LES JUIFS, MÊME MORTS…

Imprimer

De nouveau un cimetière juif vient récemment d’être profané, en Alsace. On est toujours interloqué, stupéfait, transbobulé, abasourdi, d’apprendre que des gaillards, au lieu de dormir sainement, passent la nuit à taguer des croix gammées sur des tombes juives. Que peut-il bien se passer dans leurs têtes débiles ?

On ne naît pas antisémite, on le devient. Pour avoir lu de mauvais livres, pour avoir écouté de mauvais discours. Pour avoir cru celui des chrétiens qui ont fait du juif le peuple déicide, celui qui a tué Jésus, une erreur historique au demeurant.

Ou celui qui aura lu Les Protocoles des Sages de Sion et qui est persuadé de la réalité d’un complot juif qui mettrait la planète sous leur domination. La preuve, ils sont tous banquiers et par conséquent riches (sauf ceux qui ne le sont pas).

La théorie du complot est une jamesbondieuserie, elle ferait un bon scénario pour un prochain film. Mais elle doit rester de la fiction. On voit mal des juifs défilant aux Champs-Élysées avec à leur tête Clara Haskil, Nathan Milstein, David Oistrakh, Daniel Barenboim, avec des calicots proclamant ‘Israël Vaincra’ ‘Mort à ceux qui insultent le Talmud’, ce qu’on voit à Londres en changeant seulement quelques mots.

J’ai été dès l’adolescence et ma vie durant lié d’une amitié solide avec un juif, amitié qui a pris fin avec la mort d’un des deux, lui donc, et je n’avais pas détecté chez lui, ab uno disce omnes, une once de tentative de complot, de discours hégémonique, de volonté à régner sur le monde. Rien de ce que cet escogriffe d’Alain Soral, antisémite notoire, semble trouver risiblement chez chaque juif. On le laisse à ses fantasmes.

C’est vrai qu’il y a des banquiers juifs et qui sont prospères. C’est suspect. Et il y a peu ou pas d’agriculteurs juifs. Parbleu ! Tout au long, on leur a interdit l’accès à certaines professions et de posséder de la terre, il fallait bien qu’ils trouvent un moyen de vivre : le commerce, celui des habits et celui de l’argent. Et alors ?

Les juifs ont donné à la France quelques grands bonshommes. Pour n’en citer que deux, Léon Blum qui grâce aux congés payés permit à des Français du centre de voir joyeusement la mer. Plus près de nous Mendès France qui, en signant les accords d’Évian, mit fin à la guerre d’Algérie. Il serait bon que les Français s’en souvinssent et arrêtent de s’en prendre à eux morts ou vifs.

Cela dit, je suis résolument contre l’existence de cimetières juifs, et de carrés musulmans, cet apartheid post mortem me paraît porteur de dangers et d’actes déraisonnables. Les cimetières juifs attaqués me donnent raison. La mort est une grande égalisatrice.


Pour ma coda, une fable-express en deux fameux alexandrins :
Pépin le bref est mort depuis bientôt mille ans.
Moralité : quand on est mort, c’est pour longtemps.

Lien permanent 14 commentaires

Commentaires

  • "Mendès France qui, en signant les accords d’Évian, mit fin à la guerre d’Algérie."

    Meuh non, Thomann, la Guerre d'Indochine, et à Genève...Qui prit fin pour les Français seulement...

  • Très juste! Et l’autonomie de la Tunisie....... Là, il aurait mieux fait de s’abstenir! Nous vivions si bien sous protectorat français. Même les arabes étaient plus heureux. De plus! Les bornés de l’Islam du 7ème siècle ont confisqué le « Printemps arabe » ....

  • Mon cher professeur (Ecole de commerce, années 58-62),
    C'est un plaisir d'enfin partager avec vous quelques-l'une de vos convictions, celles concernant les Juifs et les cimetières en l'occurrence. Un plaisir aussi de vous trouver toujours aussi vif dans vos écrits même si ceux-ci, pour un vieux conservateurs comme moi, sont parfois un peu agaçants.

  • "Les juifs ont donné à la France quelques grands bonshommes."

    Ne pas oublier Fabius (Al Nosra fait du bon boulot), BHL (les Libyens sont plus heureux aujourd'hui qu'avant) et DSK (qu'il n'est plus nécessaire de présenter).

  • Hé, l’antisémite sioniste 05, Laurent Fabius, dont vous nous bassinez depuis Des années avec votre « al Nostra.... » est un converti au catholicisme, l’inculte plagiaire Asl!l

  • Quand on lit que répéter inlassablement le fait que Fabius s est honteusement et criminellement affiché en sep. 2012 à Marakech en déclarant urbi et orbi:"Al Nostra fait du bon boulot en Syrie (Al Nostra est la branche principale d Al Qayda en Syrie et en Irak, Al Qayda de Ben Laden fabriqué par les USA) et que cette répétition ennuie ou emmerde beaucoup (pauvres choux...) de faussaires de l histoire, il y a de quoi se poser la question pourquoi ces pauvres choux ne se joignent pas à nous pour critiquer autant Fabius ancien ministre des Affaires Etranges de la France que les terroristes et surtout les pro-terroristes. Les attaques ad hominem et ad personam mensongères ne salissent que ceux qui les prononcent.

    Bonnes Fêtes à Vous , M. André Thomann
    Bien à Vous.
    Charles 05

  • Tu vi quoi toi li sioniste? Moi pas logiciel français, moi pas comprendre toi juif sioniste tu parles di juifs ? toi expliquer moi ok

  • Vous nous rappelez Léon Blum et Mendès France et aimeriez que les Français s'en souvinssent..... mais les actes anti-sémites d'aujourd'hui ne sont pas majoritairement le fait de Français (de souche, donc..... si vous me passez l'expression), mais des représentants de la prétendue religion d'amour, de paix et de tolérance.

    Juste pour éclairer ma lanterne, qqn pourrait-il me citer une seule religion qui prônerait la haine, la guerre et l'intolérance ?

  • Une douce nuit M. Thomann Mais avant je comble cet oubli:

    Georges Mandel, encore un juif LOL :)
    "Né, le 5 juin 1885, Louis Georges Rothschild prend en 1903 le nom de Mandel, nom de famille de sa mère. Après un passage dans le journalisme à « L’Aurore », puis au cabinet de Georges Clémenceau dès 1908, Georges Mandel devient son chef de cabinet quand celui-ci assume la conduite de la guerre en tant que président du conseil à partir de novembre 1917."

    La suite ici: https://www.salan.asso.fr/pageLibre0001009e.html

  • Mandel, de son vrai nom Rothschild, Patoucha a raison de rappeler au tableau d’honneur ce collaborateur de Clemenceau massacré par la Milice.

    Je viens de voir au Petit Montparnasse une pièce retraçant sa fin de vie à Buchenwald en compagnie de Blum , « L’un de nous deux ». La pièce, si elle reste une bonne leçon d’histoire, vaut surtout par le jeu étonnant du journaliste Christophe Barbier, incarnant Mandel, qui vit vraiment son personnage. Emouvant même. Si vous en avez l'occasion...

  • Hé oui! Les zombies sont hantés par les Juifs même morts! Et nous avons trois spécimens qui hantent cette blogosphère. Brrr Attention, danger!

  • Très juste ! Ceux qui veulent séparer leurs morts de ceux des autres ne peuvent prétendre pouvoir vivre en harmonie avec les autres vivants. Les carrés juifs musulmans ou autres ne sont pas une bonne idée. En tant que chrétien je ne verrais pas d'inconvénient à être enterré à côté d'un non chrétien.
    Le vivre ensemble devrait déjà commencer après "la fin".

  • « Le vivre ensemble devrait déjà commencer après "la fin". »

    Très juste Norbert, je dirais même plus, pour paraphraser le duo des Dupondt, avant la fin, si possible.

    Votre phrase mériterait de figurer dans Le Grand Livre de l’Humour noir (Ed. Le Cherche midi) au chapitre des aphorismes qui tuent. Vous remplacez le savoir-vivre ensemble en savoir-pourrir ensemble, un programme ambitieux. La paix des cimetières y gagnerait en décomposition.

    Remarquez, j’admire votre ouverture d’esprit : ainsi, vous seriez prêt à être inhumé aux côtés d’Israélites, si j’ai bien lu. Je sais bien que ce que l’on rapporte sur leur prétendue âpreté au gain pour ne pas dire cupidité ne sont que de vils ragots et calomnies, mais personnellement, cela ne risque-t-il pas de vous refroidir plus encore, taraudé par une arrière-pensée résiduelle d'une crainte qu'ils ne vous piquent vos vers ?

  • @ Gislebert . J’apprécie votre humour noir, vous en auriez pas une sur les autres monothéistes ?

Les commentaires sont fermés.