24/08/2016

DES BOURGS QUI NIENT

Il y a des localités en France, en Suisse aussi, je crois, qui dénient aux musulmanes le droit de porter leur costume de scaphandrier, avec l'argument que ce qui doit être la tenue de plage ou de piscine est du ressort de la municipalité et pas d'Allah ou de ceux qui se disent leur porte-parole.

Ça n'a pas manqué, les Droits de l'Homme sont montés au créneau avec leurs arcs et leurs flèches en criant à l'atteinte à la liberté. On connaît le slogan : l'État n'a pas à se mêler de ce que les gens portent dans la rue (et aussi à la plage). Il est répété cent fois par les Ramadan Brothers. Et cent fois, j'ajoute, la religion non plus.

D'abord, leur slogan est faux, il est du devoir de l'État de veiller à ce que la rue ait une certaine tenue, on ne se promène pas cul nu, pas en uniforme non plus, hors service, un pompier, un militaire est en tenue civile. Certains brassards rappelant une période maudite ne sont pas admis non plus. À Genève, la loi (votée en 1875 par des mécréants radicaux) interdit le port en public de la soutane et de la cornette, ainsi que les processions. La paix confessionnelle y règne, sauf que des mouvements catholiques demandent l'abolition de cette loi bienfaisante. On pourra y revenir.

Quant au port d'une tenue 'musulmane' pour la baignade, elle me stupéfait toujours. Je continue à penser que le plaisir du bain, c'était de jouir de la fraîcheur de l'eau sur toutes les parties de son corps vêtu le plus succinctement possible. Se trouver au contraire dans des vêtements dégoulinants d'eau en refaisant surface doit être très désagréable, un peu comme lorsqu'on est 'trempe' après avoir été surpris par une averse, une carre en dialecte genevois.

Il y a certes l'argument de la pudeur. On peut rire ? Certes, avec certaines anatomies généreusement offertes, il y a de quoi mater. Mais le voyeurisme est (si on ne passe pas à l'acte) un crime sans victime, et l'esthétisme une vertu. Je suis moi-même crimino-voyeur, il m'arrive d'admirer le galbe gracieux des jambes d'une cycliste court vêtue, mais il ne me viendrait pas à l'idée de héler un taxi providentiel et lui dire : suivez cette femme ! Tout est dans la retenue. Faut dire que je ne suis pas d'une certaine religion qui est dans ce domaine permissive, aussi mes pulsions sont restreintes.

Il y a deux arguments en faveur de ces tenues grotesques qui me foutent en boule (une position fréquente chez moi), c'est d'abord de dire que le nombre très faible de ces tenues religieuses grotesques ne justifie pas une loi. Avec ce même raisonnement, on va dire que ça n'est pas parce que très rarement un gamin est déchiqueté par un molosse, il y en a quoi, pas même un par année, que l'on va faire une loi sur les pitbulls.

Ensuite on nous dit que tant que ça ne gêne personne...

Sauf que ça gêne Thomann et sans doute beaucoup d'autres. Me gênerait déjà un curé en soutane, c'est dire ma sensibilité, un juif portant la kippa, pourquoi pas une étoile jaune pendant qu'il y est, un homo affichant sa tantouzité, alors les tenues musulmanes, je vous dis pas. En croisant quelqu'un dans la rue, vous reconnaissez un catholique, un protestant, un juif, un homosexuel ? La rue, et la plage, doivent rester neutres, c'est la condition sine qua non du vivre ensemble. Quant aux juifs pieux qu'on voit le samedi revenir de la synagogue, barbichette au vent et sanglés dans ce qui est presque un uniforme, ils font ce qu'ils veulent, mais on se doit de leur signaler qu'ils sont ainsi la cible idéale d'un musulman frappadingue armé d'un coutelas. Il y a eu un cas il y a quelques années à Genève.

 


Caveant omnes.

10:00 | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Toujours au top. Merci Monsieur Thomann.

Écrit par : norbert maendly | 24/08/2016

Beau travail. Juste une chose, légère mais agaçante venant de vos propos toujours bien argumentés et à la langue peu encline aux clichés obscurantistes. Qu'est-ce donc que ce vivre ensemble dont je trouve des traces de plus en plus difficiles à nettoyer, alors qu'existe une formule limpide, la vie en commun ?

Écrit par : Otto Mathik | 26/08/2016

Tout est dit et bien dit, bravo! Rappelons quand même que ce sont toujours les femmes qui sont ciblées en public par l'islam, jamais les hommes.Voyez l'été sur les quais de Genève et à la rue du Rhône les cohortes familiales musulmanes: le gars parade toujours 5 mètres devant, à l'aise Blaise, en shorts, baskets, T-shirt UCLA, lunettes Rayban, i-phone branché, bref à l'occidentale pour ne pas dire à l'américaine. Derrière lui son harem fantomatique en noir et sans visages. Je me demande toujours d'ailleurs comment font les braves vendeuses et vendeurs des boutiques de luxe ou de stands de glaces pour servir des gens sans visage.
Une de mes amies, médecin britannique, a travaillé 5 ans en Arabie Saoudite et au Qatar. Dans le cadre de son unité médicale, elle a été amenée à soigner de riches Arabes à leurs domiciles high-tech et ultra-modernes. Les femmes qu'elles a avait reçues en burka à l'hôpital la recevaient chez elles habillées comme des pin-ups prêtes pour un défilé de mode ou une sortie en boîte, fringues Dolce Gabbana, hauts-talons Versace et j'en passe, bijoutées et fardées comme des sapins de Noël. Au salon, souvent un bar bien garni: whisky, gin et tout ce qui va avec. Cela doit être leur petite revanche, et je parie que leurs mecs en sont tout contents. Faut que les Ramadan Brothers interviennent, bon sang, et vite!

Écrit par : Christian | 25/08/2016

Le Conseil d'Etat suspend l'interdiction du burkini......

Que les français aillent à l'étranger passer leurs vacances.... pour ce qu'il en reste et qu'ils désertent les piscines,

La justice sa bafoue elle-même.

Écrit par : Patoucha de mon iPad | 26/08/2016

Notre occident est dit corrompu, décadent, dépravé.

Les femmes habillées au bain sont de l'époque victorienne dite hypocrite (les visages des femmes bronzés ne datent que de l'époque de l'écrivaine Colette).

Les femmes de chez nous portant costumes de bain ou bikini ne finiront-elles pas, par l'islam, en premier, par être traitées de traînées sans pudeur?

Effaré par la suppression de l'interdiction du port du burkini un invité sur le plateau de C dans l'air hier vendredi 26.08.2016 a dit qu'en continuant à céder, progressivement, bientôt sera venu le temps de la charia.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 27/08/2016

Myriam Berekovsky,
Votre position (et donc la mienne) n'est pas celle de tout le monde. Voyez plutôt ce blog tout chaud de Hani Ramadan. A la suite de la décision traitresse du Conseil d'Etat (français), notre chevalier blanc fanfaronne. Cela vaut le coup d'oeil, même désespéré.
Et puis ceci, pour rebondir sur votre dernière phrase. Sous de Gaulle, les Français étaient des veaux. Ils ont dû grandir depuis, si bien qu'on va pouvoir dire qu'on va mettre la charia devant les boeufs. Pardonnez-moi, je n'ai jamais su résister à un calembour, c'est mon côté débile.
Que la canicule vous soit légère.
Thomann

Écrit par : andré thomann | 27/08/2016

Comment, André Thomann, ne pas apprécier votre calembour (sous la guerre à peine née alors française amusant de féminiser veau... quoique rimant modestement avec chameau.

Le pouvoir agit de manière progressive.
Invoquons Cassandre.
Cassandre, si vous êtes là, à quoi s'attendre pour la suite?


"NOS ENFANTS NE SONT-ILS PAS GRAVEMENT DESORIENTES PAR LES FEMMES PRATIQUEMENT NUES SANS PUDEUR, INDECENTES! QUI SE BAIGNENT
NOUS DEMANDONS LE BURKINI POUR TOUTES

RESPECTONS NOS JEUNES LEUR MONDE D'INNOCENCE signé: Femmes et Mères musulmanes responsables


Bon dimanche, merci (vous avez sans le savoir, sans doute, par pure gentillesse). fait chaud au cœur à quelqu'un.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 27/08/2016

"Sous de Gaulle, les Français étaient des veaux. Ils ont dû grandir depuis, si bien qu'on va pouvoir dire qu'on va mettre la charia devant les boeufs."
Excellent !

Écrit par : Géo | 27/08/2016

Même réflexion que Géo MDR MDR Excellent!

Les maires ont décidé de passer outre la décision du Conseil d'Etat de suspendre l'interdiction du pingouinkini!

Une plage pour eux qui "jouxte" celle des nudistes..... Plus sérieusement, pourquoi pas! En Espagne les gays ont leur plage, notamment à Sitgès, et les religieux en Israël! Mais pas dans les piscines publiques. Cela n'est pas discriminatoire mais hygiénique!

Qu'en pensez-vous?!

Écrit par : Patoucha | 29/08/2016

Elisabeth Badinter s'est exprimée sur ce sujet à la radio romande dimanche soir de 18h40 à 19h00. Allez sur le site rts et écoutez. C'est fort et c'est tout juste.

Écrit par : Christian | 29/08/2016

Ben.... Ils ont été provoquer les nudistes et cela a donné une bataille rangée!Sacré spectacle!

http://www.leparisien.fr/faits-divers/gironde-une-bagarre-eclate-entre-nudistes-et-textiles-29-08-2016-6078123.php

Écrit par : Patoucha | 01/09/2016

Les commentaires sont fermés.