27/08/2017

HALTE AUX DESTRUCTIONS MASSIVES

C’est une sale manie qu’on a à Genève de décider la destruction de bâtiments qui ne le méritent pas et qui même font encore usage. Cela ne date pas d’hier ; j’ai connu en son temps la Salle de la Réformation, tout au bout de la rue du Rhône côté Eaux-Vives. Le bâtiment n'était pas d’une beauté bouleversante, mais l’acoustique y était superbe. J’y ai entendu Brel et le baryton Heinrich Schlusnus, Wilhelm Backhaus et Walter Gieseking, les pianistes. Une programmation de première donc, l’endroit devenait magique, on allait à la Réformation ! Mais pioche des démolisseurs, remplacé par une banque, ça vous dit quelque chose ?

Il y avait encore le petit Théâtre de la Cour Saint-Pierre, tout près de la cathédrale. Endroit cossu, élégant, on y jouait des pièces, donnait des conférences, une belle élite s’y trouvait à son aise. Les murs sont je crois restés mais c’est devenu un immeuble de rapport, ça vous dit quelque chose ?

La prochaine victime ? Un joli bâtiment relativement récent mais dans le style dix-huitième et qui s’appelle ‘du Jeu de l’arc’. Cliquer sur ces mots pour en savoir plus, localisation, histoire, position des opposants à cette destruction.

On nous parle de plan d’urbanisation du quartier, de construction de logements certes nécessaire, mais ne serait-il pas judicieux, avant de faire des projets, de vérifier qu’ils n’entraînent pas la destruction d’un précieux patrimoine ? En attendant, une pétition est lancée dont je souhaite la réussite. À mes lecteurs de voir.

 


Geneva delenda est ?

10:49 | Lien permanent | Commentaires (17) | |  Facebook | | | |

Commentaires

J'ai signé!

Ce sont ces politiques qu'il faudrait "démolir"......

Bon dimanche

Écrit par : Patoucha | 27/08/2017

Restent encore à Genève, des signes qui ne trompent pas.

Quel intérêt historique pour les suisses et Genève, à conserver cette mémoire du colonialisme anglais, témoignage de rentiers anglais enrichis grâce au colonialisme britannique de 50% du globe?

Quel intérêt culturel suisse? cette petite construction privée dont l'existence n'avait pour but que le divertissement de britanniques, conso-touristes des bains thermaux et sports d'hiver en Suisse, ne laisse que la trace du colonialisme britannique, celle de rentiers anglais aux fortunes amassées sur exploitations coloniales, fiers d'établir leurs marques en clubs et cercles privés, histoire de montrer qu'ils n'avaient pas besoin de travailler

Quel intérêt archi pour Genève? En dehors de l'imitation architecturale du baron Haussmann - un signe de marque, à la mode au sein de la noblesse bourgeoise du 19e siècle - ce petit hôtel n'offre aucun intérêt pour le patrimoine culturel suisse.

Quant au témoignage historico-patrimonial de cette propriété privée anglaise, construit par et pour Charles Stanhope, vicomte de Mahon, issu d'une riche famille noble anglaise,

cette propriété ne témoigne que des fortunes issues du colonialisme britannique dans le monde, dont les effets ont conduit aux guerres issues des frontières artificielles de nombreux pays créées par les britanniques, qui ne cessent de perdurer au sein des conflits mondiaux actuels.

en bref, Je ne vois dans la conservation de cette propriété anglaise privée que la survivance des effets du colonialisme qui me dérangent.

Écrit par : divergente | 29/08/2017

Divergente aurait-elle des penchants staliniens? Le petit père des peuples voulait abolir le passé, rien que ça. Alors autant détruire le Parthénon et le Pont du Gard parce que les Grecs et les Romains avaient des esclaves.

Détruire le passé architectural et artistique, n'est-ce pas aussi la logique de Daech?

Quant au colonialisme britannique et au Commonwealth, il a permis de sauver l'Europe des nazis: les colossales armées alliées provenant d'Australie, des Indes, du Pakistan, de Nouvelle-Zélande, du Canada et des Etats-Unis, pour ne citer que les principales, ont rendu à l'Europe sa liberté.

Divergente avez-vous de la mémoire?

Écrit par : Christian | 29/08/2017

J'ajouterais pour Divergente, qui s'en prend au capitalisme britannique un peu comme Marx, que le tourisme, ce sont bien les Britanniques qui l'ont inventé en Suisse au 19è. Nos pauvres villages de montagne, qui n'avaient jusqu'alors jamais regardé les Alpes comme une sublime attraction, sont devenus des Verbier, des Loèche-les Bains, des Zermatt etc.

Exemple: Sir Arthur Conan Doyle, à Davos puis surtout à Meiringen et ailleurs dans l'Oberland Bernois, où il reste une figure mythique des débuts du ski et de l'alpinisme. On peut d'ailleurs voir sa paire de skis en bois de 230 cm de long (!) au très beau musée Sherlock Holmes de Lucens.

De cette invention du tourisme, la Suisse en tire encore des profits immenses et une fierté légitime, et c'est tant mieux.

Écrit par : Christian | 29/08/2017

Je comprends d'autant mieux votre réaction que vous avez répété cinq fois (alors qu'une seule suffisait) le mot colonialisme. Vous deviez être fâchée au point de ne pas surveiller votre style.
Mais pourquoi ne pas aller au bout? Il y a à Genève une salle de concert qui fut donnée à la Ville par ce monsieur Barton, qui poussa l'outrecuidance à demander que son nom fut celui de la reine Victoria, impératrice des Indes, donc la cheffe symbolique de tous les colonisateurs. Rasons donc le Victoria Hall dont le financement initial est d'origine douteuse. D'ailleurs, une salle de concert dans le quartier des banques. où le mètre carré doit coûter bonbon, quelle incongruité!

Écrit par : andré thomann | 29/08/2017

Elle oublie également Charles d'Este, duc de Brunswick - d'où le Monument - qui légua, à sa mort en 1873, toute sa fortune à la Ville de Genève. Une fortune considérable. Genève, lui doit le Grand Théâtre!

PS: Il était de nationalité allemande, divergente. Il n'était pas double national......

Écrit par : Patoucha | 30/08/2017

Bonjour M. Thomann. Vous avez raison de le relever, j'ai fait du gaspillage de colonialisme.

Et ne serais pas fâchée que disparaisse cette propriété privée dépourvue d'originalité archi - les maisons de passe n'étant pas en voie de disparition, tout ce foin pour un petit club d'us/age strictement privé originellement réservé à la gente masculine, sonne pathétique - sous perspectives divergentes, évidemment.

Écrit par : divergente | 30/08/2017

Il y a un truc que divergente semble oublier : les architectes contemporains ne produisent que des horreurs. Ils ont un goût certain pour le pire. Il ne s'agit que de béton, de verre et de marbre. Froid, impersonnel, l'aspect sympathique d'une prison neuve...
Raison pour laquelle il vaut sûrement mieux épargner le vieux bâtiment hausmannien même s'il respire l'argent colonialiste. Mais y a t-il à Genève un seul bâtiment vraiment politiquement correct ? J'en doute fort...

Écrit par : Géo | 29/08/2017

Géo tombe lui aussi dans la parano. Et l'ignorance.

A Genève, on a des exemples superbes d'architecture moderniste et contemporaine: la Fondation Bodmer à Cologny, le bâtiment des neurosciences de l'UNIGE à Sécheron, la maison Clarté du Corbu à Rive, les bâtiments d'habitation Maurice Braillard à Saint-Jean et aux Eaux-Vives, la nouvelle Ecole de Commerce à Frontenex qui vient d'ouvrir.

Il y en a bien une centaine d'autres. Allez les voir!

Écrit par : Christian Macherel | 29/08/2017

Pauvre et pathétique divergente,

On sent dans vos propos pétris de haine et de jalousie de vieux relents de stalinisme.

Il est bien triste de tout réduire au colonialisme et à la lutte des classes. A ce tarif-là les Espagnols devraient raser l’Alhambra qui est un témoignage de l’architecture de leurs envahisseurs arabes. On pourrait aussi raser Chillon construit par les Ducs de Savoie.

On sent en vous un représentant de cette gauche caviar, arrogante et “bien-pensante”, un des ces talibans du politiquement correct, Torquemada de la pensée unique, grand inquisiteur devant l’idéal socialiste, pour qui seule compte la Doctrine, même si la gauche en question a laissé tomber travailleurs et petites gens depuis bien longtemps.

Il y a tant d’acharnement dans vos propos, tant de répétition du mot “colonialisme,” que cela nous laisse songeurs. On sent qu’une corde sensible a été touchée. Et si tout s’expliquait par le fait que divergente n’est personne d’autre que le bétonneur en chef, à savoir, le khmer vert, Mr. Antonio Hodgers lui-même ou un de ses sbires?

Écrit par : convergente | 30/08/2017

@Christian Macherel: Désolé, mais dans la plupart des cas Géo a raison. Le plus souvent l'architecture contemporaine est froide et, il faut bien le dire, tout simplement moche.

Écrit par : Gérard | 30/08/2017

@divergente: Vous perdez complètement les pédales.

Vous mettez tant de hargne à convaincre les gens qu'il faut détruire ce magnifique bâtiment du Jeu de l'Arc qu'on en vient à être convaincu que vous avez un intérêt financier ou politique dans l'affaire. Cela va même de soi, car sinon pourquoi tant d'acharnement? Je vous ai vu tenir les mêmes propos sur d'autres blogs. Seriez-vous donc payé par Mr. Hodgers pour cette propagande? Personne n'est dupe!

De plus vos arguments qui transpirent l'idéologie stalinienne ne tiennent pas la route. Ce bâtiment est superbe et c'est ce qui compte. Ce n'est ni votre haine, ni le fait qu'il ait été construit par des Anglais qui vous déplaisent qui y changera quelque chose.

Les pyramides d'Egypte ont été construites à coups de fouet sur le dos du petit peuple: rasons donc ces symboles du pouvoir des élites.

Dans les temples aztèques et mayas on pratiquait les sacrifices humains, rasons-les donc aussi.

on peut continuer la liste à l'infini!

Comme le disent si bien les commentateurs précédents le Victoria Hall lui aussi a été construit par un anglais de l'ère Victorienne que vous détestez, rasons-le donc aussi. Et pourquoi pas également le Monument Brunswick?

Que vous le vouliez ou non ces bâtiments font effectivement partie du patrimoine genevois, au même titre que la Maison Tavel ou l'église russe.

Non le patrimoine d'une ville ne se limite pas comme vous le dites aux seuls monuments construits par les autochtones. Il faut être XÉNOPHOBE comme vous pour le penser! Alors gardez votre haine et votre xénophobie pour vous seul.

J'engage donc tout me monde à sauver ce petit bijou en signant la pétition. Et un très grand merci à Monsieur Thomann

https://www.change.org/p/antonio-hodgers-sauvons-le-jeu-de-l-arc-des-d%C3%A9molisseurs?source_location=minibar

Écrit par : Jean | 30/08/2017

@divergente: Il n'y a pas que les Anglais, allons donc jusqu'au bout de votre raisonnement:

-le communisme a fait des millions de morts de par le monde, rasons donc tous ses monuments et détruisons tous ses symboles!

-le arabo-musulmans ont été parmi les premiers esclavagistes et on fait plus d'esclaves que les occidentaux, rasons donc toutes les mosquées.

-de nombreuses tribus noires attaquaient d'autres tribus pour faire des prisonniers et les revendre aux escalvagistes, détruisons leur mémoire et leur culture!

Si l'on veut jouer les preux chevaliers de la bien-pensance il ne faut pas avoir une morale à géométrie variable comme vous! N'est-ce pas?

Écrit par : TomTom | 30/08/2017

Je viens de signer! Merci à Mr. Thomann, homme de coeur, de nous avoir tenus au courant!

Écrit par : latulipe | 30/08/2017

Merci beaucoup Monsieur Thomann, moi aussi je viens de signer et je vous souhaite une excellente journée.

Je tiens aussi à remercier "divergente" dont les paroles hargneuses m'ont donné d'autant plus envie de signer : )

Écrit par : Romain M. | 30/08/2017

Je signe aussi ainsi que tout ma famille. Un grand merci de m'avoir tenu au courant!

Écrit par : Pierre F. | 01/09/2017

+ cinq personnes :)

Écrit par : Patoucha | 02/09/2017

Les commentaires sont fermés.