EN FAIT, ON N’Y CONNAÎT PAS GRAND CHOSE

Imprimer

Notre bien-aimée planète est la cible de deux attaques inquiétantes, le covidus et le réchauffement climatique. L’une n’a rien à voir avec l’autre mais les deux sont la cause de nombreux morts sans qu’on y puisse grand-chose.

Certes les savants s’interrogent et fournissent parfois des remèdes. On est bien content, tout va s’arranger. Dans les deux cas, une discipline de fer et bientôt on n’en parlera plus. Tenez, si nous nous faisons vacciner jusqu’au dernier, la pandémie va disparaître comme elle avait apparu, sans faire d’histoires. Mais il ne faudrait pas que certains regimbent sous divers prétextes, il y a un gouvernement qui soumettra les récalcitrants, quitte à faire entrave à certaines libertés ou à la liberté tout court.

Le problème, c’est qu’on ne sait pas grand-chose de ce covidus. Il viendrait (on va mettre le conditionnel tout au long) de Chine, il aurait échappé d’un laboratoire, les Chinois l’auraient fait déferler exprès sur le monde pour créer un chaos favorable à leurs visées hégémoniques. Il montrerait plusieurs variantes qui demanderaient des soins toujours plus adaptés. Soit des vaccinations plurielles sur le même individu sur un laps de temps variable.

Quid de ces vaccins ? Il semble que les labos les ont fait apparaître bien vite, un sceptique les dirait sortis d’un chapeau. Sont maudits, les sceptiques, ça ne croit à rien. Puisqu’on (le gouvernement) leur dit qu’ils sont efficaces et sans danger. Rien n’y fait. Ils prétendent qu’un vaccin ne se conçoit pas comme ça en quelques mois, qu’il faut une période d’observation des résultats si résultats y a, sinon retour aux éprouvettes. Et que cela prend du temps. Plus que le temps limité que les labos nous ont offert. Si on est vraiment regardant, on s’aperçoit par ailleurs que l’efficacité du vaccin est loin d’être prouvée. Il se trouve que des vaccinés retombent malades, qu’ils peuvent contaminer malgré tout, bref, on n’est pas à 100 % de réussite. Sans compter que le vaccin peut être dangereux pour des personnes fragiles, les archi-vieux par exemple.

Et puis il ne faut pas se faire d’illusions, le but de BIG PHARMA n’est pas de sauver l’humanité mais de s’en mettre plein les fouilles le plus vite possible. On voudra bien tenir compte de cette donnée.

Quant au réchauffement climatique, même perplexité. On a créé cette notion au nom ronflant de gaz à effet de serre. Ce gaz a deux origines : le CO2 fourni par les véhicules au moteur à combustion interne et aux pets de millions de moutons que la Nouvelle-Zélande nourrit dans ses prairies lointaines. La solution serait alors que nous ne mangions que des légumes, crus de préférence, que nous irions chercher à pied chez le maraîcher qui les produit. Simple et efficace.

Mais il y a peut-être autre chose. Des chercheurs méfiants ont découvert que les dérangements climatiques existent depuis bien avant notre période contemporaine et que par exemple une mini période glaciaire s’est produite vers la fin du 17ème siècle. Et qu’une période plus chaude l’aurait précédée (je simplifie). La cause de ces variations serait d’une part de fortes éruptions volcaniques qui envoyaient des nuages de particules qui empêcheraient les rayons du soleil de nous parvenir. D’autre part le soleil lui-même aurait sa part de responsabilité par la variation d’intensité des taches. Devrait se laver plus souvent.

On reproche à nos gouvernements (tous) de n’en pas faire assez contre ce dérangement du climat. Qu’ils se bougent un peu. Première mesure : suppression des éruptions volcaniques. Ensuite s’occuper de régler la question de taches solaires. C’est pourtant simple.

Pour ma coda et pour la bonne humeur, une petite blague :

Il est question d’envoyer un homme sur le soleil.
Vous n’y pensez pas, il brûlerait tout de suite.
On l’enverrait la nuit.


P.-S. Au moment de mettre sous presse, j’apprends que les 24 heures du Mans vont se dérouler sous peu. Va y avoir bézef de CO2 dans l’atmosphère de la Sarthe.

Lien permanent 43 commentaires

Commentaires

  • Le parallèle que vous faites entre ce qu'on pourrait appeler la religion covidiste et la religion climatique est intéressant: dans les deux cas, des phénomènes complexes et dont les causes et conséquences sont difficiles à prouver servent de prétextes à une multitude d'"experts", scientifiques, industriels de la pharma, politiques, magnats des médias, pour augmenter leur pouvoir. Ce n'est pas un complot, c'est une convergence d'intérêts, et ce au détriment de la science, des peuples et de principes éthiques qu'on pensait gravés dans le marbre.

  • The Shif Project tire la sonnette d’alarme à propos de l’impact environnemental du numérique. Ce dernier est aujourd’hui responsable de 4 % des émissions de gaz à effet de serre. Compte tenu de l’augmentation annuelle de la consommation énergétique (+9 %), le numérique pourrait atteindre 8 % du total des émissions en 2025.

    Alors question : qui d'entre nous serait d'accord de boucler ses tablettes un jour par semaine ?
    Après les dimanches sans voitures, à quand un samedi sans internet ?

  • Tout a fait d'accord. samedi on v<

  • Heureusement que la science a poursuivi sa marche depuis Galilée, malgré tous les obstacles dressés par les croyants eux-mêmes et et les doutes des non croyants qui voudraient ses vérités, souvent transitoires, rappelons-le, la voudraient parfaites comme les dogmes divins.

  • "Première mesure : suppression des éruptions volcaniques."

    Surtout pas! Elles recyclent une partie du gaz carbonique dans l'atmosphère, ce qui permet d'éviter une période glaciaire. Car ce sont les périodes glaciaires qu'il est nécessaire d'éviter et qui sont l'exception sur notre planète depuis le Phanérozoïque.

    Si on pouvait par contre éviter la pullulation humaine...

    N'est-ce pas Géo?

  • « Après les dimanches sans voitures, [...] »

    Je n'aime pas les mesures arbitraires, mais effectivement il y aurait quelques pistes à explorer, qui seraient même de "salut public".

    1. Extinction obligatoire des téléphones portables dans les restaurants, cinémas et autres salles de spectacles.

    2. Passage en mode "avion" obligatoire dans les transports publics (sauf appels d'urgence débidés: police, ambulance, etc.)

    3. Facultatif: coupure générale du réseau internet le dimanche à l'heure de la messe.

  • Petit bémol adressé aux sceptiques et aux complotistes de tout poil. Les sciences ne détiennent pas de vérités. Seules les religions et les idéologies prétendent détenir des vérités absolues. C’est la différence entre croyance et connaissance: une croyance doit être absolue, sinon elle perd son essence : on ne peut pas croire un peu en Dieu, c’est ou bien oui ou bien non.

    En science, la validité d’un résultat ou d’une théorie est acceptée tant que le contraire n’a pas été prouvé, c’est la loi de la falsifiabilité sur laquelle toute science est fondée.

    Or, dans les deux objets dont nous parle l’ami Thomann, le climat et le vaccin, la quasi totalité des scientifiques du monde est d’avis que le dérèglement climatique est causé par l’action humaine, et que le vaccin est la seule bonne réponse au covid. C’est l’état actuel des connaissances sur ces deux domaines.

    La toute petite minorité des scientifiques qui tiennent pour l’avis contraire n’a jamais pour l’instant réussi à démontrer ses thèses, ni sur le climat ni sur le vaccin : : il s’agit pour eux d’une opposition de principe motivée par diverses causes, souvent politiques et idéologiques, mais pas scientifiques. Didier Raoult vient d’admettre que le vaccin est nécessaire alors que pendant 2 ans il nous a embobiné
    avec son délire.

    On se retrouve en 2021 un peu comme au temps de Pasteur et de l’invention de son vaccin contre la rage: : les ignorants le prenaient pour un fou, ses collègues médecins le traitaient de charlatan. Mais il y a maintenant des instituts Pasteur partout dans le monde...

  • ""coupure générale du réseau internet le dimanche à l'heure de la messe"
    Tous les jours à l'heure de l'apéro, me semblerait plus à propos. A l'heure de la messe, le téléphone empêche l'endormissement.

  • « Didier Raoult ....... nous a embobiné avec son délire »

    « Seules les religions et les idéologies prétendent détenir des vérités absolues. »

    Alors, elle s'appelle comment votre secte ?

  • Réponse à Pétard (mouillé): ma position n’a rien de sectaire, où voyez-vous ça ?

    Je fais juste remarquer que les climatosceptiques et les antivax ont des convictions qui sont basées sur une opposition de principe à tout ce qui est scientifique. Avec souvent un délire complotiste. Mais ce sont les mêmes qui une fois atteints dans leur santé vont courir chez le meilleur médecin.

    Je relisais une biographie de Pasteur et le parallèle avec ce que nous vivons aujourd’hui est frappant: les vignerons d’Arbois le traitaient de cinglé, jusqu’au jour où il a sauvé le vignoble du Jura, ses collègues scientifiques se méfiaient de ses méthodes jusqu’au jour où il a guéri 2 garçons atteints de la rage, quand il a voulu pasteuriser le lait, les paysans rigolaient de lui...

    Et dire que ce rigolo de Raoult se prend pour Pasteur!

  • Sur le climatoscepticisme : il faut un peu préciser. Il est indubitable que le fait de brûler des carburants fossiles durant plus de deux cent ans a augmenté le CO2 dans l'atmosphère, ce qui a augmenté l'effet de serre. Mais ce n'est probablement pas le seul facteur. Des mesures à long terme montrent que la Terre ne fait que retrouver son état thermique moyen normal (sur le plan géologique à court terme). Nous sortons de la petite glaciation... Le climat terrestre est une chose abominablement complexe et c'est l'utilisation politique du dérèglement qui est suspecte. Je l'ai déjà dit, le fait que cela attaque de plein front les producteurs de pétrole est loin de me déplaire, je n'ai aucune sympathie pour leur religion suprématiste. Mais justement pour le respect de la science, un peu d'humilité serait de bon ton.
    Alors que ce déferlement d'informations sur le fait que les incendies de forêt, l'érosion des côtes, la disparition des îles volcaniques (c'est le volcan qui a disparu...) relève de la propagande bon marché, rien d'autre.

  • Géo vous oubliez juste l’essentiel: la notion de temps et de vitesse. Les transformations climatiques qu’on constate et qui sont évidentes n’ont rien à voir avec les âges géologiques, où les changements climatiques se font sur des milliers d’années et à une vitesse tellement lente que l’observation humaine ne la voit même pas.

  • Première confusion dans votre réponse : "où les changements climatiques se font sur des milliers d’années". Non, la géologie d'autrefois se concentraient sur les problèmes où l'unité de temps était le million d'années. Mais la géologie du Quaternaire s'est bien développée, et effectivement on parle en milliers d'années, ce qui est un temps très court. C'est la vie humaine qui est encore plus courte, et le gros défaut, c'est de juger à l'aune de cette vie si courte.
    Cela dit, je ne remets pas en cause la prolifération du CO2 du à l'activité humaine. Mais prouvez-moi que l'activité du Krakatoa n'a pas été son équivalent en quelques minutes ?
    https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ruption_du_Krakatoa_en_1883

  • Aux Antilles 90% des malades en réanimation ne sont pas vaccinés. Plus d'un milliard d'êtres humains sont vaccinés, les scientifiques commencent à avoir du recul. Seul le vaccin permet d'éviter les formes graves au moins à 75%

    L'intelligence artificielle donc l'informatique permet d'aller plus vite pour découvrir des nouveaux vaccins sans attendre dix ans.

    Quant aux climatosceptiques ils sont toujours à la ramasse pour la plupart d'entre-eux. Les changements de climat ont certes toujours existé, par contre l'être humain, est en partie responsable des émissions de co2 qui augmentent l'effet de serre, augmentent également la température de la mer ce faisant, la montée des eaux, sa salinisation, la destruction des coraux, etc. les glaciers fondent de plus en plus, les pôles également. la Suisse n'est pas épargnée, les constats en montagne sont actés.

    De mon humble point de vue c'est trop tard; les générations futures vont assister aux désertifications, aux sécheresses, aux violentes tempêtes, aux inondations destructrices. Si nous ajoutons l'islamisation due aux croyances débiles et aux affairistes, ils pourront aller pisser sur la tombe de leurs ancêtres climatosceptiques, des idiots utiles et des antivax.

    Je fais confiance aux écologues pas aux écologistes, aux scientifique pas aux charlatans de tous poils.

  • "Les sciences ne détiennent pas de vérités. Seules les religions et les idéologies prétendent détenir des vérités absolues."

    Et ça, sont-ce des vérités ou des vérités absolues?

    Ou de l'idéologie?

    Est-il faux que la Terre tourne autour du soleil? Je croyais naïvement que c'était une vérité. Temporaire, bien sûr, temporaire.

    "En science, la validité d’un résultat ou d’une théorie est acceptée tant que le contraire n’a pas été prouvé, c’est la loi de la falsifiabilité sur laquelle toute science est fondée."

    En français on dit "réfutabilité". C'est valable pour une théorie, pas pour un résultat expérimental. Il est aussi nécessaire de ditinguer un résultat de son interprétaion.

  • Avant Kepler, Copernic et Galilée la Terre était immobile au centre et le soleil lui tournait autour: le géocentrisme n’a pas empêché Ptolémée de dessiner des cartes de navigation sur la Méditerranée qui ont servi sans problème pendant 18 siècles. Ces cartes sont toujours utilisables par temps clair et des marins culottés les ont testées encore récemment. Le géocentrisme était une vérité scientifique tout à fait valable avant qu’on ne démontre sa fausseté.

    Quant à la réfutabilité, il est exact que j’ai commis un anglicisme en disant falsifiabilité, mais le terme existe aussi. Et ce principe mis en avant par Karl Popper est aussi applicable aux expériences, c’est un principe général de la science. Popper écrit que même si une expérience a été menée des millions de fois en produisant les mêmes effets sous les mêmes conditions, il est impossible d’être absolument certain qu’un jour la même expérience n’en produise pas d’autres.

  • « Médecine: s’en moquer quand on se porte bien. » Gustave Flaubert dans son Dictionnaire des idées reçues. Tous les corona sceptiques et antivax devraient méditer un peu là dessus...

  • Certaines vérités provisoires (c'est-à-dire pas - encore - contredites selon Popper) finissent par devenir pratiquement intangibles au cours du temps, une des plus évidentes étant la révolution copernicienne.
    Tout étudiant proposant comme sujet de recherche sa remise en question se verrait rire au nez, pour autant qu'il soit arrivé au niveau où la question pourrait se poser.
    Des philosophes des sciences proposent d'ailleurs d'utiliser un autre terme pour ces théories qui sont devenus des faits in contestés et pratiquement incontestables. Ce ne sont toujours pas des dogmes, puisqu'ils émanent de la recherche scientifique et non d'une inspiration ou d'un décret surnaturel.
    Certains étendent au langage commun le doute scientifique en utilisant la formule "à chacun sa vérité" pour dénoncer toute prétention au "dire vrai". Ainsi le mot vérité devient suspect, sans que les distinction et nuances énoncées plus haut soient faites, souvent sans qu'elles leur soient connues.
    L'usage du concept de vérité devient alors une simple arme pour dénigrer autrui ou jeter le doute sur sa pensée et ses propositions. Plus rien ne peut alors être vrai ou relever de la vérité. Pourtant ces mêmes personnes, confrontées à leur tâche d'éduquer leurs enfants, ne cessent de leur inculquer ce qu'elles estiment être vrai et auraient honte de leur donner en exemple ce qui ne l'est pas.

  • "où les changements climatiques se font sur des milliers d’années et à une vitesse tellement lente que l’observation humaine ne la voit même pas."

    Est-ce que la chute d'une météorite de 10 km de diamètre est tellement lente qu'elle se déroule sur des milliers d'années? Eh oui, à l'époque il n'y avait pas d'observateur humain.

    Quand au changement actuel, il est si lent qu'il faudra bien quelques milliers d'années pour faire disparaître les glaces de l'Antarctique.

  • " Popper écrit que même si une expérience a été menée des millions de fois en produisant les mêmes effets sous les mêmes conditions, il est impossible d’être absolument certain qu’un jour la même expérience n’en produise pas d’autres."
    Exemple parfait de dogmatisme. Qu'est-ce qu'il en sait, le Popper ? Quelle démonstration en fait-il ?

  • Bien au contraire, l'apport du principe de réfutabilité en épistémologie est très important : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9futabilit%C3%A9

  • Finalement, quelle différence entre un fou et Popper?

  • @Géo
    "Exemple parfait de dogmatisme. Qu'est-ce qu'il en sait, le Popper ? Quelle démonstration en fait-il ?"
    Question très intéressante. Sans en avoir les compétences, je me hasarde à cette réponse: tout d'abord, les principes de la logique répondent à la deuxième partie de la question. Quelle démonstration pourrait-on faire que quelque chose ne se produira pas d'ici "la fin des temps"?
    Pour la première, je pense qu'il faut envisager l'affirmation comme on envisage l'existence des "axiomes" en mathématique.
    Est-il pertinent pour autant de faire la comparaison avec les dogmes, généralement d'origine religieuse? Je pense que vous vous trompez, emporté par votre sentiment de méfiance envers certaines prétentions scientifiques (ici philosophico-scientifiques), comme le montre l'usage "le" devant le nom de Popper.
    Pour creuser plus avant le sujet, ce dont je n'ai ni l'envie, ni le temps, ni les compétences, il faudrait, me semble-t-il examiner les avantages de toutes sortes que les dogmes religieux rapportent à ceux qui en font usage et les comparer aux avantages que Popper a ou aurait tiré de son principe.

  • Désolé Mère Grand, mais le « principe » de Popper, comme vous dites, s’est imposé dans toutes les sciences. Une science qui ne le respecterait pas n’en serait pas une.

    Le contraire du principe de Popper, c’est l’infaillibilité papale!! Ou encore les dogmes hitlériens ou staliniens. D’ailleurs tout le monde se souvient du fameux Lissenko, le physicien soviétique complètement fou, adulé par Staline, qui prétendait que les vraies sciences étaient soviétiques...

  • Mère-Grand@ Une vérité scientifique est valable tant qu'on n'a pas fait la démonstration de sa non-pertinence. Affirmer "que même si une expérience a été menée des millions de fois en produisant les mêmes effets sous les mêmes conditions, il est impossible d’être absolument certain qu’un jour la même expérience n’en produise pas d’autres." est tout simplement absurde. D'abord, si cette expérience a été réalisée des millions de fois avec le même résultat, la probabilité qu'elle produise les mêmes effets est de 100%. Ensuite, quelqu'un pourrait découvrir que cette expérience présente des biais par rapport à ce que l'on prétend en tirer. C'est tout autre chose. Quand la philosophie se mêle de science, on en vient à nier la réalité des races. Réalité que chaque humain ayant les yeux ouverts peut constater...
    (cf. André Pichot : https://www.programme-television.org/news-tv/Les-invites-de-Ce-soir-ou-jamais-ce-vendredi-24-mai-4013529

  • Géo il faut vous instruire. Popper n’est pas un philosophe. C’est une autorité en sciences et en histoire des sciences, en épistémologie si vous voulez un mot savant. Je vous signale que même le petit Einstein était d’accord avec Popper: Einstein était prêt à admettre que ses théories étaient fausses si on lui en apportait la preuve. C’est ça la science. Et qu’est-ce que les races viennent faire ici?? Vous en êtes encore là ??

  • Géo a bien sûr raison sur tous les plans qu'il aborde et notamment:

    - K.Popper est un philosophe et n'est en aucune façon un scientifique; l'épistémologie par exemple n'est pas une science exacte et c'est plus un discours sur les sciences en général qu'une science.

    - Dire "que même si une expérience a été menée des millions de fois en produisant les mêmes effets sous les mêmes conditions, il est impossible d’être absolument certain qu’un jour la même expérience n’en produise pas d’autres" est du charlatanisme qui ne repose que sur des élucubrations totalement abstraites et bien sûr sur AUCUN résultat expérimental. Il y a une expérience qui est menée des millions de fois chaque jour: quand vous laissez tomber un objet inerte, il tombe attiré par l'attraction terrestre. On voudrait nous faire croire qu'un tel objet va s'envoler un beau jour. C'est de la pure métaphysique.

    L'histoire des sciences n'est pas une science et encore moins une science expérimentale.

    Dire qu'il est une autorité en sciences est donc une contre-vérité puisqu'il n'a jamais mené de recherches scientifiques.

    Comme vous en parlez, on sent que vos propositions sont irréfutables et donc non scientifiques. Il a tenu un discours d'essence idéologique sur les sciences.

    La navigation sur les mers n'a rien à voir avec le géocentrisme ou l'héliocentrisme. Demandez aux Polynésiens.

    "Avant Kepler, Copernic et Galilée la Terre était immobile au centre et le soleil lui tournait autour"

    Copernic c'est avant Kepler et Galilée. Les deux derniers n'étaient même pas contemporains du premier.

    En outre l'héliocentrisme date notamment d'Aristarque de Samos. Malheureusement la nuit chrétienne n'a pas permis de conserver plusieurs des découvertes capitales des Grecs.

    La philosphie des sciences n'est pas de la science. Merci de ne pas confondre.

    Prétendre que le géocentrisme a été une "vérité scientifique" est une insulte à la science. C'est une "vérité" pour ne pas dire une élucubration purement anthropocentriste et idéologique. Une erreur n'est JAMAIS une vérité scientifique.

  • @Macherel Christian
    "Désolé Mère Grand"
    Je ne comprends pas pourquoi vous êtes désolé, puisque je suis entièrement d'accord avec ce que vous dites. Si je m'exprime mal au point que vous puissiez penser le contraire, je crains qu'il est temps que je me retire des blogs. Peut-être pouvez-vous m'accorder un sursis en me donnant quelque explication du malentendu ou de l'erreur.

  • "Einstein était prêt à admettre que ses théories étaient fausses si on lui en apportait la preuve." C'est le b-a ba de toutes sciences. (Et si je me trompe pas, Einstein existait avant Popper). Et c'est exactement ce que je défends, contre vos précédentes affirmations...
    On déclare une "vérité" scientifique non-pertinente quand on a fait la démonstration expérimentalement ( et pas seulement une fois...) qu'elle est incorrecte. Et non pas sur des suppositions grotesques sur des millions de fois...

  • "Et qu’est-ce que les races viennent faire ici?? Vous en êtes encore là ??"
    Cette affirmation que les races n'existent pas est probablement la plus grande escroquerie scientifique du siècle. N'importe quel être humain doué de vision voit qu'il y a des races d'humains très différentes les unes des autres. Si les généticiens sont incapables de mettre en évidence ces différences au niveau du génome, c'est tout simplement qu'ils ne sont pas assez avancés dans leur science. Je vous rappelle à tout hasard que quand les guignols ont lancé cette expo qui a circulé un peu partout "Tous parents, tous différents", les généticiens avaisent déchiffré le 1% du génome humain. Et décrété tout de go que le 99% restant était de l'ADN "trash". Ben voyons... Peut-être bien qu'en cherchant un peu, ils auraient découvert pourquoi un papa et une maman pygmée mettent au monde un petit pygmée et non un géant viking...
    Et vous qui évoquez Lyssenko ! On voit bien qui sont les Lyssenko de nos jours...

  • @ A tous les grands scientifiques qui critiquent Popper
    du haut de leur savoir: donnez-vous la peine de lire en entier l'article "Karl Popper" dans Wikipédia pour modérer quelque peu vos jugements ou ukases.
    Je doute qu'il y ait des scientifiques de renom, ni des philosophes ou historiens des sciences parmi nous. En tout cas je ne le suis pas moi-même, et avant de "dégommer" un personnage de renom, si je le faisais jamais, je ferais non seulement l'effort d'en savoir plus sur lui, son histoire, ses oeuvres et l'écho qu'il a rencontré auprès d'autres de ses semblables.
    Maintenant il est possible que vous estimiez que Wikipédia n'est qu'une référence consultée et utilisée par des benêts pour se donner une apparence de savoir, ou qu'elle fait partie d'un plan pour asservir l'humanité. Si c'est le cas, je ne peux que faire appel à votre sens de l'humilité face à ceux qui ont passé leur existence à l'étude de sujets difficiles et s'y sont fait une réputation internationale.
    Si vous voulez me faire le coup du "c'est toi-même qui l'est", donnez-vous cette joie. Faut-il vraiment ajouter que je ne suis pas envoyé par une membre de la famille de Karl Popper ou de son entourage pour faire son éloge post-mortem ou garder sa mémoire?
    Peut-être dois-je ajouter que je ne suis pas contre la critique, pour peu qu'elle soit informée et ne reflète pas une suffisance sans fondement, ni sur une interprétation douteuse (parfois puérile) du contenu de ses théories.

  • A propos de la réfutabilité on aura remarqué que plusieurs problèmes se posent, dont je je ne cite que deux.
    Le premier porte sur l'affirmation qu'il suffit d'un seul résultat contraire pour annuler une vérité scientifique. Il va de soi que la formulation (ou celle qui est meilleure que la mienne) est une sorte de raccourci, incapable de vérification. D'abord l'observation devrait évidemment être répétée pour être acceptée. Ensuite elle ne comporte pas de date de péremption, ni même de localisation et peut donc perdre de sa valeur suivant le passage du temps ou le changement de lieu.
    Le deuxième, c'est que les instruments nécessaires et les théories affrontées pour les vérifications deviennent de plus en plus complexes. Peut-être que l'invention du télescope pour observer les astres proches a été tout aussi révolutionnaire que la construction du Grand collisionneur de hadrons du CERN pour découvrir ou créer de nouvelles particules sub-atomiques, mais les moyens nécessaires ont été incommensurables.
    Dans les deux cas cependant les théories ont précédées l'observation et les preuves de leur adéquation à la réalité.
    Je ne suis pas certain que dans le premier cas il s'agissait d'une intuition non vérifiable ou d'une sorte de déduction logico-linguistique, comme celui de l'atome. Dans le second, celui du boson de Higgs, il s'agissait d'une hypothèse dont les résultats ont été utilisés 40 ans avant sa confirmation.
    Les gens de ma génération se souviennent que nombre d'hypothèses scientifiques étaient mentionnés par nos professeurs de Collège (gymnase ou lycée pour les non Genevois) comme n'ayant pas encore fait l'objet de consensus. C'état même le cas de la dérive des continents (ou alors je n'ai pas bien compris les propos du prof de l'époque) et ensuite de toute une série de particules sub-atomiques, avant que l'on cite les paroles du genre "celui qui prétend avoir compris la théorie de la relativité ou la mécanique quantique prouve qu'il n'a rien compris".
    Quand aux multivers et autres espaces à 11 dimensions (je ne me suis pas donné la peine de vérifier mes énoncés, car ils n'importent guère à mon propos), je ne sais pas quelles preuves peuvent en être apportées, contrairement à la nature aux propriétés de la masse et de l'énergie noire (ou sombre), qui fait l'objet de tentatives d'observation.

  • @Mère-Grand,
    Je suis tout ému d'être traité de grand scientifique! Plaisanterie mise à part vous surfez sur les sophismes ad autoritatem. Vous aurez peut-être remarqué que je ne vous ai pas attendu pour extraire une citation de wiki et pour la... réfuter, sur le blog de Géo:

    "Le rejet de l'induction : Selon Popper, « la théorie vient avant les faits » : les hypothèses précèdent et orientent l'observation." (wiki).

    Et j'avais déjà commenté:

    "Quand les hypothèses précèdent les observations on obtient le géocentrisme et la Terre plate, quand les observations précèdent la théorie, on obtient l'héliocentrisme et la Terre ronde. Et sans les observations, on obtient aussi les religions."

    J'observe en outre que la notice wiki mentionne bien que Popper est un philosophe. Et donc pas un scientifique. Je n’ai jamais bien compris la différence entre un philosophe et un charlatan. A chacun ses limites.

    En outre, lorsque les hypothèses précèdent les observations, tout va être fait pour plier les observations et les faire correspondre aux hypothèses. La tête est dans le sac.

    C'est ce qui se passe en cosmologie. Géo a déjà évoqué les "ondes gravitationnelles", vous évoquez le boson de Higgs, "réalité" mathématique, mais réalité réelle avec un gros ?.

    Idem pour l'énergie noire, la matière noire, les trous noirs, "réalités" mathématiques, réalité réelle? On cherche et on n'observe rien. C'est tout un édifice de travaux, d'infrastructures, de salaires, de carrières qui reposent sur ces "réalités" mathématiques, et qui justifient à leur tour cet édifice.

    La méthode scientifique consiste a d'abord à observer, puis à faire une ou plusieurs hypothèses séparées. Et pas à faire des hypothèses sur des hypothèses à la queue leu leu sans d'abord avoir vérifié la première hypothèse de la séquence.

    La dérive des continents date de Wegener. C'est donc bien antérieur à vos études à moins que vous soyez plus que centenaire. Le consensus? La belle affaire: sophisme ad populum. Il suffit d'étudier les arguments de Wegener pour se convaincre qu'il avait raison. Le reste c'est de la sociologie: des carrières et des postes à défendre. Les "consensus" n'ont rien à faire avec la vérité scientifique, c'est trop souvent une affaire de pouvoir.

    En outre le Popper m'est directement antipathique en tant qu'homme: fondateur de la société du Mont-Pélerin et pour avoir dit ceci post-mortem : "I don't know whether God exists or not. ... Some forms of atheism are arrogant and ignorant”. Arrogance, il parle d'arrogance?

    Quant aux critiques des thèses de Popper, elles sont nombreuses et ne m'ont pas attendu.

  • Les climato-septiques sont toujours à la ramasse. Ils vont chercher des arguments chez d'autres climato-septiques. Le constat est là. Le réchauffement climatique est constaté par la hausse des températures -mondiales- la fonte des glaciers et des pôles, les bouleversements climatiques, les amplitudes de températures, la salinisation des mers, la destruction des coraux, la baisse du niveau des lacs artificiels ou non, j'en passe et des meilleurs.

    Ils ne connaissent pas la nature, tout est visible dans certaines forêts. La désertification de certaines contrées prend de l'ampleur.

    Concernant au coronavirus et le vaccin, nous pouvons nous demander si les antivax et anti pass ont la tête sur les épaules. Le vaccin depuis Galtier et Pasteur, l'histoire nous démontre l'efficacité de la vaccination.

    Les réanimations concernent des gens non vaccinés pour la majorité. Ceux qui meurent en étant vaccinés ont des co-morbidités importantes.

    Les sectes de tout poil en profitent pour profiter de l'ignorance et des croyance greffées. Meurt qui veut........

  • Une chose est sûre Pierre, vu votre orthographe vous devez bien connaître les fosses.

  • "Ceux qui meurent en étant vaccinés ont des co-morbidités importantes."

    Vaccinés ou non, décès à Genève depuis le mois de mars 2021:

    - mars: 7
    - avril: 11
    - mai: 6
    - juin: 0
    - juillet: 0
    - août: 4

    On peut parler de panique organisée pour un virus devenu bien inoffensif. Avec 56 hospitalisations actuelles on est très loin des 642 du 16 novembre dernier.

  • Daniel Genève n'est pas le centre du monde. C'est comme pour les températures, le problème n'est pas devant votre porte. Sortez, et informez-vous.

  • @ Macherel:

    Qui êtes-vous donc pour vous permettre de traiter l'éminent Professeur Raoult de rigolo et de parler de son délire?

    Son traitement fonctionne parfaitement. La preuve, il a été utilisé avec succès en Inde sous la forme d'un kit nommé ZIVERDO pour Zinc-Ivermectine-Doxycycline qui a permis d'éradqieur le variant Delta et déviter des milliers de morts. Pas loin de 100% de guérison. Son problème: son coût affreusement bas qui empêche Big Pharma de s'enrichir:

    https://www.rxindia.com/medicines/medicine-index-alphabetical/z/ziverdo-kit/

    Quant au Professeur Raoult que vous traiter de rigolo, voici ce qu'a dit de lui le Professeur Didier Pittet des HUG dans l'émision C à vous sur France 5:

    "Didier Raoult est le plus grand microbiologiste au monde"

    et voici une autre citation du Professeur Pittet cette fois tirée du journal le Parisien du 30 juin 2021:

    "Les variants qu’on craint le plus vont naître dans les pays où il y a le plus de vaccinations parce que c’est une course entre le variant et le vaccin. Le virus sent plus de résistance, a de plus en plus de capacité à se dire : Il faut que je change, sinon je meurs. C’est un instinct de survie, pas de l’intelligence. Les virus sont logistiquement bien faits pour s’adapter. Ce n’est pas une surprise et ça va continuer. "

    Le professeur Pittet confirme ainsi ce qu'avait déjà dit le Professeur Montagnier, Prix Nobel de médecine, qui avait expliqué que c'est le vaccin qui crée des variants de plus en plus dangereux!

    Il va de soi qu'une armée de petits journaleux au service de Big Pharma et sourdainement promus médecins du dimanche, se sont empressés de le traîner dans la boue, mais la bave du crapaud ....

    Bref, à l'avenir avant de dire n'importe quoi et de répeter ce que vous avez entendu à la RTS ou lu dans Le Matin, achetez-vous un cerveau!

  • "Le virus sent plus de résistance, a de plus en plus de capacité à se dire : Il faut que je change, sinon je meurs." Franchement, si vous arrivez à prouver que Pittet est contre la vaccination, je vous offre une Rolls Royce en or massif. Je n'en ai pas les moyens, je sais que je ne risque rien...
    Si le Covid devient plus dangereux, il subit le sort d'Ebola : il s'efface faute de victimes. Pour le moment, les vaccins à ARN messager résiste assez bien contre le variant delta. En tout cas, une personne vaccinée a toutes les chances de s'en sortir beaucoup mieux qu'une personne non-vaccinée.
    Cependant, et je me dois de l'ajouter, je suis très content que les gens qui refusent le vaccin continuent de le faire. Et que la sélection naturelle fasse son oeuvre. Bon voyage en enfer, chers amis obtus et bornés !

  • Cher Géo, merci pour vos bons voeux souhaitant la mort des non-vaccinés, car c'est bien ce que vous insinuez en disant:

    "Cependant, et je me dois de l'ajouter, je suis très content que les gens qui refusent le vaccin continuent de le faire. Et que la sélection naturelle fasse son oeuvre. Bon voyage en enfer, chers amis obtus et bornés !"

    Quant à nous, contrairement à vous, nous souhaitons que tous les non-vaccinés se portent bien et surtout que tous les vaccinés restent en bonne santé en dépit des sombres prévisions émises par de nombreux experts dont nous ne citerons que quelques-uns:

    Professeur Robert Malone, inventeur de la technologie ARNmessagers des vaccins actuels,
    Professeur Luc Montagnier, virologue, Prix Nobel de médecine.
    Professeur Perrone
    Professeur Sucharit Bakhdi
    Dr. Geert Vanden Bossche, expert en virologie et en vaccins
    Dr. Alexandra Henrion-Caude, généticienne

    Tous demandent l'arrêt immédiat de cette campagne de vaccination dangereuse. Bien évidement tous sont désormais censurés, traînés dans la boue et traités de "complotistes" dans les médias vendus et leur page Wikipédia a été modifiée en conséquence par les pions du système. Cela ne vous interpelle pas?

    Quant à Pittet, même lui qui est pour la vaccination (ce qui est normal vu qu'entre autres il a été engagé par Macron) a dû reconnaître que le Professur "Didier Raoult est le plus grand microbiologiste au monde" et que le Professeur Montagnier a raison sur le fait que c'est la vaccination qui produit les variants! Cela ne vous interpelle pas non plus, cher Géo?

    Etrangement vous n'avez rien à dire sur l'efficacité prouvée de l'Ivermectine utilisée avec succès en Inde sous la forme d'un kit nommé ZIVERDO pour Zinc-Ivermectine-Doxycycline qui a permis d'éradqieur le variant Delta et déviter des milliers de morts. Pas loin de 100% de guérison. Son problème: son coût affreusement bas qui empêche Big Pharma de s'enrichir:

    https://www.rxindia.com/medicines/medicine-index-alphabetical/z/ziverdo-kit/

    NB: Pour les personnes intéressées, je conseille la vidéo suivante sur le fonctionnement des vaccins:

    https://odysee.com/@AgoraTVNEWS:5/Vous-voulez-tous-savoir-sur-la-vaccin-ARN-messager-Covid-19--Je-vous-ai-trouv...:e

    -Cet article sur l'analyse microscopique de tous les types de vaccins par le Dr. Young:

    https://www.drrobertyoung.com/post/transmission-electron-microscopy-reveals-graphene-oxide-in-cov-19-vaccines

    -Cette interview de l'avocat Rainer Fuellmich sur qui est à l'origine de tout ça est passionnante:

    https://odysee.com/@JeanneTraduction:a/FuellmichSeptembre:9

    -Cette conférence détaillée du Dr. Fleming:

    https://odysee.com/@Reveil:5f/Dr.-Richard-Fleming---Event-2021---Tout-ce-que-vous-devez-savoir-sur-le-covid:e

  • Raoul d'Andresy@ Ce que je vois, c'est que le 99% des médecins recommandent la vaccination, pour des raisons suffisamment évidentes pour que je n'insiste pas sur ce point. Mais les non-vaccinés rendent un très mauvais service à la société en favorisant la diffusion du virus. Point barre.

  • Monsieur Géo,

    Vous écrivez:

    "Cependant, et je me dois de l'ajouter, je suis très content que les gens qui refusent le vaccin continuent de le faire. Et que la sélection naturelle fasse son oeuvre. Bon voyage en enfer, chers amis obtus et bornés !"

    Puis:

    "Mais les non-vaccinés rendent un très mauvais service à la société en favorisant la diffusion du virus."

    Votre pseudo a-t-il été usurpé?

    Les cancers et les maladies cardiovasculaires tuent davantage.

    Tabac, alcool, malbouffe, sédentarité... aucun vaccin.

    Meurt-on du covid ou avec le covid?

    A Genève 749 décès en 19 mois avec le covid + obésité, diabète, hypertension ou cancer.

    En 2020, la population genevoise a continué d'augmenter.

    Vous êtes-vous renseigné sur l'ADE?

    La Suisse a acheté 32 millions de doses des vaccins les plus chers et les moins efficaces.

    Là où il y a des sous à se faire, il y a des Suisses. Et bien d'autres!

    Chacun doit avoir peur, c'est un ordre!

  • Etant moi-même borné et obtus, votre commentaire venait à son heure. Les promis à l'enfer vous salutant.

Les commentaires sont fermés.