22/12/2017

IL N’Y A PAS DE VILLE SAINTE

Ou alors elles le sont toutes. Elles sont celles où nous avons nos contacts, nos dieux lares. Je me trouvais un jour à New-York avec une Américaine à Greenwich Village, quartier bohème de New-York. Elle me signalait qu’elle ne saurait habiter ailleurs. C'était son domicile saint. J’avais aussi des amis en Pologne, à Poznan, ville agréable, sociable, un peu boche dans son architecture. Et la dame du couple était une poznanienne intense et elle non plus ne se voyait pas vivre ailleurs.

Moi, ma ville sainte, c’est celle où j’habite, une ville où il a un boulevard des Philosophes, ça doit être unique au monde. S’il y a une autre ville avec une artère ainsi nommée, qu’elle se manifeste, on pourra mêler nos jus. Notre ville sainte est celle où nous avons nos amis, celle où nous avons nos commerçants qui deviennent quelquefois des amis, où nous avons notre bistro, lieu social, lieu sacré ?

Faut pas croire, il y a du sacré en chacun de nous. Chez moi, il est dans ma maison même, c’est ma bibliothèque et ma cave. Je n’y prie pas mais je rends grâce aux écrivains et aux vignerons qui m’ont, les uns fait accéder aux activités de l’intellect, les seconds au plaisir de l’olfaction. Le spirituel et le matériel, si l’on veut.

Alors leur histoire de Jérusalem ville sainte où trois religions (pas moins) se disputent la prééminence, cela fait doucement rigoler (rigoler empêche de gerber, c’est déjà ça), c’est la ville où est mort Jésus, c’est la troisième ville sainte de l’islam, c’est la ville juive par excellence, donc un pedigree chargé. Avec des fidèles dont les contorsions font douter de leur santé mentale. Le moins qu’on pourrait demander, c’est que ces trois religions de paix rivalisassent pour la maintenir au moins là, à défaut du Yemen où des bombes musulmanes (fournies par la France et les USA) font des victimes également musulmanes.

Non, vraiment, l’indignation des musulmans à l’annonce de la décision du président Trump me paraît bien dérisoire, elle se trompe de cible. Tant il est vrai qu’ils ne font jamais que ce qu’on leur dit de faire.

 


Oui je viens dans ce temple adorer l’Éternel (Racine, dans Athalie)

Pour temple, vous avez trois options, pour Éternel aussi.

19:15 | Lien permanent | Commentaires (23) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Cette affaire a non seulement l'avantage d'" asséner un choc positif pour faire bouger les eaux stagnantes entourant les négociations", mais aussi de démasquer ceux qui font de l'anti-trumpisme leur seule raison de vivre...

Écrit par : Géo | 23/12/2017

Belle profession de foi, M'sieur Thomann, mais perso y a belle luette comme le dit mon ami ORL que j'ai compris que les saints que vous honorez s'appellent Saphorin, Emilion, Esthèphe et surtout Amour...Ma liste n'est pas exhaustive.

Bonnes fêtes et joyeuses libations.

Écrit par : Gislebert | 23/12/2017

Jérusalem est la capitale d'Israël depuis 4'000 ans selon certains, mais :
- Israël n'est un Etat que depuis 1948,
- Israël n'était pas une entité juive depuis l'an 70 de notre ère jusqu'en 1948,
- et avant l'an 70, Israël était une entité sous occupation étrangère quasi constamment, que ce soit par les Romains, Séleucides, Assyriens et j'en passe et des meilleures.

Donc, oui, certains prennent des vessies pour des lanternes, ou prennent les autres pour des arriérés.

Écrit par : ecanto | 23/12/2017

Fatiguée de ressasser les mêmes commentaires. Aussi, je privilégie des articles de journalistes qui ont encore de l'étique et qui sont plus à même pour analyser sérieusement certains évènements:

- Citant UN Watch, Jake Tapper de CNN fustige des dictatures qui ont condamné les États-Unis à Jérusalem: «Sur quelle plate-forme morale se dressent-ils?


"Jeudi, les Nations Unies ont voté 128 à neuf pour condamner les États-Unis pour avoir reconnu Jérusalem comme la capitale d'Israël. Cliquez ici pour le discours de Nikki Haley et le décompte des votes.

Mais quel genre de pays étaient au podium aux États-Unis pour donner des conférences à l'Amérique?

Citant des statistiques d'UN Watch, Jake Tapper de CNN, hôte de The Lead, a critiqué le Venezuela, la Syrie, le Yémen et d'autres pour avoir ce que Tapper considère comme des «dossiers douteux».

"Les Etats-Unis mettent en péril la paix mondiale", a déclaré le représentant du Venezuela, un pays victime d'une catastrophe humanitaire. «Avec la violence dans les rues, une économie en pleine effondrement, les citoyens souffrent de malnutrition, les enfants mourants sont refoulés des hôpitaux, les familles affamées rejoignent les gangs de rue pour chercher de la nourriture. Sur quelle plateforme morale le gouvernement du Venezuela se trouve-t-il aujourd'hui? "

Tapper a ajouté: "Écouter ces pays, y compris; La Corée du Nord, le Myanmar, la Turquie et la Chine, qui donnent des conférences aux États-Unis sur les droits de l'homme et la paix, peuvent sembler un peu trop forts. "

L'animateur principal a laissé entendre que le vote des États-Unis aurait pu être plus important jeudi. Il a cité les statistiques d'UN Watch selon lesquelles sur les 97 résolutions adoptées par l'Assemblée générale qui critiquaient un pays donné, 83 étaient axées sur Israël.

"Est-ce qu'Israël mérite vraiment 86% de la condamnation du monde?" A déclaré Tapper. "Ou peut-être, y a-t-il quelque chose d'autre à l'ONU? Quelque chose qui permet au représentant du gouvernement Assad de donner des conférences aux États-Unis pour déplacer son ambassade?

Au cours de l'année écoulée, Tapper a retweeté de nombreux postes de l'ONU Watch, mais c'est la première fois que le célèbre diffuseur de CNN publie une réprimande de l'hypocrisie américaine basée sur les informations d'UN Watch. vidéo de Jake Tapper - 319.913 views :

https://www.unwatch.org/citing-un-watch-cnns-jake-tapper-slams-u-n-tyrannies-lectured-u-s-jerusalem-move/

****
Un journaliste israélien, Yaron Avraham, a affirmé jeudi que la France a activement œuvré contre Israël à l’ONU sur la résolution largement adoptée par l’Assemblée générale condamnant la décision du président américain de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël.

Selon le correspondant de la chaîne israélienne Channel 2, les diplomates français ont exercé en coulisse des pressions sur leurs homologues européens afin de les convaincre de voter la résolution anti-israélienne.

https://www.lemondejuif.info/2017/12/%f0%9f%94%b4-tv-israelienne-france-a-activement-oeuvre-contre-israel-a-lonu/

PS: Le voilà en désaccord avec le Chef du gouvernement.... Ou nous avons affaire à des faux-culs!

Écrit par : Patoucha | 24/12/2017

Jérusalem!
Selon le ressenti des uns, il n'y a pas de ville sainte, selon d'autres ressentis, si.

Il est urgent d'apprendre à respecter le ressenti non conforme au notre propre.
De même, il y a des Palestiniens.
Non des "gens qui n'existent pas".

Avec des colonisations sans respect condamnant les Palestiniens à vivre sur des territoires coupés par les israéliens, des territoires mités.

Sans aucun parti pris "antisémite"!

Écrit par : Myriam | 24/12/2017

François Garaï, rabbin, Genève: Je souhaite que pour les croyants chrétiens, musulmans et les nôtres, Jérusalem reste une ville ouverte comme elle l'est aujourd'hui et ne soit pas divisée comme entre 1948 et 1967, lorsque les Juifs étaient interdits dans la partie annexée par la Jordanie.

Que de complications au sujet de Jérusalem, cette ville au sujet de laquelle nous, Juifs, prions chaque jour. Dans la 14ème bénédiction de la prière centrale de l'office quotidien, nous disons: A Jérusalem, Ta ville, Tu résideras et Tu l'empliras de justice et d'équité; construis Sion dans une permanence, bientôt et de nos jours. Béni sois-Tu Eternel, qui bâtis Jérusalem. Une telle prière quotidienne concernant Jérusalem n'existe que dans
la liturgie juive. Et toute l'année, pendant nos prières, nous nous tenons dans la direction de Jérusalem.

Constatons que lorsque Jérusalem faisait partie d'un ensemble étatique ou national autre que juif, elle ne fut jamais une capitale. Elle ne le fut que dans le cadre d'un royaume ou d'un état juif et ce, depuis l'Antiquité.

Rappelons qu'en 1995, le Congrès américain a voté à l'unanimité le Jerusalem Embassy Act, qui invitait le Président des Etats-Unis à transférer l'ambassade américaine à Jérusalem.

https://www.letemps.ch/opinions/2017/12/21/jerusalem-revons-un-reve

PS: Remarquez le rajout mensonger dans cet article: "La ville doit demeurer (..) " y compris dans la perspective d’un Etat palestinien à venir"!? Cette insistance nous fait nous poser des questions.....Les journalistes de Le Temps.ch ignorent-ils l'histoire!? Ignorent-ils que l'Islam est né de la spoliation du Judaïsme et au VIIeme SIÈCLE APRÈS JESUS-CHRIST!? Faudrait-il se armer d'un marteau pour faire entrer cette vérité dans le "crâne" de tous ces "aveugles et sourds" idiots utiles!

Écrit par : Patoucha | 24/12/2017

"les diplomates français ont exercé en coulisse des pressions sur leurs homologues européens afin de les convaincre de voter la résolution anti-israélienne."
Sachant que ce sont les Français qui cherchent à couler la Bourse suisse, cela nous fait un ennemi commun avec Israël...
J'attends qu'un Suisse, quel qu'il soit, vienne nous vanter les mérites du Rafale comme prochain avion de nos forces armées. Je vais te me lui faire un avenir politique façon Yannick Buttet...

Écrit par : Géo | 24/12/2017

@Géo qui dit:" (...)Sachant que ce sont les Français qui cherchent à couler la Bourse suisse, cela nous fait un ennemi commun avec Israël(...)

La bourse et la Ville sainte sont deux sujets différents sauf si on veut faire feu de circonstance de tout bois. La girouette tourne avec le vent? Depuis quand vos écrits mettent la Suisse en priorité et la défendez vous ponctuellement juste pour l opportunité de la "bonne cause" puisque vos écrits sont, entre autres, suisso-phobes?

Écrit par : Charles 05 | 03/01/2018

Noël c'est fête pour tout le monde.
Les clés du Saint-Sépulcre, elles, restent aux mains des islamistes. Z'avaient pris les clés, et continuent de prendre leur loi du wafq à la lettre "ces terres, c'est à çui qui'y est, c'est plus à çui qu'on a foutu dehors" (traduction libre de l'arabe, qui ne fait pas partie des sons passant par ma glotte, déclinant les intérêts de la loi islamiste du wafq).

Jérusalem: lieu saint de toutes religions. Sauf et de moins en moins, des chrétiens et des juifs depuis que les islamistes en ont fait leur 3e lieu saint (trop bête, fallait pas laisser les califes 'Umayyade y déménager al masjid al-aqsa, la mosquée la plus éloignée)

ambitions islamistes.
Si Judaïsme et Christianisme co-existent à Jérusalem, l' Islam les considère comme une "trahison d'Allah et de ses enseignements". Et leurs tenanciers ont fait, font et feront encore ce qui se fait de plus efficace dans le domaine,

pour expulser l'un et l'autre de Jérusalem. A noter que dans leur souci d'efficacité de ré-écriture de l'Histoire, leur intention est de rendre cette expulsion rétroactive.

A quoi s'activent tant de petites fourmis mues par l'unanimité d'un mental au but aussi humaniste que l'esprit des sessions de l'OHCHR aux mains de leur serviteur, le prince jordanien Zeid, tels les présentateurs islamiques des stations de radio palestiniennes dont la voix affirme que les Juifs n'ont jamais eu de temple sur la montagne du Temple et certainement pas deux temples.

Alors bonnes fêtes à tous! car il n'y a pas de ville sainte et bien sûr au réveillon, on ne parle ni politique ni religion, ni boulot ni grande famille

Écrit par : divergente | 24/12/2017

S'il devait y avoir un lieu saint, il s'appellerait Le Lieu. Or, Le Lieu ça existe! C'est dans la Vallée de Joux et j'y demeure...

Écrit par : Mario Jelmini | 24/12/2017

C'est ben vrai ça, joyeuses fêtes et surtout, Bon réveillon zossi au LIEU! sacré Jelmini!

Écrit par : divergente | 24/12/2017

Quitte à continuer à se faire traiter d'égotique... entre autres amabilités ne faudrait-il pas admettre que le fils premier né d'Abraham ne fut pas Isaac mais Ismaël!? ce qui fonderait au moins partiellement les accusations de trahison dont il est question dans le commentaire de divergente puisque ce serait Abraham et son fils Ismaël qui auraient fondé la Mecque (on apprend également de même source en provenance de l'islam que le sacrifice d'Isaac annulé par le Dieu d'Abraham n'aurait pas concerné Isaac mais Ismaël.

A propos d'ego, divergente, le grand maître spirituel Prajnanpad tellement apprécié par Arnaud Desjardins enseignait que l'ego étant minuscule, mesquin ou étriqué... chercher à le supprimer est inutile.
Ce serait en le laissant grandir, cet ego, qu'il finirait par disparaître.

Écrit par : Myriam | 25/12/2017

Et pourquoi une « ville sainte » qui soit un absolu? Quelque chose est saint pour qui le considère comme tel. Quel mal a ce que bouddha, la Mecque ou mère Theresa soient considérés comme saints par ceux qui ont cette foi. Et dès lors, pourquoi interdire aux juifs ce que l’on autorise aux autres. D’autant plus qu’ils fait preuve d’une certaine constance puisque ça fait 3000 ans qu’ils pensent ainsi.

Aujourd’hui est un jour exceptionnel. Deux milliards de chrétiens fêtent un juif qui habitait Bethlehem il y a 2000 ans et qu’on appelle pas un colon. C’est dingue, non?

Joyeux Noël et bises à tous

Écrit par : Archi-bald | 25/12/2017

Le génocide des chrétiens a lieu pour le moment !

Et une vieille radoteuse éthilique vient refaire l'histoire du Judaïsme, avec un bâtard le JOUR DE NOËL:

Reportage édifiant sur la persécution des chrétiens dans le monde : sur les 10 premiers pays où ils sont traqués, 8 sont musulmans. Emprisonnements, tortures, meurtres : les chrétiens sont littéralement en train de disparaître des régions islamiques dans un silence assourdissant.
Disparition amplifiée dans les ex-pays musulmans laïques où les islamistes veulent les exterminer considérant qu’ils sont des infidèles en terre d’islam.
En Turquie, on assassine des chrétiens et c’est nouveau.
Les élites des pays occidentaux, en particulier en Europe, contrôlent et diffusent dans les médias et dans le système éducatif que les chrétiens sont les plus grands oppresseurs de l’Histoire alors qu’ils sont aujourd’hui les victimes d’une barbarie sans nom presque partout dans le monde.

Published: September 24, 2017

https://www.youtube.com/watch?v=fKvV0AUVUx0

Écrit par : Patoucha | 25/12/2017

On trouve la rue des Philosophes à Brzeg en Pologne. Vous pouvez trouver plus des détails à propos de cette petite ville même sur Wikipedia en français.
Au plaisir de vous lire,
amb

Écrit par : amb | 26/12/2017

Rien, dans les évangiles, n'indique que Jésus venu non pour abolir la loi mais pour l'accomplir, entendait créer une nouvelle ou une autre religion.

Il se disait médecin présent non pour les bien-portants mais pour les malades.

Il précisait ne pas parler par lui-même mais inspiré par celui qui l'"envoyait"!

La parabole du retour de l'enfant prodigue qui rentre à la maison de son père ne nous invite-t-elle pas à une sincère réflexion?

Si Jésus ne voulait pas créer une autre religion quel est le temple ou, plutôt, la synagogue qu'il nous faudrait - si nous le ressentons - fréquenter (non Juifs pas concernés par la loi "TORA" mais par les sept lois noachiques)?

Jésus et Israël par un auteur ne s'auto proclamant pas historien, Jules Isaac, aux éditions Fasquelle, apporte en tout un éclairage de grande valeur.

Les Juifs accusés d'être un peuple déicide (Dieu étant immortel!) vingt siècles durant!

Jérusalem, selon notre ressenti, peut être ville sainte, certes, historiquement, non.

L'esprit de conquête territoriale de Mahomet n'est pas l'invitation à la conquête comme à l'unique maîtrise de notre esprit enseignée par les philosophes... et des théologiens modernes par "fils de l'homme" comprennent notre esprit, et "fils de Dieu", l'Esprit-Saint... ou de vérité.

Écrit par : Myriam | 26/12/2017

Bullshit! Délirium!

Qui occupe vraiment qui?

Par Thom McCann - 29 décembre 2017

Qui occupe qui vraiment ?
Les Palestiniens occupent la terre juive.
Les Juifs sont les vrais peuples autochtones et les propriétaires de la terre d'Israël.
Les anciens Philistins ont disparu depuis longtemps de la terre, et les Palestiniens actuels n'ont absolument aucun lien avec eux.

Le 19 septembre 2015, Denis McDonough, alors chef d'état-major de la Maison-Blanche d'Obama a déclaré: «une occupation [israélienne] qui dure depuis près de 50 ans doit prendre fin».

Jérusalem était toujours la capitale d'un État juif, jamais arabe.
Jérusalem est mentionnée 687 fois dans la Bible hébraïque.
Jérusalem est mentionnée 146 fois dans le Nouveau Testament.
Jérusalem n'est pas mentionnée - pas même une fois - dans le Coran.

Jérusalem est le lieu saint juif.
Rome est le lieu saint chrétien.
La Mecque est le lieu saint musulman.

Les Juifs ont toujours maintenu une présence dans toute la terre d'Israël - y compris Gaza et la Cisjordanie - en dépit d'être opprimés, persécutés et assassinés, par des empires mondiaux comme la Babylonie, la Perse, l'Assyrie, la Grèce, Rome, etc.
Pour trouver ces cultures aujourd'hui, vous avez besoin de bulldozers pour déterrer les sables du temps.

Les Palestiniens sont un peuple «inventé» - leur origine est marquée dans leurs noms de famille: al-Masri (l'égyptien), al-Djazair (l'algérien), el-Mughrabi (le marocain), al-Yamani (le yéménite) et même al -Afghani sont si communs parmi ceux qui prétendent être des Palestiniens.

Yasser Arafat lui-même était égyptien.
Mahmoud Abbas est Jordanien.
"Les Palestiniens d'aujourd'hui sont des immigrants de nombreuses nations." ( DeHass, Histoire, p.258, édition Reinhold Rohricht )

"Il y a des villages peuplés entièrement par des colons d'autres parties de l'Empire turc au 19ème siècle; Bosniaques, Circassiens et Égyptiens. "( James William Parkes," Histoire des Peuples de Palestine ", 1970 )

Pour ceux qui croient en la promesse de Dieu aux Juifs de la terre d'Israël comme un "héritage éternel" dans la Sainte Bible, voir:
• Genèse 12: 6-7, 15: 13-21, 17: 1-8, 17:19, 26: 1-5, 28: 10-14 et 35: 9-12
• Nombres 34: 13-29
• Deutéronome 3: 8
Les Juifs ont possédé la terre d'Israël depuis l'année 1466 BCE (avant JC), et les Arabes ont envahi Israël (Palestine) en l'an 635 CE (après JC).

Qui a promis cette terre aux Palestiniens?

Les enfants d'Israël, eux sont rentrés chez eux.

Adaptation Mordeh'aï pour malaassot.com
reproduction autorisée avec mention de la source et du lien actif

Écrit par : Patoucha | 01/01/2018

"Jérusalem, selon notre ressenti, peut être ville sainte, certes, historiquement, non."

Tout aussi valable que......

Désolée, oui.
Coupable, non.

Écrit par : Patoucha | 30/12/2017

Et toujours JERUSALEM pour ceux qui veulent être plus royalistes que le roi:

-Ils s’entretuent mais ils prétendent que leur honneur se rattache à Jérusalem

La décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël a déchaîné la fureur des panislamistes et des masses antisémites.

Publié par Ftouh Souhail le 15 décembre 2017 :
Spécialisation : droit et politique du monde arabo-musulman. Souhail Ftouh est avocat au barreau de Tunis, et délégué de l'organisation "Avocats Sans Frontières" pour la Tunisie.

Extrait:

Erdogan: « cette décision menace l’identité arabo-islamique d’Al-Qods » soulignant au passage »le lien des musulmans avec la mosquée d’Al-Aqsa et la place centrale qu’occupe la ville sainte au sein de la communauté musulmane. »

« Jérusalem est notre cause. Contrairement à ce qui est dit, ce n’est pas un territoire d’Israël. Jérusalem-Est fait partie de l’Etat de Palestine et Al-Qods est notre honneur, » a-t-il ajouté.

Le dictateur turc s’en est vivement pris à Donald Trump en déplorant son esprit «évangéliste et sa mentalité sioniste» en osant qualifier Israël d’«Etat d’occupation» et d’«Etat terroriste.»

Il est étrange que l’honneur des pays musulmans soit relié uniquement à une ville (qui n’est jamais mentionnée dans le Coran) alors que normalement l’honneur des musulmans se trouve entre les jambes de leurs femmes.

Alors que depuis quatorze siècles l’islam n’a conduit aucune société au bonheur, une guerre interconfessionnelle fait rage dans le monde musulman. À l’instar de ce qui s’est passé en Europe au XVIe siècle entre chrétiens catholiques et chrétiens protestants, cette guerre des religions oppose musulmans sunnites et musulmans chiites.

Le constat est terrible pour les musulmans qui forment « la meilleure communauté. » (Coran 3 110)

Le wahhabisme, le salafisme, le djihadisme et la secte des Frères musulmans lapide, assassine, viole et détruit au nom du dieu de la Mecque (jamais au nom du Dieu de Jérusalem)

Une société basée sur ces « principes » ne peut durer et se maintenir que par la contrainte, par la dictature et par la terreur. C’est d’ailleurs le constat qui est fait partout dans le monde musulman : guerres, conflits ethniques, luttes claniques et assassinats sont leur lot quotidien, et c’est très logiquement que la plupart des hostilités et des attentats recensées dans le monde impliquent des musulmans.

https://www.dreuz.info/2017/12/15/ils-sentretuent-mais-ils-pretendent-que-leur-honneur-se-rattache-a-jerusalem/

Un sceau vieux de 2700 ans a été découvert à Jérusalem – Zut! Il appartenait à un gouverneur juif, pas à un palestinien - par Jean-Patrick Grumberg

https://www.dreuz.info/2018/01/02/un-sceau-vieux-de-2700-ans-a-ete-decouvert-a-jerusalem-zut-il-appartenait-a-un-gouverneur-juif-pas-a-un-palestinien/

Écrit par : Patoucha | 03/01/2018

Dans ou par les évangiles nous entendons le Christ pleurer sur Jérusalem "qui lapide les prophètes" et découvrons en cours de recherches la gêne des pionniers Juifs d'avant la Seconde guerre mondiale face à ces arabes chez eux:

Freud à Jérusalem Eran Rolnik "Arabes véritables habitants du pays - p. 18 dont les premiers colons juifs "avaient tout fait pour garder l'existence secrète".

Freud recherchait la vérité.
La vérité, implacablement.

Il faut tenir compte des guerres qui ont suivi sans pour autant ne rien vouloir entendre concernant la colère à leur sens légitime de ces Arabes... leurs descendants.

Invectiver comme insulter est inutile.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 03/01/2018

JERUSALEM DEVOILEE Le film qui ridiculise l’UNESCO et les prétentions « palestiniennes » plutôt desdits « palestiniens"

Genres: Documentaire
Durée : 50 minutes
Disponibilité: Monde
Suite à l'infâme résolution de l'UNESCO rebaptisant le Mont du Temple à Jérusalem par son appellation arabe, le "Haram al Sharif", Pierre Rehov est parti en quête de la vérité concernant l'emplacement le plus convoité de la planète, lieu saint des trois monothéismes.
A travers l'intervention d'historiens et d'archéologues de réputation mondiale, "Jérusalem Dévoilée" vous invite à un voyage dans le temps et dans l'Histoire, grâce à des reconstitutions spectaculaires en animation 3D et bien d'autres images souvent à couper le souffle.
"Jérusalem Dévoilée" veut enlever le voile islamiste de la capitale d'Israël, tout en apportant un message de paix. Car, comme le conclue l'un des intervenants, analyste politique palestinien et militant des droits de l'homme, " la paix ne sera possible qu'à travers le partage ". Un partage auquel l'autorité palestinienne s'oppose, et qu'elle croit pouvoir empêcher par d'odieuses campagnes de diffamation et la propagation de mensonges honteux et inacceptables.
Quel que soit votre parti pris sur cette région, vous ne sortirez pas indemnes de la vision de ce film unique et émouvant.

PS: Pour voir ce documentaire en version française,il vous suffit de cliquer sur le lien et de suivre les instructions de vimeo. vimeo.com/ondemand/jerusalemdevoilee

Bien à vous M. Thomann

Écrit par : Patoucha | 03/01/2018

Comment les musulmans désignent-ils aujourd’hui Jérusalem ? Le nom le plus courant est celui de Al-Quds qui signifie la Sainte. Mais de quelle sainteté s’agit-il et d’où tire-t-elle sa source ?
La réponse à cette question nous est donnée par l’autre nom de Jérusalem, Bayit al-Maqdis. On le traduit souvent par “Maison du Sanctuaire”, “Noble Sanctuaire” ou par d’autres expressions équivalentes, traductions qui sont en réalité impropres, car elles n’expriment pas la signification authentique de cette expression. Au sens premier et littéral, en effet, Bayit al-Maqdis désigne le Temple, l’expression arabe étant tout
simplement le calque de l’hébreu Beit ha-Mikdash.

Le Coran lui-même relate dans plusieurs Sourates la construction du Temple par Salomon et la prière musulmane fut, au tout début de l’islam, tournée vers Jérusalem, lieu du Temple, avant que n’intervienne le changement de la Qibla (direction de la prière) et son orientation vers La Mecque. Le fait que Jérusalem est le site du Temple de Salomon est ainsi acté et ancré dans le Coran, dans la langue arabe et dans l’histoire de l’islam, de manière irréfutable. Cette vérité indéniable apparaît parfois de manière explicite dans le discours de certains dirigeants arabes contemporains, à l’instar de Sari Nuseibeh,intellectuel palestinien qui a déclaré en 1995 que “la mosquée (de Jérusalem) est la revivification de l’ancien Temple juif”.

Écrit par : Hakim | 04/01/2018

Cela vient de me parvenir :)

Jérusalem est depuis toujours la capitale d’Israël !

Kabyle.com | Mokrane N
Lire l'article complet sur https://www.kabyle.com/art (...)

3 janvier Extrait:

Depuis des siècles les arabes-islamistes ont squatté l’Afrique du Nord, après avoir violé nos lois, déporté nos plus braves descendants, saccagé nos biens, commis des pogroms, décapité intellectuellement nos pays, jettant au feu nos livres et notre mémoire. L’Histoire nous avertit que ces gens ne respectent ni les lois divines et ni celles des hommes et que rien ne nous lie, nous Kabyles, à cette haine viscérale contre Israël bien au contraire ! Trouvez-vous normal que personne n’ose dire quoi que ce soit à ce jour !? Ne voyez-vous pas qu’une véritable invasion humaine, une colonisation des esprits est en cours dans les pays d’Europe, d’Amérique et d’autres ?

Bonne journée :)

Écrit par : Patoucha | 04/01/2018

Les commentaires sont fermés.