CIRCONFLEXE AKBAR

Imprimer

Ainsi des directeurs d’école romands ont décidé d’une simplification du français. Mais de quoi j’me mêle. La langue française est une statue solide qui évolue certes mais lentement et non par coups de boutoir. Comme le dit sagement Jean Romain, il y a une évolution de la langue, il ne faut pas une révolution. J’avais moi-même donné cet exemple : il fut un temps où on écrivait clefs (prononcé clé) puis on s’est mis à écrire clé et clef a disparu. Ce qui s’est fait en douceur, sans ordre venu d’en haut.

Lorsque des décisions concernant la langue sont prises par une autorité, fût-ce dans les meilleures intentions du monde, cela aboutit souvent à des résultats discutables. Ainsi, l’‘autorité’ allemande avait décidé que si SCHIFF se collait en nom composé à FAHRT, il fallait garder tous les ‘f’, ce qui donne SCHIFFFAHRT, ce qui est monstrueux, il ne saurait y avoir dans un mot trois lettres qui se suivent. Mais les Allemands sont sommés d’obéir, der Führer hat gesprochen.

Dans le cas qui nous occupe, quel est le motif de ces directives ? Il s’agirait de simplifier l’étude des élèves. On parle même de rendre l’accord du participe passé moins strict. Heureux écoliers (avec ce mot, vous l’aurez compris, j’inclus aussi les fillettes qui vont à l’école) à qui on va rendre la vie facile !

Sauf que la langue n’est pas un animal docile. Elle ne se laisse pas faire. Tenez, le circonflexe, on a bien été obligé d’admettre qu’il n’était pas question de le supprimer à la troisième sg de l’imparfait du subjonctif : qu’il vînt, qu’il suintât. Et que si on veut distinguer mûr de mur, il faudra bien mettre un circonflexe quelque part.

Et puis la langue, c’est aussi un paysage. Il y en a qui sont sans aspérités, l’anglais est un paysage sans accents, le polonais lui est hirsute, il a des points et des accents un peu partout, sur les lettres et aussi dessous, un vrai cactus !

Mais ces paysages, nous y tenons. Mon goûter, je demande qu’on me le serve avec un circonflexe. Mais pas d’oignons à cette heure de la journée. Notez qu’avec ce que j’ai dans mon porte-monnaie, je peux m’en payer. Les mots sont quelquefois comme le visage de votre bien-aimée, elle sort de chirurgie esthétique (elle s’était fait enlever circonflexe sur le nez) et vous ne la reconnaissez plus.

Ah, j’oubliais les épices saines, pardon les épicènes. Il ne faut faire aux dames nulle peine même légère. Lorsque vous dites ‘les instituteurs’, vous ne pensez qu’à des mâles, il faut donc dire ‘le corps enseignant’, ce qui inclut les dames. De même, lorsque vous dites ‘girafe’, vous pensez à des femelles. Il faut donc dire ‘la gent girafienne’. Ce qui inclut les mâles. J’ai bon là ?

Ma coda, c’est une expression épicène, déjà ! De La Fontaine :
Souris = la gent trotte-menu. Quelle trouvaille !

Lien permanent 17 commentaires

Commentaires

  • Le français est une des langues les plus illogiques qui soit, n’en déplaise aux Français qui se croient cartésiens. C’est un héritage de ruines et de traces séculaires. Et les ruines, on les préserve avec soin, c’est du patrimoine. On apprend à les déchiffrer comme un archéologue. C’est ce que faisait par exemple Alain Rey.

    Cela implique un effort considérable pour apprendre cette langue, qui aux dires des non-francophones qui s’y essaient semble truffée de pièges barbares, mais quelle beauté quand on la maîtrise!! Car c’est là la question: la maîtrise d’une compétence doit s’acquérir par le travail et la persévérance, en l’occurrence par la lecture et la pratique des grands textes, Molière, Rousseau, Proust, même Simenon pourquoi pas. Or de moins en moins de jeunes lisent des livres. Partant de ce constat, la CDIP, conférence romande des directeurs de l’instruction publique, imagine qu’en simplifiant de force la langue, les étudiants vont pouvoir mieux la maîtriser, alors qu’ils la mépriseront encore davantage.

  • Amusant comme une petite réformette de l”ortograf” peut faire couler beaucoup d’encre. Franchement le monde continuera à tourner. Une langue qui n’évolue pas est condamnée à disparaitre. Ah ! voilà un mot qui a perdu son petit chapeau et il s’en porte très bien pour le plus grand bonheur de tous. Ah oui ! l'imparfait du subjonctif c'est quoi ? je ne l'ai jamais entendu......

  • [...] il fut un temps où on écrivait clefs (prononcé clé) puis on s’est mis à écrire clé et clef a disparu.
    Je n'ai pas encore perdu mes clefs et ne me résigne pas à les abandonner au profit d'un profil plus svelte, n'en déplaise à votre serrure ...

    Pour le reste, cette réforme de l'orthographe concoctée dans les cuisines de la CDIP est indigeste !

  • Nous manquons de neurochirurgiens. Je propose de simplifier la neurochirurgie.

  • C'est un terroriste qui entre dans la boutique d'un vieux marchand de fringue juif dans le marais avec une ceinture explosive en criant ; allah ou ackbar", le commerçant lui demande ce que ça veut dire, le terroriste lui explique que ça veut dire que allah est grand !

    Il lui répond avec un accent yiddish ; Pas de problème, ici on a toutes les tailles !

  • "Nous manquons de neurochirurgiens. Je propose de simplifier la neurochirurgie."


    Méééééé ... vous avez des infirmières en quantité ! Qu'attendez vous pour les promouvoir Générales ?

  • "Le français est une des langues les plus illogiques qui soit, n’en déplaise aux Français qui se croient cartésiens. "


    C'est comme le jazz. Il n'y a pas de règles qui disent quand et quoi jouer de son gaffophone mais des raisons, ... établies par d'autres ... dans le temps, ... au cours du temps ... qui s'écoule ... et se déroule.


    https://be.toluna.com/dpolls_images/2017/08/21/66b8520b-5bc6-4aca-98ec-23e473cbec7a.jpg

  • "Ah oui ! l'imparfait du subjonctif c'est quoi ? je ne l'ai jamais entendu......" (Redel)


    Probablement parce qu'il a été inventé pour être déclamé avec conviction en présence d'une autorité absolue, et non pour être chuchoté, entendu ou écrit.

    Probablement d'ailleurs avant l'invention des notations symboliques mathématiques et des notations scientifiques.

    D'ailleurs, si vous avez déjà ... entendu parler ... ou vu écrire ... du subjonctif, ... avez-vous par hasard entendu parler ou vu écrire de ... l'optatif ... et du ... potentiel ? Hmmmm ?



    JE NE SAVOIS pas que vous EUSSIEZ ÉTUDIÉ les mathématiques. Vous ne CRÛTES pas, ou vous n’AVEZ pas CRU qu’on vous EÛT TENDU un piège. Nous AVIONS IGNORÉ que le Roi vous EÛT ACCORDÉ cette grâce. Vous TROUVERIEZ mauvais, ou, vous AURIEZ TROUVÉ mauvais que nous EUSSIONS CONTREVENU à vos ordres.3BARRAL (Marcel), L’Imparfait du subjonctif, op.cit., p. 126.


    https://studylibfr.com/doc/2236365/le-subjonctif-en-fran%C3%A7ais-pr%C3%A9classique--%C3%A9tude-morphosynta...

  • Elle est bonne. Bon, moi j'aimais mieux le pseudo Corto.

  • Je ne vois pas le rapport entre certains commentaires et le billet d’André Thomann, mais bon faut faire avec...

  • Et encore, j'en ai supprimés.

  • Après "en", faut-il accorder le participe passé ? J'ai des doutes...

  • Raccourci de: des commentaires, j'en ai supprimés. Le sujet est dans la question posée.

  • Non mais si les commentateurs pouvaient écrire sur le sujet dont traite le billet de Thomann, ce serait quand même un avantage considérable..... au lieu de raconter n’importe quoi. .

  • "Non mais si les commentateurs pouvaient écrire sur le sujet dont traite le billet de Thomann, ce serait quand même un avantage considérable..... au lieu de raconter n’importe quoi. "


    Tout à fait. Je suis prêt à faire une concession aux revendiqueurs-queuses de la simplification du français.

    C'est de remplacer le mot "circonflexe" par ... circomplexe.

    https://www.humansynergistics.com/fr-fr/%C3%A0-propos-de-nous/le-circomplexe

    "Si vous êtes en phase avec l'adage « une image vaut mille mots », vous comprendrez alors l’intérêt du Circomplexe de Human Synergistics."

  • J’ai rien compris au machin de Chuck Jones. D’ailleurs, aller se farcir un site web délirant c’est pas mon truc.

  • J'ai connu l'époque ou le mot suspect se prononçait "suspecte' aujourd'hui la prononciation se dit "suce pet" Quelle différence avec lèche cul? Ne parlons pas des liaisons débiles ou des phrases ou les articles le la les sont oubliés pour parler comme les pompiers ou les militaires -sur zone au lieu de sur la zone. N'oublions pas le O devenu oon pour le Rhône, etc.

Les commentaires sont fermés.