28/07/2016

NOTES GAIES OU MOROSES

On veut me faire croire, mais j'ai de la peine, que certains végétaliens, ceux donc qui ne consomment ni ne portent rien qui soit animal, pas de lait, pas de miel, pas de laine ni de cuir, vont jusqu'à s'interdire de faire de l'équitation, elle serait une insulte à la dignité de l'animal. On veut espérer tout de même que, pour entretenir une bonne forme physique, ils ne se refusent pas à jouer à saute-mouton.

cul-de-lampe.jpg

Grâce au Tour de France, je sais qu'il existe dans les Pyrénées un col de Peyresourde. Ce nom m'enchante par sa sonorité qui sent bon le Sud. Je me le répète quelquefois à haute voix pour en apprécier le suc.

cul-de-lampe.jpg

Lorsque Hani ou Tarik Ramadan donnent une de leurs nombreuses conférences, le petit carton destiné à les identifier (est-ce vraiment nécessaire ?) porte la mention Dr Hani/Tarik Ramadan. Il s'agit là d'un usage teuton. Les Allemands se donnent du Doktor quelle que soit la faculté. En francophonie, le titre, s'il est employé, est réservé aux seuls médecins. Ce que ne sont ni l'un ni l'autre des frérots.

cul-de-lampe.jpg

Justement, à propos de Tarik, une des bios-express qui circulent sur le net mentionne qu'il est l'auteur d'une thèse sur Nietzsche. Or, à moins que le texte lui en ait été susurré par l'archange Gabriel (il y a des précédents), un tel opus n'est pas dans ses cordes pour la bonne raison qu'il ne connaît pas la langue allemande, ce qui, étant donné le sujet, serait la moindre des choses. Cette mention doit provenir d'un admirateur effervescent prenant des libertés avec la vérité. Sachant combien T.R. est attaché à cette vérité, nous devons lui demander de supprimer ce passage. Sa crédibilité est à ce prix.

cul-de-lampe.jpg

Les Journées Mondiales de la Jeunesse sont celles de la jeunesse catholique uniquement. Cela va sans dire mais encore mieux en le disant. En omettant l'adjectif, le Vatican commet un mensonge par omission. Le Décalogue est formel : Tu ne porteras pas de faux témoignage (plus simplement, tu ne mentiras point). Le Pape devrait en tenir compte. Il est vrai qu'il est jésuite.

cul-de-lampe.jpg

 


alleluia ≠ hamdullila ≠ mazel tov

11:13 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Les chrétiens ne sont plus à une trahison près. Je suis chrétien mais je n'aime pas ce pape il ne défend pas son église.

Écrit par : norbert maendly | 28/07/2016

J'aime beaucoup ces notes, elles apportent un peu de sourire et cela fait du bien. Merci.

Écrit par : grindesel | 28/07/2016

Il existe au moins deux "eglises catholiques" :la "catholique romaine" et la "catholique chrétienne".

L'appellation complète de la première est "Église catholique, apostolique et romaine" ®. (Avec une capitale au début de la marque, je te prie... )

La seconde: Eglise catholique-chrétienne

Pour une leçon de rappel:

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glise_catholique

http://www.catholique-chretien.ch/

Écrit par : Jacques-André Widmer | 29/07/2016

"Justement, à propos de Tarik, une des bios-express qui circulent sur le net mentionne qu'il est l'auteur d'une thèse sur Nietzsche."

MDR L'IMPOSTEUR:

Tariq Ramadan est le fils de Wafa el-Banna et de Saïd Ramadan. Le couple, originaire d'Égypte, s'est réfugié en Suisse en 1958. Tariq a un frère Hani, également prédicateur. Tariq étudie l'islamologie et la littérature française à l'université de Genève. Il soutient une thèse de doctorat intitulée Aux sources du renouveau islamique, consacrée à son grand-père, Hassan el Banna, une figure de l'islamisme connu pour être le fondateur des Frères musulmans5,6. D'après le site Mediapart, cette thèse « [a] été jugée en Suisse trop hagiographique et historiquement douteuse, ce qui lui [a] fermé les portes des universités prestigieuses »7.

Le parcours universitaire et la manière dont il a obtenu ses diplômes ont fait l'objet d'une enquête de Ian Hamel, dans son ouvrage La Vérité sur Tariq Ramadan. Sa famille, ses réseaux, sa stratégie, ouvrage considéré comme faisant référence et jamais démenti, malgré les reproches adressés par Ramadan à l'auteur8. Ian Hamel relève plusieurs inexactitudes dans le récit qu'en donne Ramadan9. Riposte laïque n'hésite pas à qualifier ce dernier d'imposteur10 et ajoute : « Il est certes actuellement titulaire d’une chaire d’islamologie à Oxford… chaire qui a été créée de toutes pièces et payée pour lui par l’émir du Qatar », rappelant aussi une déclaration d'Antoine Sfeir : « Ramadan est un imposteur, ce n’est pas un universitaire, c’est à peine un maître d’école. »11 Entre 1988 et 1992, il occupe le poste de doyen au collège de Saussure, à Genève. Ramadan étudie ensuite les sciences islamiques à l’université al-Azhar du Caire entre 1992-1993 puis 1994-1995[réf. insuffisante].

J'ai lu pire sur lui mais trop tard pour retrouver l'article :) Mais cet extrait de Wiki nous donne un aperçu de ces deux islamistes qui ont Israël à travers la gorge! La question est: QUAND VONT-ILS S'ETOUFFER?

Écrit par : Patoucha | 29/07/2016

"ils ne se refusent pas à jouer à saute-mouton."

C'est surtout Monsieur Jacques Neyrinck qui joue à saute-mouton.

Écrit par : Lovelove | 29/07/2016

Ceci est à mettre parmi les notes MEPRISABLES:

INCROYABLE MAIS VRAI! C'est franchement à vous dégoûter de ces médias français qui nous prennent pour des abrutis comme eux ces vendus! Ils transforment le nom de Brahim en Vincent....

Compiègne : « Vous allez voir ce que c’est un terroriste ! »
29 juillet 2016

Illustration. Le Compiégnois Vincent C. a été interpellé par la police après avoir menacé des passants avec un couteau et crié « Vous allez voir ce que c’est un terroriste !

Seulement voilà! Il s'agit de Brahim C et non de Vincent C.,

.@titi_resiste ils ont corrigé depuis http://www.leparisien.fr/compiegne-60200/compiegne-vous-allez-voir-ce-que-c-est-un-terroriste-29-07-2016-6004249.php … mais on trouve encore la trace sur alvinet - PREUVE À L'APPUI!

https://twitter.com/FrDesouche/status/759364956575961088/photo/1

Vincent C., 42 ans, a été interpellé mercredi à Compiègne (Oise) par la police, pour des faits de menaces avec arme, et des propos relevant de l’apologie du terrorisme. Ce jour-là, ce Compiégnois, connu de la police et de la justice pour des faits de droit commun, mais inconnu des services de renseignements, a menacé, à proximité du centre commercial du Carré de la Victoire à Compiègne, plusieurs passants en étant armé d’un couteau. Le tout en tenant des propos « susceptibles de relever de la qualification d’apologie du terrorisme », confirme le parquet de Compiègne. Selon nos informations, l’homme aurait crié à l’attention des passants : « Vous allez voir ce que c’est un terroriste ! »

La police de Compiègne a rapidement reçu plusieurs appels pour signaler qu’un homme se montrait menaçant dans le quartier de la Victoire. Très rapidement identifié, Vincent C. a été arrêté à son domicile, avenue de Huy à Compiègne, dans un appartement du Service d’aide aux toxicomanes de l’Oise (Sato).

Interpellé, l’homme a passé près de 48 heures en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire de Creil dont les membres ont tenté d’en apprendre davantage sur ses liens éventuels avec l’islam radical. Ce vendredi, il a été transféré à Compiègne pour être entendu par un juge d’instruction ainsi qu’un juge des libertés et de la détention. « Une instruction a été ouverte pour apologie du terrorisme, violences avec arme, et port d’arme prohibé », précise le parquet, qui reste très discret sur le déroulé de l’enquête.

Ce vendredi, jusque tard dans la soirée, le juge d’instruction a essayé de mieux cerner la personnalité de cet homme de 42 ans qui « n’aurait pas forcément toutes ses facultés mentales », indique une source judiciaire. Selon nos informations, il est en tout cas suivi par le Sato (Service d'aide aux toxicomanes).

Du côté de la police comme de la justice, on reste extrêmement discret sur Vincent C. Dans le contexte actuel et pour éviter de prendre le moindre risque, le parquet a sollicité en fin de journée sa mise en détention provisoire, demande à laquelle le juge des libertés et de la détention a accédé en soirée.

Écrit par : Patoucha | 30/07/2016

Les commentaires sont fermés.