10/06/2017

J'ÉCRIS TON NOM, LIBERTÉ

C'est toujours amusant mais un peu paradoxal d'entendre un musulman prendre la défense de la liberté d'expression. Cette fois, c'est H ani R amadan (Achère donc) qui s'y colle. Il se fend d'une conférence intitulée Non à la censure, oui à la liberté d'expression. Tout l'autorise dans notre système à nous de le faire, Achère se vautre dans nos privilèges démocratiques comme dans un lit douillet.

Mais si on réfléchit (et nous sommes plusieurs à le faire), on se dit que notre imam local ne manque pas d'aplomb en demandant une liberté qui n'existe pas dans le système, l'islam, dont il est un des valeureux adeptes. Je dis bien système et non pas religion, car pour l'islam, la religion est un faux nez destiné à tromper son monde et à cacher son caractère totalitaire et conquérant. L'islam, c'est deux parties, le dar al-islam, les pays bienheureux où il règne déjà, et le dar al-harb, ceux qu'il lui reste à conquérir. Achère a cette chance d'être en Suisse, territoire non encore islamisé. Il peut donc emboucher la trompette de la liberté totale.

Ce qu'il ne pourrait pas faire en pays musulman si j'en crois la Déclaration islamique des Droits de l'Homme (?) qui dans son article 22, premier alinéa, dit ceci :

Tout homme a droit d'exprimer son opinion pourvu qu'elle ne soit pas en contradiction avec les principes de la charia.

Autrement dit, il est prié de la boucler.

Faut dire qu'Achère a eu des difficultés en France où il a même été déclaré persona non (poil à) grata. Il a été empêché de donner des conférences (soporifiques) car on a pensé qu'elles pourraient troubler l'ordre public. Sancta simplicitas ! Achère est bien trop avisé pour exprimer en France des opinions qui pourraient fâcher. Depuis le refuge helvétique, en revanche, il ne se gêne pas. Il a récemment, avant l'élection présidentielle, adjuré les Français musulmans de 'bien' voter, en quoi il se mêlait de ce qui ne le regardait pas. C'est une ingérence inadmissible, comme serait celle d'un Français qui me dirait comment voter sur, disons, les minarets. Il est évident que s'il est conséquent avec lui-même, Achère appelle de ses vœux une France qui serait dar al-islam. Alors il n'aurait plus à donner de consignes de vote puisqu'il n'y aurait plus d'élections : on ne vote pas contre Allah. Et il pourrait vanter les mérites de son Prophète, en vouant au jeunes momies ceux qui ne partagent pas son admiration et qui seraient privés justement de cette liberté d'expression qui lui tient tant à cœur.

Pour l'heure, il manque de tact. Mais le tact, Achère ne semble pas connaître, comme le prouve cette visite dans une classe de notre Instruction publique dont il est pourtant tricard. On a tous nos défauts.

 


Liberté, j'écris ton nom. (Poème de Paul Éluard, écrit en 1942, sous l'Occupation.)

 

22:49 | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Que ton texte est bien envoyé ! Merci pour nous tous. Cet importun mérite de ne plus être appelé par son nom.

Il distlle en effet ...un mal qui répand la terreur.

A propose de peste d'un autre genre, tu vas recevoir..."Les racines occultes du nazisme" de Nicholas Goodrick-Clarke

http://tinyurl.com/y9ol6dk2

Les pestes se succèdent ...et se ressemblent !

A bientôt !

jaw

Écrit par : Jacques-Andre WIDMER | 11/06/2017

Ramadan n'es pas le problème on sait pour qui il marche mais les vendus qui lui offre une tribune sont issu de notre société faite de vraies libertés. S'ils veulent se suicider c'est leur problème mais nous devons les combattre comme des traîtres qu'ils sont.
Les abrutis qui votent à gauche ou pour une droite molle vont bientôt pouvoir se mettre à genoux et pas devant une croix ça c'est sûr.

Écrit par : norbert maendly | 11/06/2017

@norbert maendly

Bien vu! Ce sont ce que j'appelle les fossoyeurs de la Suisse et de Genève en particulier!

Écrit par : Patoucha | 13/06/2017

L'imam et islamologue Hani Ramadan (HR) dit «Non à la censure, oui à la liberté d'expression»? À la bonne heure! On peut donc dire ce qu'on pense de cet enfoiré de Mahomet.

Clamons-le haut et fort, puisque HR nous y invite: Mahomet ne fut pas un prophète* mais un faux prophète. Un "illuminé"** de première, doublé d'un mystificateur, triplé d'un abuseur public, quadruplé d'un escroc international et quintuplé d'un dangereux psychopathe. S'il vivait aujourd'hui, sa place serait soit en prison, soit dans un asile psychiatrique.

Dieu ne choisit pas des hommes (surtout pas des dégénérés comme Mahomet) pour en faire ses messagers auprès de leurs semblables. Ou alors moi aussi je suis un Prophète, dépositaire de la Vérité. Un Prophète qui exhorte: fuyez Mahomet et la malsaine soumission prônée par le Coran, fuyez Mahomet et son discours rétrograde qui avilit les hommes et encore plus les femmes.

* Selon «http://www.cnrtl.fr/definition/prophète/substantif», un prophète est un individu "que Dieu a choisi pour transmettre et expliquer sa volonté".

** Selon «http://www.cnrtl.fr/definition/illuminé/substantif», est un illuminé celui "qui est complètement soumis à une idée ou à une influence sans faire preuve de sens critique à son égard".

Écrit par : Mario Jelmini | 13/06/2017

@Mario Jelmini

Un sacré coup de gueule! Faut pas que notre islamiste de service jette le bouchon trop loin en nous prenant pour des cons!

Écrit par : Patoucha | 13/06/2017

J'adore!

Pire!

Je pense la même chose de cet imposteur.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 13/06/2017

J'aurais du rajouter l'autre sinistre qui est tout autant imposteur que le premier.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 13/06/2017

@André Thomann

Cela fait des années que son frère joue au prophète avec ses nombreuses ouailles "françaises"........ Vous devriez suivre les législatives.......

Écrit par : Patoucha | 13/06/2017

M.J
Je publie votre commentaire sans enthousiasme. Parce que vous avez tout faux, ce que vous écrivez est un tissu de calomnies qui insulte le Prophète. Donnez-vous la
peine de lire, voyez comme le hasard fait curieusement les choses, le texte qu'Achère vient de publier et qui met le Prophète dans sa juste lumière. Vous verrez la perfection de cet être d'exception. Pour ma part, je ne vois guère que le dictateur de la Corée du nord qui atteigne ce degré de vertu et de sagesse.
Attention de ne pas tomber de votre siège en lisant ce blog sirupeux.
Bien à vous,
Thomann

Écrit par : andre.thomann | 13/06/2017

@ André Thomann

Sur votre avisé conseil, je viens de lire les dernières niaiseries publiées par Achère sur son blog (il faut remercier la Julie de lui offrir cette tribune, soucieuse qu'elle est sans doute d'appliquer le précepte islamique bien connu: «Non à la censure, oui à la liberté d'expression»).

Puis j'ai lu cet autre texte: http://mahomet.over-blog.com/2017/05/l-islam-le-coran-et-mahomet-en-20-questions-reponses.html.

Oserai-je vous dire qu'entre les deux, mon coeur balance? À vrai dire, j'aurais aimé que le portrait brossé par Achère corresponde à une quelconque réalité historique mais je crains que cet "être d'exception" que fut Mahomet n'ait été exceptionnel que dans le sens indiqué dans le second texte...

Écrit par : Mario Jelmini | 14/06/2017

Les musulmans sont en plein Ramadan.
On ne saurait mettre en doute que H. R. soit un bon musulman et qu'il s'en tienne aux règles strictes du ramadan.
J'en arrive à le prendre en pitié, le pauvre. En effet, depuis le 27 mai et jusqu'au 25 juin, de la première lueur de l'aube au coucher du soleil (soit d'environ 3h50 du matin jusqu'à près de 22 heures), il n'a pas le droit:
- de boire (il est tout juste autorisé à avaler sa salive);
- de manger (pas même halal);
- d'avoir des relations sexuelles;
- de fumer;
- d'insulter qui que ce soit.
Quant à son épouse et à ses filles, elles n'ont pas le droit de se maquiller.
Dura lex sed lex. Les musulmans qui s'y tiennent ont bien du mérite.
À côté de cela, le Jeûne genevois et le Jeûne fédéral (que, de toute façon, personne ne respecte) font bien riquiqui.

Écrit par : Mario Jelmini | 14/06/2017

À propos de l'abstinence sexuelle des hommes pendant le mois du ramadan, je viens de lire qu'elle ne concernerait que les rapports du mari avec son épouse (source: «http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/ramadan-2017-boire-manger-faire-l-amour-les-interdits-du-mois-sacre-de-jeune-7788698642», qui précise:
"le sexe hors-mariage suscite des controverses - certains musulmans disent avoir le droit de le faire tandis que d'autres non").
Je serais curieux de connaître le point de vue de Hani Ramadan (H.R.) à ce sujet, lui qui est le guide des musulmans de Genève.
Et que pense-t-il de cette statistique:
«Ramadan: une hausse de 216% de la prostitution dans les pays arabes» («https://francaisdefrance.wordpress.com/2012/08/06/faut-il-abolir-la-prostitution-pendant-le-ramadan/») ?
Voilà où nous mènera l'islamisation de l'occident. Est-ce cela que nous voulons?
Hypocrisie, j'écris ton nom...

Écrit par : Mario Jelmini | 14/06/2017

HIP HIP HIP HOURRAH!

Arte va enfin diffuser le documentaire censuré

"Les nouveaux visages de l’antisémitisme" sera diffusé demain soir à la fois sur ARTE et ARD

Juin 20, 2017

En savoir plus sur http://jforum.fr/#X8lkfBLZTjL0bX2I.99

Écrit par : Patoucha | 21/06/2017

Les commentaires sont fermés.