2 + 2 = ?

Imprimer

Vous ne trouvez pas ? Alors je vais vous aider. On va se servir de nos doigts. On laisse de côté le pouce, on a donc encore l’index qui sert à désigner, le médius qui est celui du milieu, vous en avez combien déjà ? Deux ? Maintenant vous ajoutez l’annulaire qui peut servir à mettre une bague et l’auriculaire, appelé aussi le glinglin, qui sert à se gratter l’oreille. Ce qui fait encore deux. Vous avez maintenant combien de doigts devant vous ? Ben oui, quatre. Vous voyez, c’était pas si difficile. On appelle ça une addition.

Maintenant un exercice plus avancé. On va voir. Soit une femme d’Afrique, Maghreb ou sud du Sahara, peu importe. Elle vit en France et met au monde six lardons musulmans, qui grâce à l’aberrant droit du sol sont français. D’autre part une Française de souche gauloise ou d’origine italienne, espagnole, polonaise, que sais-je ? offre au pays deux niards qui seront eux chrétiens, juifs ou rien du tout.

Le problème à résoudre : combien y a-t-il de mouflets musulmans en plus par rapport aux non-musulmans. Vous devez faire une soustraction cette fois: six moins deux, oui quatre, bravo !

Cette opération n’est pas qu’arithmétique, elle a une visée démographique et aussi sociologique. Si l’épisode six-deux se répète sur la durée, et il n’y a aucune raison pour que cela ne soit pas le cas, il va arriver que la France devienne peuplée en proportion de six musulmans africains pour deux occidentaux leucodermes et non-musulmans.

Et ces musulmans, bien plus fanatisés que leurs aînés, étant donc français, vont voter, ils le font déjà et bien des politiciens actuels doivent leur élection à ce vote en promettant des mosquées et autres bienfaits. Allah étant résolument akbar, ces petits jeunes gens vont voter pour lui, je veux dire pour un système qu’ils disent émaner de lui et s’appelle la charia, si supérieure à cette notion vieillotte de démocratie. Le peuple qui déciderait des lois ? Laissez-les rire.

Je me trompe, je fantasme, j’affabule ? Pas le moins du monde. Il y a déjà en Belgique des élus municipaux qui déclarent que leur but est l’instauration justement de cette charia. Quand ils auront la majorité. Suffit d’attendre.

En Angleterre, et dans d’autres pays aussi, une loi scélérate autorise la vente et la consommation d’alcool. Mais là aussi, l’islam veille : des commandos musulmans parcourent les rues et attaquent ceux qui sont pris en flagrant délit de se régaler d’une pinte. Allah, dans son akbar sagesse, interdit les produits éthyliques. Remarquez qu’il y a là une sorte d’imprécision qui surprend venant du Parfait : le Coran dit quelque part qu’il ne faut pas arriver bourré à la prière, mais comment pourrait-on l’être si la vente d’alcool est interdite en pays musulman. C’est à n’y rien comprendre.

Cette charia, nous n’en voulons pas. Il faut une levée en masse des voleurs menacés de chirotomie (amputation des mains), des adultères de lapidation, des homos de défenestration et des soiffeurs de mise au régime sec, que tous ceux ainsi concernés manifestent avec vigueur contre ce qu’on est bien obligé d’appeler des juges étrangers, notre vieille hantise. Sans parler des vignerons qu’on prive de leur gagne-pain. Vous voyez ces vignobles valaisans haut perchés transformés en champs de céréales ? Ou devenus de verdoyantes prairies ?


Nom d’un autre, maison close, excrément (juron violent édulcoré Thomann)


Lien permanent 4 commentaires

Commentaires

  • Pieds dans le plat. Vous méritez donc (et c'est un compliment) les dénominations de xénophobe, islamophobe, futurophobe même.

  • Il vous faut lire l'avant dernier opus de Houellebecq. "Soumission" illustre votre démonstration arithmétique avec un réalisme tel que peu y voient une fiction.

  • Et comme pour l'autre, guerre, les mêmes oseront dire : "on ne savait pas" . Mais la difference c'est qu'ils seront aussi du voyage en wagon; à moins qu'ils ne s'accroupissent.

  • L'Occident en particulier l'Europe sont touchés et donc menacés à moyen terme.

    La différence avec le passé, aujourd'hui les réseaux sociaux permettent un débat mondial sur le concept mortifère, ça ne se passera pas comme ils le souhaitent.

    1 nomme averti en vaut 2

    Avant, il n'y avait pas de débat sur l'islam; aujourd'hui, il est mondial, Nul doute qu'il y aura de la casse avant que la charia nous soit imposée. Je suis optimiste pour le long terme. Ils mentent comme ils respirent, la taqiyya ne suffira pas.

    Une deux, une deux, une deux etc.....

Les commentaires sont fermés.