DANS LA COUR DES GRANDS

Imprimer

Ce qui manquait dans notre petit pays, c’était une affaire comme les connaissent les autres nations, ces scandales qui mêlent sexe, argent et politique. En France un ministre soupçonné de viol, un autre qui envoie la photo de son braquemart en pleine action à l’être aimé qui se trouve ne pas être sa femme ; en Espagne, des affaires impliquant le roi Juan Carlos sont telles qu’elles conduisent à son abdication et à son exil ; et on ne parle même pas de la cour d’Angleterre où un petit-fils de la reine se révèle turbulent et malpoli.

Eh bien nous avons enfin aussi une ‘affaire’ en Suisse et qui concerne rien moins qu’un conseiller fédéral. Nous jouons désormais dans la cour des grands. Il s’agit d’une ancienne maîtresse de cet homme politique qui le faisait chanter et qu’il aurait fait taire avec de l’argent qui n’était pas à lui. Je n’en sais pas plus et je tiens à rester dans mon ignorance. Tout cela n’est pas très grave, pas de quoi guillotiner un homme, mais nous avons là les trois éléments, sexe, argent et politique qui vont permettre aux journalistes d’en faire leurs choux gras.

Ce qui va navrer l’Helvète lambda, c’est cette image dorénavant écornée d’un haut magistrat. L’idée que nous nous faisons d’un cons fèd est celle d’un bon père de famille, habillé classique, pratiquant une sexualité pépère. Et voilà qu’on apprend que l’un d’entre eux a eu le zizi ludique. On va où comme ça, ma bonne dame ? D’ici que l’un d’entre eux se risque à défiler avec les arc-en-ciel. Tout peut arriver maintenant.

Au moment où je vais mettre sous presse, on me signale une deuxième affaire qui cette fois n’est ni sexuelle ni financièrement douteuse mais en revanche hautement politique. Ueli Maurer, autre conseiller fédéral, s’est affiché avec des sonneurs de cloches zurichois dont la position sur les mesures anti-Covid est directement opposée à celles du Conseil fédéral. Il aggrave son cas en paradant avec un t-shirt orné d’un edelweiss symbolique, de quoi mettre en rage tous les immigrés venant d’un pays où il ne pousse pas. Que faire de ce traître à la nation ? Je ne vois guère que le peloton d’exécution.

Il nous reste heureusement notre Simonetta nationale dont on ne peut attendre que du bon : elle occupe ses loisirs à jouer du piano, une activité qui n’entraîne ni le stupre ni les activités financières douteuses. Vive elle !

Pour ma coda, je vous propose une devise imitée de celle des Américains :
God bless Switzerland.

Lien permanent 19 commentaires

Commentaires

  • Merci monsieur André! Votre humour m'emballe de gaité.

    Bien a vous.

  • "Il s’agit d’une ancienne maîtresse de cet homme politique qui le faisait chanter et qu’il aurait fait taire avec de l’argent qui n’était pas à lui."
    Ce n'est pas la version que je connais. Berset aurait immédiatement porté plainte contre cette tentative de chantage, et la dame a été condamnée. Aucun argent fédéral ne lui a été versé...
    Quant au Sweat shirt de Ueli, cela ne mérite aucun commentaire. Chacun ses goûts...

  • Je dis « vive elle » aussi pour Mutti, une grande dame, une vraie, qui se retire après 16 ans, et qui est l’antithèse des présidents français se prenant tous pour des empereurs. Merkel: la puissance et l’intelligence sans avoir eu besoin de s’exhiber, ça nous change un peu des égos de l’hexagone.

  • "Merkel: la puissance et l’intelligence sans avoir eu besoin de s’exhiber" sauf sur une célèbre photo de son décolleté...
    Pour le reste, je partage entièrement votre point de vue...

  • Monsieur Thomann,

    "Je n’en sais pas plus et je tiens à rester dans mon ignorance. "

    Je pense que vous avez tort. Lisez donc ceci, l'affaire va bien plus loin qu'une affaire de cul:

    https://lilianeheldkhawam.com/2021/09/19/alain-berset-une-toute-puissance-qui-interroge-en-democratie/

    Abus de pouvoir - à mon avis - convient mieux. Utilisation des moyens de l'Etat pour régler une affaire privée où l'accusation de chantage est la version d'une des parties seulement.

  • Le blog de Liliane Held est une source très peu fiable. C’est une suite de textes antivax et complotistes. Et bien sûr anti-gouvernement. Donc anti Berset comme toute la Suisse alémanique qui veut sa peau. Et dire que Berset doit se taper Ueli le guignol comme collègue.

  • Monsieur Macherel@ Pensez-vous réellement que la phrase "Et dire que Berset doit se taper Ueli le guignol comme collègue." vous fait honneur ? Je pensais que vous aviez assez de bouteille pour échapper aux vulgarités actuelles...

  • Je ne vois pas ce qu’il y a de vulgaire dans ma phrase. Elle est plutôt marrante, vu la stature assez différente des deux hommes. « Un homme, ça s’empêche » disait Camus. On pourrait attendre d’un conseiller fédéral qu’il respecte la collégialité et ne saborde pas la position du CF en participant au populisme alémanique.

  • "ne saborde pas la position du CF en participant au populisme alémanique."
    Cela, c'est votre vision à vous. Si l'on veut garder qqch de l'esprit fédéral, il faut avoir un minimum de respect pour l'opinion d'autrui. Sinon, on tombe dans le cirque français...

  • Ben justement : c’est en France que les ministres se tirent dans les pattes tout le temps. Combien dans la 5e république ont été virés du gouvernement pour leur ego surdimensionné et leur besoin viscéral de se distinguer ? Au moins ils nous font marrer, tandis qu’Ueli avec son T-shirt d’un goût exquis...

  • “God bless Switzerland.”
    Permettez-moi de compléter ainsi votre cauda:
    - Gott mit uns
    - Qu'Allah nous protège / nous bénisse / nous garde / nous préserve (du coronavirus / de l'adultère / des faux-culs)
    - L’Éternel est avec nous (II Samuel 5:10; I Rois 19:10 et 19:14; Psaumes 59:5; Jérémie 5:14; Osée 12:5; Amos 3:13, 4:13, 5:14-15-16 et 5:27; etc.)

  • Mario Jelmini est l'Éric Zemmour des hôtes de ces blogs.

  • ""Que faire de ce traître à la nation ? ""

    Je ne vois que le bucher ou la crucifixion. Le dieu des croyants a inventé ces belles cérémonies pour le bien, alors....

  • ""Mario Jelmini est l'Éric Zemmour des hôtes de ces blogs."" Attention aux zemmouroïdes....

  • Monsieur Macherel,

    "Le blog de Liliane Held est une source très peu fiable. C’est une suite de textes antivax et complotistes. Et bien sûr anti-gouvernement."

    Et alors, c'est un crime d'être contre ce gouvernement et ce Conseiller Fédéral qui contraint des jeunes à se faire vacciner alors qu'il n'y a aucune surmortalité de 1 à 69 ans? Pis qui contraint des jeunes ayant été malades à se faire vacciner avec les risques que cela implique (thrombose, myocardite, etc.). C'est un crime d'être opposé à des vaccins expérimentaux?

    Je note que vous n''avancez aucun argument et donc il ne vous reste que les insultes. Posez-vous donc la question de savoir pourquoi seulement deux vaccins expérimentaux sont autorisés en Suisse, les plus chers et les moins efficaces, car ils ne ciblent qu'une seule protéine du virus.

    Cette dame a eu au moins le mérite de proposer une traduction de l'article de la Weltwoche:

    https://lilianeheldkhawam.files.wordpress.com/2021/09/weltwoche-berset-francais-1.pdf

    Où on apprend que ledit Conseiller Fédéral ne met pas de préservatif, qu'il met enceinte sa maîtresse, lui demande d'avorter sans participer aux frais de ladite opération, bref qu'il se comporte non seulement comme un goujat, mais comme un irresponsable surtout comme ministre de la santé.

    "On pourrait attendre d’un conseiller fédéral qu’il respecte la collégialité "

    Vous montrez que vous souscrivez au chantage au passe sanitaire. Lui non, et il a entièrement raison de le manifester.

  • La population attend des membres d'un gouvernement qu'ils se comportent de manière exemplaire.

    S'il ressort du rapport minutieux de l'Office fédéral de la police que le Conseiller fédéral Alain Berset a menti, une commission d'enquête parlementaire doit être mise sur pied pour faire toute la lumière sur cette affaire.

    Il appartient maintenant aux Chambres fédérales de jouer.

    Pour rappel: c'est pour avoir menti que la Conseillère fédérale Élisabeth Kopp a été poussée vers la sortie.

  • N’importe quoi Monsieur Jelmini.

    E. Kopp avait commis un délit d’initié pénal en transmettant à son époux des renseignements sur une enquête du ministère public portant sur le blanchiment d’argent dans la société que Monsieur Kopp dirigeait. Elle n’avait pas respecté la séparation des pouvoirs.

    Rien de comparable avec la pseudo affaire Berset qui n’a rien de pénalement répréhensible. La Chancellerie fédérale a d’ailleurs précisé que le règlement interne autorise les conseillers fédéraux à bénéficier de leur limousine avec chauffeur aussi pour une activité privée. On peut s’en désoler mais c’est ainsi.

    En matière de comportement des conseillers fédéraux justement, c’est l’UDC qui devrait balayer devant sa porte. Blocher et sa grande élégance, Ueli et sa rupture de collégialité ne font pas honneur à leur fonction.

  • Pour rappel, Macherel, Jelmini fait partie des juristes qui ont contribué à la sortie de Elisabeth Kopp. Une fois de plus, vous parlez trop fort. Et qu'est-ce que vous reprochez à Blocher en l'occurrence ? Personne ne peut le comprendre. Quand à Ueli Maurer, je ne vois de votre part qu'une forme de racisme anti-suisse-allemand, très typique des Genevois.

  • Tout d'abord merci à Géo, Mario et lpdlp!

    "Et dire que Berset doit se taper Ueli le guignol comme collègue."

    et

    "Je ne vois pas ce qu’il y a de vulgaire dans ma phrase. Elle est plutôt marrante, vu la stature assez différente des deux hommes."

    Vous ne voyez pas... vous êtes bien le seul!

    Ah oui, je vois la finesse, Berset qui se tape sa maîtresse, puis se tape Monsieur Maurer. C'est très fin.

    " « Un homme, ça s’empêche » disait Camus."

    Pour être précis, c'est le père de Camus qui a dit cela et Albert n'a fait que rapporter la phrase. Quand on se targue de culture..., parfois il ne faut pas trop l'étaler, car on risque de voir les failles.

    "On pourrait attendre d’un conseiller fédéral qu’il respecte la collégialité et ne saborde pas la position du CF en participant au populisme alémanique."

    C'est dans la constitution, ça, la collégialité?! Quel article? UM a entièrement raison: ce passe sanitaire étendu à toute la population est une ignominie quand on sait que les 85% de la population ne risquent rien et que les hôpitaux ne sont pas surchargés. Le chantage aux vaccins est une atteinte à la liberté de chacun sans aucune raison médicale. Reste à suivre la piste du pognon généré par ces vaccins.

    Alors merci à Ueli Maurer d'être le porte-parole de ceux qui veulent être libres et maîtres de leurs décisions.

    Berset doit démissionner.

Les commentaires sont fermés.