06/11/2017

FRATERNITAS

Que Hani Ramadan soutienne son frère qui est dans les ennuis, quoi de plus naturel, la famille avant tout. Mais qu’il attribue l’accusation que lui porte cette dame à un complot sioniste fait franchement rigoler. Faut dire que selon notre imam genevois, tous les malheurs du monde sont ou ont été causés par des juifs. Le naufrage du Titanic, c’est eux, Eisberg (la bonne orthographe) c’est bien un nom juif, non ? Notez que notre homme évite, par prudence, d’utiliser le mot ‘juif’, il ne parle que de sionisme, mais cela ne trompe personne. C’est que le Coran lui enjoint d’être antisémite, donc il l’est.

D’où sa position dans les tribulations de son frère. Quant à moi, je ne me prononcerai pas sur la véracité des dires de la dame ni sur la culpabilité du frérot, mais j’émets deux hypothèses : d’abord, si complot il y a, il est musulman, voui, Tarik Ramadan fait de l’ombre à beaucoup de gens, y compris aux musulmans eux-mêmes, que l’adulation que lui portent ses groupies et ses positions limites sur la doxa islamique vont sur les nerfs. Il s’agirait alors de baisser le caquet à ce beau parleur un peu trop voyant. Donc de lui tendre un piège.

Si ça vous paraît un peu trop tiré par les poils de barbe, voici une autre théorie. Elle n’est pas favorable à l’accusatrice. Que les choses se soient passées comme elle les décrit, c’est bien possible. Sauf qu’il n’y avait pas de témoins. Et cela prouve une chose, c’est que l’héroïne de cette saga, qui se dit, qui est, musulmane et qui tient à le proclamer, qui ne renie rien de sa religion, en fait ne la connaît pas. Il est évident que comme la plupart de ces gourdasses qui nous tympanisent avec leur piété exhibitionniste, leur vénération du Prophète et tout ça, elle n’a jamais lu le Coran, elle ne sait rien des Hadiths. C’est une certitude que j’ai que la majorité des musulmans sont d’une ignorance crasse sur le sujet de leur religion.

Moi-même, bien que mécréant, j’en connais plus qu’elles. Si la petite dame m’avait demandé, je lui aurais dit ceci : les ‘savants’ de sa religion sont unanimes, une femme ne doit pas se trouver seule dans une chambre avec un homme, sinon il y un troisième personnage qui s’invite, c’est Satan, oui bien ! Elle n’a même pas droit de voyager seule en taxi, en raison de la lubricité effrayante des chauffeurs, qui n’ont qu’une idée, c’est de sauter leur passagère, si possible en laissant courir le compteur. Elle a donc péché par ignorance ou, plus probable, par naïveté. Croire frère Tarik quand il dit être gêné par tous ces gens qui l’entourent, lui qui adore les bains de foule, et qu’il propose la discrétion de sa chambre, cela me fait rigoler une nouvelle fois. Cette dame a quarante ans, elle est d’un physique acceptable, on aurait pu penser qu’elle avait un peu plus d’expérience de la drague. Ben non !

Et puis, j’y pense, si les accusations sont avérées, Tarik Ramadan, qui est marié, se sera aussi rendu coupable d’adultère, dont la punition est la lapidation. Ça n’est pas moi qui le dit, c’est son frère Hani justement. Dilemme !

 


Mais :
Dura charia, sed charia.

22:30 | Lien permanent | Commentaires (28) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Je vous cite, M. Thomann: "Elle n’a même pas droit de voyager seule en taxi, en raison de la lubricité effrayante des chauffeurs, qui n’ont qu’une idée, c’est de sauter leur passagère, si possible en laissant courir le compteur."

Question à Pierre Jenni: vous confirmez la lubricité des chauffeurs de taxi?

Écrit par : Mario Jelmini | 07/11/2017

Répondre à ce commentaire

Ce serait malheureux que ce blog parte aussi à vau l'eau! M. Thomann, soyez vigilant..... car les provocations ne vont pas manquer!

Bon après-midi à vous!

Écrit par : Patoucha | 07/11/2017

Répondre à ce commentaire

Quand ce n'est pas l'accusation du "complot sioniste", c'est celui du "trafic d'organes"..... Accuser les juifs de leurs travers pour alimenter le nid des antisémites! Cela n'est pas d'aujourd'hui.. de plus,ils surfent sur l'ambiance des années trente sur fond de lâcheté.....

UN Watch appelle à l'enquête sur un professeur de Rutgers et un agent du régime syrien qui accuse Israël de trafic d'organes.

UN Watch, un groupe international des droits de l'homme, appelle les Etats-Unis à lancer une enquête sur le professeur Mazen Adi de l'université de Rutgers, qui a des liens étroits avec le gouvernement syrien et a accusé Israël de trafic d'organes.

Suite: https://unitedwithisrael.org/watchdog-calls-for-probe-of-rutgers-professor-who-accuses-israel-of-organ-trafficking/

Etonnant... Ils tombent tous des nues!? Il se trouve que dans la même semaine de l'affaire DSK, un Emir avait violé une femme de ménage dans un autre grand hôtel....Affaire passée à l'as, DSK étant plus "vendeur"!

Tariq Ramadan : Renaud Dély dénonce les idiots utiles du Ramadanisme (LCI,30/10/17,17h48)

"Mais je voudrais surtout mettre l’accent sur les idiots utiles du Ramadanisme, c’est-à-dire tous les complices qui depuis une quinzaine d’années en France, dans les milieux intellectuels, essentiellement de l’Ultra-Gauche, de la gauche radicale, ont essayé de faire de Tariq Ramadan le visage présentable, estimable, fréquentable, RESPECTABLE – j’entendais ça encore ce matin sur une radio – d’un islam prétendument “ouvert et progressiste” "

"Il ne s’agit pas de dire qu’Edwy Plenel, Pascal Bonniface, et d’autres, pour en citer quelques uns, connaissaient ces actes là bien sûr, mais en revanche ils sont tombés dans une forme de complaisance à l’endroit du discours de Tariq Ramadan qui, à mon avis, confine à la complicité intellectuelle extrêmement grave par rapport à ce qui va se produire maintenant. Et je regrette aussi, je déplore, à l’heure où je parle, le silence des institutions de l’Islam de France, du CFCM,"......

https://www.youtube.com/watch?time_continue=120&v=TGcJsxh5sWc

Écrit par : Patoucha | 07/11/2017

Répondre à ce commentaire

On apprend que le susnommé n'est pas professeur d'Université, mais seulement de collège. Un collège créé par un "don" du Qatar, soutien inconditionnel des Frères musulmans. Ainsi donc Oxford s'est prostitué aux islamistes. Aucune dignité ces Anglais.

http://www.lemonde.fr/societe/reactions/2017/11/07/tariq-ramadan-mis-en-conge-de-l-universite-d-oxford_5211536_3224.html

Écrit par : Daniel | 07/11/2017

Répondre à ce commentaire

Vous qui avez les neurones chatouilleux, cela ne vous dérange pas de parler d'antisémitisme ? Voici un texte envoyé par "Patoucha" il y a quelques temps :

"Le mot "antisémite" n'a jamais ciblé les sémites qui ne sont pas une "race" mais des gens parlant des langues sémitiques. Le terme fut utilisé pour la première fois en 1860 par l'intellectuel juif autrichien Moritz Steinschneider dans l'expression « préjugés antisémites ». Le terme "antisémite" est venu se substituer à "anti-judaisme" durant le siècle des lumières, époque oùl'hostilité à l'égard d'une religion n'était plus une hostilité "rationnelle". A cette époque, la tendance était de définir les gens selon "leur race". De peuple spirituel, les juifs sont devenus "une race" (pour leur détracteur)."

http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2017/08/18/statues-deboulonnees-aux-etats-unis-un-air-de-deja-vu-285731.html

Donc parler d'antisémitisme, c'est entrer dans la logique des racistes (ou des racialistes, à votre convenance). Pour achever de vous convaincre, les Ashkénazes ne sont pas sémites, mais bien les Arabes. Qui sont très hostiles envers les Juifs, depuis l'aube de l'humanité. (et probablement jusqu'à sa fin...).

Écrit par : Géo | 08/11/2017

Répondre à ce commentaire

Son élégance haineuse qwu'on ne trouve que dans les bas-fonds:

"Qui se sent morveux se mouche Géo!" Mais qu'attend-on pour lancer le hashtag "balancetasalope" ? Ou "balancetapatoucha" ?

Écrit par : Géo | 25 octobre 2017

Excellent billet, merci. Vous voyez un droit de cuissage de la part des artistes,
j'y vois plutôt un aspect de revanche raciale. Baiser la femme des autres, et la baiser "méchamment", c'est-à-dire l'enculer (en toutes lettres, cessons de jouer aux Tartuffes...) fait partie d'une stratégie plus ou moins consciente de revanche. J'ai commencé à soupçonner cela en lisant "Ma vie d'homme" de Philip Roth. Je ne cite pas qui seraient soupçonnés de "revanche raciale" mais bon, il y a peut-être un point commun entre Weinstein, Strauss-Kahn, Woody Allen, Polansky...et Philip Roth.

Écrit par : Géo | 27/10/2017

Géo, je vous laisse la responsabilité de votre hypothèse, ou de votre interprétation. (...)

Écrit par : Pierre Béguin | 03/11/2017

"Je ne cite pas qui seraient soupçonnés de "revanche raciale"

Il ne cite pas....

... Weinstein, Strauss-Kahn, Woody Allen, Polansky...et Philip Roth."

"mais bon, il y a peut-être un point commun entre.."


Et pas de points communs est avec les prêtres pédophiles, Dutroux, avocat..... j'en passe des vertes et des pas mûres où la "revanche raciale" de ceux que vous ne "citez pas"..... ne fait pas le poids dans la balance, tant en nombre qu'en âge!
Encore un commentaire anti-juif, qui n'a pas échappé à Pierre Béguin, à mettre à votre actif Géo!

Écrit par : Patoucha | 04/11/2017

http://blogres.blog.tdg.ch/archive/2017/10/26/weinstein-en-marge-de-l-affaire-287368.html?c

Écrit par : Patoucha | 08/11/2017

Répondre à ce commentaire

Je persiste et signe. Et j'ajoute que c'est valable semble-t-il pour le prédicateur musulman dont tout le monde parle. Une amie genevoise m'a raconté une histoire de ce genre arrivée à une femme de sa connaissance, à Genève. Elle a rendez-vous avec un médecin syrien, qui lui plaît beaucoup. Il est beau, séduisant et tout et tout. Sauf que quand cela se passe, cela se passe très, très mal. Monsieur aime la violence. Il la prend par les cheveux pour l'amener là où il veut, et la viole sauvagement. Elle a cru qu'elle allait y passer. Elle n'a jamais osé porter plainte, etc, etc...
Je prétends que certains individus se vengent des Occidentaux, qui ont un peu trop dominé le monde durant un peu trop longtemps en maltraitant les femmes. Il y a une relation biaisée entre hommes et femmes d'une culture ou d'une civilisation différentes...
Ces hommes-là traiteraient-ils les femmes de leur bord de la même manière ?

Écrit par : Géo | 08/11/2017

Répondre à ce commentaire

Surtout ne pas dire que Géo est antisémite... d'ailleurs ses réponses à un commentaire qu'il reprend le prouve....
La suite arrive!


"Bombe au phosphore sur Gaza, encore des news provenant de la maison ramadan à Genève ?"



GEO: Ben non, c'était des images transmises par toutes les TV du monde...


"Quant à Israël et pour Géo, il est en tête de liste dans les classements des pays qui luttent contre le blanchiment d'argent sale."


GEO: ça, c'est sûrement vrai. Et d'ailleurs, la plupart des dirigeants d'Israël sont en taule. Si ce n'est pas pour détournement de fonds, c'est pour viol et harcèlement sexuel...

Écrit par : Géo | 08/09/2017

Écrit par : Patoucha | 08/11/2017

Répondre à ce commentaire

Corr: « ..... le prouvent »

Bonne nuit et Bonne journée M. Thomann

Écrit par : Patoucha | 09/11/2017

Fraternité!

Mother Prayer, des mères israéliennes et palestiniennes priant ensemble pour la Paix pour leurs enfants. Cette prière est la meilleure prière du monde...Ecoutez et regardez, c est magnifique, sous titrée en français!

Merci à M. A.Thomann de la publier sauf avis autre de sa part!

https://www.youtube.com/watch?v=YyFM-pWdqrY
------------
Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 08/11/2017

Répondre à ce commentaire

dans la même veine que la Prière des Mères sus cités, la plus belle et la plus sincère, pourquoi pas une autre belle prière? Ne jugez pas avant de l avoir parcourue...Elle est magnifique à mon humblissime avis...Prière chantée en langue araméenne dite aussi asyriaque et enseignée actuellement en Syrie afin de la maintenir vivante, langue parlée par Jésus...

https://www.videobuzzy.com/Un-choeur-chante-en-arameen-devant-le-pape-Francois-en-Georgie-13320.news

Merci à M. Thomann de la publier sauf avis autre de sa part.

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 09/11/2017

Arretez d`exciter l`ire de notre Grande Inquisitrice, Géo ou vous finirez sur le gril.

Écrit par : Ignaz, le moyne des sables | 08/11/2017

Répondre à ce commentaire

Et le bal des faux culs continue avec du réchauffé!

Écrit par : Patoucha | 08/11/2017

Répondre à ce commentaire

La vraie polémique est: pourquoi les journalistes (et ils sont nombreux) ont couvert, protégé Tariq Ramadan?

Si j'en crois ce témoignage:

www.rt s.ch/play/radio/forum/audio/temoignage-dune-eleve-abusee-par-un-enseignant-du-college-de-saussure?id=9046660&station=a9e7621504c6959e35c3ecbe7f6bed0446cdf8da

Et la notice:

"Elle s'appelle Aurélie et a aujourd'hui 45 ans. En 1988, à 16 ans, elle a cédé aux avances de son professeur de français. Elle a fini par le dénoncer et il a été condamné à huit mois de prison avec sursis et licencié. Aurélie a dû se battre, seule, sans l'aide des autorités scolaires."

Si j'en crois cet extrait de la page Wikipedia:

"Entre 1988 et 1992, il occupe un poste d'enseignant, d'éducateur et de doyen au collège de Saussure, à Genève. (...) Un autre professeur Jean-Michel Olivier affirme que Tariq Ramadan a été renvoyé de son poste d'enseignant du collège mais sans en préciser la raison qu'il semble pourtant connaitre : « Nous avons travaillé dans le même collège et collaboré souvent ensemble. Jusqu'à ce qu'il se fasse virer pour les raisons que vous savez… »."

Tariq Ramadan était professeur de français au collège de Saussure, Aurélie était élève au collège de Saussure, il y a un détournement de mineure au collège de Saussure, 4 ans plus tard "un" professeur de français est dénoncé, condamné et viré. En 1992 Tariq Ramadan doyen (marche-pied pour devenir directeur) "quitte" l'enseignement genevois sans tambour ni trompette. Prière de connecter les points.

Maintenant je m'adresse à Monsieur Cuénod, chroniqueur judiciaire à la Tribune de Genève à la retraite. Une personne comme Tariq Ramadan aurait été condamnée et l'information ne fait pas la une des journaux, ne filtre pas? J'appelle cela de la complicité. Si l'affaire était sortie à l'époque d'autres témoignages seraient sortis et Tariq Ramadan n'aurait jamais eu la carrière de prédicateur-menteur-violeur qu'il a eue. Complicité.

A bon entendeur.

Écrit par : Justice | 09/11/2017

Répondre à ce commentaire

Dans le Coran, Mahomet a tous les droits: Coucher avec toutes les femmes qu'il veut. Petites filles, jeunes et vieilles, esclaves.

Aujourd'hui, je n'ai pas vu le blog du frère. et Vous?

Écrit par : Noëlle Ribordy | 09/11/2017

Répondre à ce commentaire

"Un autre professeur Jean-Michel Olivier affirme que Tariq Ramadan a été renvoyé de son poste d'enseignant du collège mais sans en préciser la raison"
Jean-Michel Olivier est passé récemment chez Jean-Philippe Quadert dans son émission "Vertigo". Il nous l'a même signalé à l'avance sur cette plateforme, dans son blog. Inévitablement, il a été interrogé sur son ancien collègue et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il a très mal joué ses cartes de communication. "Personne ne savait rien, TR était un homme charmant, etc, etc...".
L'amie genevoise que j'ai citée plus haut m'a raconté qu'elle avait entendu parler des frasques de TR sur la terrasse du Landolt : c'était connu de quasiment tout le monde à Genève que TR couchait avec ses élèves. les seuls qui ne savaient pas, c'est Martine Brunschwig-Graf, responsable de ce département à l'époque, et jmo...
Cela dit, à l'époque, cela ne provoquait aucune réaction négative ou presque. A Lausanne au gymnase, de mon temps, il y avait des profs qui avaient la même réputation et je me souviens que les filles étaient toutes ou presque à tourner autour. Ce sont des choses qu'il faudrait peut-être ne pas oublier...
Aujourd'hui, les LGBT ont la haute main sur les médias. Les horreurs perverses de Bergé - Saint-Laurent ne provoquent que des haussements d'épaule dans la presse mainstream. En matière de perversion, les homosexuels peuvent tout se permettre, même la pédérastie est devenue pédophilie en leur honneur, ce qui est un contre-sens. Mais que les actrices couchent pour obtenir un rôle, ce que l'on savait depuis les débuts du cinéma, cela fait scandale aujourd'hui...
Un peu le sentiment de vivre parmi une foule de c...ards.

Aïe ! Brunschwig-Graf, c'est un nom juif : Patoucha va me ratatiner...

Écrit par : Géo | 09/11/2017

Répondre à ce commentaire

"Aïe ! Brunschwig-Graf, c'est un nom juif : Patoucha va me ratatiner..."

Quand j'aurai l'esprit aussi malade que le vôtre!

MBG n'a de juif que le nom de son père. Dans le Judaïsme, c'est la mère qui transmet la judaïcité de l'enfant. MBG n'est donc pas juive! Mais cela n'a pas empêché les antisémites..... de lui envoyer ce courrier "«J’ai moi-
même reçu des courriers affirmant qu’Hitler avait mal fait son travail."

Ôtez-moi d'un doute! Graf est un nom juif!?

MBG est née à Fribourg. Elle est donc suissesse! Mais pour Géo - vu le nom de son père - elle ne être considérée comme telle!

J'ai l'impression d'être la seule à décoder votre double langage comme encore ici:

MRH écrit: "Ce n’est pas seulement la morale juive qui interdit une telle attitude, c’est la conscience humaine universelle."

Voilà que cela a donné de l'urticaire à Géo qui n'en rate pas une:

""Ce n’est pas seulement la morale juive qui interdit une telle attitude, c’est la conscience humaine universelle." Je ne connais pas la morale juive, mais la conscience humaine universelle a depuis longtemps intégré le fait qu'avec le diable, on ne peut faire l'ange. Pratiquement, il y a encore des gens qui reprochent au CICR et même à la Suisse de n'avoir pas fait assez contre Hitler et ses sbires. Quand on étudie la question, on s'aperçoit que le CICR a fait ce qu'il a pu. Et contre le diable, nous sommes assez démunis."

Commentaire que j'ai caviardé selon la méthode de Géo...

CICR : http://www.veroniquechemla.info/2010/09/la-croix-rouge-sous-le-iiie-reich.html

http://mrhayoun.blog.tdg.ch/archive/2017/11/07/une-depouille-mortelle-peut-elle-servir-de-monnaie-d-echange-287594.html

L'antisémitisme n'est pas le problème des juifs mais des antisémites. Yann Moix vous donnera une belle leçon Géo, sur ce qu'ont apporté les juifs à l'humanité:

https://www.youtube.com/watch?v=tQeDyXol_Dc

Écrit par : Patoucha | 09/11/2017

@Daniel
Vous faites une confusion tout à fait compréhensible pour qui ne connaît pas assez bien le système universitaire britannique. L'Université d'Oxford est divisé en Collèges (au nombre de 36 actuellement, si je ne me trompe pas) et fréquenter cette université revient donc à fréquenter un de ses collèges. Il en est de même pour les professeurs.

Écrit par : Mère-Grand | 09/11/2017

Répondre à ce commentaire

"Aujourd'hui, je n'ai pas vu le blog du frère. et Vous?"

Moi, oui, enfin, pas exactement aujourd`hui:

http://haniramadan.blog.tdg.ch/archive/2017/11/04/reflexion-du-matin-verite-et-calomnie-287538.html

et

http://haniramadan.blog.tdg.ch/archive/2017/11/04/sermon-audio-7-minutes-287554.html

Dans le premier lien:

"LA VERITE EST LA LUMIERE DES ESPRITS ECLAIRES. LA CALOMNIE, LE PAIN DES MOUCHES.

LA CALOMNIE N'HONORE NI CEUX QUI LA PROFERENT, NI CEUX QUI S'EN FONT L'ECHO."

Cependant les adulteres (zina) a répétition honorent celui qui s`y livre.

Ou alors...

https://www.bladi.info/threads/dit-lislam-ladultere-fornication.30912/

Donc si j`en crois le lien ci-dessus, le monsieur ne croit ni en Allah ni en l`enfer. WOUUUAAAAAHHHHH!!!!!!

Rappelons que la takiya est légitime.

Écrit par : Dr Tintin | 09/11/2017

Répondre à ce commentaire

Je me suis trompé, ou plutôt, je l'avais entendu à la radio, qui m'a trompé...
Lu sur le site "Les Observateurs" :

"Martine Brunschwig Graf, l’ancienne cheffe de l’Instruction publique, avait été alertée de possibles relations intimes entre Tariq Ramadan et des élèves.

Selon nos informations, l’ancienne cheffe du Département l’instruction publique (DIP) Martine Brunschwig Graf avait été informée que Tariq Ramadan aurait entretenu des relations intimes avec certaines de ses élèves (notre article du 7 novembre). Huguette Junod, enseignante à la retraite et féministe, nous démontre l’avoir avertie personnellement dans les années 1990, période durant laquelle l’islamologue enseignait au collège de Saussure et où la libérale dirigeait le DIP (1993-2003). Ce n’étaient que «des rumeurs», se défend l’ancienne magistrate."

Écrit par : Géo | 09/11/2017

Répondre à ce commentaire

Géo, il n'y a que les élèves qui aient été trompées, par le corps enseignant.
Avec ces élèves, il n'y a que leurs parents, obligés de confiance envers le DIP, obligés de reléguer leur responsabilité parentale et droits d'éducateurs à l'institution publique, qui ont été trompés par celle-ci.
Je vous raconte pas ma peur de mère célibataire face aux pouvoirs coercitifs allant jusqu'à placement d'enfant, de ces tenanciers de l'instruction.

Écrit par : divergente | 09/11/2017

Je continue l'article de Géo, qui ne prend que ce qu'il lui "convient"....

"Contactée, l’ancienne cheffe du DIP reconnaît immédiatement. «On m’avait fait état de rumeurs sur Tariq Ramadan et de relations qu’il pouvait entretenir avec des collégiennes. Le problème des rumeurs est que ce ne sont pas des faits concrets mais des bruits sans précision ni noms. Néanmoins, j’ai mis en garde la direction à plusieurs reprises ce d’autant plus que j’ai toujours trouvé malsaine la fascination que cet enseignant exerçait sur les élèves, ce que j’avais pu constater lors de remise de diplômes. Mais le directeur ne m’a pas relayé les faits qui lui avaient été rapportés.»

«L’élève aurait dû être entendue»

Comment se fait-il que les rumeurs entendues par l’ancienne patronne du DIP et les témoignages recueillis par la direction du collège de Saussure n’aient pas suffi à déclencher une enquête ou une procédure? Martine Brunschwig Graf renvoie à la responsabilité de la direction du collège: «Dans le cas dont le directeur fait état,

l’élève aurait dû être entendue,

"l’information transmise à la direction générale et à la tête du département. Cela aurait permis d’ouvrir une enquête et de prendre les mesures nécessaires, lesquelles peuvent mener à un licenciement si les preuves sont là.» Joint lundi, l’ancien directeur explique ne plus s’exprimer publiquement sur cette affaire dans le cas où une plainte pénale pour diffamation serait déposée contre X par les avocats de Tariq Ramadan. Dans la Tribune de Genève, il disait ne pas avoir ouvert de procédure car «l’élève n’avait pas dénoncé les faits»."

"Martine Brunschwig Graf regrette-t-elle de n’avoir pas agi autrement? «Si je m’étais tue, oui, mais là, j’ai fait la seule chose que je pouvais: mettre en garde.» Elle rejette l’idée que les relations intimes entre professeurs et élèves aient pu être davantage tolérées dans les années 1990 qu’aujourd’hui. «J’ai souvent entendu l’argument que les choses étaient différentes à l’époque et ai toujours trouvé cela insupportable.»"

" L’ancienne élue parle plutôt d’omerta. «Cela ne serait pas la première fois qu’on découvre que beaucoup de monde savait; l’idée que l’on ne dénonce pas un collègue conduit parfois à taire des faits qui devraient être rapportés à l’autorité. J’ai toujours lutté contre cet état de fait.»"

https://m.lecourrier.ch/154144/martine_brunschwig_graf_se_souvient_de_rumeurs

"Le quotidien genevois parle ici d’«une information très précise» qui avait été communiquée par un élève à «une doyenne» du collège. Les faits sont ensuite «bel et bien remontés jusqu’au directeur […]. Celui-ci, âgé actuellement de 75 ans, confirme», mais il semble que ses souvenirs exacts soient brouillés. La victime dont il avait entendu parler, par ailleurs majeure, n'avait rien dénoncé elle-même et l'on s'attachait, dit-il, plus à surveiller l'éventuelle islamisation d'un professeur. Cela permet sans doute d'expliquer le silence ambiant, si l'on veut analyser les choses avec le prisme de l'époque et non seulement avec celui d'aujourd'hui. Une chose semble sûre, cependant: «Cette histoire n’a jamais été portée à la connaissance du Département de l’instruction publique.»"

https://www.letemps.ch/opinions/2017/11/08/affaire-tariq-ramadan-loi-silence-dip-genevois

Écrit par : Patoucha | 09/11/2017

Ce problème scandaleux de l'omerta fut la triste réalité catholique pendant des siècles à propos des abus sexuels des prêtres sur des mineurs et jeunes enfants.
Tout le monde savait, n'osait rien dire.
Tout le monde se taisait.

Écrit par : MB | 10/11/2017

Répondre à ce commentaire

À mon humble avis, la prétendue "affaire" Ramadan n'en est pas une. Le véritable problème, c'est le comportement des nanas et les nippes qu'elles portent.

Tariq Ramadan est l'exemple type d'un arbre qui porte des fruits. Et comme le dit le proverbe: «On ne jette des pierres qu'à l'arbre qui porte des fruits». Or il se trouve précisément que l'éminent islamologue suisse est en ce moment l'objet d'accusations totalement invérifiables émanant comme par hasard toujours du même type de personnes: des femmes occidentales ou des musulmanes occidentalisées dont les tenues vestimentaires (entre autres: épaules nues, top transparents sans soutien-gorge, jeans troués jusqu'au haut des cuisses, micro-shorts laissant apercevoir le bombé des fesses, jeans taille basse + string apparent) sont autant d'exhibitions sexuellement harcelantes envers les hommes.
Ces agressions permanentes, qui relèvent de l'incitation au viol, doivent cesser.

La seule solution viable consiste à imposer aux femmes une tenue stricte qui n'excite pas la libido masculine.

La burqa, qui a largement fait ses preuves dans de nombreux pays, est la solution tout indiquée.

J'invite par conséquent nos frères et soeurs musulmans/anes ainsi que tous les sympathisants ou non de l'islam à signer la pétition intitulée «Obligation pour les femmes de porter la burqa sur l'ensemble du territoire suisse» en se rendant sur la page web « http://chn.ge/2zwzBU6 ».

Il importe en effet de mettre un terme à la décadence des moeurs qui frappe nos sociétés dites modernes en renouant avec les principes pérennes qui sont à la base de toute civilisation.

Écrit par : Mario Jelmini | 12/11/2017

Répondre à ce commentaire

Mario Jelmini,

Votre humour me plaît.

Écrit par : Noëlle Ribordy | 12/11/2017

Répondre à ce commentaire

Les féministes des années septante étaient partagées à propos des "fringues"!

Certaines estimaient de leur droit de s'habiller comme bon leur semblait y compris de manière provocatrice

d'autres femmes, non

estimant que la simplicité laquelle n'empêche pas plus le bon goût que l'élégance est la meilleure des protections de jour comme de nuit.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 12/11/2017

Répondre à ce commentaire

J'en ai marre.
Je suis à bout.
Je n'en peux plus.

Aussi ai-je décidé, après bien d'autres, de faire mon coming out.
Sur ce blog.
Ici et maintenant.

Je sais, cela va surprendre, choquer même. Cela peut paraître incroyable mais:

1) au cours de ma scolarité, je n'ai jamais couché avec une ou un de mes profs;
2) je ne me livre pas au harcèlement sexuel;
3) je suis 100% hétérosexuel;
4) je ne me souviens pas de m'être une seule fois laissé corrompre au cours de ma vie;
4) je suis islamophobe (l'islam me fait réellement peur), comme tout vrai Suisse qui se respecte.

Bref: ma vie, jusqu'à ce jour, ne fut qu'un long fleuve tranquille.

La question que je me pose est: suis-je normal?
Serais-je passé à côté de quelque chose d'essentiel qui m'aurait cruellement manqué?
Vais-je mourir ignare?

Écrit par : Mario Jelmini | 12/11/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.