POUTINE ET MOI

Imprimer

C’est une satisfaction de constater qu’on est à l’unisson d’un des grands de ce monde. C’est mon cas. Poutine a déclaré espérer que la Russie soit protégée de ‘l’obscurantisme’ transgenre, qu’il avait une approche traditionnelle : un homme est un homme, une femme est une femme. Et d’ajouter que si un homme se déclarait femme et participait à des compétions sportives, c’était la fin du sport féminin. Je ne dis pas autre chose.

Qu’un homme se prend pour une femme, s’habille d’une jupe, pense avoir besoin d’un soutien-gorge et pratique ce déguisement dans l’intimité de son salon, après tout c’est son affaire. Mais non, il tient que ça se sache. Il occupe le devant de la scène, il défile ainsi affublé en compagnie de son frère homo qui lui affiche son torse nu et ses biceps avantageux.

En plus, ils cherchent à faire des adeptes. En Hongrie on a vu des affiches avec ces mots ‘soyez gay’. Pourquoi se gêner ? Même Coca-Cola s’y est mis avec une publicité racoleuse montrant des couples homos (hommes et femmes) se regardant amoureusement et tétant une bouteille de cette boisson. On ne fait pas plus pute. Mais la firme prétend agir pour la défense des minorités et pour leur égalité devant la loi. De quoi je me mêle ? L’homosexualité n’est pas, que je sache, poursuivie en Hongrie, on lui demande simplement de ne pas en faire état devant des mineurs. Est-ce déjà trop demander ? C’est en tout cas l’opinion de la bonne dame Ursula von der Leyen qui qualifie cette loi de honteuse, pas moins.

Pour en revenir à Poutine, il aura sans doute eu in petto quelque sarcasme sur ces lascars de Bruxelles qui veulent supprimer les mots Noël, monsieur, madame, jugés peu convenables désormais.

Ma coda sera donc pour lui, et en russe s’il vous plaît :
Spasibo, Gospodin Poutine.

Lien permanent 6 commentaires

Commentaires

  • Et si j’ai bien compris, pour maints humains, l’expression « Dites-le avec des fleurs », est désormais remplacée par l'expression « Dites-le avec des muguets »...

  • Le jour est proche ou les hommes blancs hétéros et viandards devront se convertir, à moins que les islamistes prennent le pouvoir. Dans les deux cas c'est les cochons qui vont se marrer. gruik gruik!

  • Poutine comme Orban ont raison de s’opposer à la folie ambiante LGBT et à sa propagande. D’autres le font chez nous, Onfray, Finkielkraut, Zemmour par exemple.

    Il y a toutefois une grande différence entre la société occidentale et la Russie profonde, la Hongrie ou la Pologne: c’est la question de la tolérance.

    Cette opposition à la mouvance LGBT consiste en fait en une chasse aux gays, traités de dégénérés et de malades. Les mentalités font que dans les pays de l’Est, et surtout en Russie, on en est encore au temps d’Oscar Wilde: l’homosexuel est un danger mortel. Et c’est là qu’on voit que ces pays à la limite de la dictature ont sur l’homosexualité finalement la même lecture que l’islam.

  • "Cette opposition à la mouvance LGBT consiste en fait en une chasse aux gays, traités de dégénérés et de malades. Les mentalités font que dans les pays de l’Est, et surtout en Russie, on en est encore au temps d’Oscar Wilde: l’homosexuel est un danger mortel. "

    C'est un mensonge éhonté. Vous reproduisez la pire propagande des impérialistes. A votre façon vous préparez l'opinion occidentale à une guerre contre la Russie. Ce qui est interdit en Russie, c'est la propagande homosexuelle. Pas de gay pride.

    https://fr.sputniknews.com/20211230/les-gens-comme-toi-on-vous-tue-un-ado-belge-agresse-a-cause-de-son-homosexualite-1054121890.html

    https://fr.sputniknews.com/20211229/un-rappeur-promettant-darracher-la-tete-de-son-fils-sil-est-gay-denonce-par-sos-homophobie--video-1054114289.html

    Comme quoi.

  • Qui peut faire confiance à Sputnik News... c’est l’agence de propagande internationale de Poutine. A part ça, aucune presse libre n’est autorisée en Russie, où l’association Memorial vient d’être dissoute par le parlement, qui est à la botte de Poutine. En Russie actuelle on est revenu au temps de Shakarov, dont Navalny est la copie conforme.

    Memorial défendait aussi les homosexuels contre l’abrutissement d’une population homophobe. Memorial c’était aussi la seule chance pour la Russie de sortir de son passé exterminateur. Preuve que Poutine, c’est Staline version policée. Soljenitsine doit se retourner dans sa tombe.

    Quant au terme «impérialiste » mon pauvre Daniel, vous êtes en retard de plusieurs guerres. S’il y a bien un impérialisme à l’œuvre, c’est celui de Poutine qui fantasme à mort sur le brillant passé criminel de son pays, qu’il aimerait restaurer. Les pays baltes et l’Ukraine, qui ont de la mémoire, se méfient du voyou.

  • La petite histoire: cela se passe dans un grand bois de Boulogne, un homosexuel veut y faire un petit tour. Lorsqu'il entre il se dirige vers la gauche par un sentier en fleur. Tout à coup, il voit en haut d'un arbre une pancarte ou est inscrit : "attention aux pédés! " Il pense qu c'est quand même désagréable de voir ce genre d'inscription en 2021. Plus loin, il voit la même pancarte en haut d'un haut buisson? Ca, c'est de l'homophobie et ce n'est pas normal pense-t-il. Il continue son chemin, puis à 100 mètre, une autre pancarte à 1 mètre du sol indique: "Attention aux pédés" là, il se dit qu'il fera une réclamation à la direction du bois de Boulogne. Continuant son chemin, il aperçois une toute petite pancarte au sol pas plus de dix centimètre, elle aussi à son inscription en tout petit il met ses lunettes pour lire c'est marqué : "trop tard ! " Voilà voilà bonne année à tous......

    Moralité, n'allez pas vers la gauche.

Les commentaires sont fermés.