ILS SE LES FONT COUPER

Imprimer

Il y avait déjà eu un précédent. Le théologien Origène (troisième siècle de notre ère) s’était fait couper son service trois pièces en accord avec la Bible, pensait-il. Mais c’était sans doute un cas rare à l’époque.

De nos jours, ils pullulent. Ils s’appellent les nullos, et dans l’échelle de la psychiatrie ils doivent occuper l’échelon du haut. Car il faut être fou à lier pour se déclarer ni homme ni femme, pour vouloir être un individu sans sexe et demander qu’on vous charcute la bistouquette pour ne plus avoir cet organe honteux qui l’empêche de vivre pleinement. Reste à savoir si un médecin, lié par le serment d’Hippocrate, peut s’autoriser à pratiquer cette opération qui constitue une atteinte à l’intégrité corporelle du ‘patient’. Même si c’est à sa demande. Elle se fait en tous cas aux États-Unis, mais là-bas…

D’une façon générale, le sexe étant une activité simple et accessible, toutes les prises de positions qu’on nous propose et qui sont la plupart compliquées et souvent farfelues commencent à nous gonfler. On nous parle par exemple du lesbianisme dans une équipe de foot. On nous montre des photos où des joueuses se sucent la pomme, sans doute après un but réussi. Mais on s’en fout, on demande un peu plus de sport et un peu moins d’exhibitionnisme.

Surtout, qu’on soit hétéro, homo, ou toute autre variante de l’activité sexuelle, on voudra bien garder ça pour soi et ne pas venir encombrer les plateaux de ses fantaisies souvent délétères. On ne voit pas pourquoi la mère d’un petit garçon viendrait le montrer au public déguisé en fille, robe rose et cheveux longs. On est à la limite de la contrainte. Le pauvre petit gars ne sait plus où il en est et en passe de devenir un traumatisé. Beau résultat.

De même, on ne devrait pas interviewer un monsieur barbu qui déclare être une dame ou même n’être rien de tout ça. Comment peut-on se rendre ridicule à ce point ? Une des lois du genre est la discrétion. On ne parle pas non plus de ses émonctoires, si ce n’est à son médecin. Il est vrai que les médias font leurs choux gras de ces sujets graveleux et on va encore en avoir pour longtemps de ces m’as-tu-vu ridicules.

Et il y a encore cette mémère, prof d’université s’il vous plaît, qui est venue donner son cours entièrement nue (oui, à loilpé intégral), sans doute pour envoyer un message, mais que peu des étudiants auront compris. J’imagine que certains ont même rigolé, la viande n’étant plus de la première fraîcheur. Ce qui frappe surtout, c’est l’absence de poursuites pour exhibition dans un lieu public. Que fait la police ?

Pour ma coda, un proverbe français du troisième siècle de notre ère :
Où y a d’ l’Origène, y a pas de plaisir. C’est débile mais j’ai pas pu résister.


Lien permanent 13 commentaires

Commentaires

  • Une erreur de la nature tectifiée pour ne pas être mal vu et jugé de travelot

  • Précision hautement historique : votre proverbe du IIIe siècle a déjà été adapté à la mode couscous par les « patients » interrogés par les troupes de Massu lors de la bataille d’Alger : « là ou il y a de la gégène, y a pas de plaisir ».

  • En lisant ce sujet, des nodocéphales vont se l'attraper et se la mordre ! Comment vont-ils faire pour réfléchir, telle est la question.

  • De l'autre côté il y a des femmes qui très clairement en ont, et des grosses! Et c'est pas forcément celles d'un autre!

  • Une adaptation d’une citation attribuée à Clemenceau qui se plaignait de la pusillanimité des ses généraux, à propos de Lyautey dont les goûts sexuels étaient à géométrie variable : « Ça, c'est un homme qui a des couilles au cul. Dommage que ce ne soit pas souvent les siennes. »

    Le dommage se comprend, car la mode LGBT n’était pas tendance à son époque et le Tigre était encore vieux jeu, classique en ce domaine. Ce blog : toujours de plain-pied dans la grande Histoire…

  • :@Gislebert.....

    " « Ça, c'est un homme qui ......)

    MDR MDRRRRRR!

  • On prête aussi cette citation à Napoléon, parlant de Cambacérès!!! Il a des couilles au cul et c'est pas toujours les siennes! On parle aussi de sa "porte" de derrière! Je ne sais pas si le mouvement LGBTI a fait de sa tombe au Père la chaise une sorte de tombe de Jim Morisson bis!!!

  • Les sex toys masculins ont de l’avenir avec cette baleine!

    https://www.europe-israel.org/2021/06/ils-sont-fous-une-prof-rachele-borghi-specialiste-du-sexe-de-lanus-et-de-la-theorie-du-genre-se-fout-a-poil-devant-ses-eleves-pour-demontrer-que-lanus-est-un-laboratoire-de-pratiques/

  • On sait enfin ce qu'on va offrir a nos grands parents pour la Noël!! Le modèle télécommandé à distance! Je viens d'inventer le modèle sexe-toy-canard/drone, pour enfin s'envoyer en l'air, sur la musique d'un dessin animé!!!!

  • Dominique Degoumois : On parle aussi de .....

    Ah! Ces hommes qui n’envoient pas dire ce qu’ils pensent! J’adorrre car cela me fait trop rire!

    Merci Messieurs !

  • Gislebert, finalement vous retenez l'essentiel !

  • Et on s'offusque d'un président qui reçoit une baffe, comme un gamin qui se serait compromis avec une bande de transgenre, trans style, mais pas translucide.
    La violence aussi est devenue tendance depuis que les codes sont abolis. Ce monde ou chacun veut s'affirmer aux yeux de tous, ces tous qui n'en n'ont plus rien à foutre et qui ne savent plus écrire en français tant ils sont occupé à déchifrer leurs smartphones est devenu un muesli sucré salé qui ne satisfait plus personne.

  • macron préfère se faire Collé/Serré dans un coin sombre de l'Elysée par 2 jeunes de banlieues!

Les commentaires sont fermés.