LE RÉCIDIVISTE

Imprimer

Le président Macron (Choupinet pour ceux qui le tiennent en piètre estime) avait décidé de se surveiller à l’oral. Il n’insulterait plus les Français en les traitant de pochards, d’illettrés, de fainéants, de déconneurs. Il s’abstiendrait de proférer des énormités comme ‘il n’y a pas de culture française’.

Mais c’est plus fort que lui, il faut qu’il lâche régulièrement une ânerie qui fait douter de sa maturité politique ou de sa maturité tout court. Cette fois, il s’en prend à la Suisse, pas pour nous insulter, mais pour dire ce que vaut notre système démocratique.

Mot à mot : La France n’est pas la Suisse. Et la Suisse ne va pas aussi bien qu’on le dit… D’ailleurs, les Suisses commencent par poser des questions de gauche et finissent par donner des réponses de droite.

On aurait voulu des exemples. Parce que cette dichotomie droite-gauche, elle a fait son temps et ne veut plus dire grand-chose. Une idée, une loi est bonne ou ne l’est pas, peu importe qui la promulgue. La notion de gauche et de droite date de l’Assemblée Constituante de 1791, les partisans du roi absolu siégeaient à la droite du président, ceux qui voulaient restreindre ses droits à sa gauche. On ne parlait pas de l’UDC et des socialistes.

La question taraude les Français : Macron est-il de gauche ou de droite. La preuve que la question est oiseuse, c’est que les avis sont opposés. Ils devraient s’en foutre. Depuis de Gaulle, les présidents français sont des monarques avérés, c’est à peine s’ils ne se domicilient pas à Versailles. Macron a pour ce lieu une préférence affichée. Alors, de gauche ou de droite, pff !

On a cette impression que la Suisse fait bisquer le président. Ce qu’il dit (il paraît que c’était sur le ton de la boutade) oublie ce point essentiel : notre démocratie directe, avec ses défauts et ses résultats parfois décevants, c’est notre poumon, c’est notre oxygène, l’air pur des montagnes vient après. Les Français n’ont pas ça. Quand ils ont besoin de respirer, ils descendent dans la rue…

Même qu’ils sont en grève au moment où j’écris ces lignes. La grève est un évènement rarissime en Suisse. Je crois que le président français a tort de se gausser.

 


L’État, c’est moi. (Louis XIV, le roi soleil, et aussi Macron, mais lui c’est plutôt comme la lune).

Lien permanent 16 commentaires

Commentaires

  • " Et la Suisse ne va pas aussi bien qu’on le dit… "
    Ben voyons! Il a vraiment dit ça? A ranger dans le même tiroir que la Guyane est une île. La Suisse va en tout cas mieux que la France, sinon pourquoi les frouzes se bousculent-ils pour venir travailler en Suisse...
    Bref, comment appelle-t-on un individu qui dit des mensonges et des conneries?
    Pauvre France.

  • "choupinet" me semble trop gentil, c'est un pseudo pour un petit chat sympathique, pas pour un mini-dictateur en bras de chemise, ou alors choupi'niais!!!! En tout cas là on est face à une vraie affaire de corruption, digne du "watergate"!!! ça va faire un film formidable genre, (l'enquête corso/russe) avec "clavier" dans le rôle de (choupi'niais-jack palmer), mais sans les palmes ni le tuba!!!!

  • La tradition politique du pays (ou du royaume, si l'on préfère), ne permet pas aux Français de comprendre la démocratie telle qu'elle est pratiquée en Suisse. Peut-être ne pourrait-elle pas être appliquée dans ce pays d'ailleurs, qui ne connaît que le combat et non le compromis.
    On en a eu un exemple récemment lors du vote sur les subsides proposées aux paysans qui n'écorneraient pas leurs vaches, ce qui est devenu "les Suisses ont voté à propos des cornes des vaches", ce qui ne reflète justement pas le processus de négociations, de propositions et de contre-propositions qui a abouti à cette votation.
    Pour la majorité des Français tout cela se résume à l'idée de la RIC, soit un choix fait au niveau national, sans qu'interviennent toutes les étapes du processus aux niveaux "inférieurs", communal et cantonal, et sans le reste de l'arsenal qui l'accompagne chez nous.
    P.S.
    Il faut reconnaître que certains Suisses n'ont pas été plus fins dans leur compréhension du sujet.

  • « Choupinet pour ceux qui le tiennent en piètre estime »

    Moi je dirais plutôt: "Mère-Deux".... sans vouloir offenser notre estimable collègue "Mère-Grand".

  • Les Suisses l'ont un peu facile. Surtout les Suisses romands, dont au sujet desquels on se demande s'ils le sont vraiment, Suisses. A mon avis, non. Les Romands sont des petits pisseux qui aimeraient bien être français, qui font tout comme les Français, la grève justement, et c'est bientôt tous les jours que les fonctionnaires genevois la font pour battre leur propre record du plus haut salaire mondial dans la catégorie "super-jeanfoutre". S'il y a tant de démocratie en Suisse, c'est parce qu'elle est constituée de cantons, et que deux tiers parlent allemands ou plutôt un des divers dialectes schwytzerdütsch, le restant parlant principalement français - enfin, qqch qui ressemble à du français...- ensuite du tessinois qui ressemble à de l'italien et du rumantsch qui ne ressemble à rien, enfin disons un peu au portugais : Bon di, Bom dia...
    Alors le jacobinisme en Suisse, le schyzerdütsch pour tout le monde, facile de comprendre que cela va pas le faire. Pas besoin de ce gargariser à l'infini de cette évidence, mieux vaudrait avoir parmi nous des personnages politiques de la hauteur de ce Choupinet capable de tenir 6 heures face à des assemblées de maires, qui ne sont pas vraiment les derniers des derniers...
    Les discours de certains commentateurs sur Macron sur cette plateforme TdG est vraiment à vomir. Si j'étais blogueur, je les jetterais sans la moindre hésitation, ces pustulents de la matière grise...

  • @Géo, et où voulez-vous en venir avec votre diarrhée verbale? Que tentez-vous de démontrer? Au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, il s'agit d'un blog où tout le monde a le droit de s'exprimer surtout lorsqu'on a quelque chose à dire. "C’est une grande misère que de n’avoir pas assez d’esprit pour bien parler, ni assez de jugement pour se taire.” C'est de Pierre Dac, un français qui lui, savait écrire sa langue maternelle.

  • Alors Géo, toujours sous pseudonyme? J'imagine qu'ainsi abrité lorsque vous traitez les Romands de pisseux, vous vous excluez. A la bonne heure. A moins que vous ne soyez français, alors vous usez d'un mot malveillant à l'égard des citoyens d'un pays voisin et quelquefois ami.
    Sur un point, je vous donne raison: lorsque on met une majuscule à l'adjectif suisse, lorsqu'on écrit dont au sujet desquels, lorsqu'on écrit ce gargariser, lorsqu'on écrit les discours... est à vomir, cela ressemble en effet à du français mais ça n'en est pas.
    Le bonjour chez vous.
    Thomann

  • Macron se comporte comme certains ici, une personne n'est pas le reflet d'une autre. Mettre tous les français dans le même sac dénote un e faiblesse de l'esprit anti-français. Mais que faire face à des incultes racistes? Rien, à part les laisser dans leur caniveau.

    Même chose en Suisse.Le meilleur pays du monde en presque tous domaines C'est marrant trois de nos neveux très qualifiés exercent en Suisse, ils ont entre 24 et 26 ans sur des activités très performantes comme le piano. Ils adorent votre beau pays et la mentalité. Bon, il y a des cons comme partout dans ce monde.

    Macron est un inculte, à fréquenter sa grand-mère il ne s'est pas arrangé.

    Mère-Grand, mon point de vue est très différent du votre, si -des et non -les français ne comprennent pas la Suisse et son système c'est c'est par ignorance et volonté se savoir. Cependant, de plus en plus de français s'informent, ça fait son bonhomme de chemin.

  • A l'origine française puis par le divorce de mes parents ma mère étant suissesse je devins double nationale et le restai au moment de mon mariage avec un Français. S'il fallait choisir le pays, un seul, ce serait la Suisse. si les gilets jaunes croissaient en Suisse et dénonçaient le coût des primes de base de l'assurance maladie je rejoindrais le mouvement en suggérant à propos des petites balles empoisonnées qui nous font retourner au temps des gueule cassées que ces saletés qui atteignant aussi bien les coupables que les innocents par le fait relèvent de l'attentat.

    Mais la Suisse utiliserait-elle de telles saletés?

  • Des Suisses romands qui parlent mal le français et qui en plus ne savent pas l'écrire sans fautes d'orthographe, j'en connais déjà un: Géo, l'arroseur arrosé.

    Sans parler du contenu haineux. Un grand frustré ce Géo sous pseudo!

  • En parlant des Français qui viennent travailler chez nous: un petit exemple perso. C'est là qu'on voit comment va la belle France.

    J'ai plusieurs collègues français qui sont enseignants comme moi au collège à Genève, un effet des bilatérales . Certains ont été auparavant profs dans un "bahut de la République" de l'autre côté de la frontière. Ils ne veulent plus remettre les pieds chez eux: ici le salaire est 3 à 4 fois plus élevé, les conditions de travail sont juste incomparables ne serait-ce qu'au niveau des bâtiments, des structures d'organisation et de la liberté académique, ils avaient des classes à 30 élèves ou davantage, chez nous la moyenne c'est 22 et le maximum 24, et ici les profs sont respectés et considérés.

    Un de ces collègues m'a dit un jour en se marrant: tu vois, le problème de la France, c'est que dans mon lycée à Ferney, quand on veut des craies blanches pour le tableau noir, faut faire une demande au ministère à Paris. Tout est dit ou presque.....

  • Défense du Géo : une espèce en voie de disparition ?

    Je n’ai pas été mandaté pour me faire son avocat, mais j’estime que la volée de bois vert que vous lui administrez à propos de son orthographe est injustifiée. S’il en est un dont la syntaxe et l’orthographe prêtent à sourire, ce n’est certainement pas lui. Je ne m’explique ces fautes très inhabituelles chez lui que par une relecture trop rapide, un correcteur défaillant, peut-être un état d’ébriété mal maîtrisé, allez savoir…

    Quant au « dont au sujet desquels », c’est une expression impropre certainement pour l’Académie, mais je l’ai entendue en dérision dans le parler vaudois volontairement provocateur de certains humoristes…

    Lui faire reproche d’utiliser un pseudo : nous sommes nombreux à le faire, sur ce blogue même. A partir du moment où vous exprimez des opinions qui ne vont pas forcément dans le sens du poil de la doxa ambiante, que vous ne figurez pas parmi les thuriféraires qui encensent les tauliers desdits blogues, vaut mieux se protéger connaissant la vilenie de certaines âmes humaines. Vous feriez mieux de le ramasser sur le fond : il a traité les Romands contempteurs de Macron de pisseux, c’est peut-être inconvenant pour tous les intervenants qui ont des problèmes d’incontinence, mais ça reste tout de même moins fort que s’il les avait traités de merdeux. Pour le reste, vous connaissez son côté brut de décoffrage, il dérape parfois dans la virulence vitriolée, mais on a besoin de cette sorte de trublion, cela amène du débat, de la vie. Sauvons le Géo !

  • ""Les Français n’ont pas ça. Quand ils ont besoin de respirer, ils descendent dans la rue…""

    C'est exactement ça depuis que les syndicats se sont politisés à outrance touchant des subvention de l'Etat et voiture avec chauffeur. Le Français ne raisonne plus avec des faits, mais en fonction de ses sentiments perso, sa culture, ses croyances et se fréquentations. L'éducation ayant été investie par la gauche depuis 1968, les jeunes sont souvent de ce côté, beaucoup croient que nous sommes gouvernés par les juifs, les francs-maçons et les illuminatis ! Bon,

    La société de consommation, ou les aides sont sacrées a fait le reste. C'est un autre monde. Quant à la Suisse, ça reste un beau pays en voie d'islamisation, l'arabe sera prépondérant dans les années à venir. Ne restera que les montagne et l'or qui se cache dessous........

    Allez gouverner un pays ou, qui plus est, l'islamisation fait aussi ses ravages dans tous les domaines?

  • Gieslebert: on a besoin de "troublions" cohérents et qui ne soient pas malveillants. S'ils écrivent bien et avec esprit, c'est encore mieux. Sinon, le style Géo, c'est la fachosphère, précisément ce qu'on reproche à tous ces intervenants trouillards qui écrivent sous pseudo, et pour cause.

  • Vous rédigez fort bien et m'êtes internetement fort sympathique.

    Cependant, ne comprenez-vous pas que chaque intervention médiatique de Macron est fondée sur une étude détaillée d'une équipe de com ?

    Sauf à vous ridiculiser, essayez de changer de cible ...

  • Ha, une équipe de com qui n'arrive pas à empêcher les sorties de sa Majesté Gaffeur premier, sont nuls!
    D'abord, avoir besoin de communicants indique un manque de sûreté. Peut-on imaginer un de Gaulle,un Mendès-France, un Winston C. avoir recours à des aides avant de concevoir un discours?

Les commentaires sont fermés.