyen-Orient. Quand j'entends un de ces dévoyés, montrant le territoire des colonies, déclarer que c'est Yahvé qui leur a donné ce territoire, je pense à la théorie du "Blut und Boden" des nazis. La comparaison ne leur est pas flatteuse.
Merci, Monsieur Murat, d'avoir ainsi suscité le débat entre gens de bonne compagnie. Il n'est de loin pas terminé.

Écrit par : andré thomann | 12/03/2016

« J'ai le cuir épais. »


Bla bla bla..

Écrit par : Luca Brasi | 12/03/2016

@Monsieur Thomann j'aime bien la phrase si juste concernant les éventuels ennemis qui au contraire de pseudos amis ne restent pas invisibles
Eux on les connait et c'est rassurant de savoir qu'en étant toujours actifs et surtout polis on dérange ,le contraire serait vraiment ennuyeux
Votre billet fleur si bon le réalisme surtout que nombres d'ONG ont la fâcheuse habitude de se mêler de ce qui ne les regarde absolument pas
Très bon dimanche pour Vous Monsieur

Écrit par : lovejoie | 13/03/2016

Je comprends votre point de vue sur le voile, monsieur Thomann mais je me mets aussi a la place des femmes qui se croient obligées de le porter du fait de leur appartenance a un courant de l`Islam peu perméable a la modernité. Il me semble que la solution passe par l`empathie: puisque les porteuses de voile ne font de mal a personne, pourquoi leur faire du mal (moralement, s`entend) en leur interdisant cette expression de leur croyance? Pareil pour les juifs orthodoxes et la kippa. Cela meme si nous savons que si les adhérents a des courants religieux radicaux ne seraient probablement pas aussi tolérants envers nous dans le cas ou ils seraient la majorité. La religion est un élément tres fort de l`identité chez les croyants de religions ou de courants de religion "radicaux" (=sectaires) et si on leur donne l`impression de s`opposer a l`expression de leur croyance, ces gens se sentent du coup victimes et martyrs, ce qui ne fait que les renforcer dans leur extrémisme. Bien évidemment, cela ne signifie pas que la société doive accepter des expressions religieuses qui seraient dommageables a la majorité. Finalement, au-dela des considérations philosophico-psychologiques, il me semble que la solution a ce type de probleme devrait etre celle voulue par la majorité et non par tel ou tel élu politique.

Écrit par : Jean Murat | 13/03/2016

"On émigrait, souvent comme mercenaires : mourir de faim ou mourir sous les balles.."

Le moins qu'on puisse dire est que cela n'était pas très glorieux. Surtout quand on sait pour le compte de qui ces mercenaires se battaient. Et pas tous mouraient sous les balles ou sous l'épée et plein s'adonnaient au pillage et revenaient bien garnis au village.

Un regard objectif est évidemment toujours plus sain qu'un partial.

Écrit par : Observatrice | 13/03/2016

"On émigrait, souvent comme mercenaires : mourir de faim ou mourir sous les balles.."
Ne pas oublier que ce n'était pas spontané. Tel nobliau sentant la bonne affaire créait sa troupe à partir des gens de sa région, dépendant de lui, et vendait ses services au plus offrant. C'est vrai qu'il n'y a pas lieu de tirer quelque gloire que ce soit du mercenariat...

Écrit par : Géo | 13/03/2016

Un très GRAND BRAVO à vous, cher monsieur Thomann, pour la justesse de vos propos!

Savez-vous que nombre de ces ONG sont en fait financées par l'oligarchie mondialiste et ce dans un but bien précis de déstabilisation du monde occidental dans l'intérêt de cette même oligarchie?

Prenons par exemple les "NO BORDERS", vous savez ces soi-disant anarchistes qui sont contre le grand capital. Eh bien ils sont financés entre autre par la Fondation Rothschild, le conseil de l'Europe, les haut patronnat allemand, le milliardaire George Soros, et même la Confédération suisse et la Migros! Etrange pour l'ultra gauche anti-capitaliste n'est-ce pas? Voyez par exemple les articles suivants:

http://www.autochtonisme.com/2016/01/larbinerie-qui-finance-les-no-borders-de-calais.html

et

https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2016/01/29/no-borders-outil-oligarchie-mondialiste/

Je sais que c'est difficle à croire pour le commun des mortels qui ne remet pas en question ce qu'il lit dans les journaux et pourtant si vous n'êtes pas convaincu, vous pouvez aller vérifier directement sur le site des NO BORDERS qui dépendent de UNITED for Intercultural Action
European Network against nationalism, racism, fascism and in support of migrants and refugees:

http://www.unitedagainstracism.org/about-united/supported-by/

Bref, on nous manipule et on nous culpabilise. Idem avec le voile et l'Islam. Et le Swiss bashing dans les médias fait partie de la même stratégie mondialiste qui veut créer des individus sans racines, sans amour de leur pays, et donc facilement manipulables. Le gommage des frontières européennes répond à la même volonté. Vous pensez bien que la Suisse qui n'est pas (encore!) membre de l'UE est donc un ennemi à abattre par tous les moyens.

Un autre exemple: tout le monde sait comme la petite Suisse a été mise au ban des nations à cause de son secret bancaire ... eh bien voyez ce qui arrive désormais. Quelle suprise!:

http://www.tdg.ch/news/standard/banques-suisses-appellent-ocde-laide/story/27261032

Et si vous voulez en apprendre davantage sur ce qui se passe vraiment, prenez le temps d'écoutez les conférences du Professeur Dr. Pierre Hillard, comme celle-ci où ce grand spécialiste de la mondialisation parle de la vraie nature de l'Union européenne, du futur accord transatlantique TAFTA qui nous pend au bout du nez (pour le pire!), des vraies raisons de la crise en Ukraine, et aussi de la bourse et des gros problèmes et de la crise financière à venir.

Le début est un peu ennuyeux car il parle beaucoup de l'Allemagne mais il est important de TOUT écouter pour ensuite voir tout se mettre en place comme les pièces d'un puzzle. Sinon écoutez depuis la minute 23:


https://www.youtube.com/watch?v=gsv65CF-s2k

Avec mes meilleures salutations!

Larchange

Écrit par : Larchange | 14/03/2016

Larchange, elle date un peu déjà cette conférence de P.Hillard. Mais pour tous ceux qui n'ont aucune notion de stratégie, elle est importante à voir!

Car avec les évènements actuels elle prend tout son sens, et surtout elle
met de plus en plus les pièces du puzzle en place.

Si seulement les européens (les peuples) pouvaient mieux s'intéresser à leurs sorts, voir les effets pervers des choses aussi simple que l'imposition de l'anglais à toutes nos devantures de magasins (Sale pour les soldes), les propagandes des journaleux à longueur de journée, etc!

On ne sauvera peut-être pas l'UE, mais nous, comme nos Ancêtres, nous pouvons encore résister avec détermination: www.ue-non.ch

Écrit par : Corélande | 14/03/2016

"On émigrait, souvent comme mercenaires : mourir de faim ou mourir sous les balles.."

Donc les "migrants" qui sont déjà, ou qui arrivent _en_ Suisse, faut les laisser "mourir de faim" ou faut les laisser "mourir sous les balles" ? Mais les balles de qui au juste ? Ou ptet construire un mur pour pas les laisser entrer, comme à Berlin ?

Écrit par : Chuck Jones | 15/03/2016

Les commentaires sont fermés.