LA BELLE DAME SANS MERCI*

Imprimer

On avait une bonne impression de Karine Keller-Sutter, elle avait fait du bon travail à Saint-Gall avant de devenir conseillère fédérale. Et une bien belle personne en plus, on la voyait déjà présidente en visite à l’étranger et montrant aux nations que les Suissesses ne sont pas des poufiasses.

Mais voilà qu’un vilain démon lui souffle dans les neurones de façon bien inattendue. Nous allons avoir en mars une votation qui demande d’interdire qu’on se promène le visage caché. On peut s’étonner qu’il faille une loi pour quelque chose qui va de soi. Dans toutes les civilisations qui sévissent sur cette planète, les bipèdes que nous sommes avancent à visage découvert sauf cas avérés de détrousseurs de banque ou de massacreurs d’adolescent ukrainien (à dix contre un !) et nous trouvons cela tellement normal que nous n’en parlons même pas.

Mais il a fallu que l’islam totalitaire s’en mêle et que certaines croyantes de cette religion (?) décident de se cacher complètement pour plaire à un Allah problématique. Deux situations peuvent alors survenir : ou bien on les oblige à cette mascarade, ‘on’ étant le papa ou le grand frère, ‘Tu diras que c’est ton propre choix et si j’apprends que tu as menti, tu verras la rouste en rentrant à la maison’.

Ou bien c’est réellement le choix de la donzelle et alors le cas relève de la pathologie et cela porte un nom, c’est une sorte d’autisme, le refus du contact, le besoin d’être hors-jeu, l’impossibilité de comprendre certaines données de la société. Cela se soigne difficilement.

Dans le premier cas, il s’agit de soustraire cette jeune personne des griffes de mâles musulmans fanatiques et lui rendre une liberté à laquelle elle a droit dans notre système qui prône l’égalité homme-femme.

Dans le cas du libre choix, on ne voit pas vraiment ce qu’on peut faire. Essayer la dissuasion avec cette martyre de la foi ? J’écoutais récemment l’interview de l’une d’entre elles et son arrogance faisait peine à entendre. Un des arguments qu’on pourrait lui opposer c’est l’impossibilité du sourire, ce lubrifiant de la vie en commun mais à en juger par le ton agressif, on se dit que sourire est la dernière chose qu’elles aient envie de faire.

Or, il se trouve que madame Keller-Sutter est avec le Conseil fédéral opposée à cette initiative, avec des arguments qui font bondir. Dont celui-ci : il y a trop peu de cas pour justifier une loi, selon un comptage il y en aurait une vingtaine dans toute la Suisse. Donc pas de quoi s’alarmer.

Transposé, ça donne ceci : cher patient, on a trouvé chez vous quelques cellules cancéreuses, très peu à vrai dire et pas suffisantes pour commencer un traitement. Il sera opportun d’intervenir quand votre cancer sera généralisé. Le bonjour chez vous. Je ne sais pas si madame KKS a une bonne appréciation de la situation des pays qui nous entourent, mais moi je vois, sans jumelles, que la France est victime de ce cancer, il faut bien le nommer, qu’est l’islam.

Apparemment madame KKS n’a pas vu les choses ainsi. J’ai en son temps sillonné la France, vu la Tour Fenestrelle à Uzès, la place Stanislas à Nancy, quelques châteaux de la Loire, la chambre de Proust à Cabourg, le Gerbier de Jonc et la source de la Loire en toute sécurité. Le mot n’était même pas employé tant la sécurité allait de soi. Aujourd’hui la France est en guerre civile, ça tire dans tous les coins et ça trucide. Que le C.F. ne s’en soit pas aperçu ou surtout n’en ait pas perçu les causes est regrettable. On ne lui demandera pas de revoir sa copie, ça ne se fait pas, mais on demandera au peuple suisse de mettre le bon bulletin dans l’urne, comme il l’avait déjà fait pour les minarets. Même si l’initiative vient (dammit !) de l’UDC.

Pour ma coda, rien de mieux que notre helvétique devise :
Un pour tous, tous pour un.
Même si elle n’est pas toujours appliquée.



* Titre en français d’un poème anglais de John Keats.

Lien permanent 9 commentaires

Commentaires

  • Les islamistes sont comme les charmeurs de serpents, ils se mouvent devant les serpents qui nous gouvernent les hypnotisant par leurs fausses intentions. Le drame c'est que nos reptiles d'élus préfèrent suivre le mouvement que de contre attaquer tant leur peur de perdre quelques écailles de leur réputation "internationale" est grande.

  • Le sondage Tamedia du 17 janvier donne 63% d'avis favorables à l'initiative anti-burqa. Il y a donc de l'espoir pour les gens de bon sens ayant encore un pied dans la réalité.

    Je signale que M. Hafid Ouardiri dans une émission de Léman Bleu du 15 janvier dernier (visible sur leur site web) déclare que "la burqa n'a rien à voir avec l'islam" et développe une argumentation des plus farfelues. Faut oser, mais il existe des gogos qui vont tout gober. Allez regarder le truc, faut se pincer pour ne pas exploser.

    Comme on le sait, les fantômes noirs sans visage qui agrémentent le quai Wilson et les boutiques de luxe cachent en fait des chrétiennes, des juives, ou des rastafariennes, voire des athées cryptées. Mais surtout pas des musulmanes du Golfe, précédées dans leurs déambulations de leur homme, lui cependant à l'aise Blaise en T-shirt UCLA et en baskets Nike.

    Il faut aussi préciser que cette initiative vise plus large que seulement la burqa islamique. Les hooligans cagoulés-masqués sont aussi concernés...et c'est pas un mal par les temps qui courent.

  • Je pense que les féministes ultras de maintenant, sans compter le clan LGBTQ en expansion, détestent tellement les hommes qu'elles s'en prémunissent en se dissimulant. Je ne vois pas d'autre explication.

    D'ailleurs, je pense qu'il y a même de nombreuses non musulmanes qui «s'attichent» de foulards et autres turbans.

    @Thomann... je sais, «gon... blodiiiiste» et humour à deux balles...

  • "Que le C.F. ne s’en soit pas aperçu ou surtout n’en ait pas perçu les causes est regrettable." Un autre a l'air de passer à côté du sujet : lisez le billet de Marc Schindler et ses fantasmes d'antifa...
    Il ne lui manque plus que de s'habiller en noir et se munir d'un manche de pioche pour tout casser dans la rue...
    https://marcschindler.blog.tdg.ch/archive/2021/01/27/les-obsedes-de-l-islamisme-312432.html

  • L'islam, par l'intermédiaire des musulmans soumis, aime faire référence aux "tares" de l'Occident pour vanter sa propre pureté. Mais, pour reprendre l'antienne de fidèles comme Monsieur Ouardiri, ces tares n'ont rien à voir avec l'Occident.

  • Ouardiri, Ramadan, meme rats d'egouts porteurs de la peste islamique.

  • Le coran-oh-virus est très dangereux, il peut toucher les personnes en comorbidité mentale, si belles soit-elles.

  • Avec Ouardiri Léman bleu a ouvert une nouvelle série d'entretients , manque plus que Cahusac et Pinoccio.

  • Il est intéressant de voir que KKS, libérale capitaliste, et Lisa Mazzone, députée genevoise aux Etats et islamo-gauchiste, défendent la même position absurde contre l'initiative anti-burqa.

    D'un côté une conseillère fédérale proche des milieux économiques, qui voient d'un très mauvais oeil l'interdiction des fantômes en noir sans visage à la Bahnofstrasse ou chez Vuitton à Genève, de l'autre une néo-féministe socialiste adepte du fameux droit à la différence, quoi qu'il en coûte.

    A ces deux pleutres, comme à tous leurs soutiens, il manque une vertu: le courage. Celui de défendre une idée universaliste de l'humanité et de la femme, en sortant des petits jeux électoraux et de l'idéologie.

    Car comment peut-on, au 21è siècle et en Suisse, défendre l'idée que des femmes puissent occuper l'espace public sans visage? Qui plus est: pilotées par leurs époux se pavanant dans leur habits très occidentalisés? Faut être aveugle pour ne pas avoir vu ces caravansérails moyenâgeux arpenter les rues Basses et les quais, et loger dans nos 5 étoiles.

    Je plains les employés, les vendeuses des magasins, les maitres d'hôtel et tous les autres professionnels en Suisse qui doivent se plier en quatre devant ces gens, pour les servir comme il se doit chez nous. Je plains ceux qui, comme moi, ont un haut-le-coeur quand ils doivent -on ne peut y échapper quand ça se passe- croiser dans la rue ou partager un espace public avec des fantômes en noir qui font peur à nos enfants, en plus.

    Un des arguments des opposants style Mazzone, c'est de dire qu'en leur interdisant de se cacher le visage dans l'espace public, ces femmes seront confinées dans leurs chambres. C'est mal connaitre les musulmans. Ils s'adaptent, suffit de marquer notre territoire: vous verrez qu'il n'y en aura pas moins quand l'initiative aura été votée. Ceux que cela concerne en grande majorité sont des millionnaires du Golfe, et ils continueront à venir claquer des sous chez nous. Simplement leurs épouses sortiront à visage découvert comme tout être humain normal.

Les commentaires sont fermés.