10/08/2017

À L’HEURE DE L’APÉRO

L’idée de ce blog m’est venue en prenant mon apéritif quotidien dans le calme de ma cuisine, avant le repas, c’est un moment paisible et de plaisir. Je buvais un verre d’aligoté de première créé à moins de dix kilomètres de chez moi. Oui, Genève est un beau canton viticole qui produit tout ce dont notre soif et notre désir ont besoin. Ou presque. Car l’amateur veut connaître tous les cépages, il veut ressentir le frisson du grenache, du tempranillo, du nebbiolo. Ce qu’un seul canton ne saurait lui fournir.

J’ai bien dit ‘créé’. Un vigneron est un artiste créateur. Un peintre a devant lui la toile blanche et tout à coup il y a La Ronde de Nuit, Guernica ou Vénus sortant de l’onde. Le compositeur a sa portée nue d’où vont éclore la Cinquième, la Petite musique de nuit ou le Tombeau de Couperin. Pour le vigneron, la page blanche, c’est le raisin. D’où il va créer, avec la même imagination et le même souci du détail.

J’ai la chance (provoquée) de connaître quelques vignerons. Je les écoute. Ils parlent (modestement, un vigneron n’est pas vantard) de ce qu’ils produisent, ils mentionnent les plants, le sol, le climat, ils sont passionnants. Mais l’accueil du vin dans nos gosiers demande une certaine culture, on ne boit pas du vin ‘comme ça’, c’est bon pour les milliardaires. On éduque d’abord ses papilles, on essaye de distinguer un merlot d’un pinot, un riesling d’un cabernet. Ce qui n’est pas simple, l’homme, par sa station debout, a laissé s’atrophier son sens de l’odorat, il est trop loin du sol. Un chien serait un bien meilleur dégustateur. Mais on peut s’entraîner.

Ensuite un peu de culture géographique : savoir placer la Moselle, le Douro, le Minervois sur une carte. Connaître les paysages qui ont enfanté le vin (la Moselle est une des plus belles vallées que je connaisse). Savoir quels sont leurs plants de prédilection. Tout cela fera que vous ne serez plus un buveur indifférent mais un buveur heureux. Enfin, la culture pratique : choisir le bon verre, décider de la température du vin, savoir quand il faut décanter, comment tenir la bouteille quand on verse, tout cela s’apprend mais ça n’est pas sorcier.

Il y a des personnes qui ne boivent pas de vin (ou d’alcool en général). On connaît pour ça deux raisons, l’une justifiée, l’autre délirante. Il y a d’abord celui qui veut se défaire d’une maladie, l’alcoolisme par exemple, et pour qui l’alcool serait désormais nocif. Là, pas d’objection, ça ne se discute pas.

Mais il y ceux qui, pour des raisons dites religieuses, s’abstiennent de tout produit excitant, les Mormons, par exemple, pas d’alcool, de tabac, ni même de thé ou de café. Se priver de plaisirs terrestres et d’un aspect de notre culture, pour un hypothétique paradis, me paraît folie pure. C’est eux qui voient.

Curieusement, l’islam n’interdit pas le vin. Tout dépend d’où on le boit. Ici-bas, c’est évidemment tintin, mais là-haut, on y aura droit, même qu’il ne saoulera plus malgré les copieuses rasades autorisées. Ce qui me fait soupçonner qu’il ne s’agira en fait que de jus de raisin, le musulman ignorant de ces choses ne verra pas la différence. Car si on admet la résurrection des corps (bistouquette comprise, vous savez pourquoi), l’alcool doit créer dans le cerveau ce léger délire (oh, très mince) qui permettra de supporter l’ennui d’une éternité qui ne veut pas finir.

Bon paradis à tous !

 


Vinum bonum laetificat cor hominis (Ecclésiaste, XL 20, les Mormons, bibliolâtres, sautent ce passage.)

 

23:37 | Lien permanent | Commentaires (25) | |  Facebook | | | |

Commentaires

S'il en est un qui ne craignait pas que la consommation d'alcool le prive de paradis, c'est bien Jésus. Il ressort en effet de Matthieu 11:19 et de Luc 7:34 que le fils de Marie était connu pour être “un glouton et un ivrogne” (la Bible du Semeur traduit pudiquement: “Cet homme [Jésus] ne pense qu'à faire bonne chère et à boire du vin”).

Il y fort à parier que lors de la Sainte Cène, quand il a levé son verre en disant aux disciples: "Buvez, ceci est mon sang" (cf. Matthieu 26:28, Marc 14:24 et Luc 22:20), Jésus était déjà passablement éméché. Lorsque, dans la soirée, les douze agitateurs sortirent de leur repaire pour se rendre au pressoir à huile, toute l’équipe titubait de manière significative et ce n’est plus des psaumes ou des cantiques qu’ils chantaient (*) en traversant les bas quartiers de Jérusalem mais bien des chansons paillardes.

Pas étonnant, dès lors, qu’une fois arrivés à destination, de l’autre côté du Cédron (cf. Jean 18:1), Pierre, Jacques et Jean s’endormirent par trois fois alors que Jésus leur avait demandé de veiller avec lui (cf. Matthieu 26:37-45 et Marc 14:33-41); en clair: ils cuvaient leur vin. Quant à Jésus, qui s'était éloigné pour aller pisser, c’était de la bande celui qui tenait le mieux l’alcool et c’est en bonne partie pour cette raison que les autres avaient reconnu en lui leur chef.

Jésus finit d’ailleurs par être interpellé quelques heures plus tard par la police du Temple, suite à une plainte pour tapage nocturne et atteinte à la dignité religieuse déposée par un certain Judas, fils de Simon (autres précisions d’identité inconnues). Après avoir été écroué et présenté à divers magistrats, le Nazaréen fut déclaré coupable et condamné à la crucifixion. Ces événements donnèrent lieu à toutes sortes de cancans et débouchèrent, avec le temps, sur des récits débordant d’imagination et de fantaisie appelés «Évangiles».
C’est ainsi que naquit la légende d’INRI le ressuscité.

(*) “Après avoir chanté les psaumes, ils se rendirent au mont des Oliviers” (Matthieu 26:30, Marc 14:26).

Écrit par : Mario Jelmini | 11/08/2017

Répondre à ce commentaire

MDR MDRRRRRRR

"(la Bible du Semeur traduit pudiquement: “Cet homme [Jésus] ne pense qu'à faire bonne chère et à boire du vin”)."

Un bon vivant.... avant sa résurrection! :)))))))

Écrit par : Patoucha | 11/08/2017

"Pour le vigneron, la page blanche, c’est le raisin". Oh que non. L’ambiguïté de votre propos tient déjà dans "vigneron". A la base, le vigneron s'occupe de ses vignes et le caviste vinifie. L'un est viticulteur, l'autre viniculteur. Et tous les raisins sont différents et le vigneron y joue son rôle. Nombre de grappes au m2, traitements (de chimie de synthèse, naturels ?), méthode de plantation, etc, etc...

Écrit par : Géo | 11/08/2017

Répondre à ce commentaire

Bonjour Monsieur Thomann les vignerons sont rassurés face au monde actuel qui n'a jamais été si incohérent
Les comportementalistes de l'alimentation cherchent à dégouter les citoyens du bien manger et du bien boire mais qu'on se le dise cela n 'a pas marché avec ABE et cela ne marchera pas mieux avec les conseils et peurs qui meublent les médias
Depuis qu'on leur indique ce qu'il faut ou ne faut pas manger ,nombre d'humains ont acquis une mentalité de porcs traitant leurs semblables comme des chiens
Il faut ou savoir relativiser ou alors aller chez un vigneron boire à sa santé et chanter, c'est à voire à boire à boire etc etc ou il a bu son verre comme tous les autres etc etc
Pour contrer la loi de moralisation qui est entrain de se généraliser .berk !
Bonne journée

Écrit par : lovejoie | 11/08/2017

Répondre à ce commentaire

Il est difficile de parler de vin sans évoquer Noé, notre ancêtre à tous. Voici ce qu'affirme la Bible à son sujet:

"Homme juste et intègre parmi les hommes de son temps” (Genèse 6:9; dans le même sens: Genèse 7:1), Noé - qui “marchait avec Dieu” (Genèse 6:9 in fine) - “se mit à cultiver la terre et planta de la vigne. Il en but le vin, s’enivra et se mit tout nu au milieu de sa tente” (Genèse 9:20-21).
Destin exceptionnel que celui de Noé, qui “trouva grâce aux yeux de l’Éternel” (Genèse 6:8) et fut béni par lui (cf. Genèse 9:1).

Se saouler et se mettre à poil pour se livrer à je ne sais quelle activité, est-ce là ce qu’il faut faire pour être un juste aux yeux de Dieu et être béni par lui? Il faut croire...

Écrit par : Mario Jelmini | 11/08/2017

Répondre à ce commentaire

Toujours au sujet de Noé, il faut encore signaler qu'il n’avait pas oublié d’embarquer dans l'arche quelques tonneaux de vin (un de ses lointains descendants, capitaine au long cours et Président ad hoc d’une ligue antialcoolique, préférera quant à lui emporter du whisky dans ses expéditions).

Or, quand il avait bu, Noé avait pour habitude de se déshabiller et de se promener tout nu à travers l’arche, ce qui choquait énormément l’épouse de Japhet, laquelle était aussi pudibonde que rondelette. Mais – c’était plus fort que lui – Noé aimait les formes rebondies et, dès qu’il était sous l’emprise de l’alcool (c’est-à-dire la plupart du temps), il poursuivait sa belle-fille de ses assiduités. Jusqu’à ce que le tonnerre se fasse entendre par la voix de Madame Noé, que tout le monde craignait et qui ramenait l’ordre pour un temps.

Écrit par : Mario Jelmini | 13/08/2017

«L’épopée de Gilgamesh» est l’un des plus anciens documents écrits connus, un texte majeur de l’histoire de l’humanité. On peut y lire ces paroles empreintes de sagesse, prononcées par une mystérieuse cabaretière répondant au nom de Sidouri*:
“Lorsque les grands dieux créèrent les hommes, c’est la mort qu’ils leur destinèrent; et ils ont gardé pour eux la vie éternelle. Mais toi, Gilgamesh, que ton ventre soit repu; jour et nuit, réjouis-toi; chaque jour, fais la fête; jour et nuit, danse et joue de la musique”.

Au troisième siècle avant J.-C, l’Ecclésiaste délivrera un message proche du discours tenu un millénaire et demi plus tôt par la cabaretière:
• “Il n’y a de bonheur, pour l’homme, qu’à manger et à boire, et à faire jouir son âme du bien-être" (2:24);
• “J'ai reconnu qu’il n’y a rien de mieux pour les hommes que de se réjouir, de se procurer du bien-être pendant leur vie, et que manger, boire, jouir du bonheur (...), tout cela aussi est un don de Dieu” (3:12-13; dans le même sens: 5:17 [ou 5:18, selon la numérotation adoptée] et 8:15);
• “Va, mange ton pain dans la joie et bois gaiement ton vin” (9:7);
• “Le vin rend la vie joyeuse” (10:19).
Dans le même sens:
• “Mangeons et buvons, car demain nous mourrons” (Ésaïe 22:13, repris par l’apôtre Paul en I Corinthiens 15:32);
• “Mange, bois et réjouis-toi” (Luc 12:19, parabole du riche insensé).

Et Dieu dans tout ça, qu'en pense-t-il?
L’Ancien Testament stipule que le bon vin “réjouit Dieu et les hommes” (Juges 9:13). On en déduit que Dieu le Père ne rechigne pas, lui aussi, à lever le coude à l’occasion, ce qui pourrait expliquer bien des débordements de sa part, dont les hommes font les frais...

* Au sujet de cette cabaretière, que Gilgamesh appelle “la femme du vin”, consulter https://fr.wikipedia.org/wiki/Siduri .

Écrit par : Mario Jelmini | 11/08/2017

Répondre à ce commentaire

Je reprends le flambeau de Mario Jelmini :)

Viens, faisons boire du vin à notre père, et couchons avec lui, afin que nous conservions la race de notre père.… (Genèse 19:32-36)

Mises en garde.....

Le vin est moqueur, les boissons fortes sont tumultueuses; Quiconque en fait excès n'est pas sage. (Proverbes 20:1)

Malheur à celui qui fait boire son prochain, A toi qui verses ton outre et qui l'enivres, Afin de voir sa nudité!… (Habacuc 2:15,16)

Santéééééééé :)

Écrit par : Patoucha | 12/08/2017

Répondre à ce commentaire

J'oubliais.... Je ne prends jamais d'apéro :)

Beaux rêves

Écrit par : Patoucha | 12/08/2017

Répondre à ce commentaire

"Il en but le vin, s’enivra et se mit tout nu au milieu de sa tente”
Et son fils Cham en profita pour lui couper les parties.

"On connaît pour ça deux raisons, l’une justifiée, l’autre délirante."
Vous oubliez une troisième raison (au moins): le goût. Comme on dit: "des goûts et des couleurs on ne discute pas".

Effet excitant?
http://www.corps. dufouraubin.com/alcool/alcool.htm

En France l'alcool au volant est la cause de 30 à 35% des accidents mortels.

Écrit par : Daniel | 12/08/2017

Répondre à ce commentaire

"En France l'alcool au volant est la cause de 30 à 35% des accidents mortels."

On parle de Noé! Il n'y avait pas de voitures à l'époque... LOL

Écrit par : Patoucha | 15/08/2017

@Mario Jelmini n'est il pas dit dans la bible que dieu envoya son fils Jésus pour effacer nos péchés ou phrase dans le genre ?
J'ai connu ainsi que beaucoup d'autres un responsable d'un groupe anti vin et qui sitôt les yeux loin du groupe s'en donnait à cœur joie pour boire avec ses copains
La bible ne dit pas un mot sur les bons conseilleurs qui font pire par derrière, bizarre tout de même !
Eduquée Darbyste confirmée Protestante .mariée 40 ans à un Catholique et un père Evangéliste avec en plus des amis israélites et Egyptiens ,tous décédés malheureusement au niveau religion j'en connais un rayon et seuls trois commandements ont retenu mon esprit, tu ne voleras pont tu ne mentiras point et tu ne tueras point
On aurait pua ajouter tu ne jugeras pont mais avec les technologies actuelles ce serait pour beaucoup un exercice bien trop difficile /rire
Mais à chacun sa foi et sa propre religion n'est il point vrai ?
Bonne journée

Écrit par : lovejoie | 12/08/2017

Répondre à ce commentaire

lovejoie cite le cas d' "un responsable d'un groupe anti vin et qui sitôt les yeux loin du groupe s'en donnait à cœur joie pour boire avec ses copains".

Un autre cas connu est celui de ce capitaine au long cours qui était Président d’une ligue antialcoolique et ne manquait jamais d'emporter du whisky lors de ses expéditions...

Écrit par : Mario Jelmini | 13/08/2017

"Les comportementalistes de l'alimentation cherchent à dégouter les citoyens du bien manger et du bien boire mais qu'on se le dise cela n 'a pas marché avec ABE"

En attendant, nombreux sont ceux qui se posent des questions sur la teneur en pesticides des vins suisses ou européens. C'est un secret bien gardé, mais habitant d'un village vitivinicole, je peux vous dire que quand l'hélicoptère ne délivre pas ses cochonneries, c'est le bal des atomiseurs qui prend le relais. Ils cessent la nuit, encore heureux, mais cela commence à 5 heures le matin...
Il y a une vingtaine d'années, on attaquait ces vins sur la chaptalisation, un néologisme signifiant qu'ils étaient un peu trop du vin de betteraves à sucre. On n'en parle plus, mais on va de plus en plus parler de cette histoire de pesticides.
L'avenir est au bio, aussi dans ce domaine...

Écrit par : Géo | 12/08/2017

Répondre à ce commentaire

@Geo a chacun ses croyances dés qu'elles n'interfèrent pas dans notre vie privée de tous les jours
Tout organisme qu'il soit humain ou animal a son propre système de digestion qui est biodégradable sinon les fosses d0aisance n'auraient pas vu le jour /rire
Le rire plus bio tu meurs ne trouve même plus sa place alors qu'autrefois même avec les tickets de rationnement on entendait les gosses rire dans la rue
S'il faut utiliser le mot Bio pour faire peur autant écouter Nadau chanteur basque et sa chanson célèbre "ils nous pourrissent la vie en voulant nous la sauver "ce qu'ont fait nombre de religieux
Souvenez vous de Naturaplan labellisé et remplacé par un autre label,Bio
Très bon apéro !

Écrit par : lovejoie | 12/08/2017

Répondre à ce commentaire

Pour Géo qui finasse:
le Robert dit que le vigneron est celui qui cultive la vigne et fait le vin. Me reprendre sur ce mot, c'est insulter le Prophète (je parle ici du Robert).

Écrit par : andré thomann | 12/08/2017

Répondre à ce commentaire

Le Robert n'y connaît visiblement pas grand chose...

Écrit par : Géo | 12/08/2017

Répondre à ce commentaire

Après avoir évoqué les rapports entretenus par Gilgamesh, Noé et Jésus avec le vin, il nous paraît indiqué de mentionner encore le point de vue des mormons:

"Il leur est interdit [aux mormons] de boire de l’alcool ou de consommer quelconque excitant, comme le thé, le café ou le coca cola qu’ils jugent inutiles. Evidemment, les substances addictives comme le tabac ou les drogues sont prohibées.
Même lors de la messe, l'eau remplace le vin pendant la traditionnelle communion."
( source: http://lesmormons.e-monsite.com/pages/une-religion-a-caractere-sectaire.html ).

À chacun sa religion.
Bacchus a ses adeptes...


Read more at http://lesmormons.e-monsite.com/pages/une-religion-a-caractere-sectaire.html#dzbl6sOtMug5L0yF.99" ().

Écrit par : Mario Jelmini | 13/08/2017

Répondre à ce commentaire

"le point de vue des mormons": une-religion-a-caractere-sectaire

Sectaire, sectaire.....

Homosexualité, bigamie, ribambelle d'enfants!?

Pas besoin de vin.....

Écrit par : Patoucha | 15/08/2017

Tout comme il n'y a pas de fumée sans feu, il n'y a pas de vin sans levure.

Qu'est-ce qu'une levure?
"Une levure est un champignon unicellulaire apte à provoquer la fermentation des matières organiques animales ou végétales. Les levures sont employées pour la fabrication du vin, de la bière, des alcools industriels, des pâtes levées et d'antibiotiques." (Wikipédia).

Ces champignons unicellulaires à l'origine de l'ivresse que procure le vin ne mériteraient-ils pas qu'on leur accorde un peu plus de considération?

Écrit par : Mario Jelmini | 13/08/2017

Répondre à ce commentaire

"Ces champignons unicellulaires à l'origine de l'ivresse que procure le vin ne mériteraient-ils pas qu'on leur accorde un peu plus de considération?"
On ne parle que de ça : les microbiotes...

Écrit par : Géo | 14/08/2017

Répondre à ce commentaire

Géo, vous ne buvez donc pas de vin? Peur des pesticides, ou de vous enivrer et de subir le même châtiment que Noé infligé par Daniel?

"Et son fils Cham en profita pour lui couper les parties."

:)))))))))))

Écrit par : Patoucha | 15/08/2017

"vous ne buvez donc pas de vin?" Si, si. Mais j'ai un certain âge où on doit commencer à sérieusement s'occuper de son hygiène (sens étymologique, svp) et de la manière dont on voit les années qui nous restent. Donc, le vin : tout est question de quantité (à part le débat sur le bio...). Et au bout du bout, j'en viens à une conclusion : moins on en boit, mieux on se porte. Après, chacun fait ce qu'il veut avec ça...

Écrit par : Géo | 16/08/2017

Répondre à ce commentaire

Je dîne au champagne - piscine - au resto :) jamais à la maison! Je ne vous demande pas de vous saouler Géo! Un verre d'excellent vin de temps à autre très bon pour le cœur paraît-il, en plus cela rend aimable et sociable...... :)

Écrit par : Patoucha | 16/08/2017

Répondre à ce commentaire

Qu'est-ce qu'on peut lire comme conneries dans ces commentaires. Et arrêtez avec ces citations qui n'en finissent plus. Heureusement il reste le texte initial du prophète Thomann! Thomann o akbar!!!!

Écrit par : Christian Macherel | 21/08/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.