28/11/2018

IL FAUT RESPECTER LES RELIGIONS

On peut être d’accord sur ce point. Mais j’ajoute tout de suite, oui, mais à condition qu’elle soient respectables. Ce qui est rarement le cas. Alors disons qu’il faut respecter le croyant, qu’il soit victime de superstitions, qu’il croie à des trucs qui le rendent ridicule, c’est son affaire. Si c’est dans son idée qu’un personnage que les évangiles appellent Jésus dont par exemple le saint prépuce devait être vénéré (jusqu’en 1970 quand même), si un autre pense qu’il faut un sacrifice humain pour être sûr que le soleil ne lui fera pas faux bond demain (religion des Incas), si un troisième pense qu’il faut jeter les homosexuels du haut d’une tour, c’est le problème à chacun de ces messieurs-dames. Et pour ne pas commettre de même un sacrifice humain, on les laissera tranquilles.

Mais on ne se privera pas d’attaquer leur religion, ridicule dans le plus bénin des cas, criminelle dans le pire. Les religions ont cette tendance à jouer des coudes : c’est la mienne la meilleure, laissez-moi passer. Ce fut longtemps sous nos climats le cas de la religion catholique. En France la loi de 1905 sur la laïcité mit fin à cette arrogance.

C’est désormais l’islam qui tient le haut du pavé. Il ne cache pas d’ailleurs ses ambitions.Le Coran dit expressément qu’Allah sera satisfait le jour où la planète entière sera sous sa coupe. Ce à quoi les autres monothéismes ne peuvent que souscrire puisqu’il n’y a qu’un dieu, simplement il s’appelle Allah en arabe. Mais ne nous y trompons pas. Ce que l’islam veut et fait croire qu’il veut, ça n’est pas une soumission à Allah, c’est une soumission à l’islam, un système dictatorial fait de rituels contraignants et quelquefois bébêtes. Si le croyant s’y conforme, c’est le paradis assuré, sinon l’enfer ! La carotte et le bâton.

Illustration : un mien ami, doyen dans un de nos collèges, voit arriver dans son bureau deux donzelles voilées qui lui demandent tout de go des dispenses de cours si celui-ci coïncide avec l’heure d’une de leurs quintuples prières quotidiennes. Entre les lignes, on suspecte que leur vie éternelle est en jeu. Le jour du Jugement dernier, elles devront s’expliquer.

Refus motivé mais poli du doyen, avec peut-être une démangeaison dans la pointe du pied mais en Occident, on ne botte pas les dames, en islam peut-être mais leurs coutumes ne sont pas les nôtres.

Les cinq prières quotidiennes de l’islam sont justement un exemple de soumission à ce totalitarisme car on peut supposer qu’Allah s’en fout mais que les imams veillent au bon accomplissement des rites. Les prières en islam ne se font pas quand une envie irrésistible vous prend ou qu’un prêtre vous invite à la faire. Elles se font à heure fixe pour toute la planète. Toutes les villes on leur horaire propre et c’est là qu’on se permet de rigoler un bon coup (je peux ?), que même le Vatican a son horaire de prières et même Salt Lake City, la capitale des Mormons où l’on n'imagine pas un musulman en ‘uniforme’ se promener à l’air libre sur les trottoirs de la ville. Mais bon, il faut être complet...

Les attentats au couteau ou à la ceinture d’explosifs ne sont pas le fait d’individus mentalement dérangés comme essaye de nous le faire croire la police française. Ils sont simplement en déficit d’intelligence. C’est aussi le cas, avec certes moins de dégâts, de nos deux pécores. Elles vont à l’école où on leur apprend à raisonner, elles sont, on veut le croire, saines d’esprit, mais il semble que leur intelligence est chétive. Elles ne se sont pas posé la question : cinq prières pas jour, je ne vois pas l’intérêt, ma première du matin, faite avec sincérité, devrait suffire pour la journée et basta.

Pour information, les heures de prière à Genève le jour où j’écris ces lignes sont :

6:23    7:52    12:23    14:34    16:56    18:28

Alors forcément il y en a une qui va tomber sur une heure de cours. On imagine aussi les repas. Mangez les filles, ça va être froid. Mais maman, c’est l’heure de la prière (12:23 !). On voit par cette contrainte, et aussi par la possibilité d’être frappées et par les mariages forcés, que la vie des musulmanes n’est pas simple. Priez pour elles, à l’heure qui vous arrange.

 


Sous un soleil de plomb la route était encore longue. Le bédouin Achmed consulta sa Rolex* et vit que c’était l’heure de la prière. Il mit pied à terre.

* Depuis maintenant dix siècles, tous les bédouins du désert ont une Rolex au poignet sinon la prière aux heures prescrites serait impossible.

23:18 | Lien permanent | Commentaires (24) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Le genre d'humour que j'apprécie!
À propos du saint prépuce (lignes 4 et 5), je ne crois pas inutile de donner ici quelques précisions.

Le Saint-Prépuce (c'est-à-dire le prépuce issu de la circoncision de Jésus de Nazareth) est une relique dont une quinzaine d’églises ou monastères, notamment italiens et français, revendiquent la possession (lire «http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint_Prépuce»).
Oui: après la multiplication des pains et des poissons , celle du prépuce...

Mais peut-être faut-il se résoudre à admettre que le Saint-Prépuce ne se trouve plus sur cette terre. Le site web précité rapporte en effet qu’un «Traité sur le Prépuce de Notre-Seigneur Jésus-Christ», dû à la plume de Leone Allacci (1586-1669), écrivain catholique italien d’origine grecque, démontrerait que lors de son Ascension, Jésus a vu son prépuce monter au ciel avec lui et donner naissance aux anneaux de la planète Saturne, découverts en 1610. Sous toutes réserves, le Vatican n’ayant ni démenti, ni confirmé.

Mais, Dieu merci, si le vrai prépuce est monté au ciel, il nous reste une double consolation: le couteau ayant servi à opérer la circoncision de Jésus a été pieusement conservé au monastère Saint-Corneille de Compiègne; et la pierre sur laquelle l'Enfant a été circoncis tout aussi pieusement conservée à l'église romaine de Saint-Jacques in Borgo.

Mon coeur T'adore Jésus (https://www.youtube.com/watch?v=uEn45ifeYlM).

Écrit par : Mario Jelmini | 29/11/2018

@ Mario Jelmini :

" Mais, Dieu merci, si le vrai prépuce est monté au ciel, il nous reste une double consolation: le couteau ayant servi à opérer la circoncision de Jésus a été pieusement conservé au monastère Saint-Corneille de Compiègne ..."

Victorinox, sortez du corps de Mario Jelmini !...

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 29/11/2018

J'entendais il y a quelques mois un archéologue qui travaille sur des fouilles en Arabie Saoudite, où ils ne trouvent que des croix! Comment expliquer à des musulmans qu'il y a 1600 ans des peuples judéo/chrétiens vivaient ici????

Écrit par : Dominique Degoumois | 29/11/2018

Du goût du Vatican pour le fric comme des superstitions mercantiles (orages violents au moment de la présentation aux fidèles rassemblés du saint prépuce de Notre Seigneur) aux morceaux de la sainte croix de par le monde qui constitueraient plusieurs saintes croix gigantesques, éclairages sur Pie XII:

LES CLES DE SAINT PIERRE PAR ROGER PEYREFITTE paru en 1954

ouvrage qui éclaira des jeunes au point de leur faire renoncer à entrer dans les ordres ou des jeunes filles au couvent


Toutefois...Le péché contre le saint esprit selon d'éminents théologiens consisterait à utiliser les Ecritures non dans le but de nous encourager à nous améliorer mais pour le plaisir de nuire, de détruire, de brouiller… voire par rancœurs personnelles... en escamotant ces nombreux repères sains, de sagesse, bibliques qui nous fortifient en donnant du sens à nos vies.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 29/11/2018

@ Myriam Belakovsky, qui a écrit:
"Toutefois...Le péché contre le saint esprit selon d'éminents théologiens consisterait à (...)".

Pourriez-vous nous expliquer, chère Myriam, en quoi consiste ce saint esprit auquel vous faites allusion? Et qu'est-ce que c'est qu'un "péché contre le saint esprit"? Vous sortez ça d'où? Encore une théorie du Dalaï Lama, auquel vous vous référez souvent?

Écrit par : Mario Jelmini | 30/11/2018

"Comment expliquer à des musulmans qu'il y a 1600 ans des peuples judéo/chrétiens vivaient ici????"
Ahem ! Je ne savais pas que la croix était un symbole juif. On en apprend tous les jours avec DD...
Vous avez bien raison, Thomann. On ne tapera jamais assez sur les religions et leurs effets nocifs, pour la vie des cafres pour les uns, pour la bonne tenue du sphincter anal des enfants chez les cathos...

Écrit par : Géo | 29/11/2018

Géo

Avez-vous enquêté sur l'ensemble des enfants cathos du monde à propos de la bonne tenue de leur sphincters anaux?

A part les enfants cathos…?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 29/11/2018

OUI géo a fait des recherches .............en profondeurs!!

Écrit par : Dominique Degoumois | 30/11/2018

Myriam Belakovsky a écrit: "À part les enfants cathos…?"
Ne vous en déplaise, Géo, pour une fois Myriam a raison.
Les prêtres catholiques ne méprisent pas du tout les orifices anaux des enfants non catholiques. Pour eux, les sphincters n'ont pas de religion: si Dieu a fait les enfants avec des sphincters anaux, c'est pour que les prêtres puissent en forcer le passage. Tous les sphincters d'enfants sont bons à prendre, qu'ils s'agisse d'enfants catholiques ou pas.
Et si les prêtres et autres dignitaires catholiques accomplissent avec empressement ce dur labeur d'initiation, c'est au nom et pour la gloire de Dieu - ou, si l'on préfère (mais cela revient au même) au nom et pour la gloire de celui qui trône dans le ciel entouré d’un lot de cent quarante-quatre mille vierges mâles de premier choix (ce n'est pas moi qui le dis, c'est la Bible; voir Apocalypse 14:3-4).

Écrit par : Mario Jelmini | 30/11/2018

La Fatiha prèchée dans toutes les mosquées est raciste, elle sème la haine. Les croyants musulmans appliquent la taqiyya en se dissimulant dans la foule comme dans les grandes conquêtes islamiques.

""Lettre aux députés sur la prière musulmane qui rejette chrétiens et juifs
Après sa dénonciation pénale aux procureurs de tous les cantons suisses, Alain Jean-Mairet se tourne vers les députés afin de les alerter sur la prière récitée 17 fois par jour par les pratiquants musulmans, qui les appelle au nom d’Allah à se détourner des chrétiens et des juifs.


L’activiste envoie à chaque parlementaire la lettre reproduite ci-dessous, accompagnée d’un exemplaire de « La Fatiha et la culture de la haine » de Sami Aldeeb. Les députés genevois en ont la primeur : le courrier leur a été expédié le 9 juin.

Pour l’heure, seul le procureur de Neuchâtel a pris la peine de répondre, les autres se sont contentés d’un simple accusé de réception. Qu’en sera-t-il du côté des élus ? A suivre…

Teneur de la lettre :

« À l’heure qu’il est, l’armée de l’État islamique est à deux jours de route de nos frontières, et des centaines de ses membres se dirigent vers l’Europe au sein d’un flot maintenant constant de réfugiés. Mais la religion musulmane pose problème au-delà de cette actualité. Je souhaite ici vous signaler un aspect peu connu de cette thématique, que je pense décisif pour la prévention de l’extrémisme, une activité qui va revêtir une importance croissante ces prochaines années.

Il s’agit de la prière musulmane.

Fatiha.jpgDans ce cadre, les musulmans pratiquants, en récitant la partie obligatoire de leur prière, se rappellent 17 fois par jour au moins que les juifs méritent la colère de Dieu et que les chrétiens sont égarés. Certes, cette signification ne ressort pas directement du texte même de la prière. Mais elle devient évidente à quiconque connaît le contenu du Coran ou les hadiths de Mahomet. Pour en acquérir la certitude, vous pouvez consulter le livret ci-joint (La Fatiha et la culture de la haine, Sami Aldeeb) qui rassemble toutes les exégèses coraniques disponibles sur ce point. Sachez aussi que ces exégèses font partie de la formation de tous les imams.

Imaginez un instant que vous vivez dans un cadre musulman. Tous vos voisins ou presque sont pratiquants. Vous savez que lors de leurs prières, au moins 17 fois par jour, et bien davantage pendant le Ramadan, ils se rappellent que vous, vos enfants, vos parents, vos proches, êtes des égarés, ou pire, des êtres qui méritent la colère de Dieu.

Cette prière, de toute évidence, a pour effet de compromettre les rapports de bon voisinage en jetant le discrédit sur les fidèles des religions juive et chrétienne, et tous les non-musulmans au sens large. On peut l’assimiler, à mon avis, à une incitation à discriminer et haïr les juifs et les chrétiens en raison de leur appartenance à leur religion. J’ai donc signalé la chose au procureur général du canton de Genève, par dénonciation du 9 avril dernier à l’encontre des mosquées et organisations musulmanes du canton. Le Ministère public a décidé de ne pas entrer en matière le 12 du même mois (copies ci-jointes).

C’est pourquoi je m’adresse à vous, en votre qualité de membre du législatif pouvant influer sur le statut des communautés religieuses dans votre canton. Dans l’esprit des recommandations du chapitre 6 de l’ouvrage de Sami Aldeeb ci-joint, je souhaite vous prier de donner à cette problématique l’écho qu’elle mérite. Car si le rejet du procureur est bien compréhensible, et si une interdiction du culte musulman peut sembler rédhibitoire, le problème demeure, s’aggrave de jour en jour, et un débat sérieux et serein ne sera sans doute très bientôt plus envisageable.

Pour information, j’ai déposé la dénonciation en question auprès des procureurs généraux de 20 cantons. J’ai également signalé mes préoccupations le 16 avril dernier à chacun des membres de la Commission fédérale contre le racisme – je reste sans réponse à ce jour. Si vous avez des suggestions ou des recommandations à me faire, croyez que j’y consacrerai ma meilleure attention.

Dans l’espoir de trouver en vous un esprit réceptif à ce thème délicat, mais crucial et d’une certaine urgence, je vous prie d’agréer, Madame (Monsieur), l’expression de mes sincères salutations.""

Alain Jean-Mairet

Ann. ment.
http://www.lesobservateurs.ch/


L'enfer et le paradis sont sur terre, les royautés le savent, les religieux ont transformé les désirs des Pharaons en croyances débiles pour les peuplades. Pendant qu'ils cherchent ce dieu dans leur cafetière avec des fables pour zinzins, les monarques et autres despotes se gavent.

Écrit par : NOËL Pierre | 29/11/2018

@ NOËL Pierre,
Entre la fête de votre Noël, naissance de Jésus et le Pierre, la pierre angulaire que Jésus voudrait en avoir pour construire son Eglise, on se trouve avec vous, un troll bas de gamme sans aucune qualité requise pour ce job car les trolls aujourd hui c est 3 pour le prix d un à tout casser et vous vous permettez d user du blog de M. a-thomann!

Écrit par : Charles 05 | 30/11/2018

Non, MB, je n'ai pas enquêté, je lis les journaux...

Écrit par : Géo | 29/11/2018

OUI oui oui!!!!!! Cher géo@

Écrit par : Dominique Degoumois | 30/11/2018

Tout réel citoyen Suisse le sait, l'a incorporé à sa vie, en a inculqué les fondements dans l'éducation de ses enfants: avec la connaissance historique de la Confédération helvète, ce siècle requiert le respect des concitoyens avec celui de leurs ancêtres dont ils sont témoins et dont ils vivent en récipiendaires, et en responsabilité.

soit tout ce qui constitue le patrimoine dont nos enfants sont héritiers captifs,

Sauf que de ses récents conseils dirigeants, ce pays de moins de 9 millions est resté atone et a laisser l'invasion d'une masse de ses migrants inintégrables, naturalisés Suisses par opportunisme - aux dents de requin, venus en Suisse pour bénéficier d'emploi facilité par népotisme ou du transfert de leurs patrimoines corrompus issus de pays d'origine hors loi, dont on constate chez certains le besoin revanchard d'emprise exclusive, depuis le début des bilatérales, sur ces blogs genevois.

Où l'on a pu constater l'absence de modération suite aux commentaires diffamatoires de certains pseudos -histoire de buzz à stimuler je présume, par auteurs de blogs, qui à part Pascal Decaillet, sont non seulement binationaux mais plutôt pas vraiment favorables à une souveraineté de la Suisse.

Pour rappel, mon pseudo a pour signification l'expression contraire au bien-pensant courant.

Écrit par : divergente | 30/11/2018

@Divergente,

J adhère à votre texte ci dessus à 100%.

Néanmoins, ne prenez pas mon compliment comme une adhésion mutuelle totale à ce que vous écrivez et vice versa, Ça va de soi...Mais chapeau bas pour votre courage car vous êtes dans la jungle de ceux qui veulent nous dévier loin de la suisse puisqu ils sont payés par des Etats étrangers, dits des trolls...

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 30/11/2018

@ divergente

Qu'est ce que (je vous cite)
"l'invasion d'une masse de ces migrants inintégrables, naturalisés Suisses par opportunisme - aux dents de requin, venus en Suisse pour bénéficier d'emploi facilité par népotisme ou du transfert de leurs patrimoines corrompus issus de pays d'origine hors loi, dont on constate chez certains le besoin revanchard d'emprise exclusive, depuis le début des bilatérales, sur ces blogs genevois. Où l'on a pu constater l'absence de modération suite aux commentaires diffamatoires de certains pseudos -histoire de buzz à stimuler je présume, par auteurs de blogs, qui à part Pascal Decaillet, sont non seulement binationaux mais plutôt pas vraiment favorables à une souveraineté de la Suisse."
a à voir avec le sujet choisi par M. André Thomann pour thème à son billet: le respect (ou le non-respect) des religions?

Par ailleurs, M. Thomann n'est pas binational, que je sache. Ni M. Jacques-Simon Eggly, ni M. Jean-Noël Cuénod, etc.

Qu'est-ce que ce méli-mélo que vous nous servez-là, divergente?

Écrit par : Mario Jelmini | 30/11/2018

@Cher M. Mario Jelmini, pourvu qu un tessinois et vaudois à la fois ne serait pas considéré dans l avenir proche comme un double national :) diamine...

Écrit par : Charles 05 | 01/12/2018

Sauf qu'un Suisse qui est originaire d'une commune tessinoise et d'une commune vaudoise reste suisse.Il sert, du moins faut-il l'espérer, le même pays.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 01/12/2018

Merci M. G. Vuilliomenet pour l info!

Je ne savais pas que le Tessin et le canton de Vaud se trouvent dans un même pays. Est-ce une chose ancienne ou ça vient de sortir?. Mille excuses (blague à part!)

Écrit par : Charles 05 | 01/12/2018

Géo,


le scandale est que les dirigeants cathos comme les simples vicaires ou curés ont toujours été au courant de ce problème de la pédophilie et qu'ouvrant aujourd'hui de grands yeux comme surpris ou scandalisés ils ne sont que des hypocrites et des menteurs

Toutefois en en discutant avec un pasteur il m'a dit que la pédophilie, hélas, existe aussi chez les protestants.

- Autant, ai-je demandé.

- Non, a-t-il répondu.


"CEUX QUI SONT FRANCHEMENT SCANDALISES SANS POUR AUTANT UTILISER LA PEDOPHILIE COMME MOYEN DETOURNE POUR ANEANTIR TOUTE RELIGION DONT LE CATHOLICISME" MAIS QUI CHERCHENT QUOI FAIRE EN ARRIVENT TOUJOURS AU MÊME POINT:

en terminer avec la solitude des prêtres (selon lesquels)

Fin du célibat imposé aux prêtres.

Les manifestations de la pédophilie comprise comme maladie se repéreraient d'autant mieux que le malade serait soigneusement encadré par les siens.

Bon dimanche à tous.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 01/12/2018

@ Charles 05 et G. Vuilliomenet

Je suis né à la Vallée de Joux, d'une mère combière (originaire de la Commune du Chenit/VD) et d'un père Tessinois ayant grandi au Tessin. Pendant la seconde guerre mondiale mon père, qui était douanier, a été affecté au poste-frontière du Brassus, où il a fait la connaissance de ma mère. J'ai hérité uniquement de la bourgeoisie de la commune d'origine de mon père, celle de Quinto, dans la Léventine, commune qui englobe entre autres les villages d'Ambri et de Piotta.

Mais plutôt que de double ou triple bourgeoisie, c'est d'une histoire de double ou triple nationalité dont j'aimerais ici parler.

Mon fils est Suisse (originaire de Quinto/TI) par son père et Suédois par sa mère. Il possède donc les deux nationalités. Son fils (mon petit-fils, donc), qui est Suisse et Suédois par son père, est également Belge par sa mère. Il possède donc trois nationalités. Ses parents, par choix (un choix de plus en plus fréquent) ont décidé de vivre ensemble sans être mariés.
Cela étant, sur son passeport suisse, mon petit-fils porte (conformément à la loi suisse) le nom de famille de sa mère belge, sur son passeport belge il porte (conformément à la loi belge) le nom de famille de son père suisse et sur son passeport suédois il porte (conformément à la loi suédoise) les deux noms de famille!

C'est cela, le monde d'aujourd'hui. Il est planétaire. Il est idiot de vouloir se replier sur des identités nationales alors que tant de problèmes demandent à être abordés et résolus au plan international.

Écrit par : Mario Jelmini | 01/12/2018

Merci Cher M. Mario Jelmini,

Vous avez remarqué que je parlais au 2ème degré lors de mon premier texte!

Bravo à votre famille. A mes yeux, toute famille multi-culturelle (et la société puisque la famille est une LA cellule de la société) est une richesse. Le bonheur d après une culture pourrait être défini autrement voire différemment d après une autre culture ainsi que pour le malheur....Par ailleurs, l'importance de la connaissance des langues s'accentue. Tout cela bien entendu avec le respect des droits de l homme!

Quant à la société multi culturelle, s il en existe, elle doit garantir que les communautés culturelles qui la composent sont en mesure de préserver leur héritage culturelle en respectant toujours les us et coutumes multi-parties et sur place et surtout les droits de l Homme

Bien à Vous en espérant ne pas avoir commis un impair à votre égard chose que je ne ferais pas à priori...

Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 01/12/2018

Criminalisation des discours contre l'immigration, légalisation des migrations de masse.

Conférence de presse du député européen Marcel de Graaf

https://www.youtube.com/watch?v=lORLGL2no_U

https://fr.wikipedia.org/wiki/Marcel_de_Graaff

Écrit par : Chuck Jones | 01/12/2018

"IL FAUT RESPECTER LES RELIGIONS"
"Mais j’ajoute tout de suite, oui, mais à condition qu’elle soient respectables. Ce qui est rarement le cas."

Un mensonge est-il respectable ?
Pourquoi faudrait-il respecter les mensonges ?

"C’est désormais l’islam qui tient le haut du pavé."
Non, je ne pense pas. Mais si j'en dis plus vous allez me censurer...
Peut-être en ai-je déjà trop dit...

"Il est idiot de vouloir se replier sur des identités nationales alors que tant de problèmes demandent à être abordés et résolus au plan international."
Il n'est pas question d'"identité nationale", il est question d'égalité des DROITS.
Quant au plan international (et même national), vous semble-t-il que les problèmes soient en voie d'être résolus? C'est même tout le contraire, tant les gens au pouvoir (l'élite, les aristocrates, les oligarques, les ploutocrates) se moquent du troupeau, juste bon à être réduit en esclavage et de servir de chair à canon. Comme en 14.

Écrit par : Daniel | 01/12/2018

Les commentaires sont fermés.