CES FILLETTES QU’ON MANIPULE

Imprimer

On ne me fera pas croire que l’adolescente suédoise astucieusement nommée par une correspondante ‘sainte Greta du buisson ardent’ n’a pas été un peu poussée à se donner en spectacle, par ses parents d’abord, flairant la bonne occase de se faire une petite notoriété accompagnée d’un peu de fric facilement gagné. Si on sait y faire, un enfant prodige peut rapporter pas mal.

Là-dessus viennent se greffer des organisations qui ont les mêmes motivations intéressées et qui vont vous organiser une mise en scène grandiose, école buissonnière du vendredi, une gentille touche pour rappeler l’âge stupéfiant de la gamine, puis saut dans l’âge adulte avec réception devant les parlementaires conquis, conférences de presse, et surtout cette traversée en bateau à voile, ha, la trouvaille ! Reste à savoir comment se fera le retour, bateau à rames ou Boeing 747 comme tout le monde ?

Il faut ajouter que les parlementaires français qui ont écouté SGBA avec le respect dû à son immense savoir écologique se sont empressés de voter dans la même journée l’accord CETA avec le Canada qui est en contradiction totale avec ce qu’ils avaient entendu le matin. Il semble qu’il y a là un manque d’intelligence, ou alors il s’agit d’intelligence avec l’ennemi, histoire de ne pas causer du chagrin à Macron qui ne se soucie guère pourtant d’écologie sauf dans ses discours hypocrites et risibles. Bref, chou blanc pour sainte Greta. C’est dire son impact réel.

On passe de l’international au cantonal avec un sujet semblable. Des filles d’un établissement secondaire lausannois se sont offusquées du langage d’un de leur profs qui avait employé en classe des mots qu’on ne prononce qu’au bistro, et encore. En général, les filles qui entendent un gros mot, vulgaire ou sexuel, rougissent (pas toutes) et y vont d’un petit rire sous cape et ça s’arrête là. Si tu t’imagines, fillette, fillette...

Pas chez nos donzelles lausannoises. Elles se sont fendu d’une lettre au directeur, se disant choquées de ce qu’elles entendaient de la bouche du prof. Résultat : le prof est convoqué chez le dirlo qui lui signifie qu’il peut plier bagage, il ne fait plus partie de l’établissement. Comme ça d’un coup.

Ce qu’il faut savoir à ce point de la partie et sous réserve de vérification bien sûr, c’est que le prof commentait un texte de Virginie Despenthes, auteur sulfureux mais qui fait un tabac (blond) en librairie. Le titre de son roman ‘Baise-moi’ indique bien qu’on est loin du roman à l’eau de rose. Les mots incriminés étaient ceux de l’auteur, pas les siens. Ce livre aurait été décrété lecture obligatoire par les maîtres de français de ce degré. Reste à savoir si les autres maîtres ont obéi à cette injonction et en ont alors gommé tout le scabreux.

On en est là : un prof de trente ans de carrière sans un seul blâme mis à pied dans l’heure et sans possibilité, ‘pour cause de vacances’, de plaider son cas auprès des autorités scolaires du canton. Tout tourne autour de cette lettre. Est-elle un motu proprio de jeunes demoiselles sincèrement outrées ou, comme on peut le flairer, de parents psycho-rigides, appuyés par des forces occultes ravies de se payer la chute d’un prof qu’on dit un syndicaliste un peu turbulent. Suivez mon regard.

Quoi qu’il en soit, nous avons affaire là à un déni de justice, à un harcèlement d’un citoyen qu’on empêche de se défendre. La méthode avait cours chez les bolcheviques et les nazis et maintenant encore chez le dictateur Erdogan qui n’hésite pas à mettre des profs au gniouf par grandes pelletées. Elle ne grandit pas le système vaudois.


Pour ma coda, et pour vous livrer le fond de ma pensée, je vais utiliser le dialecte, zurichois en l’occurrence, à l’origine d’une certaine expression. Si vous ne comprenez pas, vous trouverez bien dans votre entourage un schtaubirn qui vous aidera, ils sont partout.
Ich has villicht falsch, aber ich ha de iidruck, dass es sich um e watländerei handelt, s’hät scho gämfereie ghä, dort unne muess me julig ufpasse, die mached alles verkhert.

Lien permanent 35 commentaires

Commentaires

  • Dans le Val de Loire, les fillettes servent avant tout à étancher la soif des gosiers en (Des)penthes…Il est permis de les manipuler avant de les déboucher...

    Qui a écrit que " le calembour est la fiente de l’esprit qui vole ? *

  • Le titre du roman incriminé, roman imposé, BAISE-MOI, rien que le titre est vulgaire.
    La faute n'est-elle pas celle de ceux qui ont imposé cette lecture?

    Si la faute appelle châtiment qui châtier!?

    Le prof qui a obéi ou ceux qui ont imposé cette lecture?

  • Le CSA embastille le marquis de Sade
    France Culture a lu à l'antenne des extraits des 120 journées de Sodome du marquis de Sade. Et écope d'une mise en demeure. Censure !

    Raphaël Enthoven, qui présente l'émission incriminée, conteste, ce matin dans sa chronique matinale sur France Culture, la décision des Sages. Il rappelle que son émission, Les chemins de la connaissance, a consacré non pas une mais cinq émissions de 50 minutes au cours d'une semaine Sade, un auteur entré dans la Pléiade. Il rappelle aussi que les textes lus les autres jours étaient bien pires que le passage des 120 journées de Sodome où un évêque sodomise un "pauvre type" puis l'ampute des doigts. Les autres textes, Les infortunes de la vertu, Les propriétés du vice, La philosophie dans le boudoir, contenaient des sévices encore plus dérangeants... Pourquoi Les 120 journées de Sodome plutôt que les autres ?

  • Faut-il rire ?

    Les vaudois sont spécialistes, je ne sais pas si c'est le Dézaley ou le La côte, ou alors le papet et sa saucisse, mais n'oublions pas à qui nous avons à faire, car une histoire aussi stupide ne pouvait pas avoir lieu ailleurs, un petit rappel :

    Le Major Davel, héros vaudois :

    Alors que les Vaudois se montrent réticents à l'introduction du Consensus helvétique, des visions mystiques enjoignent à Davel de libérer sa patrie du pouvoir bernois. Le 31 mars 1723, il entre dans Lausanne accompagné de 500 à 600 soldats réunis pour une inspection, à un moment où le bailli bernois est absent1. Là, il rassemble le conseil municipal et lui présente un manifeste, par lequel il reproche de nombreux abus au gouvernement de Berne. Il rend alors public son plan visant à l'autonomie du Pays de Vaud. Le Conseil municipal feint l'intérêt face à ces doléances, mais adresse dans le même temps un rapport secret immédiat à Berne: Davel est arrêté le 1er avril et maintiendra même sous la torture que son entreprise lui a été suggérée directement par Dieu et qu'il n'a pas de complice. Il est condamné à mort par le tribunal (lausannois) des bourgeois et citoyens, et décapité le 24 avril 1723 au gibet de Vidy.

  • Les procès de sorcellerie dans le pays de Vaud durant la Renaissance alors que le pays est sous administration savoyarde, font suite aux chasses aux sorcières débutées en Suisse dans les procès de sorcellerie du Valais. Près de de 3000 victimes sont inculpées et 2000 exécutées dans le canton de Vaud, soit l'un des plus importants taux d'exécution pour les procès en sorcellerie de toute l'Europe.

  • Thomann@ Vous pourriez nous expliquer le rapport entre votre billet et les commentaires de Corto ? Cela intéresserait beaucoup de monde, sans aucun doute.

  • Ne cherchez pas Géo. A part Corto, la Patoche et Papa Noel, il n'y a plus grand monde qui s'intéresse au blog de Thomann. Faut dire qu'il commence à radoter. Alors faut laisser le Corto déblatérer et la patoche vociférer. Je sens que je vais me faire traiter d'anti quelque chose.

  • Pour répondre à Géo qui excelle dans la vaudosierie, je vais quand-même rappeler qu'il s'agit d'une affaire vaudo-vaudoise !

  • Par exemple à Genève, c'est complètement différent, lorsqu'un prof d'école fait l'apologie de la lapidation et autres amusements réservés aux "hommes" abonnés aux divertissement de l'islam et bien à Genève, l'état lui verse 1 million plus quelques frais annexes alors que l'ancien buveur de bière et au passage quelques sandwichs au jambon casés sous une cloche en plastique de l'ancienne brasserie du Landolt à Genève, soudain rendu attentif aux cris de l'islam et de quelques mannes généreusement distribuées par des frérots du golfe, voilà que mon hani et mon tarik se mettent à la diète, la fratrie ramadan n'avait vraiment pas besoin de ce million surnuméraire, leurs coffres dans les banques genevoises en débordent de manière obscène, mais Genève ne donne qu'aux riches, au diable l’avarice et comment risquer de vexer un si bon client !

    Alors que je suis certain que le prof lausannois, lui qui ne faisait que suivre les consigne, n'est certainement pas assez fortuné pour quelque état que ce soit ne lui verse le moindre centime !

    Si Géo n'arrive pas comprendre, pas de problème, il peut demander à la mosquée des Eaux-Vives, ils ont un service propagande très convainquant !

  • Corto me fait marrer, désolé pour les pince-culs, il est bien renseigné et il a de l’humour, ce qui est rare sur la plateforme, sa façon de raconter l’équipée du Major Davel, il dû la tirer de son Petit Chevallaz illustré revisité. Malgré une orthographe et une syntaxe parfois audacieuses, on sent le connaisseur des arcanes du canton. Et puis imaginer Géo aller sonner à la mosquée verte et blanche de la rue des E.-V. pour un entretien avec Hani, cela vaut son pesant de pistaches…

  • Arthur,
    Mais non, je ne commence pas à radoter, je radote depuis toujours. Vous n'êtes pas obligé de me lire.

    Salutations empressées.

    Thomann

  • Un petit malotru a usurpé mon identité pour insulter Monsieur Thomann et son excellent blog en signant "Arthur" dans le message du vendredi 6 septembre 2019, 21h46. C'est une méthode indigne! Ce message mérite d'être effacé.

  • Je ne supprime pas mais je lui répond à ma façon.
    Merci à ceux qui ne l'ont pas suivi.
    Thomann

  • @Arthur, en lisant le comm, immédiatement j'ai vu que ça ne jouait pas !

    Arthur ne devient pas troll et lèche ... qui veut !!

    Ou certains répètent comme des ânes ce que la presse obligatoire répand, ou ils insultent, ou ils font des ususpes de pseudo ou ils courent chez les flics pour porter plainte.

    @André, (ça ne vous dérange pas si je vous appelle André ?), vous ne radotez pas du tout, c'est simplement que lorsqu'ils ne savent pas répondre vis-à-vis de certaines vérités et qu'ils ne font rien d'autre que ce qu'ils ont fait toute leur vie qu'ils montrent leur sale museau !

    Maintenant lorsque l'on s'en prend au canton de Vaud (c'est du lourd), ils n'ont pas l'habitude de la contradiction et de la critique, alors c'est la panique dans leurs cortex préfrontaux, en plus ils viennent de sortir plus de 100 millions pour faire une petite fête à Vevey, vous auriez dû attendre encore quelques jours qu'ils redescendent, ils n'ont des orgasmes que tous les 25 ans (pas tous), Imaginez-vous le choque au niveau hormonal ? Leurs cerveaux sont comblés pour les deux prochaines décennies, y en a même, ceux qui veulent bien se faire voir chez Nestlé et Nespresso, sans parler de ceux qui ont reçus des invites gratos de la FIFA et CO qui y sont retournés 4, 5 fois, pas qu'on dise que c'était un fiasco que la commune et ses contribuables vont devoir vite éponger.

    Le canton de Vaud serait parfait si entre chaque fête des vignerons, (je ne parle pas des petits vignerons, je parle de ceux qui ont leur nom dans le journal), ils organisaient en rab, une fête du saucisson, à mon goût ce serait plus équilibré du point de vue culturel !

    Mais c'est pas juste, de se moquer des vaudois !

  • Le prof s'est fait baiser par l'Etat de Vaud. C'est pas nouveau, dans ce canton un pouvoir arbitraire s’abat sur ceux qui ne chantent pas avec la chorale même et surtout si elle chante faux. Trois cents ans de soumission à Berne à fait des vaudois des sujets serviles d'un pouvoir souvent injuste mais tellement "rassurant". Faut juste être du bon côté de la barrière.

  • Dans cette affaire largement reprise par la RTS, oui c'est 5 derniers mois à la RTS, c'était un coup de fête des vignerons avec son bilan éthanol et un coup de réchauffement climatique avec en exclusivité quelques images de la Greta paquebot, c'est bien comme nom, ça nous donne un petit sentiment d'avant-guerre.

    Maintenant, après tout ce que j'ai dit sur le blog précédent, je n'ose espérer qu'une chose :

    C'est que cette Greta soit encore vierge et qu'elle ne se soit pas laissé entraîner par un de ces matelots à la fesse plate et au pattes galbées style Louis-Philippe, au regard gradué indiquant les degrés Sykes en fluo, parce que vous ne savez peut-être pas, mais les voiliers sur les longues distances, certes c'est économe en pétrole mais pas en aquavit !

    Et surtout qu'elle reste vierge jusqu'à la fin (quoi que de ce côté, je ne m'en fait pas trop, (elle ferait débander un troupeau de bonobos en période de pleine lune), parce que cette ado a quelque chose de proche de la limande, notamment le regard, il est imprudent de la laisser trop longtemps dans les sillages des caravelles, à tout moment, elles changent de sexe ces bestioles, tout ça bien sûr dans l'hypothèse où l’ouragan Dorian ne la fauche pas par désespoir de cause !

  • @ Monsieur Thomann:

    "Il faut ajouter que les parlementaires français qui ont écouté SGBA avec le respect dû à son immense savoir écologique se sont empressés de voter dans la même journée l’accord CETA avec le Canada qui est en contradiction totale avec ce qu’ils avaient entendu le matin."

    Malheureusement pas, car cette "chère Greta" qui avait été interviewée le jour même, avait dit ne pas avoir d'opinion sur le CETA, ce qui est un comble quand on pense combien ce traité engendrera de pollution. C'est bien la preuve que ce petit perroquet est manipulé par de gens haut placés en finction de leurs intérêts. Elle nous culpabilise, on ne devrait plus prendre l'avion, mais quand on parle du CETA tout d'un coup pas de problème et elle n'a pas d'opinion.

    Voici un article et une courte vidéo où on l'entend le dire. Le plus ridicule c'est que les gens qui la soutiennent applaudissent quand elle dit ne rien penser du CETA. Elle aurait dit qu'il fallait polluer davantage qu'ils auraient sûrement aussi applaudi.

    https://www.liberation.fr/checknews/2019/07/23/greta-thunberg-a-t-elle-declare-a-l-assemblee-nationale-qu-elle-n-avait-pas-d-avis-sur-le-ceta_1741638

  • Vous êtes bien tous très naïfs. Le CETA "ce qui est un comble quand on pense combien ce traité engendrera de pollution" ou le protectionnisme, produire sans échange avec les autres, sont aussi problématiques l'un que l'autre. Quand il y a surpopulation, il n'y a pas de bonne solution. Elles viendront d'elles-mêmes, et Roland Zacharias me les a censurées : la bonne vieille trilogie classique : famines , épidémies, guerres..., dans l'ordre qu'on verra.

  • « Vous êtes bien tous très naïfs »

    Ben voyons et vous un éminent visionnaire… Le problème, Géo, c’est que votre trilogie dévastatrice, cela ne marche pas… Que ce soit au XIVe siècle avec la Grande Peste, pendant la Gde Guerre suivie de la grippe espagnole ou lors des hécatombes de WW2, la courbe ascensionnelle de la démographie mondiale connaît un palier, un coup de frein, une légère inflexion, mais repart de plus belle par la suite, pétante de santé. Il n’est même pas sûr qu’une nuit nucléaire provoquée par l’usage massif d’armes atomiques anéantirait l’espèce, il y aurait forcément des survivants, des radiorésistants qui feraient repartir le schmilblick. Faudra trouver autre chose, un meilleur partage des richesses et des ressources peut-être…

  • Quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt, dit la formule.
    Adaptons la à l'actualité:
    Quand la jeune fille montre le réchauffement climatique, les imbéciles regardent la jeune fille.

    Amen!

  • Faux, quand les manipulateurs montre la jeune fille, les imbéciles voient le réchauffement climatique !

  • " votre trilogie dévastatrice, cela ne marche pas…" Jusqu'à maintenant, on ne peut que vous donner raison. Mais regardez la courbe de croissance démographique des humains : elle monte à la verticale. La désorganisation due à cette trilogie va être beaucoup plus grave. Pour soigner UNE personne atteinte de la fièvre d'Ebola, il faut bloquer un étage entier du CHUV. Si vous mêlez deux des paramètres, guerre et épidémie, cela va devenir assez compliqué...
    Tout le monde ne peut se transformer en médecin performant en trois jours, et de même un médecin ne peut produire de la nourriture en quelques mois. Notre intense spécialisation est le facteur principal de notre fragilisation comme espèce. Mais ce n'est que mon avis, bien sûr...

  • Je dirais plutôt : quand on leur montre la surpopulation, les imbéciles vous parlent de réchauffement, plastiques, pesticides...

  • Le cerveau des gamins et de bien d'autres sert des intérêts peu reluisants des religions en particulier et des lobbies. Les bouleversements climatiques existent, suffit de constater ce qui se passe au niveau des glaciers et en Europe et du Groenland qui fond à vue d’œil.

    Le sort de la planète se sa flore et sa faune n'est pas la propriété des écolos mais de tous. Corto a raison de souligner le vaste problème du nombre d'humains sur cette planète qui est notre jardin commun. L'air, l'eau douce, la nature et les énergies fossiles en font partie.

    André Thomann que je salue, est quelqu'un de très bien, ses articles amusants et bien ficelés permettent de s'exprimer, une Liberté d'expression en voix de disparition comme les glaciers.

  • Avis à mes benoîts commentateurs, Ils voudront bien s'en tenir au texte que j'ai écrit. Lorsque je parle des manipulations dont nous sommes victimes et qu'on me commente sur la pollution des villes de Chine, je ne vois là qu'un rapport très lointain. Et je ne publie pas même si le commentaire est bon en soi.

  • HS! Le dégâts que causent surtout les trolls comme le "faux Arthur" qu'il n'est pas bien difficile dce deviner le spécimen qui est sous cette minable supercherie!

    "Cela a commencé par 300 commentaires par jour, puis, le succès aidant, nous avons dépassé, ce jour, régulièrement, les 1 000 commentaires quotidiens. Cela représente un travail énorme, qui épuise les rédacteurs, bénévoles, chargés de les modérer. En effet, pour mille commentaires publiés, il faut en éliminer environ 200 par jour, parfois 400, pour grossièretés, menaces, appels au meurtre, injures, racisme, antisémitisme, orthographe déficiente, et autres lacunes. Sans parler de certains saboteurs qui multipliaient les pseudos différents, pour mettre le désordre. "

    Décision prise de bannir les commentaires!

  • Vous voulez censurer tous les commentaires, adieu

    Je voulais juste savoir ce que vous aviez trouvez instructif dans le blog précédent, j'ai ma petite idée

  • Je ne censure pas, je trie, nuance, Je ne publie pas ce qui est hors sujet, ce qui est une incontinence de plume (pas assez d'ailleurs), ce qui est impossible à comprendre, ce qui est écrit dans un français inacceptable. Mais j'accepte les fautes de frappe inévitables et les insultes.
    On voudra bien en tenir compte.
    Thomann

  • Vraiment tordu, avez-vous toute votre vie traité les autres avec ce mépris et ce type de partialité digne du nanisme ?

    Les profs d'école, ils sont rares les bons maîtres d'école, bon nombre ne s'imposent qu'avec leurs névroses et leurs tics maniaques, ne font que cultiver leurs atavismes, c'est l'une des pires maladies de notre société. Les profs d'école sont les héritiers pour partie des méthodes pratiquées dans les écoles catholiques, il suffit de voir ce qu'il en reste, ensuite les mêmes socialo-catholiques ont pris la relève, ainsi ils ont perpétués des pratiques, cette fois, passant du névrotique au psychotique institutionnel.

    Vous n'avez jamais été ce que l'on appelle "un prof", vous étiez un simple "maître d'école", terme qui vous transit et vous paralyse, les vrais profs enseignent dans les universités, vous avez échoués de ce que vous avez mystifié toute votre vie, monsieur l'enseignant qui se cache derrière ses petits abus de pouvoir malsain !

  • Sur ce coup, Monsieur Thomann, vous voilà habillé de pied en cap par la Maison Corto pour les hivers prochains. Vous manque peut-être le gilet pare-balles… Et vous vous laissez dire des choses pareilles…

  • Je publie parce que je m'en tape. Vous savez, l'eau sur les plumes du canard. Finalement, ça n'est pas moi qui suis insulté, c'est l'insulteur qui fait apparaître la noirceur de son équipement mental. Et puis, l'énormité du message m'a fait franchement rigoler
    Merci de votre réaction.
    Thomann

  • Il est évident que les politiques cachent les dangers afin de ne pas être responsabilisés et pour ça, ils mettent en évidence de faux dangers pour se couvrir, rien de nouveau, il suffit de lire Machiavel pour comprendre ou réapprendre de vieux schémas.

    Gislebert, ne vous fiez pas aux apparences, il semble qu'il y ait certaines formes de censures, dans ce cas les dés sont pipés.

  • Gislebert@ Je ne fais pas de commentaire. On se comprend.

  • Justement non, on ne se comprend pas du tout !

  • Alors disons que moi je vous ai parfaitement compris...

Les commentaires sont fermés.