19/10/2016

BONNES BOMBES, MAUVAISES BOMBES

Un mien blogueur voisin, mais nous n'habitons pas au même étage, s'emporte contre Vladimir Poutine, dont l'aviation bombarde des populations civiles et fait ainsi acte de barbarie. C'est évidemment vrai. Circonstance aggravante, V.P. a le tort de ne pas être musulman, même qu'il fait des mamours à la religion orthodoxe, majoritaire dans son pays et dont il espère le soutien. Ça fait beaucoup de péchés pour un seul homme.

Le paysage changerait d'aspect si les bombes, mauvaises quand lancées par un mécréant, l'étaient par un potentat musulman, elles deviendraient dès lors excellentes. Et c'est justement le cas. Notre blogueur, musulman lui-même, je l'appelle Achère, c'est phonétiquement ses initiales, H.R., n'a pas un mot d'opprobre sur les massacres perpétrés au Yémen par l'Arabie Séoudite. Ce noble pays, parangon (oui, oui) des droits de l'homme (sur la femme), bombarde à qui mieux mieux des populations civiles, faisant des victimes là aussi parmi des femmes et des enfants. On pourrait décréter que ce sont également des actes de barbarie. Mais pas de ça Lisette, ça serait faire un amalgame nauséabond, ce qu'Achère ne saurait accepter. Entre musulmans, on se doit d'être solidaires. Mais si on défend la veuve et l'orphelin, c'est toutes les veuves et tous les orphelins.

Notre blogueur s'était fendu il y a peu d'un texte dans lequel il se plaignait des entraves à sa liberté. Il s'était vu interdit de parole dans des municipalités françaises par des maires qui doutaient de sa loyauté envers les principes républicains. Ce profond démocrate, épris de liberté, protestait au nom de la liberté d'expression. Cette liberté existe en effet dans nos pays occidentaux, mais s'en réclamer en tant que musulman a quelque chose d'incongru. Dans une religion où le croyant est corseté dès son plus jeune âge et pour la vie dans un tissu d'obligations et d'interdictions, on doit avoir la pudeur de ne pas parler de libertés. Le musulman a l'obligation de croire que Mahomet était un brave homme, que le Coran a été dicté par Allah, que les femmes sont majoritaires en enfer (Mahomet, reporter à ses heures, les y a vues !) ; il a l'interdiction de quitter sa religion, la meilleure de toutes, la seule en fait, de serrer la main d'une femme, d'écouter de la musique, impure, de boire du vin (une des raisons pourquoi je ne me convertirai jamais), de faire pipi en direction de la Mecque, et queue de rat et queue de rat. Aussi, quand j'entends Achère parler de liberté, je me marre, ça vaut mieux, sinon je deviendrais vite grossier.

 


Ah mes doux lilas (à prononcer à la musulmane, vous verrez, ça sonne autrement).

12:00 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

Commentaires

"dont l'aviation bombarde des populations civiles"
C'est évidemment faux. À moins d'utiliser un mot pour un autre et de dire que les terroristes sont des "populations civiles".

Écrit par : Charles | 23/10/2016

Tu parles Charles! Vous croyez vraiment que l'équipage d'un bombardier s'occupe de l'identité des victimes de leurs bombes. Voyez, en 1940, les bombardements de Londres ont fait des victimes civiles, alors que le terroriste Churchill s'en tirait sans une égratignure. De même, les bombardements des villes allemandes ne faisaient pas seulement des morts parmi les criminels en chemises brunes. Au Yemen , il y a eu des hôpitaux bombardés par les forces de la coalition. Malgré l'exquis respect des Arabes Séoudites pour les droits de l'homme et les règles de la guerre. Bon, il y avait peut-être des femmes adultères parmi les victimes, c'était alors moindre mal...

Écrit par : andré thomann | 27/10/2016

Les commentaires sont fermés.