DOUCE FRANCE

Imprimer

Doux pays de l’enfance de Charles Trenet. Comment rester indifférent à ce pays qui nous lie par son voisinage, par une langue qui nous est commune. Avec peut-être un léger avantage du français romand. Les Français disent serpillière pour panosse, mais il ne peuvent pas en faire un verbe, tandis qu’ici on peut entendre cette phrase : Chérie, il faudrait voir à panosser la cuisine. Certes, mon correcteur souligne en ondulé rouge ce verbe qu’il n’accepte pas, bien que panosse figure dans le Grand Robert.

Nous leur avons même annexé une montagne voisine qu’on atteint par un téléphérique qui part symboliquement de Suisse et a son terminus en France. On ne saurait être plus cousins. Comment dès lors ne pas s’inquiéter de ce qui se passe chez nos voisins atteints par une guerre civile qui ne dit pas son nom ?

Car lorsque des commissariats sont attaqués par des bandes armées, lorsque les pompiers sont empêchés de faire leur travail par ces mêmes bandes, lorsque la police, un comble, attaque même les pompiers, lorsqu’il ne se passe pas un jour sans qu’une personne ne soit assassinée à coups de surin, il s’agit bien d’une guerre, n’est-elle pas ? (isn't it?)

Et on ne parle pas des viols, des femmes tuées par leur mari ou leur ex, une occurrence aussi quasi quotidienne. Ni des adolescents tabassés pour une cigarette refusée, ni de la voiture que son propriétaire allait prendre pour se rendre à son travail et qu’il trouve le matin calcinée. Et ce n’est pas une voiture mais quelques dizaines les jours de liesse.

Tout cela sous l’œil débonnaire d’un gouvernement totalement dépassé. D’un président qui se prend pour le roi de l’Europe (il multiplie les voyages dans les grandes capitales) alors qu’il n’est qu’un gnome ridicule. Faut dire qu’il a des excuses : adolescent, naïf Hyppolite, il fut la victime d’une Phèdre de province qui lui mit le grappin dessus et ne le lâcha plus. Encore maintenant, C’est Vénus tout entière à sa proie attachée. Il ne s’en est jamais remis.

Mais ça n’excuse pas certaines bourdes tonitruantes émises urbi et orbi, en France et à l’étranger. N’a-t-il pas déclaré que certains Français étaient des analphabètes, des tire-au-flanc ou des pochtrons. Et la plus belle : selon lui, il n’y a pas de culture française.

À part ce président sans peur et sans reproche, la France a peur, à tous les échelons. La presse a peur de perdre ses subventions pour un mot de travers aussi use-t-elle d’un langage feutré, elle parle de fait divers quand il s’agit d’un crime, elle ne donne pas le nom ni l’origine des scélérats qui les commettent. Sont peut-être musulmans.

Les partis politiques ont peur, peur de perdre leurs adhérents soit par leur abstention, soit par leur fuite vers un autre parti. Le résultat, c’est qu’ils évitent de stigmatiser les auteurs des crimes cités plus haut. Sont peut-être musulmans.

Les ministres, à la botte du président, ont peur de déclencher la catastrophe. Peur d’une insurrection d’une partie de la population qui pourrait déclencher une guerre civile proprement dite. Sont peut-être musulmans.

Les juges ont peur. Des fois qu’ils condamneraient trop lourdement des trancheurs de carotide et que ses copains les menacent. Sont peut-être musulmans.

Les civils, les citoyens anciens, ont peur eux aussi. Cela d’autant plus que s’ils se défendent l’arme au poing, c’est eux que la loi punit. On a vu un excédé qui avait tiré, chez lui, sur un cambrioleur être traîné devant les tribunaux. Tel quel.

Cette absence de la volonté de sévir dans tous les domaines n’est pas sans danger. Dans une Europe qui prend l’eau de toutes parts et qui essaye en vain de maintenir un certain pouvoir face aux géants que sont les USA et la Chine, une guerre civile, il ne manquerait plus que ça !

Bon, il ne nous reste plus qu’à attendre le résultat que nous donneront les prochaines urnes municipales avec un infime espoir que cela change.



Ma coda sera pour éclairer Macron, c’est un célèbre alexandrin d’un de ceux qui furent justement un des artisans de cette culture qu’il nie :
La France, mère des arts, des armes et des lois. (du Bellay, seizième siècle).

Pour des raisons de dates, ce poète du seizième siècle ne pouvait pas connaître Victor Hugo, Baudelaire, ni Delacroix ni Renoir (arts picturaux), Berlioz ni Ravel (art musical) et encore moins Raimu (la Pomponette, art dramatique) ou La pince à linge (l’humour en art). Macron peut-être non plus.

Lien permanent 13 commentaires

Commentaires

  • Bien envoyé! C'est du pur sucre!

  • Oui mais, (objection) nous avons presque 3000 mosquées, des écoles coraniques, des musulmans très gentils, que j'aime autant qu'ils nous aimes c'est dire que mon amour est fou. Qui plus est nous n'avons pas de pétrole mais des idées.

    Bon, soyons zen, la REMarche dans la merde, dispose d'incompétents sans expérience, il faut s'en féliciter selon Macron et sa grand-mère, alors....

    Ne soyez pas jaloux, la douce France de Trénet le collabo a collaboré avec ses ennemis, c'est une tradition bien française, quoique...................................

  • Oui, c'est cela, bien envoyé. Mais pas de quoi faire le malin, surtout à Genève où la situation est en tout point semblable à la France, ce qui est bien normal vu que Genève est bien plus français que suisse...
    Cela dit, la Suisse romande est bien mal partie. Heureusement que les Romands sont minoritaires dans ce pays, pas vrai ?

  • La France est rentrés dans le mur qu'elle ne voulait voir. Le changement de la société n'est pas imposée par Macron, mais par une réalité où la France n'est plus maître d'elle-même. La frustration engendre la violence, et la violence engendre la violence.

    Quant à la Suisse, l'excès ressenti par les suisses face à une immigration utile, mais massive, va certainement rendre l'initiative UDC acceptable malgré l'apocalypse annoncée des milieux patronaux.

    La différence entre la Suisse et la France, est que la Suisse a ce pouvoir de choisir son destin, pour le meilleur ou le pire. La tromperie d'un libéralisme va certainement entraîner l'arrêt des relations avec l'UE, si celle-ci exige que l'on sacrifie notre pays sous le béton.
    Alors qu'en France, dans une république à bout se souffle, la tentation "culturelle" franchouillard d'une "révolution", par des gens qui se disent du peuple, perpétue un état de crise, et contamine la société : La violence n'est plus seulement criminelle.

    La France a le malheur d'ériger la "République" comme patrimoine nationale, alors que c'est le pire système démocratique.

    Quant Genève, le forcing des autorités pour surdensifier la région, va peut-être réveiller le franchouillard qui sommeille en chaque genevois.

    Nous sommes certainement au début du commencement de la fin de l'idéologie du 20ème siècle.

  • Tout ce qui est excessif devient insignifiant !

  • "Tout ce qui est excessif devient insignifiant !" Ouah dis donc. Le Prix Nobel de philosophie, subito ! Merci pour les arguments, Gaulois.

  • Douce France n est plus un pays ni souverain ni judéo-chrétienne ni musulmane non plus car l Argent ou le Pognon dingue est supérieur à toute croyance ou Religion. Et en plus sa politique extérieure étrangère (ou plutôt ETRANGE) lui fait faire des guerres dans des pays qui ne la regarde pas et ce st comme Fabius quia salué en septembre 2012 Al Nosra/Al Qayda qui fait du bon boulot en Syrie, sic...

    Le volant du Pouvoir n est plus entre ses propres mains. Les Présidents M. Sarkozy, M. Hollande et le clone-mixture de ces deux premiers est M. Macron ( un peu de Sarko et une peu de Hollande) ne président rien.

    La voiture présidentielle roule tandis que le Président se couche et dort dans le coffre fort de cette Voiture. On n est pas trop dur avec, on les sort de ce coffre quand même de temps à autre pour se dégourdir les jambes un peu schwaya puis rebelote va te coucher dans le coffre STP.

    De ce fait, tous les partis en France qui s écroulent un après l autre comme un château de carte est, nous dit-il, attribué au manque de Leaders Charismatiques. Mais non, leader pas leader, tous les politiciens et partis candidats à accéder avec "brio" au Pouvoir savent bien qu une fois arrivé à l Elysée, à Matignon, à L assemblée Générale...etc... ils ne peuvent plus rien changer d essentiel pour le Peuple car le chemin parcouru et à parcourir par la fameuse Voiture dite présidentielle ne reconnaît pas les sans culottes, les alcooliques, et les rebelles au changement, ses dépressifs, ses bons à rien qui ne veulent pas traverser la rue vers l autre trottoir afin de trouver un boulot puisque il y a autant sur la AUTRE trottoir qui veulent aussi et venir sur notre trottoir...Vous suivez....et hop

    Alors qui est le conducteur de cette Voiture sauf les horribles Otan, Bruxelles et son UE (au fait est elle vraiment l Union ou plutôt la Dés-Union Européenne?), L Otan bras armé exclusif des USA, Washington, le Nouveau ordre mondial....(liste non exhaustive de Saloperies à compléter ... et qui sont tous cul et chemise)

    Douce France est transformée en un souk ou un bazar, au choix! C est Douce France ou Pauvre France??

    Bien à vous M. André Thomann.
    Charles 05

  • Ouch, rarement j'aurais lu autant d'inepties en si peu de mots. Français vivant et travaillant en France, je ne me retrouve absolument pas dans la description apocalyptique que vous en faites. Vous ne décrivez pas la France, vous décrivez les Minguettes ou la Courneuve. Hors il y a une immense majorité d'endroits où il fait bon vivre en France. Parler de guerre civile est grotesque.
    M.Macron qui vous agace tant fait plutôt du bon boulot, les impôts baissent, le chômage aussi. Les week-ends prolongés ou les départs en vacances permettent de vérifier que le pouvoir d'achat se porte bien, il y a des records de fréquentation partout.

    Je crois que Macron connaît bien les auteurs que vous citez, et je pense qu'il en a fait une lecture un peu plus enrichissante que la vôtre. A vous, il ne servent qu'à entretenir vos obsessions, et ne vous ont visiblement apporté ni la sagesse, ni la pondération.

  • Vous lisez les journaux Beber? Tous ces crimes qui se passent un peu partout en France, c’est pour faire peur? Vous habitez l’Alsace? La Lorraine ? Peut-être que ces villes sont des privilégiées.... Elles ne sont pas encore trop débordées par le fléau ..... Quant à Paris? Cela fait des années que ce n’est plus Paris! J’ai passé quelques jours en 2005 et 2013, MÉCONNAISSABLE ! Quant à Macron? Il devrait vous prendre comme garde du corps..... LOL dire autant de bien de l’homme le plus détesté de France et de Navarre et au delà. C’est surprenant !

    Bon repos Beber!

  • Beber@ Je veux bien comprendre votre position. Je dois me rendre bientôt en Auvergne, pour aider une amie à entretenir sa maison. (Elle est française, je vous rassure...). Comment va se dérouler le trajet, entre les barrages des gilets jaunes, des paysans, des chauffeurs poids lourds ? Et sur place, si j'ai un accident, quelles sont mes chances de survie, vu l'état des urgences dans les hôpitaux français ? Et est-ce que je vais trouver de l'essence pour faire le plein de ma voiture, pour retourner en Suisse, vu le blocage des raffineries par la CGT, SUD et autres officines staliniennes ? Hmmmmh ???
    Allez, Madame la marquise Beber, un petit rien très français à votre attention:
    https://www.youtube.com/watch?v=T5WdpSPeQUE

  • Ben Géo!? Seriez-vous disponible, après l'Auvergne, pour m'aider également dans ma maison!? :))))))

  • Avant qu'ils comprennent tout seuls à qui ils avaient affaire, les Chinois se sont une fois posé la question de savoir si la France était un pays aussi romantique que sa littérature pouvait le faisait croire. Ils m'ont posé la question et reçu une réponse adaptée au climat : « Comment peut-on qualifier de romantique un peuple qui a coupé la tête à son roi ? ».

  • « Comment peut-on qualifier de romantique un peuple qui a coupé la tête à son roi ? ». Vous êtes toujours aussi nul, rabbit. La réponse était :« Comment peut-on qualifier de romantique un peuple qui a coupé la tête à sa reine ? ».

Les commentaires sont fermés.