03/06/2016

JE SUIS LARGUÉ

Je ne m'y retrouve plus dans le vocabulaire moderne que nous imposent des experts ou des bureaucrates ignares mais dotés d'un pouvoir maléfique. Prenez par exemple le verbe composter. Il signifie pour moi, c'est la seule acception recevable*, mettre ensemble des déchets organiques en vue d'une fermentation qui en finale donnera un magma fertilisant. Or, il s'est trouvé un fonctionnaire français pour décréter qu'un titre de transport, pour être valable, devait être composté. Le mot est devenu officiel. Alors que si cet 'orifice anal' (la vraie expression est trop vulgaire pour être employée ici) avait réfléchi un seul instant avant d'accomplir son méfait, il se serait rendu compte que le terme valider faisait entièrement l'affaire depuis que les trains et les bus existent.

Le vocabulaire est ainsi malmené par des autorités à la culture minçolette mais au pouvoir exorbitant. Et nous sommes impuissants devant cette dictature.

C'est dans le domaine juridico-policier qu'on constate les pires abus. Je lis l'entrefilet suivant : « Après une course-poursuite, les policiers sont parvenus à interpeller les auteurs du casse ». Ils ont fait quoi ? Ils ont crié « Hep, vous là-bas ? » C'est un des sens d'interpeller. L'autre étant de poser une question ou faire une remarque : « Le député a interpellé le ministre ». Avec ce verbe, les malfrats s'en tirent à bon compte. Il en irait autrement si les policiers étaient parvenus à les arrêter. Ils auraient alors pu « les mettre à la disposition de la justice », c'est-à-dire les incarcérer. On les empêche ainsi de se faire la belle, une activité courante chez les interpellés. La justice peut dès lors procéder à leur mise en examen, l'expression chochotte pour dire qu'ils vont être inculpés. À eux ensuite de se disculper. Ces deux termes avaient pour eux la clarté : on était dans la faute, la culpa, on essayait alors de se sortir de la faute. Tout le monde comprenait ça. Tandis que mise en examen...

Je crois, mais je peux me tromper (il y a un risque) que les époques anciennes ne faisaient pas autant leurs courses au marché de l'euphémisme. Oyez plutôt ce document rarissime qui date de 1661 et obtenu par micro caché (le son n'est pas très bon) :

— D'Artagnan !

— Sire ?

— Je vous ai fait mander pour vous confier une mission délicate.

— À vos ordres, Majesté.

— Vous allez prendre six de vos hommes, vous vous rendrez à Vaux-le-Vicomte et vous arrêterez le sieur Fouquet.

— C'est comme si c'était fait. Et après ?

— Après, vous le foutez au trou !

— Embastiller ?

— On commencera par un peu de Bastille, après je verrai. Il arrêtera de m'emmerder, ce petit con. (On notera qu'en tant que monarque absolu, Loulou XIV prend des libertés absolues avec le vocabulaire.)

— De quoi l'accusez-vous, si je peux demander à sa Majesté ?

— Il me fait de l'ombre.

— De l'ombre au Roi Soleil, tudieu !

— Vous voyez vous-même l'énormité de la chose. Cela dit, vous pouvez disposer, j'attends un rapport ce soir même.

On voit donc que le langage était dru de part et d'autre. La séparation des pouvoirs, il faut le reconnaître, n'était pas encore assurée. Il faut dire que le sieur Fouquet, en plus d'attenter à la vanité du Roy, avait aussi un peu puisé dans la caisse, d'où une colère royale qui s'exprimait sans euphémismes hypocrites. Nous avons perdu tout cela.

 


*Pas tout à fait : 'composter' est un terme technique utilisé par les imprimeurs.

 


Équivoquez un peu sur 'à Beaumont-le-Vicomte'. (Rabelais, ce farceur qui fut le premier d'une longue lignée).

14:30 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Vous pouvez aussi prendre des exemples dans la TdG, qui emploie "indélicatesse" pour des actes qui relèvent du pénal.

Écrit par : Mère-Grand | 03/06/2016

"Le mot est devenu officiel "

Tout comme "Palestinien" "Peuple palestinien" "Palestine" ..... Pays fantôme......

Écrit par : Patoucha | 12/06/2016

La novlangue est là pour égarer tout le monde! Plus personne n'y comprend rien et les Sieurs-autorités-dictateurs mènent ainsi tout le monde à la baguette et dans le sens qu'ils veulent!

Regarder bien toutes ces frustrations qui s'expriment pendant cet euro-foot; une suisse qui ne joue pas car elle est contrariée d'avoir pour adversaire son pays d'origine......et en plus le "vacarme du matin-dimanche" nous fait croire -encore- que se sont les Suisses, -les vrais-, qui sont des racistes!!!!!!!!!!!

C'est du grand n'importe quoi, et il faut absolument garder nos références et nos valeurs en priorité; car va falloir se battre pour rester ce que nous sommes; envers et contre tous!

Écrit par : Corélande | 12/06/2016

@Corélande cent pour cent de votre avis ! ne nous laissons pas faire et encore moins rabaisser
Il suffit d'un seul exemple pour comprendre combien certains Universitaires ont à cœur de nous humilier
je prends celui des sacs poubelles taxés qui ont sans doute pour mission d'entrainer les gens à courir partout pour trouver des containers disparus de devant les immeubles
Quand on veut honorer la mémoire d'un disparu comme Monsieur Poubelle qui possédait quelques graines d'intelligence en plus de son envie de rendre service aux gens ,on ne détruit pas ce qui a marché et n'avait jamais posé problème
Surtout qu'en France rien n'est trié.les containers sont encore devant les maisons tandis que dans la campagne Anglaise les gens laissent les containers à déchets ménagers ouverts pour que la faune sauvage et nocturne puisse venir s'y régaler ce qui est on ne peut plus réaliste quand on veut sauver la nature
On vit vraiment un trop plein de déconnologies lesquelles remplissent elles aussi des poubelles mais cérébrales débordantes de fatuité intellectuelle laquelle on le sait est beaucoup plus toxique que le tabac
On en a la preuve quand on écoute des politiciens qui pour rivaliser avec les plus jeunes ont aussi adopté le langage Novlangue

Écrit par : lovejoie | 12/06/2016

Bravo! Voilà une mise au point conséquente!
;-)

Écrit par : Charles | 12/06/2016

Les commentaires sont fermés.