29/05/2017

LE PUR ET L'IMPUR

J'ai déjà dit ici combien la lecture de oumma.com, 'un regard musulman sur l'actualité', pouvait être instructive. Je m'y suis replongé pas plus tard qu'il y a peu. Et j'y ai trouvé un article virulent, vraiment pas piqué des hannetons, dans lequel cet honorable quotidien s'en prenait à une cohorte de bouchers mécréants qui osaient afficher devant leur boutique qu'ils ne vendaient pas de viande halal. Alors là, tout y a passé : parfum d'extrême-droite pestilentiel, conspirationnisme aigu, naturellement islamophobie, et le vétérinaire Alain de Peretti, qui met en évidence, avec des arguments scientifiques de premier ordre, les dangers sanitaires que comporte l'abattage islamique (et kasher aussi), est qualifié d'agité du bocal. Là, on ne peut qu'ajouter 'c'est çui qui dit qui est'.

Parce que entre un vétérinaire digne d'être cru et des fanatiques islamiques confits dans leur croyance surannée, le choix est vite fait. On nous dit qu'il faut respecter les religions, oui, à condition qu'elles soient respectables. On nous dit aussi que l'abattage rituel est inscrit dans le Coran (égorger l'animal avant qu'il ne meure !) c'est donc une vérité à laquelle on doit obéir. Et alors ? La vérité, c'était aussi celle de la Pravda (la Vérité justement), et on sait qu'elle contenait, comme le Coran, des données difficiles à accepter.

Disons que tant que l'islam (les autres monothéismes aussi) croira et obéira à des ukases devenus inadmissibles dans un monde devenu enfin adulte (et que la sénilité guette, soyons réalistes) parce qu'un bédouin ancien et dont la santé mentale était sujette à caution les a déclarés d'essence divine, tant que l'islam se pliera à des rites grotesques, à ces quintuples prières exhibitionnistes, à ces ablutions sans savon et sans shampoing et surtout à ces versets de violence que contient leur pravda, nous serons en droit de le critiquer, voire de le combattre sans qu'une gauche naïve et pétocharde nous traite d'islamophobes.

D'ailleurs, cette affichette qui a provoqué votre ire, elle a son pendant. J'ai vu moi une autre affichette qui annonçait viande certifiée halal. À la bonne heure, on suit les préceptes d'Allah et on ira au paradis ('où coulent les ruisseaux', le Coran passim). Mais si une affichette est maudite, j'affirme alors que l'autre l'est aussi. Je ne suis pas islamophobe, c'est terme abusif : la phobie est une peur irraisonnée, passible à la limite de la psychiatrie, alors que ma peur est fondée, confirmée par les textes de votre kitab explicite, par les dits et faits de votre razul, par une réalité que je vois tous les jours, les quartiers en France où on ne trouve que des bouchers halal et j'ai une peur raisonnable que cela ne devienne ainsi devant ma porte.

Cette islamophobie (j'emploie le terme impropre par commodité), elle n'est pas dans nos gênes de mécréants. Elle s'est petit à petit suscitée par vos agissements récents. Votre arrogance (une femme qui porte le voile est arrogante), vos passe-droit, votre sens étriqué de la liberté, surtout votre violence, demandée par Allah lui-même. Cessez donc de jouer les martyrs. Faut-il rappeler qu'il y a plus de musulmans qui tuent que de musulmans tués. À Manchester par exemple. On peut penser que les assassins sadiques auront, avant de commettre leur forfait, mangé un casse-croûte halal, le paradis, auquel ils ont pourtant droit pour avoir tué des mécréants, est à ce prix. Manger de l'impur, ça fout tout en l'air.

 


Le soleil ne peut rattraper la lune,
ou la nuit devancer le jour.
Chacun d'eux vogue sur son orbite.
(Le Coran, ce livre incorrigeable, XXXVI, 40.)

Tout musulman pur loukoum est prié de croire à cette conception pré-galiléenne et naturellement aussi à l'abattage halal.

09:36 | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Le soleil ne peut rattraper la lune

« Le soleil a rendez-vous avec la lune, mais la lune n’est pas là et le soleil attend… » Charles Trenet, ce grand mécréant , l’avait exprimé à sa manière, tout s’explique, on comprend où il est allé puiser son inspiration...

Écrit par : Gislebert | 29/05/2017

La légèreté révèle de lourds problèmes Bravo André! Super bien tourné!

Écrit par : Mireille Vallette | 29/05/2017

Bon bon, mézalors quid de la viande casher? Et surtout quid des méthodes d`élevage intensif garantissant une vie (heureusement courte) cauchemardesque aux malheureux destinés a finir dans notre estomac?

Écrit par : jean jarogh | 29/05/2017

Pour J.J.
Si vous m'aviez lu correctement, vous auriez vu qu'à la septième ligne, je mentionne aussi le kasher. Que l'animal qui va mourir cruellement dirige dans ses derniers instants son regard vers la Mecque ou Jérusalem, qu'importe! On est en plein délire rituel chez les uns comme chez les autres, je n'en retourne pas la main.
Quant aux méthodes d'élevage intensif, c'est vrai que c'est un problème et il faut signaler tout abus, dans le dessein d'y mettre fin. C'est une lutte possible.

Écrit par : andré thomann | 30/05/2017

Finalement, le cerveau de l`Homo Sapiens n`a que deux cent mille ans en gros, meme si dans nos systemes digestifs vivent des especes de bactéries de plusieurs millions d`années. Nous sommes encore des morveux qui commencent tout juste a découvrir la faculté d`empathie, sans meme parler du reste.

Écrit par : Jean Jarogh | 30/05/2017

Le besoin de pureté musulman peut atteindre des paroxysmes insondables, une discipline de l'érotisme qui leur est réservée - mais j'y perdrais pas mon latin, en grandes surfaces: gantée, de noir vêtue de la tête aux pieds, cette musulmane remplie d'une conscience de soi indomptable, séductrice et incontestable,

me répondit ceci - en toute simplicité, dans cette humilité si caractéristique de cette croyance d'amour du prochain et de l'entre-aide,

quand je m'excusais (un chouïa ironique face à cette masse noire gantée - histoire de) pour avoir risqué de la toucher en m'emparant d'un paquet au même endroit que ce dirigeaient les mains gantées

"c'est ok!" me dit-elle alors, dans un sourire zyeuté, maquillé au "tout va bien, vous êtes pardonnée!"
J'ai fait le choix de laisser les cerises du haut aux corneilles et aux corbeaux: pas envie de mettre un filet par-dessus ces vieux cerisiers, trop hauts. Et c'est mon problème: les cerises les meilleures sont bouffées d'avance.

Écrit par : divergente | 30/05/2017

@divergente

"en grandes surfaces: gantée, de noir vêtue de la tête aux pieds,..."

OÙ ça?

Écrit par : Patoucha | 31/05/2017

@Patoucha avec retard, s'agit du Leclerc de Ville-la Grand, voisin d'1 mosquée fréquentée par les mêmes que celle du Petit-Saconnex, et d'une assoce tenue par une très chère à Achère.

Écrit par : divergente | 03/06/2017

@divergente

Ah! Pas "encore"en Suisse.....

Deux actes terroristes aujourd'hui à Londres. Non content de foncer sur un groupe qui marchait sur le trottoir, il descend et taillade la gorge. De trois personnes... ?

La responsabilité incombe au laxisme des autorités qui laissaient des prédicateurs s'exprimer avec virulence dans la rue à la barbe de la police londonienne, ainsi que l'a manquement de la justice. Le même schéma qu'en France et en Suède. Mais d'autres pays nordiques suivent!

Le plus malheureux dans tout cela est la mort d'innocents. Au lieu de faire des marches blanches et leur JE SUIS..... Les gens feraient mieux de se mobiliser en nombre pour manifester devant leurs gouvernements. Mais ils n'ont même pas ce courage! En France, ils ne savent même plus pour qui ils ont voté!

Écrit par : Patoucha | 04/06/2017

Les commentaires sont fermés.