JE FULMINE*

Imprimer

Sous la plume d’un journaliste, à propos du Toblerone halal, je lis ‘l’extrême-droite fulmine’.

Il se trouve qu’un membre de l’UDC a été interviewé sur le sujet et qu’il s’est exprimé calmement sur le sujet. Mais moi, je vais fulminer : Quand donc va-t-on cesser de parler de l’UDC en la qualifiant d’extrême-droite ? L’UDC est un parti d’opposition classé à droite, dans la mesure où cette appellation veut encore dire quelque chose, et qui est représentée au Conseil fédéral. Sait-il seulement ce que veux dire extrême-droite, mon journaliste : c’est des gangs armés dans les rues et qui flinguent les opposants, une police secrète qui vous arrête à l’aube, des camps pour héberger les réfractaires et éventuellement les supprimer. C’est le parti qui n’en tolère pas d’autres. On a vu ça avec le nazisme.

L’UDC n’est rien de tout cela. Elle est donc simplement l’opposition, une force dont nous avons besoin pour que notre démocratie fonctionne. Et si dans le cas présent elle s’oppose à ce que les doigts grassouillets d’un imam viennent se mêler de la fabrication d’un chocolat suisse qui a fait ses preuves (j’en suis moi-même très friand), on ne saurait le lui reprocher. En plus, pourquoi distinguer un seul intervenant quand il est évident que c’est l’ensemble des consommateurs qui va protester. Car cette intrusion de la religion (de cette seule religion) dans ce qui est notre patrimoine, ça commence à bien faire. Bientôt on nous dira que la fondue ne doit pas se faire au vin blanc ni le bœuf bourguignon au vin rouge.

Autres objets de ma fulmination : les musulmans stricts nous les hachent menu avec leur obsession de la pureté. Un de ces jobards se demande sérieusement si l’eau de Cologne, qui contient de l’alcool, est halal ou haram. Ou si la teinture d’iode peut être appliquée sur une plaie. Ces liquides ne se boivent pas, hé stupide ! Même, si j’ai bien compris le Coran, c’est l’abus du vin qui est condamnable. Un verset dit qu’il ne faut pas arriver ivre à la prière (après on peut ?). L’imam qui doit vérifier que le produit bernois ne contient pas d’alcool se fait du souci pour rien. On peut très bien prendre le volant après avoir mangé du Toblerone.

Et puis il y a cette firme américaine, propriétaire du produit (!) qui pour des raisons bassement commerciales s’aplatit devant l’islam, quitte à lui dévoiler ses secrets de fabrication. Un produit concurrent, le Ronetoblé, pourrait voir le jour et lui chiper des parts de marché. Pour la plus grande gloire d’Allah. Entre-temps, l’islam aura fait une nouvelle percée chez les mécréants que nous sommes. Ils nous grignotent, ces barbus.

 


* Fulminer : s’exprimer de façon véhémente avec menaces et reproches.

 

Y aura-t-il du Toblerone là-haut ? (Question angoissée mais légitime de Hani Ramadan. En effet, dans le paradis d’Allah, il est offert de l’eau non polluée, du lait bio, du miel pure abeille et du vin qui ne saoule pas, mais il n’est nulle part fait mention du chocolat. Notre prédicateur a de quoi s’inquiéter.)

Lien permanent 17 commentaires

Commentaires

  • Bonsoir,
    Outre que Toblerone n'est pas le seul a s’être lancé dans cette drague effrénée aux client de tout poils, il y a fort longtemps que ces mêmes marque on fabriqué du choc holà pour la secte élue... et dans ce cas la recette est différente.... une affaire d'émulsifiant il me semble

  • En plus le toblerone est le symbole de la défense de notre territoire puisqu'il imite les murs antichars érigés entre le lac et le Jura. Un symbole de la défense de notre pays transformé en un celui de notre soumission, fallait le faire.

  • Rappelez nous cher ami comment fait on au paradis pour approvisionner en continu des fleuves de vin, de lait et de miel, techniquement et scientifiquement je ne vois pas? Je n'aimerai pas être à la place des abeilles! BZZZZZZZZZZZZZZZ BZZZZZZZZZZZ PLOPPPPPPP!

  • Cher M. Thomann, en fait ce n'est pas compliqué: est d'extrême-droite toute personne qui critique l'islam, à l'exception des musulmans ou ex-musulmans. Par exemple, la gauche a publié un jeu de cartes avec les noms et photos de tous ceux qu'elle qualifie d'extrême-droite. Y figure bien sûr Christine Tasin, qui a des idées de gauche mais n'aime pas vraiment l'islam. Par contre, aucune des personnalités françaises d'origine musulmane mais critiquant l'islam (Lydia Guirous, Zineb El Rhazoui, Karim Mohamed Labidi (l'islam est un fascisme), Majid Oukacha, Malika Sorel) ne figure sur ce jeu!
    Il va de soi que les musulmans antisémites (Mehdi Meklat et son copain Badroudine Saïd Abdallah, Houria Bouteldja) ne sont pas classés à l'extrême-droite et ne figurent donc pas dans ce jeu…

  • Mais l'islam est d'extrême droite, conservatrice/raciste/xénophobe! Je ne vois donc pas comment on peut être traité d'extrême droite, en condamnant une religion qui est d'extrême droite! Une religion défendu par toutes les gauches!

  • Un grand merci pour votre excellent billet, cher Monsieur Thomann.

    Sur le même sujet, voici un article du Figaro pour les pauvres Suisses naïfs qui tout dernièrement ont voté pour la soumission aux juges étrangers de la CEDH:

    http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2018/12/26/31002-20181226ARTFIG00181-charia-ce-que-revele-la-decision-de-la-cedh.php

    PS: Julie a parfaitement raison et dans le même groupe de "lépreux" on peut aussi ajouter tous ceux qui osent critiquer l'UE et la mondialisation. Les médias, comme la TdG, le Matin, et la RTS jouent le rôle de propagandistes et de chiens de garde.

  • Le site de (l'ISESCO) sur google vous donne toutes les explications nécessaire pour tout comprendre!

  • Ne pas oublier non plus que tout en interdisant l'alcool à leurs sujets les seigneurs et pachas de l'islam étaient connus pour venir dans nos palaces se gargariser au Champagne.
    Quel est par Allah le sort réservé aux menteurs comme aux hypocrites?

    Bons vœux, André Thomann

  • J'allais aussi faire allusion à l'article du Figaro (qui n'est probablement accessible qu'aux abonnés).
    On y dit - en gros - qu'une application à la carte de la charia serait possible, cela afin de respecter les droits de l'homme de quiconque choisirait qu'on lui applique la charia.

    La bonne nouvelle, c'est qu'on pourra dorénavant décapiter les auteurs d'attentats islamistes, couper la main des voleurs, couper le zizi des violeurs etc. Sauf que ceux-là choisiront probablement le droit occidental, tiens, tiens.

  • @ Michèle L. Les suisses ne sont pas naïfs, ils sont éburnés et ce n'est pas les mouvements comme my tu qui vont leurs les rendre. Face aux excités de l'opinel prêt à châtrer le moindre infidèle et dont les juges étrangers s’attellent à nous imposer l’accueil, je vois mal comment nous pourrions nous en sortir sans nous battre comme de vrais hommes.

  • Dernière minute, des femmes syriennes demandent aux pays européens de renvoyer en Syrie les syriens, pour reconstruire le pays! Elles disent qu'il n'y a pas assez d'hommes en Syrie! Et ce n'est pas une fake new's! Des hommes très clairement moins courageux que les femmes qui elles sont restées là-bas!

  • "Car cette intrusion de la religion (de cette seule religion) dans ce qui est notre patrimoine, ça commence à bien faire. Bientôt on nous dira que la fondue ne doit pas se faire au vin blanc ni le bœuf bourguignon au vin rouge."

    Si Toblerone a fait partie de notre patrimoine d'antan, il faut l'oublier aujourd'hui.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Toblerone

    L'islam est la seule religion qui nous emmerde avec les règles que certains de ses adeptes cherchent à nous imposer. Le pire est la politique de ces industriels qui sans que rien ne leur ait été demandé, font des produits halal et financent ainsi, peut-être à l'insu de leur plein gré, le terrorisme islamique.

    https://www.youtube.com/watch?v=E01rLz6cb-Y

    http://cent-pour-cent-haram.blogspot.com/2013/02/le-halal-finance-les-reseaux.html

    Pourquoi ce qui est le cas pour la viande ne le serait pas pour les autres produits? Est-ce que la firme Mondelēz International a vérifié que ceux qui halalisaient le Toblerone ne reversaient pas l'argent récolté à des organisations islamique terroristes?
    D'autres entreprises (Lindt, Mövenpick, Nestlé, Emmi, etc...) se prostituent également à l'islam et font de même car le marché musulman peut être juteux. Leurs dirigeants seraient-ils prêts à vendre leurs parents pour gagner des parts de marché supplémentaires?

    https://www.bilan.ch/economie/le_boom_du_marche_des_produits_halal

    Et ça ne vaut pas mieux du côté de nos politocards. Je peine à croire que c'est naïveté qu'ils se soumettent à ce totalitarisme islamique.

  • Vous avez bien raison @G. Vuilliomenet de fustiger ces politicards en disant:"(...) Et ça ne vaut pas mieux du côté de nos politocards. Je peine à croire que c'est naïveté qu'ils se soumettent à ce totalitarisme islamique."

    N oubliez pas qu ils se soumettent aussi et tout d abord au totalitarisme des USA qui a créé Al Qayda de Ben Laden puis et de même les salauds islamistes du Khalifa Omar El-Baghdadi, horribles coupeurs de têtes et de mains dits Daech/ISIS/EI.

    Ces deniers avaient des Toyota flambantes neuves ( et modulées aux USA pour un usage militaire et exclusif à l armée américaine là bas, comme quoi!).
    Ces Toyota "blanches" avec drapeaux noirs avaient fait le voyage sous le soleil brûlant du désert de l Arabie depuis la Saoudie et de la Jordanie vers l Irak et la Syrie. Le hic est qu aucun ni un service secret étranger de renseignement digne de ce nom ni de satellites-espions ne les ont pas vues ni voyager ni arriver ...Et on nous dit que les Islamistes ne servent pas, tout d abord, l intérêt de l impérialisme américain...Et pour croire à un seul salopard de menteur il faudrait être un idiot et demi...

    Bonnes Fêtes de Noël et de Fin d Année.
    Charles 05

  • Dominique, vous avez tout à fait raison, l'islam est une idéologie d'extrême-droite (homophobie, misogynie, puissance de la religion, quasiment plus de liberté de presse et des arts, parti unique, etc.).
    Le hic, c'est que les politiques de gauche (j'y inclus bien sûr les verts) ont tous adhéré à la secte islamolâtre et qu'il est quasi impossible (j'ai essayé sans succès) de leur ouvrir les yeux, tout comme il est quasi impossible de faire sortir quelqu'un d'une secte. Or, il est déjà trop tard pour réagir dans certains pays (France, Belgique) et tous les pays européens ont déjà des villes et quartiers devenus ingérables (Malmö, Birmingham, etc.).
    Hélas, la Suisse n'y échappe pas (demandez à Saida Keller-Messhali...) mais les problèmes sont très, très bien cachés et, pour l'instant, il n'y a pas ou peu de fuites (aucune en Suisse romande) sur les difficultés rencontrées un peu partout et en particulier dans les écoles et les hôpitaux. Il faut reconnaître aussi hélas que les autorités suisses (ou les tribunaux !) ont cédé le plus souvent face aux désidératas des musulmans.

  • Les hommes de chez nous atteints de misogynie sévère ne se sentent-ils pas confortés par l'islam avec sa vision-condamnation des femmes juste bonnes à "soumettre"?

    Bons vœux pour 2O19 à tous.

  • Lorsque le poncif "cespacalislam" vous est avancé, n'hésitez surtout pas à demander à son auteur si le terroriste abattu a été emmené dans un crematorium, balancé dans une décharge ou, beaucoup plus vraisemblablement, enterré dans un carré musulman, la tête tournée vers la Ka'aba.

    Vous aurez à tous les coups, une "error 404" affichée sur le visage de votre interlocuteur.

    Et concernant la pédophilie, n'hésitez pas à enchaîner sur Teldford ou Rotterham.

  • Fulminer? ou boycotter ce truc frelaté? Les deux mon général!

    Les fabricants US ont voulu se faire de la marge, en modifiant la recette Suisse à la sauce US "business is business" - ce qui les a conduit à perte de ventes: cette douceur et souvenir d'enfance en Suisse, au goût devenu dégueulasse (quoi d'autre? vu les ingrédients de substitution) fonctionne sur l'image du chocolat fin "made in CH", gobée par les touristes - logique que les associés des fabricants US cherchent à se refaire des parts sur le marché des communautés religieuses.

    Fulminer ou boycotter? Et en faire de la pub, et y mettre la dose, pour dénoncer ce truc de régime "halal" vendu à toutes sauces, en fait simple taxe ajoutée à l'insu de notre plein gré dans tous recoins de nos vies, label "halal" dont on sait que ce n'est qu'une taxe communautaire, opaque mais bien prélevée pour le seul financement de communautés islamistes

    - Il est plus que temps de dénoncer ce que recouvre le label "halal", aux opérations fiscales pas très claires.

    Question d'égalité fiscale en toute laïcité: va falloir demander à nos zotorités de se pencher sur la légalité des prélèvements d'impôts religieux et masqués que servent tous commerçants de ces produits "halal", destinés aux financements occultes, de seules quelques communautaires religieuses - question d'égalité, de transparence fiscale et d'application du principe de laïcité.

    Mais ça va pas être facile: les partisans du label "Cacher" s'élèvent déjà pour hurler au crime de discrimination xénophobe raciste, quand le pire est à craindre: le crime de lèse-majesté.

    Le Toblerone est mort: vive le Nobletore.

Les commentaires sont fermés.