MAIRES D’AUJOURD’HUI, MAIRES D’ALORS

Imprimer

Il semble que les populations de nos jours aient des difficultés avec leur maire qui n’existaient pas ‘de mon temps’. Faut dire qu’avant 1962, les écolos n’existaient pas, étant nés du livre de Rachel Carson, Silent Spring publié cette année-là. Et l’islam n’en était qu’au début de sa conquête de l’Occident.

Je vais prendre deux exemples parlants qui ont par hasard le même sujet, à savoir le sapin de Noël. Le premier est le maire de Bordeaux, un vert (EELV) justement qui ne veut rien savoir du sapin. C’est du bois mort, déclare-t-il dans une envolée.

Certes les Burdigaliens ne seront pas privés de leur arbre mais il sera en verre et en métal Ce qui frappe chez les Verts, c’est leurs efforts louables de vouloir sauver la planète et la direction erronée que prennent ces efforts. Le sapin de Noël est une tradition très ancienne pratiquée déjà chez les païens et qui n’a rien à voir avec la religion chrétienne et la naissance de Jésus mais plutôt avec le sol invictus des Romains.

Nous sommes tous friands de traditions. En Suisse, les Zurichois ont les Sächsiluute, les Bâlois leur Carnaval, à Genève, l’Escalade. Une tradition marque un jour spécial ou une période de fêtes sans quoi la vie serait monotone. Or, des mouvements divers pratiquent une vindicte à l’égard de ces traditions, on se demande bien pourquoi. On veut paraît-il supprimer le Tour de France et surtout le baiser au vainqueur. Ou le concours des Miss. Donc on veut supprimer le sapin en tant que végétal. Les habitants jugeront, le verre-métal doit être dévoilé sous peu.

Venons-en à mon deuxième exemple. Il s’agit cette fois du Lord-Maire de Londres. Devant sa résidence officielle il a fait ériger ce qu’on n’ose appeler un sapin, disons une structure, faute d’un autre mot, faite de déchets que la voirie a récoltés et dont l’essentiel consiste en cannettes vides. C’est d’un goût ! Il aurait voulu se payer la fiole des Londoniens qu’il ne s’en serait pas pris autrement. Je ne sais pas comment sont élus les lords-maires mais si ce pignouf est parvenu à ce poste, c’est que quelque chose ne fonctionne plus dans le système. C’est aux Londoniens de voir ce qui cloche.


211208_LondonChristmasTree.jpg


Quant à moi, je m’en tiens au vrai sapin en vrai bois, celui que j’ai déjà connu dans mon enfance et je vous propose pour ma coda ces quelques lignes que me chantait ma maman :

O Tannenbaum, wie grün sind deine Blätter,
Du grünst nicht nur zur Sommerzeit,
Nein, auch im Winter wenn es schneit.

Lien permanent 5 commentaires

Commentaires

  • Le maire de Londres est musulman, tout s'explique. Quant aux verts coupeurs de langues pratiquants la langue de bois, espérons qu' ils seront virés aux prochaines élections.
    Comme chaque année, nous regarderons l'élection de miss France pour leur élégance et ce, à côté du sapin de Noël.....

  • "un vert (EELV) justement qui ne veut rien savoir du sapin..." Peut-être avait-il peur que, par métonymie, le sapin lui jette le grappin...

  • Je me vois obligé de corriger votre commentaire. Il ne s'agit pas du maire du Grand Londres, notre musulman chéri, mais du Lord-Maire, qui 'règne ' sur la seule City, le quartier des banques pour faire court. et que j'ai traité de pignouf. Il est est un pur british. J''aime à croire que l'humour anglais n'aura pas à souffrir de l'incartade de ce triste 'sir'.
    Bien à vous.
    Thomann

  • « MAIRES D’AUJOURD’HUI, MAIRES D’ALORS »

    Magnifique titre de billet ! J'adore, bravo !

  • Oups, toutes mes excuses. J'ai appris quelque chose merci...

    ""Le lord-maire de Londres est le « maire » de la Cité de Londres et est également chef de la « Corporation de la Cité de Londres ». Cette fonction ne doit pas être confondue avec celle moderne du maire de Londres qui gère la région administrative plus large, s'étendant au Grand Londres. Wikipédia
    Premier titulaire : Henry Fitz-Ailwin de Londonestone
    Durée du mandat : 1 an
    Résidence officielle : Mansion House, London EC4""

Les commentaires sont fermés.