TU ME FAIS LA BISE ?

Imprimer

Le combat féminin est respectable. Demander l’égalité de traitement, une meilleure représentation des femmes dans les postes-clés, certes. Se dresser contre le machisme qu’on trouve, sournois, dans les assemblées, on ne peut qu’approuver. Demander d’être jugées, et équitablement, sur ce qu’elles font et non sur ce qu’elle sont, mais oui.

Elles veilleront cependant à ne pas demander l’irréalisable ou le peu souhaitable. Il est parfaitement indifférent qu’il y ait autant de femmes que d’hommes dans un parlement ou un gouvernement. Il y a en France des femmes ministres à la compétence discutable pour ne pas dire plus. C’est vrai aussi de ministres hommes mais faut pas le dire. L’impossibilité de l’égalité trouve son exemple en Suisse : le Conseil fédéral est composé de sept membres, il comprendra forcément quatre hommes et trois femmes ou, dans le meilleur des cas, quatre femmes et trois hommes.

Cela dit, il serait souhaitable que les féministes raisonnables ramènent à la raison celles qui par leurs revendications imbéciles jettent le ridicule sur tout le mouvement.

Voyez plutôt : il est arrivé à des microcéphales, allemandes mais reprises par des françaises, de trouver que le baiser au vainqueur du Tour de France, ou de toute autre compétition, avait quelque chose de sexiste et était par là condamnable. Elles n’ont pas dit sexuel mais ces effarouchées ne devaient pas être loin de le penser. Une pétition circule, déjà signée par vingt mille idiotes. Nous ne voulons pas être des potiches, pas être la récompense qu’on offre au vainqueur, nous ne sommes pas des objets.

Comment peut-on arriver à une telle épaisseur de bêtise ? Une bise est une bise, rien d’autre. Elle n’est pas un baiser langoureux. En l’occurrence, elle introduit un élément gracieux dans un évènement qui n’en comporte guère. Un mollet de coureur, multiplié par deux cents, ça peut être sportivement beau, mais ça n’est pas gracieux. Longue vie donc à ces demoiselles du Tour, qui ne sont d’ailleurs pas comme l’affirment ces effrénées habillées sexy. Mais on les choisit charmantes, c’est la moindre des choses.

Tu m’fais la bise, avec ses variantes (On s’fait, il m’a fait…) est une phrase qu’on entend souvent sous nos cieux francophones. C’est celle de la grand-mère à son petit-fils, celle d’un gamin et d’une gamine de l’école primaire, celle d’un client à la patronne du bar, les exemples sont nombreux et on n’y trouve pas l’ombre d’un sexisme, encore moins de sexualité. Ce qui peut se passer ensuite n’entre pas dans cette rubrique.

Les femmes ne nous sont pas supérieures (oh si, quelquefois !) ni inférieures (ça c’est l’islam), elles nous sont complémentaires, donc nos égales. Et puis il faut arrêter de considérer la cuisine comme une activité mineure quand ça n’est pas celle des grands chefs. Ma mère, je me souviens, y passait de longs moments (alors qu’elle aurait pu être dactylo !) sans déprimer aucunement. Elle y faisait une bonne centaine de tartes aux fruits par année (pâte naturellement faite maison, elle avait sa fierté) et autant de verres de confiture. Sans compter la becquée quotidienne pour une famille de trois, chaque fois une réussite.

En plus de la Küche, elle s’occupait du Kind que j’étais. Il n’y avait qu’un seul K qu’elle ne pratiquait pas, elle n’allait pas à la Kirche. Élevée (façon de parler) par les Sœurs en Alsace au début du siècle désormais précédent, elle pensait avoir suffisamment donné à la cause féminine.




Les connes, ça ose tout, c’est à ça qu’on les reconnaît. (Audiard, modifié Thomann).
Lien permanent 17 commentaires

Commentaires

  • MDR MDR ( pour la modification)
    Mais venant de vous Mr Thomann .....Pas grave! :) Aussi, j'vous fais un très gros bisou! :)))))))

  • Le féminisme est à l’humanité ce que le pré d'à côté est à une vache. Elle croit que l'herbe y est plus verte avant d'y 'être aller brouter. Puis une fois revenue elle se demande ce qui a bien pu l'y attirer... La réponse n'est pas dans l'herbe mais dans la vache.

  • Sur ce coup je ne partage pas. Et pourtant dieu sait à quel point je déplore ces dérives de genre comme je le relevais sur mon blog lors de la manif du 14 juin.
    Je me suis toujours senti mal à l'aise avec cette coutume de la bise au vainqueur par deux nymphes. Et oui, je trouve cela dégradant pour la gente féminine sans justification, sans apport et tellement artificiel que ça en perd le sens.
    Maintenant je tempère avec la conviction que c'est de l'argent facilement gagné pour ces gamines qui profitent de ces rituels bientôt obsolètes.

  • Le droit de vote accordé... "sur le papier" les salaires calculés en tenant compte des formations et des qualifications, la contraception entrée dans les mœurs, la décriminalisation de l'avortement (lequel ne "devra jamais devenir un moyen de contraception banalisé, anodin!") nos responsables de Suisse romande déclarèrent officiellement terminé le militantisme féministe (non compris le MLF).
    Aux femmes, désormais, de se défendre en fonction des acquis "sur le papier"!

    La démarche ex féministe présente est sociale… humaine, fraternelle ou solidaire.

    Follement dangereux voire "pathologique" le dit "féminisme" d'aujourd'hui.

  • Wenn d’maidler pfiffe un d’hähner kräje, soll m’r ne de hàlz rùmdräje => quand les filles sifflent et les poules chantent, il faut leur tordre le cou (*)

    (*) citation d'intérêt ethnographique sans lien avec les convictions personnelles du blogueur et de son visiteur

  • Bienvenue rabbit :) J'adore vous lire!

  • "Les femmes ne nous sont pas supérieures"
    Oh que si, vu que les hommes sont des femmes à qui il manque quelque chose.

  • Moi je dirais que les hommes sont des femmes avec quelque chose en plus. Et c'est pas forcément plus facile de vivre avec.

  • Ah, je vois que vous avez loupé les cours de biologie.

  • A ces féministes, il leur manque l'élégance en tout. Que dire de certains hommes.......
    Les hommes veulent ressembler aux femmes, les femmes aux hommes. Comment s"y reconnaître? Les homosexuels et les lesbiennes ont trouvé la parade. L'avenir sera gay, enfin, presque.....

  • Vous évoquez l'islam:

    http://islamisation.fr/2019/08/07/munich-le-centre-islamique-enseigne-aux-musulmans-que-la-femme-vaut-moins-quun-homme-selon-le-coran/

    Bizarre, les féministes ne manifestent pas ou peu !

  • La bise au gagnant, pose clairement une question du genre...

    La présence arbitraire de gracieuses demoiselles peut être considérée comme discriminante vis-à-vis de la communauté LGBTQP+. Va falloir exiger aussi la présence de deux beaux JH G, T, ou Q et de petits garçons pour la bise à un vainqueur G, Q, P ?

    À moins que les GBTQP ne puissent participer au TF. P'têtre qu'on pourra s'économiser les petits garçons, les prêtres ne participant pas à l'épreuve.

  • Ce n'est qu'un retour de bâton de siècles de domination de l'église catho et autres sectes préfèrent visiblement les petits garçons. Une sorte de pédocratie encore en émois malgré les coups de semonces annonçant une apocalypse de plus en plus proche en ce qui les concerne.

    Ce qui, au grand soutien d'un pape résolument pro-jeunes hommes venant du continent africain tombe mal, vous avez d'un coté des males occidentaux de plus en plus féminin et de l'autre des conquérants totalement imbus de leur testostérones et de leurs manies de découper des femmes, mais le plus surprenant, ce sont ces féministes qui seraient prêtes à se sacrifier pour défendre les lapidateurs qui n'attendent qu'une chose, les couvrir des pieds à la tête avec des tissus sombres.
    On vit une époque formidable

  • Tous les jours, vous ouvrez le journal, qui d'ailleurs ne publie pas le quart de la moitié des actes commis par des migrants, et vous voyez (tous les jours), femme agressée au couteau, un passant se fait poignarder, sans parler des tentatives déjouées en Europe à 90% par les services de renseignements israéliens. Et c'est Israël qui est condamnée tous les 15 jours par les pantins enturbannés et autres socialos à l'ONU.

    Le premier ministre Orban a déclaré à son homologue saoudien : "vous voulez ouvrir une mosquée à Budapest, pas de problème, dans ce cas vous nous autoriser de construire une église à Riad" fin de citation !

    L'acteur américain Richard Gere s'est rendu avec son hélico sur un navire qui va chercher des migrants le long de la cote libyenne, Salvini lui a fait savoir : " Pourquoi ne les accueillez-vous dans les nombreuses villas que vous possédez" fin de citation !

  • Les femmes nous sont bien supérieures. Ne serait-ce que parce seuls les hommes deviennent dictateurs et massacreurs de peuples. Bon, on a bien Lady Macbeth et ses imitatrices, mais elles ont toujours eu besoin d'un mec pour voir le sang.

    Et si de jolies femmes nous embrassent à la fin d'une course cycliste, c'est qu'elles ont reconnu qu'un homme, le vainqueur de l'étape en l'occurrence, mérite ce petit cadeau spécial: c'est qu'un cycliste, c'est un vrai mec qui sait souffrir seul sous la pluie et le cagnard, qui ne simule pas comme les joueurs de foot gominés et tatoués, ou les catcheurs débiles, ou les culturistes gonflés à bloc, ou encore les idiots des tv-réalités.

    Moi je dirais même que pour le repos du guerrier, ce cycliste mériterait de la part de ces jolies filles plus qu'une bise et un bouquet de fleurs, mais là je m'autocensure.....

  • Avoir tant lutté et pendant tant d'année pour militer en faveur de la soumission à la charia, on aura jamais vu aussi absurde dans toute l'histoire de l'humanité !

    En réalité ces féministes ne militent pas pour "l'immigration" et encore moins pour la cause des réfugiés, elles militent ouvertement pour l'immigration d'envahisseurs faisant la promotion de la charia avec tous ses aspects abjectes.

    Pourquoi ces "féministes" militent-elles autant pour des migrants excluant leurs femmes, pourquoi militent-elles pour des populations représentées à 90% de males ?

    Regardez les photos de ces embarcations sur la méditerranée, que des hommes, qui plus est composée de musulmans pas si modérés que ça, voir le contraire. La question est, est-ce que ces pays laissent "fuir" des sujets qui ne sont pas affiliés à des mouvances extrémistes ?

    Ces féministes ne financent-elles pas des mouvements ouvertement en faveur d'un islam extrémiste ?

    Il suffit de voir le nombre incroyable de viols, de meurtre commis par ces fidèles de l'islam envers des femmes depuis quelques années, plusieurs gouvernement organisent des cours pour ces assassins-violeurs potentiels pour leur expliquer que ce n'est pas bien de violer ou de tuer des femmes comme c'est le cas. Mais vous vous rendez compte ?

    Et en tête de toutes les manifs pro-envahisseurs , qui voyez-vous ?

    Des femmes aux couleurs du féminisme !

    Des féministes manifestant aux cotés de représentants des églises catholiques et autres imams officiellement adeptes de la lapidation ainsi que des mutilations entraînant la mort de millions de fillettes, d'une soumission sans limite ainsi que d'être considérée comme des objets secondaires !

    Inexplicable !

  • Et pendant ce temps, la presse annonce que les "héros" de l'humanitaire se vautrent dans le stupre et en compagnie de jeunes garçons issus des camps entretenus par les contribuables européens et suisses, pourquoi Pierre Krähenbühl est-il toujours en post ?

    Le scandal serait si important qu'il ne faille rien changer, Pierre cacherait-il d'autres complices dans ses nombreuses "virgins islands" du soleil levant ?

Les commentaires sont fermés.