18/11/2017

IL NOUS FERA TOUJOURS RIRE

Il, c’est l’inépuisable Hani Ramadan, Achère donc. Je persiste à dire qu’il ne faut pas l’empêcher de s’exprimer (la France est d’un avis différent), mais qu’il faut se moquer de lui, le mettre en face de ses contradictions et de ses mensonges, de se gausser de son ton sépulcral, de la longueur de ses prêches. De tous ses défauts qui font la risée des non-musulmans. Pour les musulmans, c’est vrai, c’est l’approbation totale, les rares fois où il publie un commentaire, signé d’un nom arabe.

On va donc commencer par là. Achère se répand en jérémiades (mot dérivé de Jérémie, prophète non-musulman), bon disons en lamentations (non, c’est le nom du mur où les juifs vont faire leurs simagrées, c’est encore pas ça) prenons un mot neutre, il se répand en plaintes parce que la France l’interdit de parole, lui interdit même de pénétrer sur son territoire.

‘Où est la liberté d’expression’ couine-t-il. Venant d’un musulman pur jus de datte, la protestation fait rire ou exaspère, selon son humeur. Il devrait savoir, que dis-je, il sait que cette liberté est un principe des démocraties où il a le privilège de séjourner. Dans certains pays musulmans, il n’est guère possible de s’exprimer librement. Pas plus tard qu’il y a peu, des journalistes suisses ont été arrêtés à Abu-Dhabi pour avoir pris des photos d’un marché. Ils ne savaient pas que dans ce pays, les fruits et légumes, c’est secret-défense. Ils ont eu de la chance, ils n’ont pas été exécutés sur-le-champ et ils ont même eu droit à une protestation de la SSR, pour une fois capable d’indignation dans le bon sens.

Et puis, il y a cette insistance obsessionnelle sur le Coran. Achère devrait savoir deux choses. D’abord que son livre de chevet est mal foutu, mal construit, en fait pas construit du tout, plein de répétitions et de divagations, d’imprécations furieuses. Si c’est vraiment la parole divine, on attendait mieux. On s’étonne que celui qui fut prof de français puisse vanter un livre si médiocre.

Ensuite et surtout, le Coran est un livre criminel, quelle que soit la façon dont on l’aborde. Les imams ont beau dire que la violence qu’il prône n’a lieu qu’en cas de légitime défense, ça n’est pas vrai. J’ai lu les passages en question, on doit tuer les mécréants (dont je suis un triste exemplaire) si possible de dos en leur tranchant la gorge et en leur coupant auparavant les mains. Le texte est formel et il n’y a pas d’interprétation ou de sortie du contexte qui tienne. Une des explications d’excuse est qu’il faut tenir compte de l’époque et que les conditions de guerre étaient différentes au temps de Mahomet. Objection rejetée : le Coran est intemporel et ce qui était valable au septième ciel (pardon) siècle l’est encore aujourd’hui et pour toute l’éternité. Ou alors le Coran est un faux (assez probable) dont on peut ne pas tenir compte.

Dernier exploit de notre compère : il s’est fendu d’un bref (pour une fois) sermon sur la dénonciation. Là, l’hypocrisie le dispute au grotesque. D’abord, il parle des calomniateurs de façon générale alors qu’on sait qu’il s’agit d’une attaque contre ceux qui présument que son frère Tarik est coupable avant les preuves. Pourquoi ne pas le dire ?

Et puis, il y a le ton. On a l’idée que c’est ainsi que s’exprimaient les prophètes de l’Ancien Testament, ou peut-être Savonarole. C’est le ton de l’imprécation, de la menace, ‘celui qui aura accusé un autre de luxure, si les faits ne sont pas avérés, sera puni par les juges ici-bas et par les châtiments éternels dans l’au-delà’. Le Coran ne dit pas autre chose. Et comment les faits pourraient être avérés si on ne trouve pas les quatre témoins* requis par le même Coran, les auteurs de turpitudes sexuelles œuvrant généralement dans la plus stricte discrétion.

Bon, si vous avez eu la chance d’entendre cette belle rhétorique imamesque, vous serez soit terrifiés ou bien vous rigolerez un bon coup (c’est le propre de l’homme !). À vous de voir.

 


* Testis unus, testis nullus

23:25 | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Peut-on rire d'un sot?
et pleurer devant un idiot?
Tous les deux (frères) n'ont pas l'esprit de se rendre compte de leur ignorance.

Écrit par : Noëlle Ribordy | 19/11/2017

Comment voulez vous comprendre un islamiste. C'est comme de demander à un poisson de voler, Il n'a pas les outils pour le faire ou plutôt il pense que l'air est néfaste puisqu'il n y a jamais évoluer. Certes il y a bien des poissons volants mais ces dernier ne restent pas longtemps dans l'air, l'attraction terrestre est trop forte pour eux. Alors ils veulent faire croire aux oiseaux qui vont finir par tomber dans l'eau et s'y noyer s'ils n'apprenent pas à nager. Les oiseaux savent tout cela parce qu'ils étaient poissons avant de s'envoler.

Écrit par : Maendly Norbert | 19/11/2017

Erreur! Fatale erreur! Le coran n'est pas la parole divine, ce n'est que la parole de l'ange Gabriel. Seul Moïse a été en contact direct avec dieu. (c) Stéphane Guilllon. Tous les autres sont des imposteurs. En outre Gabriel "force de dieu" est un ange hébraïque et non arabe. Bref Mahomet s'est fait berner comme un imbécile.

Écrit par : Léonard | 19/11/2017

Excellent!

Achère devrait nous dire, au vu des faits, si son frète doit être fouetté ou lapidé. N'oublions quand même pas l'aveu de ce dernier, il a bel et bien trompé sa femme officielle; cela s'appelle chez nous, mais aussi en islam, ADULTERE.

Alors, votre avis Achère? Le Coran parle de flagellation, mais un hadith où votre excellent modèle, pas ceux utilisés pour faire des nus, suite à l'aveu même d'une femme, enceinte, qui avait trompé son mari, a été lapidée l'enfant qu'elle portait ait atteint l'âge du sevrage, à sa demande. Et Frère Tariq, va-t-il demander la lapidation ou juste la flagellation?

Écrit par : G. Vuilliomenet | 19/11/2017

"Et Frère Tariq, va-t-il demander la lapidation ou juste la flagellation?"

A l'instar du voleur qui se voit amputé d'un ou de deux membres, il devrait exiger d'être puni par là où il aura péché et, qui sait, Allah loué pour sa miséricorde infinie lui permettra t-il de débuter une nouvelle vie sous le nom de Tariqa.

Écrit par : Giona | 19/11/2017

Justement, Allah (ou Mahomet, on ne sait pas très bien qui parle dans le Coran, on a
l'impression que Mahomet blasphème parfois) est clair, c'est la flagellation qui doit être appliquée et non la castration. Je vous ferais d'ailleurs remarquer en ce qui concerne la castration, pardonnez ma grivoiserie, le serpent pourrait encore utiliser sa langue avec, de plus, l'avantage qu'elle est fourchue, fourchue comme la queue de Satan.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 19/11/2017

Giona:
Où est le problème?
'Il est avec le ciel des accommodements.' (Molière, dans Tartuffe justement).

Écrit par : andré thomann | 19/11/2017

" il devrait exiger d'être puni par là où il aura péché "

Il sera le gardien d'un harem!

Écrit par : Patoucha | 19/11/2017

Putain, toutes ces vierges qui attendent !!!

Des centaines, des milliers !

Grosse fatigue en vue, sans compter mes problèmes de prostate.

Mais bon, arrivé au paradis, faut pas rigoler.

Allez, sans rire: on va dire qu'en quelques années, on va toutes les dépuceler.

Et après, elles ne seront plus vierges, puisqu'elles auront été dépucéllèes.

Écrit par : Roko | 22/11/2017

@Roko

Ce sont 72 vierges "renouvelables" dans ce bordel de Paradis!

:)))))))

Écrit par : Patoucha | 22/11/2017

@Patoucha

Vous semblez suggérer que l'on pourrait déflorer plusieurs fois une vierge, ("Renouvelables")

Excusez mon ignorance, mais croyez-vous que cela soit recommandé ?

Écrit par : Roko | 24/11/2017

Les commentaires sont fermés.