02/08/2018

UN GROS MENSONGE

J’ai entendu ça l’autre jour : IL N’Y A PAS D’APPEL AU MEURTRE DANS LE CORAN. C’est tellement gros que j’ai mis des majuscules. Cela sortait de la bouche d’un de ces musulmans pérorant dans un interview ou sur un plateau de télévision, un homme bien mis, habillé à l’occidentale, l’air distingué de celui qui en sait plus que les autres. Allah sans confession. Il s’agit, contre toute évidence, de rendre l’islam acceptable.

Le problème, c’est que ces olibrius n’ont jamais en face d’eux le journaliste compétent qui aurait lu le Coran et le remettrait à sa place et lui dirait : Monsieur, vous venez de dire un gros mensonge, ce qui est inacceptable dans cette émission destinée à éclairer notre audience. Dès lors, votre présence ici n’est pas souhaitable et je vous prierai de déguerpir. Gardes ! Reconduisez Monsieur.

Vous allez dire que je m’acharne sur la bête. C’est que la bête est trompeuse et ne doit pas être acceptée telle qu’elle est. Les musulmans, ceux qui pérorent, nous reprochent à nous qui sont leurs adversaires déclarés, de ne pas connaître l’islam. Mais justement, si on se renseigne un peu, si on ouvre le Coran, on tombe sur cette sourate VIII, où le verset 5 dit précisément : frappez-les sur leurs cous ; frappez-les aux jointures. Sur leurs cous veut dire à la carotide, le sang gicle et on meurt en quelques secondes. C’est donc bien un appel au meurtre.

Cette prétendue ignorance, nos barbus en profitent, Ils savent que devant un interlocuteur ignare ils peuvent dire n’importe quoi et ça sera avalé tout cru. J’entendais naguère Malek Chebel déclarer que le Coran prônait la monogamie. Fallait oser. Mahomet monogame ? Personne en face de lui n’a moufté. Chebel est mort depuis, et vu ses états de service, il doit être au paradis d’Allah, en train de se taper des gonzesses. C’est ce qu’il a cru toute sa vie. Mais il n’en parlait jamais à madame Chebel.

Lorsqu’on pointe un doigt accusateur sur les nombreux passages violents du Coran, les théologiens musulmans, les savants selon leur vocabulaire, nous expliquent qu’il faut les remettre dans le contexte de l’époque où il a été écrit, une époque difficile où Mahomet était attaqué de toutes parts et ne faisait que se défendre (une version qui n’est pas celle que j’ai citée supra). Mais alors, le Coran devient un récit historique et n’est plus ce bréviaire valable aux siècles des siècles, dicté par Allah et auquel le musulman contemporain doit se conformer en en acceptant tous les préceptes. Non, vraiment, je reste sceptique sur cette Religion dont on nous dit qu’elle est d’Amour, de Tolérance et de Paix, RATP.

 


RATP, Régie autonome des transports parisiens.

15:33 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Eh oui, vous avez cent fois raison. Mais vous vous mettrez à genoux sur une bûche pendant une heure en récitant douze mille Pater Noster pour ceci :
"à nous qui sont leurs adversaires déclarés"
Et j'ajoute mille coups de fouets, pour la forme.

Écrit par : Géo | 02/08/2018

Notre ami devra surtout prendre 2 à 3 fois plus de comprimés de cépaçalislam 500 mg.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 02/08/2018

CAR, RPR ou RATP…

Croire ou décroire, il faut choisir… fichu dilemme surtout avec tous ces acronymes. AMDG comme on dit chez les Jèzes...
Dans la série des burlesques, on connaissait déjà pour RATP : Reste assis, t’as payé ou Rentre avec tes pieds (assez rare, la régie n’est pas la SNCF, sauf incident technique).

(CAR : catholique apostolique romaine / AMDG : Ad Majorem Dei Gloriam – c’est aussi l’acronyme de l’association des dentistes de Genève, cela ne s’invente pas… Tout rapprochement ne serait que coïncidentionnel etc, etc…)

Écrit par : Gislebert | 02/08/2018

La bête n'est pas trompeuse.

Elle est menteuse, sournoise, fourbe et hypocrite. L'image populaire du musulman tel que décrite ci-avant n'est pas surannée et tant pis pour la tata Martine qui n'y verrait qu'un abject racisme dans mes propos. Nous savons tous qu'elle fait le jeu de l'islamisme à l'insu de son plein gré.
Le pire est que ses adeptes comme hachère et consorts le savent et jouent sur la naïveté complice de nos zélites.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 02/08/2018

On aurait rêvé qu'arrivés dans nos pays les musulmans considèrent leur coran comme un radeau qui leur donna la possibilité de parvenir jusqu'à la Bible et qu'ils nous rejoignent tout simplement dans nos temples (délicat avec le Vatican)

en y songeant encore hier soir en savourant ce qui ne nous est pas accordé régulièrement l'ouïe des trois cloches du temple proche

la première pour la foi (l'islam)

la seconde pour l'espérance (le judaïsme)

la troisième pour la charité (le christianisme)


On nous a appris à parler au nous y compris en priant, donc

non pas Augmente en moi la charité

mais

Augmente en nous (tous) la charité… quand on voudra bien s'y mettre pour de bon, pour de vrai.

Principe de vie (à suivre) du Dr Charles Bugnon médecin de campagne:

"Tu aimeras ton prochain comme toi-même."

Écrit par : Myriam Belakovsky | 02/08/2018

Mme Belakovsky, que cela vous plaise ou non, je suis votre prochain.
M'aimez-vous comme vous-même? Si tel est le cas (car nul doute que vous appliquiez ce que vous prêchez), pourquoi me harcelez-vous sans cesse sur tous les blogs de la République au lieu de me laisser en paix?
Il ne vous est jamais arrivé de vous remettre en question? De vous regarder dans un miroir?

Écrit par : Mario Jelmini | 02/08/2018

Monsieur Jelmini,

Le Dr Charles Bugnon malgré ou "de par son principe de vie" Tu aimeras ton prochain comme toi-même piquait des colères mémorables, des colères phénoménales.

Dès l'ouverture de votre blog, Monsieur Jelmini, vous l'avez utilisé comme une sorte de voiture bélier en commençant pas vous en prendre à Corto en nous faisant savoir que vous ne le publieriez jamais.

Or un teneur de blog s'il est maître à bord ne cesse pas pour autant d'être concerné par certaine qualité de courtoisie qui, en l'occurrence, aurait pu valoir à Corto une discrète information de votre décision sur son mail que, teneur de blog, vous connaissiez.

Je ne crois pas que ceux qui vous félicitent et vous encouragent à vous en prendre à Corto comme ils le font soient vos meilleurs conseillers.

L'enseignement évangélique nous invite également à renoncer à attaquer en justice.

Un teneur de blog marque du respect à ses lecteurs en rédigeant des articles qui provoquent ou non leurs commentaires.

Cultivant une sage neutralité il ne les attaque pas.
Relativiser, dédramatiser s'apprend, Monsieur Jelmini.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 03/08/2018

"Cultivant une sage neutralité il ne les attaque pas. Relativiser, dédramatiser s'apprend, Monsieur Jelmini." Nous écrit MB.
Qui a écrit sur le blog de Strohbach :
« Corto, quant à lui, est Corto mais on pourrait établir un rapprochement entre lui et Jésus par les psys annoncé déprimé et qui ne cesse d'accuser et de dénoncer les gens par lui ciblés... avec un Judas le dénonçant comme on dénonce les têtes mises à prix en donnant toutes les indications sur lui requises à qui souhaite l'"arrêter"! »

Sans commentaire...

Écrit par : Géo | 03/08/2018

Les commentaires sont fermés.