DÉBATTONS, SINON, DES BÂTONS

Imprimer

Les Français vont pouvoir s’adonner à leur occupation favorite, le verbe parlé. Ainsi en a décidé le Juvénile. Il va y avoir un Grand Débat (les majuscules ne sont pas de trop) entre la France et son Président. Les Français sont quelque soixante millions, il est donc impossible de trouver une salle assez grande, il faudra donc faire des petits groupes. Système D !

Il y avait le choix entre la parlotte à durée indéfinie qui fait gagner du temps, et la violence, parce que les gilets jaunes, ça commence à bien faire. On va donc dialoguer et cela fera plaisir à tout le monde. D’abord on évite la guerre civile qui commencerait avec le premier coup de feu, ensuite on se repaîtra de ce qui sera dit. Alors qu’en Suisse nous avons droit aux vœux de notre Président qui sont une gentille et courte politesse du Nouvel An qui n’appellent pas de commentaires, le discours de l’Élysée est suivi d’une exégèse détaillée. Le Président a parlé debout, qu’est ce que ça peut bien vouloir dire ? Il y a des mots qu’il n’a pas prononcés, c’est suspect, etc., bref on décortique que c’en est une obsession.

Les Français ne semblent jamais satisfaits du régime qu’ils ont sous la main. Alors qu’en Suisse nous avons depuis 1848 une république qui est encore une robuste et attrayante vieillarde qui a toute sa tête et qui ne changerait pour rien au monde d’appellation, la France, dans un peu plus qu’un siècle et demi, a connu une dizaine de régimes différents qui allaient de la république, de l’empire, de nouveau de la monarchie sous différents aspects, puis encore de la république puis encore de l’empire et une troisième république qui chuta pour faire place à une sorte de dictature à enfin une république qu’on croyait la dernière mais cette quatrième fit ensuite place à une cinquième qui devait être le fin du fin. Mais enfer et damnation, il y en déjà qui parlent d’une sixième ! Le bonheur serait à ce prix.

Je relis en ce moment Anatole France, cet écrivain considérable et malicieux qu’on a tort de ne plus lire aujourd’hui. Dans son Histoire contemporaine, il jette sur sa société de son temps (fin du dix-neuvième, début du vingtième) un regard vif et précis mais aussi amusé. On y trouve des exclamations qui seraient encore entendues de nos jours : « il faut sauver la France ! » Mais d’autres sont démodées, « vive l’Armée » « vive le roi » et surtout celles qui soutiennent la religion catholique, on est avant 1905 et la loi sur la laïcité. Sur ce sujet précis on recommandera dans cette tétralogie l’« Anneau d’Améthyste », qui traite de la nomination d’un évêque, affaire importantissime à l’époque. Chaque fois qu’il le peut, France traite de l’affaire Dreyfus, il est comme Zola dreyfusard et sait répondre à ceux qui déclarent que l’Armée ne peut pas se tromper quand elle accuse le juif Dreyfus et que de toutes façon un juif ne peut être que coupable, c’est dans leur sang. France sait répondre avec pertinence à ces antisémites, nombreux à l'époque. Tout fait débat.

France nous montre aussi qu’à son époque les Français descendaient déjà dans la rue (ils l’ont toujours fait, faute de connaître la démocratie directe) et se battaient entre républicains et royalistes, ces derniers étant persuadés que la république était éphémère et que la royauté ne tarderait pas à être rétablie. À la fin du dix-neuvième ! Même que la personne qui devait devenir roi était déjà connue et un gouvernement aussi, prêt à entrer en fonction le jour béni du rétablissement de la monarchie.

Donc, si vous trouvez Anatole France dans la bibliothèque du pépé, n’hésitez pas, je vous promets une lecture divertissante.

 

 

Vive Henri IV Ce roi vaillant
Ce diable à quatre
A le triple talent
De boire, de battre et d’être un vert galant
(Début de l’hymne royaliste, si, si ça existe)

Lien permanent 5 commentaires

Commentaires

  • la "grande" astrologue "elisabeth tessier" favorite de mitterrand, dans ces prévisions pour 2019 nous append qu'Ur'anus est derrière ............."Jupiter", une bonne partie de l'année! Là on est comblé!

  • Je suis pour le rétablissement de la peine de mort limitée aux terroristes et à toutes personnes profitant des la faiblesse de l'autre. Viol, torture, mariage forcé des gamines, excision etc.

    Mais, objection, ce n'est pas prévu au débat ! Il ne reste qu'à interdire les ou l'islam tel qu'il apparaît désormais.

    Là, je débat seul...........quoique.

    Gilet jaune depuis 1 mois, je le resterais le temps que ma retraite soit ré-indexée sur l'inflation. Ça peut durer toute l'année 2019 !

    Les Gilets jaunes ne sont pas méchants Mr Thomann, ils sont têtus, déterminés, plus lorsque des hauts fonctionnaires touchent plus de 15 000 € à ne rien faire dans des commissions bidons.

  • Et voilà les (Gilets Jaunes Canadiens) qui viennent "fraterniser" avec leurs cousins français, je sens bien ce "printemps" va être très "Gilets Jaunes"! Et toujours pas de stars de la chansons qui viennent chanter en groupe par solidarité avec les Gilets Jaunes!! C'est pas assez exotique comme sujet!

  • Yahoooo déjà 100'000 Gilets Jaunes au Canada! Le printemps va être assez CHÒÒ!

  • "Alors qu’en Suisse nous avons depuis 1848 une république qui est encore une robuste et attrayante vieillarde qui a toute sa tête et qui ne changerait pour rien au monde d’appellation."

    Vous êtes sûr ?

    La Suisse, une "république" ?

    D'autres commentateurs, parmi lesquels de fervents patriotes, s'étaient bornés à

    la qualifier de "démocratie".

    Quelle déception !

Les commentaires sont fermés.