DES BONS P’TITS GARS

Imprimer

Il vient de se passer une chose horrible, inhumaine, dravidienne, colossale, calamiteuse, ex(h)orbitante en France, à Mantes-la-Jolie. J’ai de la peine à vous la narrer mais je fais un effort. Voici :

Des lycéens vaquaient à des activités ludiques de leur âge, incendies de poubelles et de voitures, bris de glaces, saccages de leur établissement (là je dois imaginer un peu car les journaux informatifs sont discrets sur cette phase de l’évènement) et voilà que les forces de l’ordre s’en mêlent et vous ne devinerez jamais ce qu’ils ont imaginé dans leur sadisme. Ils ont forcé ces poulbots à se mettre à genoux, les mains derrière la tête dans une position contraire à la loi sur les enfants.

Alors ça n’a pas manqué, des protestations horrifiées sont apparues de partout, des parents d’abord qui n’ont pas manqué de protester contre ce procédé humiliant, des professeurs, d’une avocate même, éprise de vraie justice, et enfin de la presse qui n’avait pas de mots assez durs pour fustiger la police et ses mesures abjectes qui vouaient ces jeunes à un traumatisme pour la vie.

Et si on voyait la chose différemment ? La police française est en sous-effectifs et en sous-équipement. Elle est aussi en sur-activité. Elle a fort à faire à maîtriser les casseurs et pilleurs des villes, elle y parvient d’ailleurs à peine, alors elle peut être excédée par l’activité de ces bambins de dix-sept ans qui devraient être en classe et apprendre l’orthographe et le calcul mental, branches actuellement négligées et non à jouer aux révoltés en peau de lapin. La police, quand elle reçoit un pavé sur la joue gauche n’a pas vocation à tendre la joue droite comme le demandait un rabbin connu au raisonnement un peu faiblard. Il faut lui savoir gré justement de s’être retenue, dans l’épisode que je relate, aucun coup n’a été donné, tout s’est passé sans brutalité et les petits jeunes gens se remettront de leur courte honte.

Parlons un peu des réactions. Les parents d’abord, qui ont élevé un enfant-roi qui est devenu un adolescent-roi à qui tout est permis, y compris de lancer des pavés brutaux. L’avocate ensuite, flairant l’occasion de faire une plaidoirie enflammée. Enfin la presse lèche-escarpins (de vair) des pygmées politiques en place. Outre la sonorité malsaine de ces réactions, cela sent abominablement le fric. Les parents entendent bien obtenir une compensation financière pour l’outrage à leur rejetons, l’avocate sera payée pour ses prouesses oratoires et la presse largement stipendiée n’entend pas tuer la poule aux œufs d’or. C’est ce qu’on appelle vivre ensemble, entre larrons.

 


Brigadier, répondit Pandore, brigadier, vous avez raison. (Chanson inepte du siècle dernier)

Lien permanent 19 commentaires

Commentaires

  • Vous oubliez de nous parler du trafic de drogue et du massacre de certains de ces jeunes dealers par leurs "frères"! Il y a des manifestations dans ces banlieues de mères qui ne veulent plus voir leurs enfants mourir à cause de la drogue, là non plus pas trop d'informations dans nos médias! Imaginez dans un pays comme la France, où la peine de mort a été abolie en 1982, on continue tous les ans a tuer entre 30 et 50 jeunes pour des affaires de drogue?? Vous savez cette fameuse drogue que nos politiques qualifient de festive! Là silence radio de tous les partis politiques de gauche, pas d'indignation! En été 2013 suite à un accident ferroviaire mortel à Brétigny, en banlieue parisienne, des jeunes allés dépouiller les cadavres, ont agressés les policiers qui voulaient les empêcher d'accéder en nombre au train! Que des petites choses tout à normal en fait! Enfants rois, délinquants rois, dealers rois!

  • Merci, M.Thomann, pour vos billets. Juste un détail : on est passé de l'enfant-roi à l'enfant-dieu, aujourd'hui...

  • La police est le dernier rempart à l'hystérie droitsdelhommiste dont la pédocontestation violente est le produit.

  • @Norbert Maendly
    Qu'entendez-vous exactement par "hystérie droitsdelhommiste ...et pédocontestation "?

  • Le fait qu'au nom des droits de l'homme, une manifestation contre un pouvoir établi, doit être admise parce qu'elle se revendique d'une différence culturelle ou religieuse, alors qu'elle contrevient à la loi, est ce que j’appelle une hystérie droitsdelhommiste.
    Les addos étant des enfants au sens de loi, leurs comportements violents contre l'ordre établis sont pour moi de de la pédocontestation violente.

  • Je viens de voir dans un bus D 50/60 jeunes de toutes origines et de toutes couleurs de peaux, qui avaient en commun d'être extrêmement polis et respectueux!!! Renseignement pris tous viennent de Manchester, et je ne doute pas qu'aucun ne met les pieds sur les sièges dans les bus!!!!!! (L'enfant roi) invention de nos sociologues 68-tards, on donné naissance à des sortes d'aliens totalement ingérables! Même les profs de gauche du 9/3 ont baissés les bras c'est tout dire!

  • @Norbert Maendly
    J'ignorais que le gilets jaunes ou encore les lycéens avaient des revendications religieuses ou culturelles? Leurs revendications semblent avant tout sociales. De plus défendre et préserver les droits humains ne me semblent pas en contradiction avec le respect des lois. Au contraire, dans un état de droit, il est du devoir du pouvoir établi de sauvegarder les droits égaux et inaliénables des citoyens. Vous semblez mélanger tout. A moins que vous ne confondiez état fort et dictature.

  • Le fait de mettre à genou un jeune est un acte odieux des féodaux et des curés. J'ai passé du temps à genou dans un cachot durant des heures pendant ma jeunesse. Un flic ou qui que ce soit, aurait fait ça à un de mes gamins aurait pris une tabassée à s'en rappeler toute sa vie. J'aurais payé mais ce n'est pas grave.

    Je suis un révolté évolutionnaire, ce n'est pas pour rien.

  • daesh met aussi à genoux des hommes non? Mais eux les massacrent après! Vous êtes un "révolté" évolutionnaire????? (la colère est toujours mauvaise conseillère!) Dans le mot révolutionnaire il y a au moins le mot rêve! Quand je vois des gens de gauche s'énerver, je pense toujours à la grande "Louise Michel", elle avait toujours la bonne attitude! Je vous propose d'aller voir sur youtube "Etienne Chouard" lui ne s'énerve jamais et explique tout très bien, avec calme et bienveillance! Avec la violence on n'arrive a rien!

  • Qu'auriez vous fait pour maîtriser ces jeunes, pour autant que vous jugiez utile de les maîtriser?

  • L’islamiste a été abattu! Ouf! Les Gilets Jaunes peuvent continuer leur mouvement.

  • Votre article est dégueulasse. Vous ne vous êtes même pas rendu compte que les lycéens arrêtés n'étaient pas ceux qui avaient commis ce que vous dénoncez. Vu que les arrestations ont été commises le lendemain des faits.

    En outre les flics ont agi contrairement à la loi.

    "Ils ont forcé ces poulbots à se mettre à genoux, les mains derrière la tête dans une position contraire à la loi sur les enfants."
    Certains ont dû rester dans cette position 4 heures. Vous ne retenez des informations que ce qui vous dérange.

    Et pour le droit, c'est ici:
    https://www.les-crises.fr/mantes-la-jolie-castaner-et-belloubet-duettistes-de-la-honte-par-regis-de-castelnau/

    Et la présomption d'innocence vous vous asseyez dessus alors qu'à ce moment il n'y a aucune preuve quelconque contre quiconque. Cela s'appelle une rafle.

    Mais dites-nous donc ce que vous avez fait en mai 1968... ou pas fait...

  • Vous n'avez aucune preuve de ce que vous avancez cher daniel@! En gros flinguer des flics est beaucoup plus juste pour vous!!!!!! On tout cas ils ont le profil de ceux qui sont allé casser dans Paris, un ami était sur les Champs Elysée, il a bien vu a qui il avait à faire! Il m'a même dit qu'il ne comprenait presque rien de ce qu'ils se disaient! La prochaine fois qu'un jeune de ces cités est tué pour des affaires de drogue, ce sera de votre part silence radio!

  • "On tout cas ils ont le profil de ceux qui sont allé casser dans Paris"

    Très juste! j'ai entendu crier "il a tiré" avec l'accent des banlieues dans une vidéo où ils sautaient à pieds joints sur la vitrine du bijoutier qui a fini par sortir et tirer sur ces voyous SANS GILETS JAUNES avec une arme autorisée... Et dans l'autre, une autre bande toujours sans gilets jaunes, se ruant sur les CRS, leur jetant des projectiles, surtout un avec un pantalon rouge... il a été maitrisé et mis à terre, les autres reculaient. Ce ne sont là que deux petits exemples et les vidéos font foi!

  • Dominique Degoumois,

    Je ne comprends pas trop votre commentaire, révolté ne veut pas dire révolutionnaire. Evolutionnaire non plus, alors.....

    Votre amalgame n'a pas de sens. Fatiguée?

  • " j'ai entendu crier "il a tiré" avec l'accent des banlieues dans une vidéo". Décidément Patoucha ne cessera pas de m'étonner. Elle est en mesure d'identifier "l'accent des banlieusards". Je serais bien capable de différencier le vaudois du valaisan, le genevois du neuchâtelois ou le jurassien du fribourgeois ou encore les expressions de la vallée de Joux. Mais l'accent des banlieues... Tcheu!
    Elle doit certainement venir de là-bas.

  • "une chose horrible, inhumaine, dravidienne"

    Qu'avez-vous contre les Tamouls ?

  • A propos de la police française nous entendions hier, à propos de la manifestation des gilets jaunes, que la mobilisation de la police permet pour le moment de limiter les nombreux suicides de ses membres… se sentant soudainement "considérés"!

    le sentiment d'humiliation de ces agents de police expliquerait-il qu'à leur tour, les nerfs à bout par conséquent peu ou prou "détraqués" avec le sentiment d'impuissance s'ajoutant à celui d'humiliation, précarisation éventuelle possible également... ils humilient plus faibles qu'eux?

  • La police aurait-elle été moins vilipendée si elle s'était mise à donner des coups de pied au c..à ces angelots, ce qui du point de vue de la proportionnalité aurait beaucoup mieux correspondu à la situation...

Les commentaires sont fermés.