12/08/2016

SAINT RECEP

Les couronnes dithyrambiques que Hani Ramadan tresse à Erdogan, les erreurs de fait, le silence sur des agissements condamnables, tout cela pourrait prêter à rire si le sujet n'était pas aussi grave. Cela commence naturellement par le petit couplet sur le sionisme international, car H.R. est vigoureusement antisémite, au sens restreint où il faut entendre ce mot, car notre homme, suisse de passeport, est d'origine arabe et donc lui aussi (stricto sensu) sémite. Il s'agit donc des seuls juifs, qu'en bon adepte du Coran, il vilipende tant qu'il peut.

Erdogan, lui aussi coranisé à fond, ne peut que plaire à H.R. qui va jusqu'à contester le caractère autocratique du dirigeant turc. On n'en apporte pas la preuve, clame-t-il. La presse muselée, les journalistes en prison, les enseignants renvoyés, etc, cela ne lui suffit pas pour qualifier Erdogan de dictateur. Il ne fait que se défendre contre ceux qui lui veulent du mal, contre ceux qui complotent ou pourraient comploter, ceux qui le traitent de mégalomane à cause d'une modeste résidence de seulement mille pièces, une misère !

On voit bien les motivations de l'auteur de cet éloge appuyé, c'est que Erdogan rêve, et c'est possible, de faire de la Turquie un pays cent pour cent musulman, les observateurs remarquant que les déclarations d'Erdogan sur la liberté religieuse ne sont que de façade et ce qui est envisagé en réalité, c'est un avenir islamique radieux avec femmes au foyer et pondeuses pour faire de bons petits soldats d'Allah. C'est dans son programme affiché. On n'ira pas jusqu'à dire que c'est ce que H.R. souhaite pour la Suisse. Cependant quelquefois, la nuit, quand il n'arrive pas à dormir...

Il reste cependant cette constatation : si la dictature n'admet pas la démocratie, cela va de soi, la démocratie peut être atteinte, comme on l'est d'un virus, par la dictature. Erdogan, comme le fait remarquer notre thuriféraire, a été élu selon le rite démocratique, sans bavures. Puis il est devenu dictateur par petits pas rusés, prenant pour exemple un beau modèle (en plus de Mahomet !) ; soit cette phrase citée par des journaux dignes de foi (des fois) : « Dans un système unitaire (comme la Turquie) un système présidentiel peut parfaitement exister. Il y a des exemples dans le monde et aussi dans l'histoire. Vous en verrez l'exemple dans l'Allemagne d'Hitler ». Comme ça, c'est net, aussi sans bavures. On peut regretter que H.R. n'ait pas cité ce passage révélateur. Il est quelquefois négligent, le père Ramadan.

 


Sieg heil !

14:00 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |

Commentaires

les fréres Ramadan - des pros dans le business de la magie : faire croire des croyants - emmènent et éduquent leurs fidèles dans un communisme de nazis

en 2016, se rendre compte que ces suiveurs -des Ramadan comme d'Erdogan- n'ont pas de mémoire / du nazisme, du stalinisme ou du KGB de Poutine

est aussi constater qu'ILS NE VEULENT PAS SAVOIR CE QU'ILS FONT.

De ce constat, à nous d'en tirer les conclusions qui s'imposent: aucun humour dans le coin

Écrit par : divergente | 12/08/2016

Nickel ! Comme d'hab.

Écrit par : norbert maendly | 12/08/2016

C'est rafraîchissant de lire un blagueur encore assez récent pour s'émouvoir des propos de Ramadan. Nous autres qui bloquons ou commentons depuis des années, le fanatisme obstiné et l'ignorance des choses de ce monde qui ne touchent pas à sa religion, nous réduit un peu au silence, non par manque de conviction mais par lassitude devant le travail de Sisyphe qu'exige le simple fait de dénoncer encore et encore les propos absurdes et scandaleux de quelqu'un dopé à sa religion.

Écrit par : Mère-Grand | 13/08/2016

S'il y a un individu à qui il faudrait établir une fiche S, c'est bien le sieur H Ramadan et pas que lui...
Il faudrait quand même que Berne (S. Sommaruga en tête) s'active sérieusement..sur ce dossier explosif...

Écrit par : Exprof | 13/08/2016

Les commentaires sont fermés.