04/10/2018

DOUCE FRANCE

Contrairement à ce qu’a pu penser un commentateur, j’aime bien la France dont à Genève nous sommes voisins de façon quasi osmotique. À l’école primaire, ceux de mes condisciples qui n’étaient pas genevois étaient des Savoyards récemment immigrés. Notre langue était le romand, qui est proche du français. Le dimanche, avec mes parents dans leur superbe auto (nous aimions déjà Charles Trenet), nous nous promenions indifféremment en France ou en Suisse, à Lausanne ou Montreux, mais aussi à Évian ou Chamonix, ou simplement au Salève, la montagne des Genevois.

La France voisine nous fournissait, nous fournit encore l’abondance et le reblochon, la France ‘parisienne’ Baudelaire, Proust et Victor Hugo. Quand on aime le fromage et la littérature, on ne peut qu’aimer la France.

Dès lors on ne peut que s’inquiéter que ce pays aimable se mette à donner de la gîte et pencher dangereusement vers l’autocratie, un mot gentil qui évite celui de dictature. Déjà qu’il a à sa tête un freluquet gaffeur qui ne peut se retenir avant d’y aller d’une connerie. Et surtout il est quelqu’un qui a l’air de se moquer de la séparation des pouvoirs proposés par Montesquieu et adoptée par les régimes démocratiques. Car on est tenté de penser que par exemple la soumission de Marine le Pen à un examen psychiatrique (déjà qu’on avait fait main basse sur son trésor de guerre) a été le fait d’un pouvoir judiciaire légèrement influencé par le pouvoir législatif. Ou alors les juges, agissant motu proprio, devançaient, pour se faire bien voir, les désirs du monarque. D’autres décisions stupéfiantes des tribunaux confirment cette suspicion.

Il s’agit évidemment dans la cas de MlP de supprimer le dernier vestige d’une opposition possible, les socialistes étant chaos-debout, la droite radicale ne valant guère mieux. Débarrassé du Rassemblement National on va enfin pouvoir gouverner à l’aise sans une opposition qui gâche tout. On va pouvoir dépenser tout le fric qu’on n’a pas.

Parce qu’il va falloir parler fric. Les Français sont économes, leur bas de laine est légendaire. Ils doivent avec stupeur voir à l’inverse l’État prodigue dépenser sans compter. Par exemple, pour des raisons de prestige, il fallait impérativement que Paris obtienne les prochains Jeux Olympiques, lesquels sont devisés à six milliards (première estimation) dont la France n’a pas le premier sou.

Car la France vit à chrome, à crédit. Même qu’elle doit faire des économies, Bruxelles imperavit. Qu’à cela ne tienne, on va rogner sur la pension des vieux, sur le budget militaire et de la police, sur l’Éducation nationale, sur les hôpitaux mais on ne touche pas aux J.O. On va augmenter les impôts tout en déclarant qu’on les diminue. C’était même amusant, l’autre jour, d’écouter le Premier ministre essayer dans une interview de se dépatouiller de ces difficultés en répondant à côté de la plaque et en noyant le poisson, de la toute belle ouvrage.

Alors je vous le demande, si les Français n’ont plus un rond, comment vont-ils faire pour nous acheter notre gruyère et notre chocolat ? Angoisse !

 


Frankreich ueber Alles

16:20 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | | |

Commentaires

"nous nous promenions indifféremment en France ou en Suisse, à Lausanne ou Montreux, mais aussi à Évian ou Chamonix, ou simplement au Salève, la montagne des Genevois." Jamais à Skikda ou à Souk Ahras?

Écrit par : Botule | 04/10/2018

Attendez, pas longtemps, encore deux ministres vont faire leurs valises, affaires étrangères et Bercy !

Écrit par : Corto | 04/10/2018

Oh, je trouverai un ou une Suisse pour m'offrir un chocolat, j'amène le champagne....

"Jamais à Skikda" mes amours, le chat noir, ma jeunesse, mes emmerdes que des bons souvenirs.

Comme chacun le sait, un énarque n'est pas doué pour présider un pays sans creuser la dette. Il est très fort pour tondre les moutons qui bêêêêlent en votant. Il parle bien, cultive le bien paraître devant les caméras et le publique. Ca plaît aux gens, bon tant pis.

-Une certitude, les épargnants doivent se réveiller, 2500 milliards de dettes d'énarques se combleront par le vol des comptes bancaires et épargne comme à Chypre, Espagne ou par la baisse des retraites comme en Grèce et ailleurs. Sinon à quoi servirait l'Europe du bandit alcoolique Junker, sa secrétaire Merkel et son valet Macron et leurs banksters?

Depuis 2006 nous le disons, l'écrivons mais bon, avoir raison trop tôt n'est jamais bon en communication, comme pour l'islam alors.....

Douce France islamisée?????

Écrit par : NOËL Pierre | 05/10/2018

Pourquoi des guerres ?

Lorsque la population n'a plus les moyens de vivre, leurs chefs corrompus et repus de leurs pillages les envoient à la mort !

Et là encore, les chefs continuent de piller !

C'est ainsi depuis l'aube.

Et la Suisse fait des envieux !!

Écrit par : Corto | 06/10/2018

La France pays de Descartes. La France cartésienne? Pas du tout, panier percé et administration chaotique. Quelques exemples.

J'ai un temps habité en France voisine où j'avais une maison. J'ai déposé une demande d'autorisation en bonne et due forme à la mairie pour une rénovation de la maison que je venais d'acheter. En bon Suisse normalement constitué, j'ai attendu une réponse pendant 3 mois. Elle ne venait pas. Deux semaines avant le début des travaux, date annoncée sur ma demande, j'angoisse et me présente à la mairie."Ah vous voulez une réponse écrite? Si on ne vous répond pas, c'est que c'est ok." Texto.

Autre exemple d'efficacité à la française: essayez d'envoyer une lettre recommandée dans un bureau de poste français. En Suisse, cela vous prend une minute grand max et vous recevez votre reçu informatique. En France, l'opération prend bien 5 minutes par envoi, si le préposé est habile: il vous faut remplir au guichet un document à la main,le postier le lit et détache x copies carbone qu'il va déposer dans des paniers, pour cela il doit se lever de son siège, revenir s'asseoir, puis saisir les données à l'écran, puis imprimer plusieurs feuilles desquelles il vous détache votre reçu, ensuite vous devez payer, mais là comme souvent en France, le gars n'a pas la monnaie exacte dans sa caisse pour vous rendre votre dû, faut alors qu'il parlemente avec le guichet voisin pour obtenir des centimes d'euros.

Enfin, avez-vous déjà pris les autoroutes en France? C'est le seul pays d'Europe qui ne respecte pas la convention de la signalisation en vert pour les autoroutes. Elles sont indiquées en bleu la plupart du temps. On s'en sort seulement si vous lisez le mot "péage". Vous savez alors que vous entrez sur une autoroute et que vous allez taxer, mais alors taxer...

Écrit par : Christian Macherel | 08/10/2018

Hello Boy,

Il me semble me reconnaître dans le "commentateur" qui pensait que vous n'aimiez pas la France.

Je me réjouis donc que vous me détrompiez ! Et, à titre personnel, je vous en félicite !

Juste pour faire image, lorsqu'un Suisse parle de la France, c'est un peu comme

quand un Coréen joue du Bach.

Sinon, je crois savoir qu'il y a dans la poche des Français, et de ceux

qui ont rejoint la France, cette grenade dégoupillée qui fait toute la

différence.

Un gros pouvoir de foutre la merde, de nos jours, ça devient rare. Et précieux.

Il paraît que certains Suisses ont beaucoup de fric. Profitez, camarades. Tel l'orgasme, ça peut finir.

Quant à vous, Cher Monsieur, continuez votre combat pour le Camembert. On vous aime. !!!!

Écrit par : Graubeauf | 09/10/2018

Les commentaires sont fermés.