Le blog d'André Thomann - Page 8

  • DOUBLE LANGAGE DU PAPE

    Imprimer

    Attention, je vais critiquer le Pape, ce qui est encore licite, pas Mahomet, ce qui ne l’est pas, selon la Commission des Droits de l’Homme de Strasbourg, des fois que des musulmans susceptibles y verraient malice.

    Or donc, notre Fanfouet a réuni ses lieutenants rouges et violets pour les blâmer et leur dire que la pédophilie, ça commence à bien faire. Et laissez venir à moi les petits enfants, c’était fini. Il a reçu des plaintes des victimes et puisqu'elles sont étalées au grand jour, on ne pouvait plus se cacher. Il fut un temps où les prêtres jouissaient de l’impunité que leur conférait un certain prestige, ils étaient une personne sacrée et bien des victimes se seraient gardées de parler de certains attouchements à une maman bigote qui aurait déclaré que ça ne se pouvait pas. Une des victimes, sortie du bois à l’âge adulte, déclarait que ses tribulations sexuelles ont duré quatre ans, c’est dire si le secret était bien gardé.

    L’image de l’Église catholique étant ainsi mise à mal, il s’agissait de remonter les bretelles des jupes de ces monsignors (essayer de vous représenter visuellement l'opération) et de terminer par une déclaration du type ‘plus jamais ça’. À la bonne heure !

    Mais d’autre part, le Saint-Père continue à penser que contrairement au reste de l’humanité, les prêtres n’ont pas de pulsions sexuelles, une bistouquette toujours au repos. Pas de Jean Chouart qui cherche un logis selon l’expression de Rabelais. On ne va donc pas toucher à la règle du célibat des prêtres. Cette bonne vieille chasteté.

    Reste à savoir comment feront ceux des prêtres auxquels une aberration de la nature n’a pas fourni l’ADN sauveur de l’asexualité. La veuve poignet ? Le recours à la fréquentation des ribaudes ? Là je pense que Sa Sainteté ne serait encore pas d’accord, même si les Évangiles nous indiquent que Jésus pratiquait bien ainsi (avec passage à l’acte ?).

     


    Je crois que c’est le lieu ici de vous parler des
    Laborieuses populations du Cap. (Que les meilleurs trouvent !)

    Lien permanent 7 commentaires
  • QUE FAUT-IL FAIRE DES JUIFS ?

    Imprimer

    C’est vrai ça, ils sont en France devenus arrogants que c’en n’est plus supportable. N’a-t-on pas vu un juif devenir académicien, le dénommé Finkielkraut. Pourquoi pas ministre ou même président. On avait déjà eu Mendès France ministre, ça nous a suffi.

    Voilà le raisonnement de l’antisémite de base, celui qui n’en a pas beaucoup sous la coupole. Faut dire qu’il a été à la bonne école du décervelage. Déjà l’Église catholique a fait croire à ce cerveau malléable que les Juifs avaient tué Jésus, faisant d’eux le peuple déicide, comme si on pouvait tuer Dieu. Un humoriste légaliste affirmait que seul Dieu a le droit de tuer son semblable. Il est vrai que l’Église est revenue à de meilleurs sentiments et a mis fin à cette doctrine criminelle en 1965 déjà après seulement dix-neuf siècles de cette propagande mensongère.

    Certes, Napoléon avait décidé d’un statut des Juifs qui les rendait citoyens français acceptables mais le décret était assorti de conditions que certains jugeaient scélérates. Jusqu’à la fin du dix-neuvième, leur situation fut à peu près normale, mais avec un antisémitisme à peine calmé. Mais qui se réveilla avec force avec les écrits d’Édouard Drumont, ‘La France Juive’, un volume mastard de plus de mille pages qui reprend la théorie du complot. Il faut prendre cette théorie du complot au sérieux : y ont participé ou y participent en tant qu’agents actifs : Spinoza, Disraeli, Felix Mendelssohn, Simone Weil, George Gershwin, Allan Konigsberg (plus connu sous le nom de Woody Allen), Jascha Heifetz, Barenboim, Finkielkraut déjà nommé, Élisabeth Lévy, tous copieusement arrosés par la banque Rothschild.

    Alain Soral, antisémite notoire, fait un petit exposé sur le livre de Drumont, il a l’air de trouver ce livre délétère tout à fait acceptable, pour lui, la théorie du complot est une réalité. C’est curieux, l’intelligence. Soral ne dit pas que des bêtises, mais sur les Juifs, il y a un blocage. Pour la Shoah, sa position est ambiguë. Il fait une quenelle devant un mémorial de la Shoah, mais il dit qu’il n’est pas antisémite. Difficile à comprendre.

    On a cette impression que l’antisémitisme est une notion qui n’a rien à voir avec un raisonnement palpable mais est au contraire le résultat d’une imbécillité et d’une ignorance crasses. Au moment où j’écris ces lignes, j’apprends qu’un cimetière juif a été profané en Alsace. Je ne pense pas que des cimetières séparés soient une bonne chose. Cimetière juif, carré musulman, on veut bien vivre ensemble, un slogan nous y invite, mais après la mort, on tient à rester entre soi. Si je dis qu’en aucun cas, je voudrais être enterré à côté d’un musulman ou d’un juif, ma remarque fleure bon l’antisémitisme ou l’islamophobie. Mais si un de ces messieurs-dames déclare qu’en aucun cas il ne voudrait passer l’éternité à côté de la répugnante carcasse d’André Thomann, il s’agit là d’une exigence religieuse qui doit être respectée.

    Si j’ai cette critique pour les cimetières, je tiens cependant qu’il ne faut pas les profaner. L’idée qu’il y a des individus qui se lèvent la nuit pour aller peinturlurer des croix gammées sur des pierres tombales juives me paraît le comble de l’imbécillité, limite dérangement mental.

    C’est vrai ça, qu’est-ce qu’ils connaissent des Juifs, ces neurono-déficitaires, savent-ils seulement qui sont les Juifs que j’ai cités plus haut ? Il n’y a que les musulmans qui sont au fait, ils savent que les Juifs sont des singes et des cochons, même que les petits Palestiniens apprennent ça dès leur plus jeune âge, ce qui en fera de bons tueurs quand ils seront grands. Mais ça m’étonnerait que le président Macron cite ce détail folklorique lors d’un de ses discours. Pas d’amalgame, hein !

    Avec tout ça, vous ne savez toujours pas ce qu’il faut faire avec les Juifs. Moi non plus.


    Mazel Tov

    Lien permanent 11 commentaires
  • DE TOUT UN PEU

    Imprimer

    On lit ceci dans la presse française : lors d’un déjeuner-débat… Ce qui veut dire que les Français peuvent parler la bouche pleine. J’ai reçu une autre éducation.

    cul-de-lampe3.jpg

    Les Journées Mondiales de la Jeunesse sont en réalité celles de la jeunesse catholique. Il serait plus franc de ne pas supprimer cet adjectif. Mais les papes ne m’écoutent jamais.

    cul-de-lampe3.jpg

    La Chine vient d’entrer dans l’année du Cochon. Les gouvernements des pays à majorité musulmane mais aussi Israël viennent d’élever une vive protestation aux Nations Unies et demandent que la Chine soit mise au ban des nations.

    cul-de-lampe3.jpg

    On entend ceci : un jardin privatif, une piscine privative. Ça fait le parler rupin, tout le monde peut dire privé, privatif vous classe parmi les intellectuels. Sauf que c’est faux, privatif veut dire qui prive, comme l’alpha privatif grec, a-tome qui ne peut être coupé (à ce qu’on croyait).

    cul-de-lampe3.jpg

    À Marseille, des maisons s’écroulent. La piste terroriste est écartée, il s’agit de manque d’entretien et de vétusté. Les jihadistes n’y sont pour rien. Mais le maire de Marseille y est pour quelque chose.

    cul-de-lampe3.jpg

    Cette courte plaisanterie me fait rire :
    Docteur, ça me fait mal quand j’appuie.
    Eh bien, n’appuyez pas.

    Je lui donne une suite ;
    Docteur, on m’attaque quand je porte la kippa.
    Eh bien, ne la portez pas.


    Sans kippa, un juif ne se reconnaît pas dans la rue, pas plus qu’un catholique ou un protestant, car il n’y a pas de type juif, sauf à donner raison à Hitler et Rosenberg. Je connais des juifs qui font mentir la caricature nazie et ont le nez en trompette.

    cul-de-lampe3.jpg

    La tromperie des Autrichiens : avoir fait croire que Beethoven était autrichien et Hitler allemand.

    cul-de-lampe3.jpg

    Quitte à me répéter, je maintiens que les signes religieux, c’est comme les pantoufles, ça se porte à l’intérieur. Sauf qu’il faut éloigner les enfants, comme quand les parents regardent un film porno à la télévision.

    cul-de-lampe3.jpg

    À l’ONU, la Suisse fait partie de la Commission des Droits de l’Homme. L’Arabie Saoudite aussi.

    Lien permanent 3 commentaires