24/05/2018

LE CAS CAMEMBERT

Les nazis avaient trouvé ce slogan ‘Blut und Boden’ qui glorifiait le beau sang allemand sans toxicité sémite et le sol allemand travaillé par des agriculteurs hors pair, sol qui ne demandait qu’à s’étendre vers l’est.

On pourrait transposer ce slogan arrogant en Normandie et cela donnerait alors un slogan fier ‘Milch und Boden’.

Ce lait est le produit de prairies grasses par des vaches du cru qui va donner le beurre d’Isigny et surtout le camembert. Donc pas n’importe quel beurre et pas n’importe quel fromage. L’un et l'autre sur la plus haute marche du podium.

Le camembert de Normandie est au bénéfice d’une AOC. Il doit être produit exclusivement avec le lait de ces vaches nourries par ces prairies normandes. Et le lait doit être cru, c’est la condition majeure.

Or Bruxelles, ce monstre froid, ne veut rien savoir du lait cru et demande que tout fromage doit être produit à partir de lait pasteurisé.

Levée justifiée de boucliers de la part des producteurs de camembert : en pasteurisant le lait, vous tuez le camembert. Et c’est vrai. Quand on a goûté le vrai camembert à la saveur unique et son doppelgänger pasteurisé, la différence saute aux papilles, le second n’est qu’une pâle imitation sans intérêt gustatif.

Je trouve qu’on en a un peu ras l’orifice de ces institutions, sectes, même individus, qui se soucient de notre santé pour des motifs discutables, hors sujet, intéressés, même quelquefois motivés par le fric ou le fanatisme religieux ou sectaire. Certes, le camembert peut quelquefois tuer, s’il contient la variante nocive de l’Escherichia coli, une bactérie sous sa forme bénigne qui est présente à 80 pour cent dans notre estomac et sans laquelle notre digestion ne se ferait pas. Mais Bruxelles n’entre pas dans ces détails, il fonce, flamberge au vent, pour pasteuriser tout ce qui bouge. C’est une tendance qui nous vient d’Amérique, où tout les fromages, dûment testés quant à leur nocivité, ne se vendent que sous cellophane. Les Américains meurent d’autre chose.

Une de ces sectes, les végans, viennent de s’illustrer par deux fois en montrant leur vrai visage. Ils viennent de caillasser plusieurs boucheries à Genève. Mêmes attaques dans le nord de la France. On croyait ces excentriques inoffensifs, simplement un peu irritants dans leur absolutisme. On ne voyait pas pourquoi ils s’abstiennent de miel, (les abeilles sont spoliées de leur production !) de laine (on ne tond pas les moutons, ça leur fait mal !), de lait (on prive les veaux de leur nourriture !), et autres balivernes. On voulait bien croire que leurs exigences restaient à usage interne.

Mais voilà que comme les autres ‘religions’ (suivez mon regard), ils veulent nous imposer leur croyance totalitaire, au moyen de la violence. Nous voilà donc avec un nouvel ennemi. Leur ancienne propagande ne leur suffisait plus. Souvenez-vous : ‘je suis végan, en toute bonne santé et je vais courir le marathon’. C’était exaspérant mais sans plus. Mais la donne a changé, notre liberté de manger sainement en nous offrant un boutefas ou une fondue est en péril. Le combat ne fait que commencer.

 


Adieu, veau, vache, cochon, couvée. (La Fontaine)

23:26 | Lien permanent | Commentaires (17) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Les américains meurent surtout de leur connerie et de l’obésité engendrée par leur bouffe aseptisée.
Bruxelles est à la solde des multinationales américaines.
Comment la France avec son héritage gastronomique et produits du terroir sans pareils peut elle sacrifier ses producteurs?
C’est l’hérésie totale
Bonne bouffe

Écrit par : B Mouche | 25/05/2018

Le vacherin mont d'Or français, essentiellement produit dans le Haut-Doubs, devrait être confronté au même problème que le camembert puisqu'il est fabriqué avec du lait cru. Le vacherin Mont-d'Or vaudois, quant à lui, est fabriqué avec du lait thermisé. Et pourtant il est d-é-l-i-c-i-e-u-x, surtout celui de la fromagerie du Lieu (vallée de Joux), dont le vacherin - qui s'exporte jusqu'aux États-Unis - a obtenu le prix du meilleur fromage suisse de l'année 2012 parmi les 714 fromages sélectionnés...

Écrit par : Mario Jelmini | 25/05/2018

Excellent billet! Laissons les braire ces Vegan et continuons notre chemin comme s'ils n'existaient pas dirait mon Oncle Charles
On a assez été instruits aux interdits pour savoir qu'il ne faut pas en tenir compte Je suis toujours étonnée de voir combien l'humain arrive à se faire peur tout seul et cherche par dessus le marché à en intimider d'autres tout aussi crédules
On en a connu des théories du faut manger ceci plutôt que cela avec pour seuls résultats un plaisir non dissimulé qui peut exploser dès la retraite en mangeant n'importe quoi
Pour être en bonne santé il faut manger de tout en petites quantités et surtout en compagnie de gens aimant rire de tout ce qui de nos jours semble un exercice de plus en plus difficile
On en a connu un bataillon qui refusait de manger de la viande avec pour seule consolation la mort avant leurs contemporains
Bonne journée

Écrit par : lovejoie | 25/05/2018

@ lovejoie
Votre oncle Charles m'a l'air d'être un type bien, qui mériterait qu'on l'écoute davantage. N'hésitez pas à nous parler davantage de lui!

Écrit par : Mario Jelmini | 25/05/2018

Un cas classique de conflit entre la responsabilité de l'Etat à protéger le citoyen et la responsabilité individuelle.

Si l'achat se fait en toute conscience du risque, l'Etat n'a pas à se mêler. Mais dans le cas contraire oui.
Lorsqu'il y a un problème sanitaire, l'Etat se retrouve souvent au banc des accusés parce que les gens ont besoin de coupables. Peut-être même que l'Etat peut être juridiquement attaqué.

Les règles imposées par l'Etat sont parfois issue d'idéologie, par le comportement du citoyen, parfois un mélange des deux.

Dans le cas du camembert, les pays sans grandes traditions du fromagères doivent être protégé du lait crû.
A l'inverse, dans les pays qui ont cette culture, c'est à la responsabilité du citoyen.
Mais on ne peut pas demander la responsabilité individuelle et faire payer à la collectivité son choix.

Dans ce cas, les fabricants de fromages de lait crû doivent être tenu de dédommager les futures victimes et l'Etat. L'Etat parce qu'en cas de problème, l'Etat engage de l'argent pour circonscrire le mal.

Idem, lorsque l'on voyage dans un pays dangereux, ce n'est pas à l'Etat de payer pour des frais lier à un enlèvement.
La liberté, ce n'est pas de prendre le risque et faire payer la communauté.

Je suis pour les traditions, mais contre ce principe de faire payer à la communauté les risques avérés.
L'UE doit être plus souple et les victimes qui ont fait un choix consenti payent entièrement les coûts subit par la communauté incluant les dépenses de l'Etat.

Écrit par : motus | 25/05/2018

Je ne suis pas du tout d'accord avec l'Oncle Mario, pour une fois. Le vacherin Mt-d'Or suisse a été sacrifié au nom d'un hygiénisme répugnant, au prétexte que quelques vieilles et quelques femmes enceintes avaient succombé à la listériose, qui n'a rien à voir avec E.Coli. Quand on est vieux ou enceinte, on ne se lance pas à la conquête de l'Annapurna, et on ne mange pas de vacherin au lait cru. Et on laisse les autres en paix. Suisses ! Allez acheter votre vacherin Mt-d'Or à Pontarlier ou n'importe où en France, il est bien meilleur parce qu'au lait cru.
A part ça, et c'est bien triste, TOUS les produits français sont bien meilleurs que les suisses, par exemple la viande, les vins et le pain, et ils sont incroyablement moins chers...
Donc continuez à faire du tourisme d'achat. C'est le seul moyen pour que les commerçants suisses comprennent que cher et de mauvaise qualité ne peut rivaliser avec très bonne qualité pas chère...

Écrit par : Géo | 25/05/2018

Beurre et camembert d'Isigny* aux parfums uniques.
Batailles US-UE du pasteurisé vs cru: gagnées par les 2-3 groupes mondiaux agro-alimentaires, phase engagée après celle de leur markéting en dé-formation du goût des consommateurs, pour emprise mondiale sur marchés uniformisés de ces 2-3 groupes dominants.

N'importe quel produit laitier pasteurisé doit être additionné, pour avoir un minimum de goût, d'une batterie de ferments lactiques dont le consommateur ignore tout. Ces complémentaires obligatoires aux pasteurisations ne sont que du clonage gustatif des mêmes produits en cru. Aux effets pervers. Destinés au contrôle & stabilisation du goût marketé par une marque X, ces ferments gomment l'originelle saisonnalité des laits.

La pasteurisation des fromages n'est que contre-performance en tous points, un contre-sens de l'art culinaro-gastronomique sanctifié par l'UNESCO - leur attribuer une AOC, IGP ou autre ne fait que répondre aux exigences de ces 2-3 agro-industriels mondiaux.

*Beurre & camembert, à l'origine fabriqués par ce qui s'appelait "la coopérative d'Isigny sur Mer"(Calvados), sous ce label de "1er cru laitier de France". Cette coopérative au nom d'Isigny s/Mer un jour modifié en "Isigny Sainte Mère", fonctionnait en véritable coopérative laitière, maître du ramassage du lait des paysans-éleveurs du coin.

Rien à voir aujourd'hui, cette laiterie d'Isigny est devenue Sté big exportateur vers l'Asie & greffée d'investissements chinois, aux besoins en lait dépassent le rayonnement IGP. De là les besoins pro-pasteurisation UE. Les beurres d'Isigny actuels ont comme ceux de Elle-et-Vire (bien que restant les 2 meilleurs accessibles en grande distribution), perdu leur qualité/ tué dans leurs process leurs fleurs d'antan.

Question d'habitudes à imposer - histoire d'en détrôner d'autres, car côté clonage et du même pis (enfin celui d'à-côté), ça fait quand-même un bail que le gruyère français s'est troué (pour la médaille) d'une IGP.

Ne restent que quelques irréductibles (connus des grands toqués) mais petits fromagers-laitiers locaux, à continuer le concept.

Décidément, les français n'ont pas de bol: leur ministre de l'agriculture aime les bigs de se monde et se fiche de son président (cf Monsanto/roundup).

Écrit par : divergente | 25/05/2018

@Motus je lui transmettrai le message ,merci /rire
Actuellement il analyse le pourquoi du port de gants en plastic d'une végan entrain d'éplucher une pomme ,y'a du lourd dirait un célèbre inconnue
Bonne soirée

Écrit par : lovejoie | 25/05/2018

@Géo
"Quand on est vieux ou enceinte, on ne se lance pas à la conquête de l'Annapurna, et on ne mange pas de vacherin au lait cru."
Tout juste. Encore faudrait-il que les gens se laissent éduquer et soient prêts à apprendre.
Il est vrai aussi qu'on ne leur en laisse plus guère l'occasion. Quant à ceux qui savent quelque chose, ils doivent se taper des modes d'emploi à l'américaine où il est spécifié que les machines à laver ne sont pas fait pour laver les enfants et les chiens.
Dans une ville comme New York (et sur la côte est en général) la demande de fromages français est extrêmement élevée et il existe des fromageries qui s'y sont spécialisées.
Si la société américaine n'était pas livrée aux avocats, disposés à porter plainte pour tout incident de la vie quotidienne ayant lésé un ignorant, ignorance que cette pratique encourage, je suis persuadé que les fromages au lait cru se vendraient tout aussi bien à ces gens-là.
Moi je n'achète que des fromages au lait cru lorsque je fais certaines commissions en France, mais je ne suis pas sûr que la majorité des acheteurs se préoccupent de chercher cette indiction. On trouve aussi du lait bio cru dans certains magasins.

Écrit par : Mère-Grand | 25/05/2018

A quand la révolution des "cons" ? Parce qu'a voir le monde que nous préparent ceux qui "réfléchissent" on va tous mourir de désespoir.

Écrit par : norbert maendly | 25/05/2018

Plus nocifs que ceux qui gouvernent l’Europe tu meurs!

Écrit par : Patoucha | 26/05/2018

Que personne ne s'en fasse, lorsque vous irez déjeuner avec le président des français, avant le dessert on vous servira de vrais fromages, pas de ces cadavres stérilisés, upérises, pasteurisés, irradiés aux rayons gamma, pas de ces injures à la création, mais de vrais fromages affinés sur de vielles planches bien moisies par le temps, des fromages interdits de vente aux populaces, chassés par les brigades hygiénistes financées par vos impôts, des fromages qui ont échappés aux inquisiteurs de la morale républicaine, aux injonctions des capitaines de l'industrie de l'inox et des solutions biocides en tous genres.

Des fromages qui puent, qui suintent, qui coulent, qui vivent et qui ne craignent pas la mort !

Tandis que dans les assiettes des travailleurs des pâtes, pointent leurs poisons savamment distillés, à moitié synthétiques confectionnées avec des vaches holstein plombées à 80 litres par jour, le même président pas dupe, enverra son chauffeur personnel récolté dans les campagnes cachées, les anarchistes lactés, ils montent avec leurs limousines blindées jusque dans les alpages des alpes pour garantir aux dirigeants de ce monde des valeurs devenues sélectes, surtout ne jamais laissé ce magot qui échappe aux industriels de la mort aux peuple, cela risquerait de lui donner le goût de la vie !

Écrit par : Corto | 26/05/2018

Là c'est LE CAS TARIQ RAmadan

TARIQ RAMADAN prie pour la mort des juifs et des chretiens

Chretiens danslemonde
Ajoutée le 26 juin 2012
Il prie pour LA VICTOIRE DE L ISLAM sur TOUS LES CHAMPS DE BATAILLE.
Et où situe t il les ennemis ?
En Afghanistan (donc les occidentaux chrétiens)
En Palestine (donc les juifs)
Et demande à son allah d'abattre tous les ennemis de l'Islam.

Conclusion:
Ramadan est un homme extremement dangereux qu'il faut chasser de France, lui, son oeuvre et ses adeptes.

https://www.youtube.com/watch?v=J9VM79mtPjo

"C’est tout de même incroyable qu’un type pareil ait eu une telle couverture. Depuis le début, nombreux sont ceux qui mettent en garde contre Ramadan. A quoi peut-on s’attendre venant du petit-fils du fondateur des Frères Musulmans ?
Et pourtant, il en a eu de la couverture médiatique. Il est même parvenu à se faire passer pour le représentant de l’islam “éclairé”.

Ramadan expose sa conception d’une France de l’Islam intégrée à l’ensemble du monde musulman : « La France est une culture maintenant musulmane. L’islam est une religion française. La langue française est une langue de l’islam. Vous avez la capacité culturelle de faire que la culture française soit considérée comme une culture musulmane parmi les cultures musulmanes. » Ouvert ?

http://fr.israelvideonetwork.com/regardez-tariq-ramadan-prier-pour-la-mort-des-juifs-et-des-chretiens/?omhide=true

Écrit par : Patoucha | 27/05/2018

Patoucha, puisque nous parlons de fromages infectés aux normes "stériles" qui développent les pathogènes les plus funestement toxique, il est juste de rappeler l'existence de produit issu de l'islam industriel, car le mouvement frérot n'est rien d'autre qu'une extension de cet islam né de la mixité industrielo-psot coloniale de 200 ans d'occupations occidentale !

Pendant que l'occident industrialisait ses fromages au profit des grand groupes issus des descendants des grandes monarchies avec particules, dans les pays arabes, ils d'ont rien eu d'autre à industrialisé leur culture avec des boutures de volontés indépendantistes couplées avec des relents de piété vénale !

Les ramadan en sont, enfin la branche suisse, la branche qui avait fuit l'Egypte il y a quelques décennies avec les magots récoltés dans les campagnes crédules et souvent illettrées !

Il est certain que ces fromages vieillissent très mal, au lieu de fermenter, ils se putréfient, c'est le cas de la bande à tariq et hani, ils se sont fourvoyés dans le stupres et les concupiscences que l'occident leur a transmis comme cadeau de bien-venue dans le pays des banques !

Bientôt macron, vous savez, celui qui fait venir ses fromages en limousines blindées des endroits proscrits par les lois hygiénistes, il va ressortir de sa boîte le ramadan putréfier et va le transformer en "chaid", en guide suprême, comme la France l'avait déjà fait avec le nazi al husseini et son disciple khomeini avant que 2'500 ans d'histoire perse se transforme en abattoir !

Les imbéciles croient, c'est leur point faible, et en plus ils croient que la putréfaction est, parce que plus toxique, plus résistante que la fermentation, puisqu'ils croient, ils se trompe, bientôt le vrai pinard sans additif inondera nos vaisseaux et tous ces instigateurs de croisades et de l'inox seront dévorés par la vie !

Écrit par : Corto | 27/05/2018

Il est vrai que "Corto" fermente, il va mourir comme tout ce qui évolue dans cet univers, les ramadans et autres vous promettent l'immortalité, à la surface rien n'apparaît, ils promettent même 72 vierges à ceux qui sont prêts à mourir pour leurs petites affaires, mais sachez, eux, ils se putréfient, de l'intérieur. L'enveloppe peut rester intacte, mais dès qu'ils apparaissent à la lumière, ils se désintègrent !

(bon, tant mieux pour le tariq, lui il est pour le moment encore à l'ombre)

Écrit par : Corto | 27/05/2018

Bravo, Monsieur !

A votre liste, nous pourrions ajouter, par exemple, les antibiotiques, et l'expansion urbaine.

Il est évident que la disparition de l'espèce humaine serait une bonne chose

pour d'autres formes de vie. Quoi que...à discuter d'un point de vue "scientifique".

Putain: ils nous coupent tout ce qui est bon. Mais, par rapport au Camembert,

je n'imaginais pas ...

Bande de cons !

Écrit par : FRWQEF7ZULK | 28/05/2018

C'est de l'enculage en série, ils balancent des organismes génétiquement modifiés, des produits que si tu en manges 1 micro-gramme, tous tes organes dégénèrent en tumeurs, des poisons chimiques partout, les mêmes que ceux utilisés au Vietnam, ça dans toutes les "nourritures" et ensuite ils vendent leurs poisons en nous disant que c'est pour notre santé, ensuite ils nous pompes 600.-- par mois avec des assurances maladies pour nous finir à coups de rayons au cobalt !

Il faut arrêter de les nourrir, ce sont des psychopathes corrompus !

Maintenant ils commencent juste à admettre que c'est pas le soleil qui provoque des cancers de la peau, mais les huiles solaires des mêmes laboratoires que leurs mêmes copains ont presque rendues obligatoires !

Les chimistes cantonaux, ces nouveaux inquisiteurs qui obligent la population de se nourrir avec les pires poisons inimaginables !

C'est de la folie pure !

Du sang dans le vin = légal

Des molécules que si vous en mangez quelques nano-grammes d'un coup, vous crevez dans les 10 minutes et qu'ils étalent par milliers de tonnes dans l'agriculture = légal

Des organismes génétiquement modifiés, en fait des monstres à la Frankenstein = légal

Des poisons que les industries ne veulent pas éliminés à cause que pour éliminer ces saloperies, ça leur coûterait des sommes astronomiques, que font-ils avec ces horreurs, ils les recyclent dans ce que vous manger tous jours et c'est = légal !!

Qui sont ces institutions "démocratiques" qui nous imposent ces monstruosités ?

Les mêmes qui vous interdisent de manger un camembert comme nous, les humains nous en avons mangés pendant des millénaires sans jamais avoir été malades !

Écrit par : Corto | 29/05/2018

Les commentaires sont fermés.