20/09/2018

LEURS CORELIGIONNAIRES

S’il y a un système qui fonctionne bien dans notre république (dans d’autres cantons aussi sans doute), c’est celui des voyages d’étude dans les collèges. Chaque année, des élèves sont amenés à séjourner une semaine dans un pays d’une autre langue où ils sont logés dans une famille d’accueil et sont ainsi en immersion linguistique. La journée ils ont des cours de langue. Tout cela fonctionne sans problème, tout baigne dans l’huile.

Tout, sauf quand la religion s’en mêle. C’est d’ailleurs toujours la même, ni les catholiques, ni les protestants, ni les luthériens, ni les orthodoxes, ni les bouddhistes, ni les rastafariens n’ont jamais créé d’incident ou soulevé des objections. C’est la spécialité de l’islam.

On pense à cet élève qui, invité avec ses camarades à un concert en fin de séjour, avait décliné l’offre en prenant pour prétexte que sa religion interdisait l’écoute de la musique. L’avaleur (de dogmes barbares) n’attend pas le nombre des années.

Un autre épisode a eu lieu. Le père d’une jeune élève a accepté le voyage sous certaines conditions. D’abord il était exclu que sa fille soit logée dans une famille. On ne sait pas s’il proposait le Savoy ou le Ritz à la place. Ensuite il fallait qu’il soit en permanence en contact avec sa fille pour qu’il soit sûr qu’elle faisait bien ses prières quotidiennes. Plus d’autres demandes irrecevables dont celles d’obtenir un lieu et un temps de prière qui furent repoussées par les autorités de l’école.

Les musulmans se plaignent d’être discriminés et ils le sont en effet. Ils nous reprocheront d’avoir, avec ces deux exemples, jeté le discrédit sur eux tous. Et c’est vrai aussi. Mais il y a un remède. On aimerait que les musulmans eux-mêmes, ceux qui sont respectables et qu’on connaît, prennent les choses en main et ramènent leurs coreligionnaires dévoyés à une plus raisonnable vue des choses, quitte à blasphémer.

Ainsi dire ceci au petit jeune homme : Au lieu de profiter de la musique qui est un des aspects de la culture à laquelle tes profs essayent de te faire accéder, tu t’en tiens à ce hadith d’un prophète guerrier et ennemi du plaisir (sauf le sien) qui a prononcé cette énormité, celui qui aura écouté une chanteuse aura du plomb versé dans les oreilles.

Essaye de prendre dans notre religion ce qu’elle a d’acceptable et non les horreurs qu’elle peut contenir. N’aie pas peur de l’enfer, il n’existe pas.

Quant au pater familias abusif, vous lui demanderez d’abord pourquoi il se méfie d’une famille anglaise. Celles qui s’offrent ainsi pour recevoir une étrangère lui réserveront un accueil sympathique. (Note du blogueur : les Britanniques pratiquent une hospitalité rare, je l’ai vécu maintes fois. Ils n’ont qu’un défaut, ils ne sont pas musulmans et sont capables d’offrir à la petite du bacon au petit-déjeuner.)

Et pour votre fille, elle a dix-sept ans, elle doit pouvoir décider elle-même si elle entend prier. Et si oui, à quelles heures. Les cinq prières par jour sont une contrainte inacceptable. Une seule faite avec sincérité le matin, et les quatre piqûres de rappel dans la journée sont inutiles. Si vous obligez votre fille à pratiquer ainsi, vous êtes un tyran domestique et notre devoir est de vous ramener à plus de mesure pour éviter qu’on nous montre tous du doigt.

 


Mektoub, c’était écrit, mais tout petit.

13:33 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Le père de Foucauld grand connaisseur de l'islam estimait que la seule issue serait la conversion de l'islam au catholicisme (de Foucauld étant catho)

un autre que lui aurait choisi le christianisme soit catho, soit protestant.

A nous d'attirer l'islam dans nos… ici une hésitation, ce serait dans nos filets...
bonne affaire pour les pêcheurs, quand cela mord, non pour les poissons

on notera que quand cela "mord" signifie également quand cela "prend"!
un homme d'église disait qu'à Noël ajouter une branche de sapin avec une bougie pour les visites aux personnes âgées "prend" toujours!

Par notre recherche de la vérité (mais, enseignait l'apôtre Paul: "Si je savais tout mais que je n'ai pas l'amour je ne suis rien!) et de l'amitié, du respect dans la réciprocité.
Dire, comme je l'ai lu à propos des condamnations de l'islam, que notre musique est satanique Monteverdi Vivaldi Bach Rameau Couperin Mozart Debussy Ravel pas dans l'ordre chronologique et que quelques-uns… comment admettre de tels "citoyens" parmi nous!?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 20/09/2018

Pour ma part, grand connaisseur des trois grandes religions monothéistes, j'estime que la seule issue c'est la conversion de tous (chrétiens comme musulmans) au pastafarisme. C'est la seule religion véritablement nourrissante.
Que la Pâte soit avec vous.

Écrit par : Mario Jelmini | 20/09/2018

Les commentaires sont fermés.